Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2015

L'actualité des socialistes du 16 au 22 mars (mise à jour)

Fin de campagne.... prochaine mise à jour dimanche à 20h

A la une

Départementales : une campagne éclipsée par la menace du FN

C’est une drôle de campagne qui raconte une France prête à tout instant à verser dans l’irrationalité. Comme cet homme qui interpelle sa conseillère générale dans le Tarn-et-Garonne, à propos de l’impossible édification de son pigeonnier pour cause de zone inondable. « Qu’est ce que vous allez faire pour moi ? », lance-t-il comme une supplique. Quand l’élue lui répond que cela ne relève pas des compétences du conseil général, il rétorque, désabusé : « Décidément, il n’y a que Marine qui s’occupe de nous… »

20, 21 et 22 mars

Contexte - Garantie jeunesse : la Commission devrait avancer « au moins 50 % des fonds », estime Philip Cordery

Le député PS vient de rendre un rapport sur l’emploi des jeunes en Europe. Il répond aux questions de Contexte.

 
Le ministre de l'Économie était en déplacement jeudi à Fresnes à la rencontre des militants à trois jours du premier tour des départementales.
 
 
Un petit pas pour le socialisme mais un grand pas pour celui qui, bien que n’ayant pas en poche la carte du parti du même nom, tenait meeting, jeudi 19 mars, pour les élections départementales. Certes, la salle était modeste, mais elle était pleine. Deux cents personnes s’étaient déplacées à Fresnes (Val-de-Marne), tout autant pour encourager les candidats du PS, dans ce département – un des deux derniers – dirigé par le PCF, que pour écouter la tête d’affiche du jour : Emmanuel Macron. 
 
 
Manuel Valls s'est rendu dans le fief du président, en Corrèze, à trois jours du premier tour des départementales. Au menu : taper sur Sarkozy, déconstruire le discours du FN, et assurer de sa fidélité au chef de l'Etat.
 

L’épisode de pollution se poursuivant à Paris, la maire PS de la capitale, Anne Hidalgo, a réitéré sa demande de mise en place de la circulation alternée pour la journée de samedi, en raison de la persistance du pic de pollution aux particules fines PM10. 

Les Echos - Benoît Hamon à la recherche de la gauche perdue

L'ancien ministre de Manuel Valls, débarqué fin août, a fait son retour dans le jeu politique comme « haut-parleur des frondeurs ». A trois mois du congrès du PS, cet électron libre oscille entre doute et envie d'agir.
20 mars

Le Monde - Hollande choisit le magazine « Society » pour corriger son image

Par petites touches, François Hollande, à l’approche du troisième anniversaire de son élection, s’emploie à corriger son image. Et sur des supports de plus en plus inattendus. Entre confidences personnelles et vision régalienne, le président accorde ainsi un entretien fleuve au tout nouveau magazine Society, dans son deuxième numéro, à paraître vendredi 20 mars. Un média apparemment décalé pour une stratégie de présentation de lui-même qui se précise, visant à souligner une forme de présidentialité acquise lors des attentats de janvier sans pour autant gommer un sens de la proximité, qui, en campagne, avait constitué l’une de ses forces.

Libé - Montebourg chez Habitat

Reconversion. L'ancien ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a été nommé vice-président du conseil d'administration de la chaîne d'ameublement française Habitat.

Le Monde - La gauche peut-elle perdre la Seine-Saint-Denis ?

L’ancienne banlieue rouge a pris quelques bleus. Dirigée pendant quarante et un ans par les communistes, puis par les socialistes depuis 2008, la Seine-Saint-Denis est un bastion de la gauche depuis la naissance du département, en 1968. « D’habitude, on connaît l’issue des élections à l’avance », confirme Stéphane Troussel, le président socialiste du conseil général. La gauche ou la gauche. Mais si celle-ci reste favorite pour le scrutin départemental des 22 et 29 mars, prévient-il, « l’incertitude existe avec la droite ».
 

En meeting mercredi soir dans le Pas-de-Calais, le Premier ministre a dû s’employer pour booster les socialistes dans un département à haut risque FN.

Libé - En cas de cession, le gouvernement à reculons sur le droit des salariés

Selon «les Echos», la sanction en cas de non respect du droit à l'information des salariés lors de la vente de leur entreprise serait allégée. Hamon juge la réforme «non opportune».

19 mars

Le Monde - Départementales : la déroute annoncée du PS

S'attendant à une sévère défaite, le Parti socialiste fait profil bas avant les élections départementales des 22 et 29 mars. Dépourvue de bilan solide en matière économique, traversée par une ligne de fracture depuis en plus en plus profonde entre légitimistes et « frondeurs », la majorité, et au premier chef Manuel Valls, ont fait du Front national leur principal cible. 
 
 
En meeting lundi soir à Evry, le Premier ministre a vivement répliqué à Nicolas Sarkozy, à quelques jours du premier tour des départementales.

Le Monde - Jean-Christophe Cambadélis : « Il y a une impunité pour le FN »

Pour Jean-Christophe Cambadélis, « il y a aujourd’hui dans notre pays une impunité pour le Front national et l’extrême droite ». Invité du « Forum France Bleu-France Info », mercredi 18 mars, à quelques jours du premier tour des élections départementales, le premier secrétaire du PS, a poursuivi : « Aujourd’hui, on peut dire ce que l’on veut dans l’espace public, on peut faire ce que l’on veut, être soutenu par les banques poutiniennes, détourner les fonds du Parlement européen pour financier l’ensemble de son appareil politique, ça n’intéresse personne. »

Le Monde - Aubry brouille les pistes sur sa succession à Lille

Après l’annonce surprise de l’installation à Lille de l’ancien ministre de la ville François Lamy, le 15 novembre 2014, les rumeurs allaient bon train sur l’avenir de l’ancien conseiller municipal d’opposition de Palaiseau (Essonne). Martine Aubry préparait-elle sa succession en mairie de Lille ? A défaut de clarifier ses intentions pour les élections municipales de 2020, l’ancien ministre du gouvernement Ayrault a confirmé son intention de prendre place de manière durable dans la capitale des Flandres.

