Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2019

Le Figaro - Hollande prend de nouveau la plume et rêve de rénover la gauche

L'ancien président de la République publie mercredi la version poche de son livre «Les leçons du pouvoir» dans laquelle il a ajouté trois nouveaux chapitres.

Comment ne pas y voir la nouvelle preuve d'une ambition? Dans la version poche - et augmentée - de son livre Les leçons du pouvoir qu'il publie mercredi 3 avril, François Hollande se pose en rénovateur de la gauche. «Je préconise» ; «la stratégie que je propose», peut-on lire tout au long de ces trois nouveaux chapitres consultés par Le Figaro, alors qu'il liste une série d'idées pour reconquérir l'électorat populaire, «un impératif démocratique». Ainsi évoque-t-il la «nationalisation des biens communs» (l'eau, l'air, les mers, l'air et le sous-sol), une nouvelle étape de décentralisation en confiant des nouvelles compétences aux intercommunalités. Il estime que la gauche doit défendre la Nation et veut relancer l'Union européenne grâce à un partenariat renforcé entre la France et l'Allemagne qui verrait les deux états partager un même siège à l'ONU.

Lire la suite
_________________
_________________

19:46 Publié dans Article du jour | Tags : hollande | Lien permanent

28/03/2019

Le Figaro - Isabelle Barbéris: «Eschyle censuré, ou quand la moralisation de l'art tourne au grotesque»

Une poignée de militants antiracistes ont empêché lundi 25 mars la représentation à la Sorbonne des Suppliantes d'Eschyle. Pour la spécialiste des arts du spectacle Isabelle Barbéris, cette polémique vise en réalité à rendre l'ensemble de la culture classique européenne suspecte de racisme.


Agrégée de Lettres modernes, ancienne élève de l'École normale supérieure de Fontenay Saint-Cloud, Isabelle Barbéris est Maître de conférences en arts du spectacle à l'université Paris Diderot et chercheuse associée au CNRS. Elle est l'auteur aux PUF de L'art du politiquement correct.

FIGAROVOX.- À la Sorbonne, une représentation des «Suppliantes» d'Eschyle a été empêchée par des militants indigénistes, qui protestaient contre le maquillage et les masques portés par des comédiens blancs. Qu'en pensez-vous?

Lire la suite
________________
________________

15:30 Publié dans Article du jour | Tags : eschyle, barberis | Lien permanent

Élections européennes : Sylvie Guillaume (PS) numéro deux de la liste Glucksman

27/03/2019

Le Monde - Elections européennes : le duo Glucksmann et Faure veut « parler aux orphelins de la gauche »

26/03/2019

France Inter - Dans les coulisses de la campagne | Place Publique et le PS : "Il ne faut pas vivre avec des remords"

24/03/2019

LCI - Raphaël Glucksmann : la liste PS-Place publique n'est "pas seulement une liste de bobos parisiens"

Tête de liste Place publique-PS aux élections européennes, Raphaël Glucksmann a défendu son projet dimanche au Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro. L'essayiste de gauche a prôné une refondation de son camp qui a, selon lui, "délaissé les classes populaires".

Il incarne une partie de la gauche aux élections européennes. L'essayiste Raphaël Glucksmann, devenu à 39 ans la tête de liste de son mouvement, Place publique, ainsi que celle du Parti socialiste pour le scrutin de mai 2019, a défendu dimanche sa vision de la refondation de la gauche lors du Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro.

Lire la suite
__________________
__________________

LCI - Le Grand Jury - replay du dimanche 24 mars 2019

20/03/2019

Paris Match - Les coulisses du deal entre le PS et Place publique

En décidant de s’allier pour les élections européennes, l’essayiste Raphaël Glucksmann et le socialiste Olivier Faure font un grand saut dans le vide.

