Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vidéo - Page 82

  • Najat Vallaud-Belkacem : "Les professeurs veulent retrouver leurs élèves mais pas n'importe comment"

  • L'Obs - Comment le gouvernement a douché nos espoirs de liberté retrouvée le 11 mai

    Lors de son allocution le 13 avril, Emmanuel Macron a annoncé la fin du confinement strict le 11 mai. De quoi susciter un immense espoir de liberté retrouvée à cette date... Mais depuis, les ministres défilent pour temporiser et nuancer les propos du chef de l'Etat. Jusqu'à la conférence de presse d'Edouard Philippe, le 19 avril, qui a définitivement douché nos espérances de déconfinement printanier. Regardez.

  • Le rattrapage après-crise : les illusions perdues [Olivier Passet]

    La crise du COVID-19 nous fait-elle entrer irrémédiablement dans un processus de convalescence qui s’étirera plusieurs années ? La question se pose pour toutes les entreprises. Certes l’année 2020 est compromise en termes de chiffres d’affaires et de résultat. [...]

  • Crise des masques : comment la France a arrêté de se préparer aux épidémies

    « Au début de la crise, le ministère nous a dit qu’ils étaient prêts, qu’il y avait des stocks d’Etat. Mais on a vite réalisé que c’était faux », raconte Jean-Paul Hamon, président de la fédération des médecins de France. Face au manque de masques et à l’ampleur de la crise, le personnel soignant a parfois dû recourir au bricolage pour se protéger le visage. « On a été dépendants de dons de particuliers, d’entreprises. Et l’administration française a été complètement défaillante », insiste M. Hamon.

    Aujourd'hui, de nombreux Français sont même contraints de se fabriquer leurs propres masques en s'inspirant de tutos sur internet. Pourtant, l’Etat français était prêt à faire face à une crise de cette ampleur… en 2009. A l’époque, un milliard de masques de protections et plus de 700 millions de masques FPP2 étaient alors prévus dans les stocks de l’Etat. Mais alors, comment est-on passé d’un tel niveau de précaution à la pénurie qui nous frappe aujourd’hui ? Explications.

  • "La question de la solidarité est fondamentale" - Entretien confiné avec Valérie Masson-Delmotte

    Camille Crosnier s'entretient à distance avec des personnalités scientifiques pour nourrir notre réflexion et construire le fameux "monde d'après". Aujourd'hui, la paléoclimatologue et co-présidente du GIEC Valérie Masson-Delmotte, confinée en famille dans l'Essonne.

  • Activités de services aux entreprises : ceux qui plongent, ceux qui résistent [A.Mirlicourtois]

    Voici un indicateur, simple, pour prendre la pleine mesure de la profondeur de l’impact du Covid-19 sur les secteurs : le rapport entre le nombre de salariés au chômage partiel et le nombre total de salariés. [...]

  • DESTRUCTION DE L’HÔPITAL : COMMENT EN EST-ON ARRIVÉ LÀ ?

    « Management », « rentabilité », « productivité » : comment en sommes-nous arrivés à employer ces mots au sein des hôpitaux publics français ? C’est le résultat de décennies de réformes de « réorganisation », de « restructuration » des établissements de santé, désormais incapables de soigner correctement tous les citoyens. Dans un épisode inédit, en collaboration avec Les Économistes Atterrés, Le Vent Se Lève revient sur trente ans de politiques néolibérales, qui ont lentement broyé les hôpitaux et le personnel soignant.