Libé - Loi prostitution : démission soudaine d'un sénateur PS opposé à la pénalisation des clients

En désaccord avec le gouvernement, Jean-Pierre Godefroy a démissionné de la commission spéciale sur la loi prostitution.

Le Monde - Ayrault à l’heure des comptes

Une interview à Ouest France pour mobiliser la gauche et régler ses comptes avec Manuel Valls. Jean-Marc Ayrault n'a pas attendu le résultat des élections départementales pour se démarquer fortement de son successeur.

18 mars

Le Monde - Jean-Marc Ayrault, un premier ministre dans les yeux de sa fille

Jean-Marc Ayrault ne semble pas amer, ou rancunier. Un peu interdit plutôt, meurtri aussi, par ces deux années à Matignon et par la façon dont elles se sont terminées. C’est sa fille, Elise, qui, au terme du documentaire qu’elle lui consacre - « Mon père, ce Ayrault », diffusé en avril sur France 3 - le dit : pour elle, sa démission fut un « soulagement ». « Tu souffrais pour moi… », relance l’intéressé.

Le JDD - Départementales : deux économistes prédisent une grande vague bleue

Deux économistes chercheurs à l'université Paris II prédisent une grande vague bleue aux élections départementales, en fonction d'un modèle économétrique qui intègre l'évolution du chômage et la popularité de l'exécutif. L'UMP emporterait environ trois cantons sur quatre. La gauche perdrait des bastions comme le Pas-de-Calais, et le FN remporterait plus de 100 cantons.

LCP - Guedj (PS) : "problème éthique et moral" dans le soutien de Sarkozy à Tron

Jérôme Guedj, le président (PS) du conseil général de l'Essonne, a qualifié lundi de "petit problème éthique et moral" le fait que Nicolas Sarkozy vienne soutenir lundi soir Georges Tron, renvoyé aux assises pour viols et agressions sexuelles.

17 mars

Le Quotidien du Médecin - Loi santé : Olivier Véran s’attaque à la promotion de la maigreur excessive chez les mannequins

Dans le cadre du projet de loi santé, deux amendements interdisant le recours aux mannequins dénutris et l’apologie de l’anorexie ont été déposés ce matin à l’Assemblée nationale par le député PS de l’Isère, le Dr Olivier Véran, neurologue au CHU de Grenoble, par ailleurs rapporteur du volet Promotion et prévention du projet de loi.

Le Figaro - Bouches-du-Rhône : le socialiste Mennucci veut en finir avec Guérini

Le député de Marseille appelle les électeurs à ne pas voter pour le président sortant du Conseil général des Bouches du Rhône mais pour les socialistes.

Libé - PS, UMP, et FN : «La tripartition est un système transitoire»

Jérôme Fourquet, directeur à l’Ifop, analyse les conséquences de la montée de l’extrême droite.

Pour Jérôme Fourquet, directeur du département opinion publique à l’Ifop, l’élimination toujours plus fréquente des candidats PS ou UMP aux premiers tours des scrutins majoritaires peut précipiter la recomposition du paysage politique. De Valls à Juppé, plusieurs responsables de partis ne disent pas autre chose.

16 mars

C Politique : JC Cambadelis

La journaliste reçoit Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du Parti Socialiste. Son portrait, dans l'exercice de sa fonction, ainsi qu'un débat autour d'un thème d'actualité sont les temps forts de l'émission qui se termine par la réponse aux questions diverses, sur la base de SMS ou de questions postéessur les réseaux sociaux par les téléspectateurs.

Le Lab - Les socialistes Claude Bartolone et Jean-Christophe Cambadélis favorables au vote obligatoire qui pourrait être "une piste" contre le FN

Rendre le vote obligatoire permettrait-il de résoudre la crise démocratique qui sévit en France ? L’écologiste François de Rugy le pense, lui qui a déposé une proposition de loi en ce sens. Il a trouvé ce dimanche 15 mars deux soutiens de poids dans la majorité socialiste alors qu'une note d'un think-tank proche du PS plaide en ce sens.

Libé - Sondage: popularité en baisse pour Hollande et Valls

François Hollande et Manuel Valls continuent de perdre les points de popularité acquis après les attentats de janvier avec respectivement 27% et 40% de bonnes opinions, selon un sondage BVA-Orange-iTELE publié samedi.

Le Lab - Manuel Valls met en garde les communistes, qui "peuvent disparaître"

Quoi qu’il en dise, Manuel Valls ne réserve pas ses coups au seul Front national. Dans le Journal du Dimanche de ce 15 mars, le Premier ministre en campagne adresse une sérieuse mise en garde aux communistes dans la perspective de 2017.

Libé - En visite à Amiens, Najat Vallaud-Belkacem joue à domicile

A quelques jours des départementales, la ministre de l'Education nationale s'est rendue vendredi soir dans le quartier de son enfance, pour une visite politique aux airs de retour aux sources.

14/03/2015

L'actualité des socialistes du 9 au 15 mars (mise à jour)

15 mars

L'Express - La croisade acharnée de Manuel Valls contre le FN en quatre actes

En campagne pour les élections départementales depuis le début du mois, Manuel Valls enchaîne les tacles au Front national, favori des scrutins selon les sondages. D'abord alarmiste, le Premier ministre se montre de plus en plus dur.

Le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis déclare dans un entretien à paraître dimanche dans La Provence qu'il faut dans les Bouches-du-Rhône "en finir avec le système GG: Guérini-Gaudin", refusant d'apporter son soutien à Jean-Noël Guérini en cas de duel contre l'UMP aux départementales.

Le Lab - La blagounette de Claude Bartolone qui espère, "bien sûr", être un jour le roi des éléphants

Chaque samedi, LCI rencontre un acteur majeur de la politique française dans son bureau. L’occasion de découvrir ce qui orne le lieu de travail de ces politiques. Ce 14 mars, c’est au tour du président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, d’ouvrir les portes de son bureau à l’Hôtel de Lassay.

