Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2018

Le vent se lève - Céline Boussié : « La loi sur le secret des affaires est une attaque contre nos libertés »

Interrogée par Le Vent Se Lève, la lanceuse d’alerte Céline Boussié tire la sonnette d’alarme sur la dégradation du système de santé et exprime son inquiétude à propos de la loi sur le secret des affaires, qu’elle juge profondément liberticide.

Elle l’admet modestement : son combat est « moins glamour, moins porteur » que celui des lanceurs d’alerte à l’origine des Panama Papers ou du scandale LuxLeaks. Il n’en est pas moins d’une actualité criante. Salariée de l’institut médico-éducatif de Moussaron (Gers) entre 2008 et 2014, Céline Boussié n’a eu de cesse de dénoncer les conditions d’accueil des enfants polyhandicapés qui résident dans cet établissement spécialisé. Son témoignage a mis en lumière des phénomènes de maltraitance en tout genre, finalement constatés en 2013 dans un rapport de l’Agence régionale de santé de la région Midi-Pyrénées. Poursuivie en diffamation, son procès s’est ouvert en septembre 2017 à Toulouse. Le 21 novembre, elle était relaxée : « un message d’espoir pour tous les travailleurs sociaux et tous les lanceurs d’alerte ».

Lire la suite
_____________________
_____________________

22:30 Publié dans Actions | Tags : boussie, lanceur d'alerte | Lien permanent

Un peu d'histoire : Mai 68: un combat visuel

Les Beaux-Arts, qui furent, pendant les mois de mai et juin 68, un centre de production d’affiches et de sérigraphies alimentant la contestation politique, consacrent une exposition haut en couleur à la culture visuelle de ces années. Entretien en images.

20:56 Publié dans Histoire, Vidéo | Tags : mai 68 | Lien permanent

OFCE - La BCE reste préoccupée par la faiblesse de l’inflation

Le Président de la Banque centrale européenne, M. Mario Draghi, a annoncé récemment que l’augmentation du taux directeur de la BCE interviendrait « bien après » la fin des mesures d’achats massifs de titres obligataires (prévue pour septembre 2018), principalement émis par les Etats de la zone euro, et à un « rythme mesuré ». La hausse du taux directeur pourrait donc intervenir vers la mi-2019, soit quelques semaines avant la passation de pouvoir entre Mario Draghi et son successeur.

Lors de son audition trimestrielle face aux parlementaires européens, Mario Draghi a fait preuve de prudence à propos de l’intensité et de la pérennité de la reprise économique[1]. A l’écouter, la zone euro n’aurait pas forcément refermé son écart de production (le PIB réalisé resterait en deçà de son potentiel) malgré la reprise des derniers trimestres. Ce n’est donc pas le moment de modifier l’orientation de la politique monétaire au risque de fragiliser cette reprise. Il est par ailleurs indéniable que les effets de la reprise ne se matérialisent pour le moment que très lentement et progressivement dans des hausses de salaires, ce qui explique en partie pourquoi le taux d’inflation de la zone euro reste en deçà de sa cible de moyen terme.

Lire la suite
_____________________
_____________________

17:30 Publié dans Analyses | Tags : bce, ofce, inflation | Lien permanent

Jean Gadrey - Le monde va mieux selon certains critères, et bien mal selon d’autres (2)

Après avoir « positivé » dans le billet précédent, voici d’autres constats sur l’état du monde et de son évolution. Ils sont soit mauvais, soit… très mauvais. Et ce qui est embêtant c’est qu’ils sont plus nombreux que les constats positifs. Voici ma sélection, à critiquer ou compléter par vous si vous le souhaitez.

INÉGALITÉS, DÉMESURE DE LA RICHESSE EXTRÊME

Les deux graphiques qui suivent proviennent du rapport sur les inégalités dans le monde 2018 (lien : http://wid.world/fr/accueil/ )

Lire la suite
___________________
___________________

15:00 Publié dans Analyses | Tags : gadrey | Lien permanent

Non Fiction - Pourquoi faut-il mieux payer les salariés ?

Au fil des années, la situation d’une forte majorité des salariés des pays développés s’est dégradée pendant que la rentabilité du capital atteignait des sommets. La flexibilisation du marché du travail, si elle permet aux entreprises de réagir plus rapidement en cas de difficultés, crée au mieux des emplois bas de gamme. Or il ne s’agit pas seulement de redonner du travail aux chômeurs peu ou non qualifiés, mais bien de faire en sorte que ceux-ci retrouvent un emploi pérenne et correctement rémunéré.

La « destruction créatrice » chère à Joseph Schumpeter ne produit plus les effets attendus, à cause d’une bipolarisation inédite du marché du travail, autrement dit de la disparation des emplois intermédiaires au profit d’emplois peu ou pas qualifiés, d’une part, et très qualifiés, mais en nombre très insuffisant, d’autre part.

Lire la suite
_________________
_________________

11:50 Publié dans Analyses | Tags : artus, salaire | Lien permanent

Le Figaro - Olivier Faure veut installer le siège du PS hors de Paris, à Ivry-Sur-Seine

Après avoir acté la vente de son siège historique de Solférino, le parti cherchait un nouveau QG depuis plusieurs semaines. Olivier Faure souhaitait un endroit où «le fonctionnel primerait sur l'ostentatoire».

Une page se tourne. Alors que le Parti socialiste a subi un double revers à la présidentielle et aux législatives de 2017, ses subventions publiques relatives à son nombre d'élus ont considérablement baissé. Résultat: le parti a été contraint de vendre son siège historique de Solférino, en plein cœur de Paris (VIIe arrondissement), et de se chercher un nouveau quartier général. Selon RTL et Le Canard enchaîné, la ville d'Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) aurait été choisie. Des informations confirmées au Figaro, même si le choix ne semble pas encore complètement définitif.

Lire la suite
___________________
___________________

Le Parisien - François Hollande : «Si je peux être utile...

Dans un nouvel entretien, l’ancien président a réaffirmé qu’il ne renonçait pas à la politique.

François Hollande n’a pas renoncé à la politique et le fait savoir. Très présent médiatiquement depuis la sortie de son livre «Les leçons du pouvoir» en début de semaine, l’ancien président se dit toujours « socialiste » et affirme que son temps n’est pas « terminé», dans un entretien diffusé dimanche sur France 3 Nouvelle Aquitaine.

Lire la suite
__________________
__________________

00:09 Publié dans Article du jour | Tags : francois hollande | Lien permanent