Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/05/2017

Europe 1 - Harcèlement de rue : des femmes désertent les rues d'un quartier de Paris

Chassées des rues de leur propre quartier, des habitantes de La Chapelle-Pajol, dans le Nord de Paris, se mobilisent pour dénoncer les agressions dont elles sont victimes depuis plusieurs mois.

Remarques sexistes, insultes, parfois agressions... Les habitantes du quartier La Chapelle-Pajol (10ème et 18ème arrondissements de Paris) préfèrent déserter les trottoirs, la station de métro, les cafés et les restaurants depuis près d'un an, raconte Le Parisien jeudi. 

Lire la suite
_________________
_________________

Libé - La Chapelle, une «no-go zone» interdite aux femmes à Paris ?

Une pétition lancée ce vendredi dénonce le harcèlement de rue dont sont victimes plusieurs habitantes de ce quartier populaire et métissé du nord de la capitale. Un ras-le-bol un peu caricatural ?

09:21 Publié dans Article du jour | Lien permanent

20/05/2017

Libé - 526 candidats LREM, un miroir déformant de la France

Si le renouvellement promis par Macron permet l’émergence de nouveaux visages, les profils des candidats ne reflètent pas la réalité de la population française.

Si les quatorze premiers noms de candidats LREM aux élections législatives ont été dévoilés face aux caméras de France 2 il y a plus d’un mois, la liste complète n’a visiblement pas été facile à boucler. Les six derniers sélectionnés sont tombés vendredi sur le fil : trois hommes, tous des élus, dont l’un affrontera le numéro 2 du FN, Florian Philippot, en Moselle ; et trois femmes, issues de la société civile. Au total, ce ne sont pas 577 mais seulement 526 candidats qui seront alignés pour défendre le programme d’Emmanuel Macron et, peut-être, lui offrir la majorité nécessaire pour voter ses réformes sur les bancs de l’Assemblée nationale.

Lire la suite
__________________
__________________

19/05/2017

Les Echos - Législatives: La République En marche créditée de la majorité absolue à l’Assemblée

A trois semaines du premier tour des législatives, la dynamique se confirme en faveur du mouvement du président, dans LégiTrack, le sondage hebdomadaire OpinionWay-ORPI réalisé pour « Les Echos » et Radio classique..... Le sondage OpinionWay-ORPI réalisé pour « Les Echos » et Radio classique (voir ci-dessous) crédite la République en marche (LREM) de 27 % des intentions de vote au niveau national, contre 20 % pour la droite comme pour le FN, loin devant La France insoumise (14 %) et le PS (11 %).
 
Lire la suite
___________________
___________________

18/05/2017

Lyon Mag - Nouveau gouvernement : Najat Vallaud-Belkacem ravie puis dégoûtée par les annonces

Les caméras de Quotidien, l'émission de Yann Barthès sur TMC, ont suivi Najat Vallaud-Belkacem lors de l'annonce du gouvernement d'Edouard Philippe.

La désormais ex-ministre de l'Education Nationale a suivi l'évènement avec ses équipes du ministère. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle a vécu intensément l'annonce de plusieurs noms.

Lire la suite
___________________
___________________

La tribune - Le PS "dézingue" le gouvernement, la droite fait le dos rond...

Le premier gouvernement du quinquennat Macron embarrasse dans les rangs "Les Républicains" qui essaient de minimiser le ralliement de trois d'entre eux. Au PS, on a choisi de "dézinguer" un gouvernement qualifié "de droite"....  D'ailleurs, au PS, c'est aussi la soupe à la grimace au lendemain de la révélation de la composition du gouvernement. Certes, le Premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis admet qu'il y a des personnalités de grand talent issues de la société civile mais c'est pour aussitôt « dézinguer » la nouvelle équipe, afin de tenter de remonter le moral des troupes socialistes

Lire la suite
_________________
_________________

Gouvernement Philippe : le socialiste Razzy Hammadi craint des facteurs "de perturbation et d'incohérence à venir"

Razzy Hammadi, député socialiste de Seine-Saint-Denis et porte-parole du Parti socialiste, a adressé mercredi 17 mai sur franceinfo ses "salutations républicaines" au nouveau gouvernement Philippe et lui a souhaité "bonne chance". Il a néanmoins regretté la nomination des Républicains Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, respectivement à l'Economie et au Budget. "Ils vont être ceux qui vont tenir les cordons d'une bourse et d'une véritable politique d'austérité", a déclaré Razzy Hammadi.

Lire la suite
_________________
_________________

Libé - La droite aux affaires, la gauche en vitrine

Le premier gouvernement de l’ère Macron tente de respecter équilibres et promesses de campagne. Mais penche clairement d’un côté…

C’est un gouvernement pesé au trébuchet des engagements et des ambitions macroniennes que le secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler, a dévoilé mercredi. Sur la forme, tout y est, la parité comme l’ouverture à la société civile. Stratégiquement, le tandem Macron-Philippe réussit aussi quelques jolis coups dans le casting de ses 22 ministres et secrétaires d’Etat.

Lire la suite
________________
________________

17/05/2017

Le Drian, Girardin, Collomb... Ces personnalités de gauche du gouvernement Philippe

Emmanuel Macron a nommé cinq personnalités du Parti socialiste et du Parti radical de gauche au gouvernement

Emmanuel Macron s'y était engagé. Le premier gouvernement qu'il nommerait serait un gouvernement qui dépasserait le traditionnel clivage politique français et mêlerait ainsi des personnalités de gauche comme de droite. Sur les dix-huit ministres et quatre secrétaires d'État que le nouveau locataire de l'Élysée, en concertation avec son premier ministre Édouard Philippe, a nommé, cinq d'entre eux affichent des sensibilités de gauche et ont été adhérents du Parti socialiste (PS) ou du Parti radical de gauche (PRG).

Lire la suite
_________________
_________________

Libé - Edouard Philippe chroniqueur dans «Libération»

Tous les jeudis depuis janvier, le tout-juste nommé Premier ministre Edouard Philippe, député et maire LR du Havre, proche d’Alain Juppé, a chroniqué les affres de la campagne présidentielle pour «Libération». Où l'on passe de César à Bruce Willis, de Stendhal à Juppé, sans oublier, naturellement… Emmanuel Macron.

Lire la suite
___________________
___________________

Télérama - L’investiture de “Chéri” et “Bibi”, une “épopée romanesque” (mais pas sexiste)

Quelle différence entre l’investiture d’Emmanuel Macron et un mariage princier ? Aucune, si ce n’est que Franck Ferrand remplace Stéphane Bern sur France 2. Récit d’un grand (et long) moment de néant télévisuel.

« On sent une atmosphère qui est en train de se figer », se fige Laurent Delahousse. Ce dimanche matin, les derniers invités sont en train d’arriver à l’Elysée pour la passation de pouvoir. « Brigitte Macron vient de quitter son domicile », informe un motoreporter. « Vous voyez Thiphaine Auzière qui est la fille de Brigitte Macron », annonce Laurent Delahousse alors qu’un jeune couple arpente le tapis rouge. « Il y a un côté assez cool parce que le compagnon de Tiphaine n’a pas de cravate », analyse Nathalie Saint-Cricq, cheffe du service politique et habillement.

Lire la suite
____________________
____________________

08:35 Publié dans Article du jour | Tags : macon, politique, actualite | Lien permanent