Libé - Hollande veut s’offrir des Verts

Dans la perspective de 2017, le Président veut faire entrer Emmanuelle Cosse au gouvernement, quitte à déstabiliser les écologistes.

Le vert est devenu une matière hautement inflammable et François Hollande ne rechigne pas à jouer avec les allumettes. Profitant des courants contraires qui traversent Europe Ecologie-les Verts (lire ci-contre), le chef de l’Etat a décidé de taper le plus haut possible, lançant les grandes manœuvres autour de la secrétaire nationale du parti, Emmanuelle Cosse.

14 mars

Libé - Hidalgo pour un «parcours d’accompagnement» des jeunes de milieux populaires

La maire (PS) de Paris Anne Hidalgo va mettre en place un «parcours d’accompagnement» des «jeunes héros», issus des milieux populaires, qui veulent «réussir par l’école» et «s’insérer», avec notamment du tutorat et des stages de remise à niveau, a-t-elle annoncé jeudi.

Europe 1 - L’appel du PS à ouvrir des écoles musulmanes inquiète les enseignants

Un communiqué du PS appelle au "développement de l’enseignement privé confessionnel musulman”. Pour les syndicats cette mesure va à l’encontre du vivre-ensemble.

L’affaire cristallise une nouvelle fois le malaise à gauche autour de la laïcité et de l’islam. Un communiqué du parti socialiste, daté du 26 février dernier, appelle au "développement de l’enseignement privé confessionnel musulman”. Cette proposition, qui vise à ouvrir davantage d’écoles musulmanes, figure dans un rapport sur la cohésion républicaine, commandé dans la foulée des attentats de janvier. Repérée le 8 mars par le secrétaire national à la laïcité du Parti radical de gauche, cette annonce inquiète désormais l’ensemble des syndicats de l'Education. Forcé de s’expliquer, le Parti socialiste plaide la “maladresse dans la formulation”.

Laurent Baumel - Rencontre avec François Hollande, départementales, politique du gouvernement – Interview au Figaro 

INTERVIEW – À quelques jours des élections départementales, le député PS d’Indre-et-Loire, l’un des chefs de file des frondeurs, réaffirme sa volonté « d’inflexion sérieuse » de la politique économique et sociale du gouvernement.

13 mars

Bousorama - Hamon "comprend la logique" de Hollande qui devra cependant "répondre" à la demande sociale

L'ancien ministre PS Benoît Hamon "comprend la logique" de François Hollande, qui écarte un changement de ligne économique, mais estime que l'exécutif devra "répondre" à la "demande de pouvoir d'achat, d'emploi" et de "cohésion sociale".

Le Lab - Entre Manuel Valls et les frondeurs, le dialogue de sourds

TOI D'ABORD ! NON, TOI ... - Si François Hollande a rencontré une délégation de "frondeurs" mercredi 11 mars - une démarche très peu appréciée côté députés loyalistes - Manuel Valls ne veut pas, quant à lui, donner trop d'importance à ce rendez-vous. Chose amusante, ce 12 mars, Le Figaro fait dialoguer Premier ministre et représentant des frondeurs par articles interposés. Et visiblement, chacun attend de l'autre un signe.

Le Figaro - «Ministres faibles» : Manuel Valls contredit François Hollande

En marge d'un voyage à dominante économique en Pologne, Manuel Valls a réagi a la déclaration de François Hollande qui estime qu'un «premier ministre fort» est fatalement entouré de «ministre faibles».

Boursorama - Hollande a reçu 14 frondeurs du PS à l'Elysée pour renouer le dialogue

L'opération rabibochage a duré deux heures et demie. François Hollande a reçu quatorze députés «frondeurs» du Parti socialiste à l'Elysée, mercredi soir, dans le salon des Ambassadeurs du palais présidentiel où se tient chaque semaine le Conseil des ministres, pour renouer avec eux un dialogue rompu lors du débat sur la loi Macron. Une conversation bien loin des sanctions envisagées un temps, quand ces élus avaient contraint le gouvernement à passer en force et utliser l'article 49.3  pour imposer ce texte. Parmi les députés conviés à l'Elysée, figuraient Barbara Romagnan, Christian Paul, Pouria Amirshahi, Laurent Baumel, Benoît Hamon, Henri Emmanuelli et Pascal Cherki.

Le Hiffington Post - Manuel Valls dans l'Aisne : un plan ruralité contre le FN à une semaine des élections départementales 2015

DEPARTEMENTALES - Déplacer onze ministres pour annoncer un plan ruralité dans un des fiefs du vote FN, qui plus est à une semaine du premier tour élections départementales... le sens du timing du premier ministre ne manquera pas de donner du grain à moudre à ceux qui l'accusent de faire campagne aux frais de l'Etat.

Le Figaro - François Hollande absout les frondeurs

..... C'est pourtant sur la forme que les frondeurs trouvaient des motifs de satisfaction. «Cette rencontre, c'est la reconnaissance d'un fait politique, c'est nouveau et c'est quelque chose de signifiant», se réjouissait Pouria Amirshahi. Une reconnaissance officielle de l'Élysée qui avait des allures de victoire pour les frondeurs. L'un d'eux, Laurent Baumel, estime à l'issue de la réunion que «François Hollande a écouté tout le monde avec attention», même si, «sur les demandes spécifiques , il n'y a pas eu de réponses». Le député d'Indre-et-Loire dit avoir ressenti «un accord sur la nécessité d'un rassemblement» du PS et de la gauche «sur les questions de fond». «Ce n'est pas le cas de tout le monde», souligne-t-il.

12 mars

Libé - Les frondeurs reçus à l'Elysée, consécration de la dissidence

François Hollande reçoit ce mercredi une délégation de députés frondeurs. De quoi agacer au Parti socialiste, même si tous reconnaissent qu'il est nécessaire de rassembler la gauche.