«Tu vis ! Ou vois-je ici l’ombre d’une princesse ?» En ce 10 mars, Raphaël Glucksmann relit les vers de Stéphane Mallarmé dans «Hérodiade». Puis il se plonge dans «Horace» de Corneille. Portable coupé pendant trois jours, c’est dans la poésie qu’il a trouvé son réconfort. «Je n’ai jamais été aussi profond en moi», confie-t-il aujourd’hui pour expliquer sa décision de se lancer, avec le PS, comme tête de liste aux élections européennes du 26 mai prochain.

Lire la suite
________________
________________

Le Parisien - Européennes : un proche de Martine Aubry sur la liste Glucksmann-PS

Après avoir désigné sa tête de liste pour les européennes, le PS cherche désormais à placer ses candidats en position éligible. Parmi eux, Jean-Marc Germain devrait être bien placé.

Le conseil national du Parti socialiste a massivement voté, samedi, pour que le philosophe Raphaël Glucksmann conduise la liste « socialiste » aux européennes. L’heure est maintenant au placement de ses candidats… Olivier Faure, son Premier secrétaire, peaufine la liste des candidats socialistes qu’il souhaite voir figurer en position éligible pour les européennes. Derrière Raphaël Glucksmann, cofondateur de Place publique, un « aubryste », Jean-Marc Germain, devrait ainsi occuper une place de choix.

Marianne - L'OPA réussie de Raphaël Glucksmann sur le PS, ou le mariage des repentis

Raphaël Glucksmann se retrouve tête de liste du PS pour les élections européennes par la grâce d'une opération de communication efficace et après un parcours politique sinueux. Il faut dire que l'historique du fondateur de "Place publique" épouse les reniements passés du Parti socialiste.

Il y a ceux, comme l'économiste Thomas Porcher, qui sont choqués et déçus par l'annonce de jonction entre la juvénile "Place publique", mouvement citoyen lancé par Raphaël Glucksmann, et le vénérable Parti socialiste. Et puis les autres, qui n'ont pas bronché devant le ralliement de l'intellectuel au PS.

Libé - Européennes : Glucksmann et le PS en duo, Jadot toujours solo et Hamon le bec dans l’eau

A quelques mois des élections, le patron de Génération·s se retrouve isolé alors que son ancien parti fait affaire avec Place publique et qu’EE-LV refuse toute alliance.

Après des mois de brouillard, le paysage politique se dessine lentement : la gauche avance éparpillée vers les européennes. Chaque famille dégaine de sa besace au moins une bonne raison de présenter son propre logo le jour du vote. Raphaël Glucksmann, qui conduira la liste du PS, est l’unique surprise du film. Et tout le monde n’a pas le sourire. Ce scénario file un goût amer à Benoît Hamon.

Lire la suite
_________________
_________________

19/03/2019

Ouest France - Européennes. A quoi va ressembler la liste du PS et de Place publique ?

Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste, l’a redit ce dimanche matin : la liste d’union Place publique-PS « restera ouverte jusqu’au dernier jour à Yannick Jadot. » Une liste d’alliance dont les premiers noms commencent à circuler…

Après avoir été menées par de grands noms de la gauche, comme François Mitterrand (1979), Lionel Jospin (1984), Laurent Fabius (1989), Michel Rocard (1994) ou encore François Hollande (1999), les élections européennes 2019 se feront cette fois sans tête de liste socialiste.

Lire la suite
_________________
_________________

Libé - «Je rejoins la campagne de Place publique, la désunion m’empêche de dormir»

Pour les élections européennes de mai, Aurore Lalucq, porte-parole de Benoît Hamon, rejoint la liste de Raphaël Glucksmann en «dynamique» pour rassembler la gauche.

Une période étrange. A gauche, les listes se multiplient et les figures changent d’écurie du jour au lendemain. Lundi, c’est Aurore Lalucq, économiste et porte-parole de Génération·s, le mouvement fondé par Benoît Hamon. Après plusieurs jours de réflexion, elle décide de rejoindre de Raphaël Glucksmann et sa liste en «dynamique» pour rassembler la gauche, dit-elle.

Lire la suite
__________________
__________________