Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2017

Libé - Florence Bergeaud-Blackler : «Le halal est né industriel, fruit du néolibéralisme et du fondamentalisme»

Pour l’anthropologue, qui publie «le Marché halal ou l’invention d’une tradition», l’apparition de ces produits «licites» est récente et sert les intérêts des industriels et des franges rigoristes de l’islam. Un «vent mauvais» pour la démocratie, estime la chercheuse......

Pour elle, l’alliance entre néolibéralisme et fondamentalisme religieux a accouché d’un marché inquiétant : le halal s’étend sans cesse et devient un moyen de contrôle des comportements des consommateurs. Dans cette vision très déterministe de la société, l’islamic way of life peut jouer contre la démocratie, conclut-elle à la fin de son ouvrage.

Lire la suite
_________________
_________________

Le Point - Vallaud (PS): la politique du gouvernement n'est pas "et de gauche et de droite" mais juste de droite

Boris Vallaud, porte-parole du groupe Nouvelle gauche à l'Assemblée, a estimé dimanche que la politique du gouvernement n'était pas "et de gauche et de droite" mais juste "et de droite".

 

"La politique qui est faite depuis quelques mois, elle n'est pas +et de gauche et de droite, elle est de droite", a dénoncé le député des Landes sur BFM TV.

"On le constate dans la réforme du droit du travail, on va le constater dans la réforme fiscale, on le voit dans la suppression des emplois aidés, qui va être un plan social catastrophique...", a-t-il énuméré.

Lire la suite
________________
________________

PS - Le Parti socialiste salue la nouvelle direction d’Ettakatol issue de son 3ème Congrès (Tunisie)

13 septembre 2017

Le Parti socialiste salue le succès du 3e congrès d’Ettakatol et l’élection d’une nouvelle direction avec à sa tête nos amis Khelil Ezzaouia comme Secrétaire général et Hela Ben Youssef Ouardani comme Vice-présidente.

C’est aussi l’occasion de rendre un hommage appuyé à Mustafa Ben Jaafar qui restera dans l’Histoire de la Tunisie comme le père de la Constitution de l’après Ben Ali.

Le PS salue tous les militants d’Ettakatol qui ont fait le choix difficile de travailler d’abord sur les institutions pour assurer la stabilité de leur pays.

Cette nouvelle génération à la tête de ce petit parti, qui veut inventer une voie tunisienne vers la social-démocratie, contraste avec le pouvoir actuel dans ce pays. En effet, depuis son arrivée, ce pouvoir donne l’impression de recycler les vieilles équipes qui n’ont pas complètement rompu avec de vieilles pratiques.

Khelil Ezzaouia, militant de longue date de la Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme et membre de l’UGTT a été ministre des affaires sociales et il était intervenu en 2011 à l’Université d’été du Parti socialiste.

Hela Ben Youssef Ouardani a dirigé la fédération France Nord d’Ettakatol et elle est une militante socialiste de la fédération des Yvelines.

Tous deux représentent cette génération politique ancrée dans le mouvement social.

Le PS continue de militer en faveur de l’élargissement de ce front démocratique et progressiste dans lequel la gauche laïque doit converger pour proposer à la Tunisie une alternative face aux conservateurs religieux et libéraux actuellement au pouvoir.

22:25 Publié dans Communiqué | Tags : ettakatol, tunisie | Lien permanent

Fondation Jean Jaurès - Clôture du colloque « 2017 : la révolution de velours ? » : le discours de Gilles Finchelstein

Le directeur de la Fondation Jean-Jaurès, Gilles Finchelstein, conclut les travaux du colloque « 2017, une révolution de velours ? » qui se tient les 6 et 7 septembre 2017 en partenariat avec Ipsos, le Cevipof et Le Monde.

Fondation Jean Jaurès - Retour sur les élections de 2017 : clôture par Pierre Rosanvallon

Pierre Rosanvallon, professeur au Collège de France, directeur d’études à l’EHESS, clôt les travaux de la deuxième journée, intitulée « Que s’est-il passé ? », du colloque « 2017 : la révolution de velours ? », co-organisé par la Fondation Jean-Jaurès, le Cevipof, Ipsos et Le Monde à la Maison de la Chimie à Paris les 6 et 7 septembre 2017.