Le Figaro - La réception des frondeurs à l'Élysée fait enrager les loyalistes du PS

Le président devrait recevoir ce mercredi soir une douzaine de députés issus du groupe des frondeurs du PS afin de calmer les tensions internes au sein de la majorité

Huffington Post - François Hollande reçoit des députés frondeurs à l'Elysée

Des députés socialistes frondeurs seront reçus mercredi 11 mars dans la soirée par François Hollande, a-t-on appris mardi 10 mars de sources concordantes. Aucun de ces députés n'a voulu indiquer à l'AFP s'ils allaient participer à cette rencontre, confirmée par plusieurs autres responsables du groupe socialiste.

 
REPLAY/ÉDITO – À une dizaine de jours des élections départementales, François Hollande reçoit ce soir à l'Élysée les députés frondeurs du PS.

Challenges - Interview exclusive : François Hollande se confie à Challenges

Dans l'entretien qu'il a accordé à Challenges, le président de la République fait front. Aucun regret et aucune concession, notamment vis-à-vis "des frondeurs", ne semblent au programme. Extraits.

Challenges - Les projets de François Hollande avant 2017

 EXCLUSIF Valls et Macron, Front national et élections départementales, croissance et déclinisme… Le chef de l’Etat fait le point sur les dossiers chauds. Entretien exclusif à l’Elysée.

BFMTV - Les frondeurs "ne sont pas irréconciliables", assure Jérôme Guedj

Jérôme Guedj, membre du bureau politique du PS et président du Conseil général de l'Essonne, a prévenu mercredi sur BFMTV que le gouvernement devait "trouver les conditions du rassemblement" pour éviter une défaite dès le premier tour des élections départementales.

Midi Libre - Départementales : Cambadélis déplore un "suicide politique en direct" de la gauche

Mercredi, le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis a déploré une division "incompréhensible" de la gauche, un "suicide politique en direct" avant les élections départementales.

La Voix du Nord - «Dropped»: «stupeur et émotion» pour François Hollande, Patrick Kanner souhaite «un hommage national»

François Hollande a fait part de sa «stupeur» et de son «émotion» après le crash mortel en Argentine dans lequel ont péri dix personnes dont huit Français. Patrick Kanner, ministre des Sports, a indiqué qu’il travaillait à l’organisation d’un «hommage national». D’autres politiques ont également réagi.

11 mars

Le Monde - Des promesses de campagne à la loi sur la fin de vie : un grand malentendu ?

C’est l’histoire d’une promesse de campagne si habilement formulée que chacun y a lu ce qu’il voulait y voir. Lorsque le 26 janvier 2012, à la Maison des métallos, à Paris, le candidat François Hollande présente parmi ses soixante engagements pour la France une mesure, la vingt-et-unième, prévoyant une « assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité », les partisans de l’euthanasie ne doutent pas que si le candidat socialiste est élu, une aide active à mourir sera mise en place. Certes, il s’est déclaré opposé à l’euthanasie, mais à l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD), on croit que seul le mot lui fait peur.
 
 
La ministre de l’Ecologie a évoqué pour Notre-Dame-des-Landes une consultation citoyenne «au niveau départemental».
 
 
Coulisses . Le débat sur la proposition de loi a été reporté
Trop touchy ? Jeudi, les députés étaient censés examiner une proposition de loi des radicaux de gauche interdisant le port du voile dans les crèches et les centres de loisirs privés financés par de l’argent public.

La Voix du Nord - Martine Aubry: «Quand la gauche n’est pas unie, la gauche perd ou risque de perdre»

Étant donné son poids au Parti socialiste, les déclarations de Martine Aubry sont toujours très attendues. En témoigne le nombre de journalistes ce lundi matin pour la conférence de presse du PS donné au siège de la fédération du nord à l’occasion du lancement officiel de la campagne pour les élections départementales. Martine Aubry a fustigé les communistes et les Verts, qui ont refusé toute alliance dans le Nord. Elle a taclé Nicolas Sarkozy et la droite. Et réagi aux déclarations de Manuel Valls.

10 mars

Libé - La logique comptable fait son lit à l’hôpital

«Libération» a eu accès à un texte confidentiel qui prévoit des économies drastiques, des coupes dans les effectifs, et accroît la centralisation.

9 mars

Le Lab - Jérôme Guedj, comme d'autres frondeurs, "rêve" de discuter avec François Hollande

I HAVE A DREAM – François Hollande va-t-il finir par recevoir les députés "frondeurs" ? Pour certains, c'est une certitude. Reste plus qu'à caler une date, selon le bon vouloir présidentiel.

En attendant, certains élus pas franchement d'accord avec la politique menée par le gouvernement font preuve d'une légère impatience. À l'image de Jérôme Guedj, plus vraiment député depuis le retour à l'Assemblée de François Lamy, mais bien toujours "frondeur".

Libé - Pour Manuel Valls, le Front National est «aux portes du pouvoir» dès 2017

Dans un entretien, le Premier ministre a revendiqué la «stigmatisation du Front national», un parti qui «n’apporte aucune solution», à quelques semaines des élections départementales.

Le Lab - Le vice-président EELV de l'Assemblée Denis Baupin réunira les écolos pro-Hollande début avril

On le sait, deux lignes s'opposent chez les écologistes : les pro-gouvernement et les autres, plutôt tentés par un rapprochement avec le Front de gauche. Selon les informations du Journal du dimanche de ce 8 mars, certains membres de EELV mènent donc une réflexion concrète sur l'émergence d'un pôle pro-gouvernement structuré, quitte à provoquer une scission au sein du parti.

Le JDD - Jean-Marie Le Guen : "On a trop souvent joué avec le FN"

INTERVIEW - Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'Etat (PS) aux Relations avec le Parlement revient sur son analyse politique qu'il vient de rediger pour la Fondation Jean-Jaurès.

Le JDD - EELV : Cécile Duflot n'a pas peur d'une scission 

L’ex-ministre du Logement est convaincue que la majorité des écologistes soutient sa ligne. Et n’est pas inquiète que quelques ténors, comme Jean-Vincent Placé, veuillent rallier Hollande.

11/03/2015

Hollande invite les frondeurs: une rencontre "saine et normale" selon Jérôme Guedj


Hollande invite les frondeurs: une rencontre... par BFMTV

21:40 Publié dans Vidéo | Tags : guedj, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

26/02/2015

Guedj : «Je plaide pour un gouvernement de combat»


Guedj : «Je plaide pour un gouvernement de combat» par lefigaro

23/11/2014

BFM Story: Le secrétaire d'État Kader Arif a démissionné de son poste – par BFMTV

Jérôme Guedj, président du conseil général de l’Essonne, courant "Maintenant la gauche" au PS était sur le plateau de BFM Story.


BFM Story: Le secrétaire d'État Kader Arif a... par BFMTV

13:00 Publié dans Vidéo | Tags : guedj, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

11/11/2014

Jérôme Guedj: "Il y a une guerre thermo-nucléaire à l'UMP" par Europe1fr


Jérôme Guedj: "Il y a une guerre thermo... par Europe1fr

00:08 Publié dans Vidéo | Tags : guedj, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

06/10/2014

BFM Politique: Guillaume Peltier face à Jérôme Guedj - 05/10 5/6 BFMTV


BFM Politique: Guillaume Peltier face à Jérôme... par BFMTV

18:00 Publié dans Débat, Vidéo | Tags : guedj, ps, parti socialiste, politque, actualite | Lien permanent

13/09/2014

L'actualité des socialistes du 8 au 14 septembre (mise à jour)

A la une

Le Parisien - Vote de confiance à l'Assemblée : Aubry «pour l'indépendance de chacun»

Elle est longtemps resté silencieuse sur la politique conduite par depuis son accession à l'Elysée. Mais en cette fin d'été, sort de plus en plus fréquemment de sa réserve, par petites touches le plus souvent critiques. Nouvelle marque de défiance face au de Manuel Valls ce samedi à l'occasion des états généraux des socialistes du Nord, à Lomme, près de Lille, à propos du vote de confiance mardi à l'Assemblée nationale.

14 septembre

Le Monde - Des « frondeurs » au Front de gauche : déjeuner symbolique à la Fête de « L’Humanité »

Les plans de table ne sont jamais aisés à dessiner, surtout dans les familles recomposées. Celui qui a réuni pour déjeuner samedi 13 septembre, à la Fête de L'Humanité, des personnalités aussi diverses que Jean-Luc Mélenchon, Jean-Vincent Placé, le socialiste « frondeur » Jean-Marc Germain ou encore Pierre Laurent ne dérogeait pas à la règle.

Le Monde - Thomas et Sandra Thévenoud, la chute de deux ambitieux

Neuf jours à peine après avoir été nommé secrétaire d'Etat chargé du commerce extérieur, Thomas Thévenoud démissionnait du gouvernement, jeudi 4 septembre, pour s'être mis en irrégularité fiscale.

Quelques jours plus tard, c'est son épouse, Sandra, qui était mise en congé de son poste de chef de cabinet du président du Sénat. Moins d'une semaine a suffi pour transformer le couple en objet de scandale.

Le Monde - En Saône-et-Loire aussi, on demande la démission de Thévenoud

Les voix s'élèvent en Saône-et-Loire comme à Paris pour appeler Thomas Thévenoud à démissionner de ses mandats politiques. Mercredi 10 septembre, Manuel Valls a affirmé qu'il « ne comprend pas » que celui qui a été évincé du gouvernement pour ne pas avoir déclaré ses revenus au fisc décide de rester à son poste de député

Le Lab - Les frondeurs s'affichent à la table de Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon à la fête de l'Huma

La présence de membres du Parti socialiste à la traditionnelle fête de l'Huma n'a rien d'inhabituelle. Mais cette année, alors que l'idée germe à gauche d'une recomposition politique pour s'opposer au gouvernement, le profil des présents est scruté de prêt. Et après la venue surprise de l'ancien trader Jérôme Kerviel, quelques jours après sa sortie de prison, ce sont les "frondeurs" qui s'affichent.

France Info - La Fête de l'Huma sous le signe de la fronde

Y a-t-il à gauche une alternative crédible au pouvoir socialiste ? Réunis à la Fête de l'Huma à La Courneuve, écologistes, députés PS "frondeurs", "mélenchonistes" et communistes discutent d'un éventuel avenir en commun...

Le Monde, Françoise Fressoz - Postures

Cette semaine, le gouvernement, la mine un peu défaite, a fait un grand pas vers les frondeurs et vers tous ceux qui, à gauche, contestent sa politique économique. Il a renoncé à réduire le déficit budgétaire en invoquant le risque de déflation qui menace l'Europe.

L'Express - François Hollande et Julien Dray, son ami du week-end

Avec François Hollande, l'ancien fondateur de SOS-Racisme parle de tout. Et cash. L'onde de choc Trierweiler le pousse à ne plus être seulementun visiteur discret et à riposter publiquement.  

Libération - Kader Arif ne se sent pas concerné par l'enquête de Toulouse

Des magistrats se penchent sur des marchés conclus entre la région Midi-Pyrénées et des sociétés appartenant à des proches du secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants.

Libé - Arnaud Leroy. Montebourg Boy

PORTRAITDéputé des Français de l’étranger, ce proche de l’ex-ministre de l’Economie tâche de surnager après l’éviction de son champion.

Il préfère les vagues lentes qui se meurent en douceur jusqu’au rivage. Bien plus propices à déployer ses «90 kilos» et son quasi double mètre sur son longboard. Mais celle qu’il vient de ramasser sur le râble est du genre à «casser» vite. Formée sans prévenir et renversante, à vous faire compter des yeux les rares camarades restés debout.

13 septembre

Le Nouvel Obs - Hollande en visite au Kurdistan, une première historique

Le chef de l'Etat était en Irak aujourd'hui et il a fait étape à Erbil, dans le Kurdistan irakien. Une première pour un chef de l'Etat français.

Huffington Post -Fête de l'Humanité: ces socialistes qui sont encore les bienvenus

Cette année encore, les festivaliers ne risquent pas de croiser beaucoup de ministres dans les allées de la Fête de l'Huma. Et pour cause: depuis l'élection de François Hollande, les membres du gouvernement sont persona non grata dans ce temple de la gauche contestataire qui rouvre ces portes ce vendredi 12 septembre pour trois jours de musique et de débats politiques.