Le Parti socialiste présent à la fête de l’Humanité

16 septembre 2017

Samedi 16 septembre, une délégation du Parti socialiste s’est rendue à « la fête  de l’Humanité » à l’invitation de Pierre Laurent, Secrétaire national du Parti communiste.

Rachid Temal, Secrétaire national à la Coordination et à l’organisation, Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy, Secrétaire nationale au suivi de l’opinion et présidente de la délégation socialiste française au Parlement européen, Isabelle This Saint-Jean, Secrétaire nationale à la transition énergétique et écologique, et Olivia Polski, Secrétaire nationale à la Communication et aux réseaux sociaux, ont assisté au discours de réception des organisations et associations partenaires.

Par cette rencontre symbolique, le Parti socialiste réaffirme que seule l’unité permettra de s’opposer véritablement à la déferlante de textes libéraux du gouvernement d’Edouard Philippe.

Fondation Lean Jaurès - Retour sur les élections de 2017 : quel est l’état de la démocratie française ?

Dans le cadre du colloque « 2017 : la révolution de velours ? » co-organisé par la Fondation Jean-Jaurès, le Cevipof, Ipsos et Le Monde, la deuxième journée du 7 septembre est intitulée « Que s’est-il passé ? ». Dans une première table ronde consacrée à l’analyse de l’état de la démocratie, les intervenants sont Brice Teinturier, directeur général délégué de l’institut Ipsos, Karine Tuil, écrivain, Myriam Revault d’Allonnes, professeure des universités à l’EPHE, chercheure associée au Cevipof, et Laurent Bouvet, professeur de science politique à l’université de Versailles-St-Quentin-en-Yvelines, pour une discussion animée par Gérard Courtois, directeur éditorial du Monde.

Fondation Jean Jaurès - Retour sur les élections de 2017 : second tour et stratégie des candidats

Dans le cadre du colloque « 2017 : la révolution de velours ? » co-organisé par la Fondation Jean-Jaurès, le Cevipof, Ipsos et Le Monde, la deuxième journée du 7 septembre est intitulée « Que s’est-il passé ? ». Dans une cinquième table ronde consacrée au second tour et à la stratégie des candidats qualifiés, les intervenants sont Sylvain Crépon, maître de conférences en science politique à l’université de Tours, membre de l’Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès, et Philippe Guibert, ancien directeur du Service d’information du gouvernement, pour une discussion animée par Françoise Fressoz, éditorialiste au Monde.

Fondation Retour sur les élections de 2017 : les clivages du premier tour

Dans le cadre du colloque « 2017 : la révolution de velours ? » co-organisé par la Fondation Jean-Jaurès, le Cevipof, Ipsos et Le Monde, la deuxième journée du 7 septembre est intitulée « Que s’est-il passé ? ». Dans une quatrième table ronde consacrée aux clivages du premier tour, les intervenants sont Martial Foucault, directeur du Cevipof, Claudia Senik, professeure à l’université Paris-Sorbonne et à l’Ecole d’économie de Paris, Pascal Perrineau, professeur des universités à Sciences Po, chercheur au Cevipof, Bruno Cautrès, chercheur CNRS au Cevipof, et Hervé Le Bras, directeur d’études à l’EHESS et directeur de recherches émérite à l’Ined, pour une discussion animée par Daniel Cohen, professeur d’économie à l’Ecole normale supérieure et l’université Paris-1, président du Conseil d’orientation scientifique de la Fondation Jean-Jaurès.

Fondation Jean Jaurès - Retour sur les élections de 2017 : les législatives

Dans le cadre du colloque « 2017 : la révolution de velours ? » co-organisé par la Fondation Jean-Jaurès, le Cevipof, Ipsos et Le Monde, la deuxième journée du 7 septembre est intitulée « Que s’est-il passé ? ». Dans une sixième table ronde consacrée aux élections législatives, les intervenants sont Jérôme Jaffré, directeur du Centre d’études et de connaissance sur l’opinion publique (Cecop), chercheur associé au Cevipof, et Anne Muxel, directrice de recherches CNRS au Cevipof, pour une discussion animée par Patrick Roger, journaliste au Monde.