Slate - Projections: on est le lendemain des régionales de 2015 et le FN a remporté deux super-régions, Nord-Picardie et Paca

Le politologue Thomas Guénolé nous présente le résultat de ses projections électorales pour les régionales de 2015, élections dont le calendrier n'est pas encore fixé par le gouvernement, et qui seront les premières à entériner le redécoupage des régions et la réduction de leur nombre, décidée par le président de la République et encore discutée au Parlement (le texte a été voté en première lecture par le Sénat puis l'Assemblée, mais les deux Chambres sont en profond désaccord).

Terra Femina - Najat Vallaud-Belkacem à l'Education nationale : "Hollande aime les jolies femmes", insinue Gérard Collomb

Non, la droite n'a pas le monopole des attaques sexistes contre Najat Vallaud-Belkacem. Interrogée par L'Express, le maire PS de Lyon, Gérard Collomb, y est aussi allé de son insinuation sexiste. L'édile a qualifié la ministre de l'Education nationale de « communicante (…) séductrice » et lié l'obtention de son ministère au fait que « François Hollande aime les jolies femmes ».

INVITÉ RTL - Le député européen salue la politique "volontariste" d'Arnaud Montebourg et reconnaît que François Hollande n'a pas tenu ses engagements.

12 septembre

Slate - Le PS, pas plus avancé dans ses réflexions qu’il y a trente ans

Rue de Solférino, le schéma de pensée est le même qu'en 1981: le terme entreprise y reste un gros mot, la dépense publique y reste l’alpha et l’oméga de l’action économique et parler de rigueur équivaut à une trahison.

France Info - Les socialistes se disputent autour de l’association des maires de France

François Baroin devrait succéder à Jacques Pelissard à la présidence de cette association où la droite est majoritaire. Le socialiste André Laignel en sera le secrétaire général, comme depuis dix ans. Mais cette année, cette répartition agace le Parti socialiste.

Le Monde - « PS d'or » : qui succède à Harlem Désir pour le prix de la Langue de bois 2014 ?

(Quasiment) aussi anciens que le festival de Cannes, (quasiment) aussi prestigieux que les Oscars, (quasiment) aussi attendus que les Grammy awards... le palmarès des « PS d'or » a été dévoilé jeudi 11 septembre. Ces prix très courus récompensent depuis 2009 les dirigeants socialistes qui se sont particulièrement distingués dans différentes catégories au long de l'année. Une quarantaine de journalistes chargés du suivi de l'exécutif et de la majorité composent le corps électoral. Et cette année, trois anciens ministres se sont également prêtés au jeu.

Le Nouvel Obs - Moscovici : joker du président ou boulet pour l’Europe ?

Nommé à l’arraché commissaire aux Affaires économiques, l’ex-ministre des Finances représentera la France à Bruxelles. Avec l'espoir d'incarner une autre politique.

Le Nouvel Obs - La (très) longue liste des impayés et autres oublis de Thévenoud

Impôts, loyer, amendes, facture de kinésithérapeute... "Le Nouvel Obs" fait le point sur les révélations en série autour de l'ex-secrétaire d'Etat.

Le Monde - Martine Aubry, un retour en cinq étapes

Le retour sur la scène politique nationale de Martine Aubry ne fait désormais plus aucun doute. La maire de Lille a annoncé qu'elle ferait, probablement sous forme écrite, des propositions sur la politique économique dans les semaines à venir. Mais en réalité, voilà quelques semaines que Martine Aubry joue le feuilleton de son come-back. Retour sur les différents actes.

11 septembre

Le Nouvel Obs - "Hollande reste pudique mais combatif sur le terrain politique"

VIDEO. Livre de Valérie Trierweiler, rumeurs sur sa démission... Serge Raffy, journaliste du "Nouvel Observateur", raconte l'état d'esprit du président.

Le Monde - Enquête préliminaire sur l'attribution de marchés à des proches de Kader Arif

Une enquête préliminaire a été ouverte à Toulouse sur des passations de marchés à des proches du secrétaire d'Etat chargé des anciens combattants, Kader Arif, a anoncé mercredi 10 septembre le procureur de la République de Toulouse. Cette enquête fait suite à un « signalement » déposé lundi par des élus du groupe d'opposition au sein du conseil régional « faisant état d'anomalies dans les relations contractuelles existant entre la région et certaines sociétés », a expliqué le procureur Michel Valet.

Europe 1 - Cambadélis : "Thévenoud ne tiendra pas, il démissionnera"

Jean-Christophe Cambadélis était face à Gérard Carreyrou, Olivier Duhamel et Michèle Cotta dans "Le Club de la Presse".

Jean-Christophe Cambadélis était l’invité du "Club de la Presse" mercredi soir sur Europe 1. Le premier secrétaire du PS s’est notamment exprimé sur l’affaire Trierweiler et sur l’affaire Thévenoud et plus largement sur l’avenir de la gauche dans le paysage politique français.

Le Nouvel Obs - EXCLUSIF. Hollande et les "sans-dents" : "C'est un mensonge qui me blesse"

Son ex-compagne, Valérie Trierweiler, l'accuse de mépriser les pauvres. Le président réplique. Et revient sur son engagement au service "des gens de peu". A lire jeudi dans "le Nouvel Observateur".

10 septembre

Francetvinfo - Vote de confiance : les députés PS frondeurs vers une "abstention collective"

Un de leurs chefs de file, Christian Paul, l'a annoncé mardi lors d'une conférence de presse à quelques heures de la rentrée parlementaire.

Le Monde - L'exclusion de Thomas Thévenoud fragilise un peu plus la majorité socialiste

Faute de démission de son mandat de député, l'éphémère secrétaire d'Etat au commerce extérieur en délicatesse avec le fisc, Thomas Thévenoud, va devoir quitter le Parti socialiste et le groupe socialiste à l'Assemblée nationale. Une décision visiblement réclamée par le patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis, bien qu'elle n'arrange pas les affaires de la majorité.

Le Figaro - Manuel Valls appelle les députés PS frondeurs à «la responsabilité»

Les contestataires de la ligne économique du gouvernement devraient observerune « abstention collective » lors du votede confiance le 16 septembre prochain.

Le Parisien - Déficit budgétaire : Valls reconnaît qu'il sera supérieur à 4 % en 2015

Manuel Valls ne s'est pas contenté d'appeler les parlementaires socialistes à voter la confiance à son gouvernement le 16 septembre. Le Premier ministre en a profité pour faire un état des lieux des comptes publics.

France Info - Rentrée des députés sous haute tension

Affaiblissement historique du chef de l’État, l'affaire Thévenoud, fronde persistante des députés socialistes. Le cocktail de cette rentrée est explosif pour le gouvernement alors que les députés ont retrouvé les bancs de l'Assemblée aujourd'hui. C'est un "moment difficile" reconnaît d'ailleurs le patron du PS Jean-Christophe Cambadélis.Les explications de Yannick Falt.

Rue 89 - Perrin-Gilbert, une maire sans pouvoir mais pas sans idées

La maire du 1er arrondissement veut faire exploser la loi « Paris-Lyon-Marseille » qui nous fait élire les conseillers municipaux par arrondissement mais qui ne donne aucun pouvoir (ou presque) aux mairies d’arrondissement.

Le Parisien - Exclusif. Taubira : «Nous voulons faciliter l'accès à la justice pour tous»

Réforme. La garde des Sceaux présente demain en Conseil des ministres une série de mesures qu'elle nous livre en exclusivité. Christiane Taubira en profite pour justifier sa présence aux côtés des frondeurs de La Rochelle.

9 septembre

Le Monde - En réponse à Aubry, Valls « demande aux socialistes de donner l'exemple »

C'est par conférences de presse interposées que Martine Aubry et Manuel Valls se répondent l'un à l'autre. Lundi 8 septembre, la maire de Lille a souhaité clarifier les choses avec le premier ministre. Juste après sa visite au Secours populaire à Lille-Fives, la maire de Lille a affirmé : « Mes propos ont été un peu mal compris. Manuel Valls n'a peut-être pas eu le temps de lire l'entièreté de ce que j'ai dit [dimanche]. »

Libé - Lyon : Gérard Collomb, tête de liste et de cumul

LES GENS Tant que la loi ne le lui interdit pas, Gérard Collomb, le sénateur-maire de Lyon et président de la future métropole lyonnaise, continue de cumuler les mandats. C’est lui qui conduira la liste socialiste pour les sénatoriales du 28 septembre. Il a jusqu’à 2017 pour choisir entre son mandat de sénateur et celui de maire.

Libé - La gauche a-t-elle une chance de conserver le Sénat ?

DÉCRYPTAGE Le dépôt des candidatures s'ouvre ce lundi pour le renouvellement de la moitié de la chambre haute. La droite pourrait regagner la majorité, après sa victoire aux municipales de mars.

Libé - Thévenoud quitte le PS, pas l'Assemblée

L'ex-secrétaire d'Etat, écarté après des déboires fiscaux, ne démissionne pas de son mandat de député.

Le Nouvel Obs - Thomas Thévenoud quitte le PS mais garde son mandat de député

"Je veux rappeler que l'enchaînement de négligences choquantes qui m'ont placé dans cette situation ne fait pas de moi un fraudeur", a déclaré l'éphémère secrétaire d'Etat, démissionné pour défaillance fiscale.

Le Monde - Comment Valls a « démissionné » Thévenoud

« On ne peut pas te garder. » C'est en ces termes que Manuel Valls, qui recevait Thomas Thévenoud, jeudi 4 septembre après-midi dans son bureau à Matignon, a annoncé à son éphémère secrétaire d'Etat au commerce extérieur qu'il était démissionné. Un limogeage qui intervient à peine plus d'une semaine après sa nomination, justifié par l'irrégularité de sa situation fiscale. De source gouvernementale, celle-ci serait caractérisée à la fois par des retards dans le paiement de ses impôts, mais aussi des non-déclarations de revenus.

Libé - Cambadélis : le FN au pouvoir serait «le chaos en France»

Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a prédit lundi «le chaos en France» si le Front National arrivait au pouvoir.

Le Nouvel Obs - Aubry à Valls : "Faut pas se crisper"

La maire de Lille tente de calmer le jeu après des échanges à fleurets mouchetés avec le Premier ministre au sujet de la politique économique du gouvernement.

Libé - Thomas Thévenoud, démission à double tranchant pour le PS

RÉCIT Certains socialistes pressent l'éphémère secrétaire d'Etat de quitter son siège de député... au risque de déclencher une élection partielle périlleuse.

Le Monde - Thomas Thévenoud peut-il conserver son siège de parlementaire ?

Débarqué du gouvernement pour des « problèmes de conformité avec les impôts » pendant plusieurs années, Thomas Thévenoud va-t-il rejoindre, mardi 9 septembre, le groupe socialiste à l'Assemblée nationale ?

Le Monde - Martine Aubry va « faire des propositions » au gouvernement

La maire socialiste de Lille, Martine Aubry, a déclaré dimanche 7 septembre au micro d'Europe 1, qu'elle allait faire des propositions au gouvernement pour tenter d'infléchir sa politique économique.

Huffington Post - Martine Aubry va faire des propositions pour infléchir la politique économique du gouvernement

"Oui l'abstinence médiatique de Martine Aubry est terminée", déclarait récemment un député proche de la maire de Lille, plutôt effacée depuis plusieurs mois. La socialiste, battue par François Hollande au second tour de la primaire socialiste en octobre 2011, a déclaré dimanche 7 septembre qu'elle allait faire "dans les semaines qui viennent" des propositions pour infléchir la politique économique du gouvernement.

8 septembre

Le Nouvel Obs - Impôts: Cambadélis convoque Thévenoud, qui veut rester député

Jean-Christophe Cambadélis, patron du PS, a annoncé lundi avoir convoqué l'éphémère secrétaire d'Etat Thomas Thévenoud pour "tirer les conséquences" de sa défaillance fiscale sur son mandat de député, qu'il dit vouloir garder contre l'avis général à gauche comme à droite.

Le Nouvel Obs - Jean-Marc Ayrault fait sa première autocritique

Cinq mois après son départ de Matignon, l'ancien Premier ministre admet "ne pas avoir assez décrit aux Français les difficultés du pays".

Libé - Cynique, menteur, antipauvres... Vraiment ?

Des proches, des collaborateurs ou des ennemis politiques de longue date reviennent point par point sur les attaques de Valérie Trierweiler contre François Hollande.

Les Echos - Plus de 8 Français sur 10 ne souhaitent pas que Hollande se représente

Selon une enquête de l'Ifop pour le Journal du dimanche, 85% des Français ne souhaitent pas qu'il postule à un second mandat et, surtout, l'idée d'une dissolution progresse, passant en moins de trois mois de 17% à 23%.

Libé - A une gauche divisée en France, Valls oppose unité avec Renzi et menace du FN

Contesté sur son aile gauche en France, Manuel Valls s’est rendu dimanche en Italie, au côté de son homologue Matteo Renzi, pour vanter une gauche européenne «unie», capable d’obtenir des inflexions de l’UE et de barrer à la route à une extrême droite «aux portes du pouvoir» dans l’Hexagone.

Slate - Cinq questions sur une rentrée politique folle

La gauche a-t-elle déjà connu une crise de cette ampleur? Dans quelle mesure les destins de Valls et Hollande sont-ils liés? Faut-il prendre au sérieux les premiers sondages sur la présidentielle 2017? L'éclairage du politologue Jérôme Jaffré.

Le JDD - Manuel Valls : "Il faut tenir!"

Le Premier ministre et les ténors du Parti socialiste - Jean-Christophe Cambadélis et Claude Bartolone - appellent les membres de la majorité à serrer les rangs pour défendre le Président.

Campagne d'Italie, Le Monde - Les socialistes français font le voyage en Italie comme on va à Lourdes

La présence de Manuel Valls, dimanche 7 septembre, à la Festa dell'Unità de Bologne (Emilie-Romagne) aux côtés de Matteo Renzi et du nouveau leader du Parti socialiste espagnol, Pedro Sanchez (tous en total look chemise blanche et pantalon noir) permettra-t-elle au premier de récupérer quelques miettes de la popularité du second ? Pourra-t-il, une fois rentré à Matignon, s'inspirer de la méthode du président du conseil pour conduire ses réformes jugées aussi indispensables à Paris qu'à Rome ? Parviendra-t-il à rassembler le PS derrière lui avant le vote de confiance du 16 septembre comme son homologue italien tente de le faire avec le Parti démocrate ?

Le Nouvel Obs - Valls : l'extrême droite est "aux portes du pouvoir"

"Nous devons agir autrement. Et parler autrement. Pour être écoutés, et entendus. Nous savons quel serait le prix terrible de notre échec", a lancé Manuel Valls en déplacement en Italie.

Les Echos - Dans la tourmente, François Hollande et Manuel Valls tentent de « tenir bon »

Attaqué sur sa légitimité, affaibli, l’exécutif a appelé la gauche à la « responsabilité ».

Que faire ? Comment se relancer un tant soit peu après une nouvelle « semaine noire », dixit un proche de François Hollande, marquée par la publication surprise du brûlot de Valérie Trierweiler, une nouvelle chute dans les sondages et la démission forcée d’un tout nouveau membre du gouvernement, Thomas Thévenoud, pour des problèmes fiscaux ?

Le JDD - Hollande "a le devoir de rester"

Politiques, spécialistes et proches du Président de la République donnent leur sentiment sur les marges de manœuvre dont dispose François Hollande.

Le Monde - La vie d'après des débarqués du gouvernement

Visiblement, notre coup de fil n'interrompt pas Arnaud Montebourg en plein labeur. Deux jours après son départ fracassant du gouvernement, l'ancien ministre n'a pas encore empoigné sa charrue dans le droit sillon du consul Cincinnatus, sa désormais célèbre référence antique. Pour l'heure, le modèle du citoyen Montebourg serait plutôt Alexandre le Bienheureux : « J'ai pris un petit déjeuner à deux heures de l'après-midi, ça ne m'était pas arrivé depuis dix ans », lâche-t-il sur un ton guilleret qui paraît un tantinet forcé.

Le Figaro - Patricia Adam : «La France ne peut baisser la garde»

En Ukraine, au Sahel et au Proche-Orient, « les efforts diplomatiques ne peuvent être efficaces sans puissance militaire », souligne la présidente de la commission de la défense de l'Assemblée nationale.

Le Monde - Huchon et Cosse demandent l'encadrement des loyers en petite couronne parisienne

« Comme vous le savez, la question de l'habitat et de l'hébergement revêt une importance décisive dans la vie quotidienne des Franciliens. » Dans une lettre au premier ministre révélée dimanche 7 septembre par Le Journal du dimanche, le président PS de l'Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, et la vice-présidente écologiste chargée du logement, Emmanuelle Cosse, demandent l'expérimentation de l'encadrement des loyers dans les villes de la petite couronne francilienne.

Rue 89 - Schnapper : « Quand la gauche dit des vérités, cela fait scandale »

Ses propos ne vont pas pas plaire à tout le monde : pour la sociologue, l’idée d’un contrôle accru des chômeurs n’a rien de choquant. Elle ne fait que heurter les mythologies d’une certaine gauche.

05/09/2014

Guedj et Valls : la confiance "naturellement pas acquise" par France Info


Guedj et Valls : la confiance "naturellement... par FranceInfo

16:00 Publié dans Vidéo | Tags : guedj, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

26/08/2014

Jérôme Guedj sur le remaniement: "La sanction disciplinaire n'évacue pas le questionnement politique"

00:10 Publié dans Vidéo | Tags : guedj, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent