Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/04/2013

Libé - Le modèle allemand appliqué à la France : encore raté !

Par GUILLAUME DUVAL Rédacteur en chef d’Alternatives économiques

Le Parlement doit finir d’examiner aujourd’hui le projet de loi traduisant l’accord national interprofessionnel du 11 janvier. Ce texte prévoit notamment la présence d’un ou deux représentants des salariés dans les conseils d’administration des entreprises de plus de 5 000 salariés. Par son extrême timidité, cette mesure est une nouvelle occasion manquée de rapprocher enfin la gouvernance d’entreprise française, traditionnellement autoritaire, de celle, nettement plus participative, de nos voisins allemands. Et de bénéficier ainsi à notre tour d’un des principaux fondements de leur dynamisme industriel. Il faut aller plus loin.

Lire la suite
________________________________________________________________________________
________________________________________________________________________________

16:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Libé - Laïcité, le temps de la reconquête

Par NAÏMA CHARAÏ Présidente de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé)

Ce n’est pas tant à un sursaut, ou à une indignation passagère que l’actualité nous convie aujourd’hui. Consécutivement, c’est à trois désaveux que les tenants d’une laïcité exigeante et universaliste viennent d’être confrontés : la confirmation de la constitutionnalité du concordat d’Alsace - Moselle, les déboires d’un maire de Gironde refusant de confessionnaliser les menus de sa cantine municipale, enfin le verdict final, en cassation, contre le licenciement d’une salariée refusant de se départir de son hijab dans la crèche Baby-Loup, dans les Yvelines.

Lire la suite
_______________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________

14:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Le Monde - Les Etats ont les moyens d'agir contre l'exil fiscal, Daniel Lebègue (Président de Transparency International France)

En 2008, les pays du G20 s'étaient engagés à mettre au pas les paradis fiscaux et à coopérer entre eux pour traquer l'évasion fiscale. La priorité donnée à la réduction des déficits et de l'endettement public impose plus que jamais d'agir avec détermination en ce sens.

Pour l'ONG Transparency International, la lutte contre les paradis fiscaux ne produira ses effets que si trois mesures sont adoptées par les Etats de l'UE et les pays du G20.

Lire la suite
____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________

12:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

OFCE - La crise va se poursuivre … Rapport de l’IMK-OFCE-WIFO, mars 2013

(Contact à l’OFCE : Catherine Mathieu)

Version courte du Communiqué de Presse diffusé par l’IMK, mars 2013. Le texte original est consultable sur : http://www.boeckler.de/pdf/p_imk_report_80_2013.pdf ;  la version anglaise sera prochainement en ligne.

L’économie allemande n’a connu qu’une faible croissance en 2012. Le PIB a augmenté de 0,7 % en moyenne annuelle, soit de 0,4 % seulement en glissement. Les perspectives de cette prévision sont modérément optimistes. L’économie mondiale ne croîtra que faiblement à court terme, mais la croissance repartirait en cours d’année, ce qui sera favorable aux exportations allemandes. Sous l’hypothèse d’une stabilisation de la situation dans la zone euro, les incertitudes devraient progressivement se lever et permettre un redémarrage de l’investissement.  Les Instituts prévoient une croissance de 0,9 % en Allemagne en 2013, qui masque une dynamique sous-jacente plus vigoureuse : en glissement, la croissance serait de  1,9 %. En 2014, le PIB allemand augmenterait de 1,5%. Le taux de chômage resterait à peu près stable au cours des deux années à venir, à 5,1 % et 5,0 % selon la définition du BIT, soit respectivement 6,8 % et 6,7 % selon la définition nationale. Le PIB de la zone euro baisserait de 0,3 % cette année et augmenterait de 0,5 % l’an prochain. Le taux de chômage resterait supérieur à 12 %.

Lire la suite
_______________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________

10:00 Publié dans Réflexions | Tags : ofce | Lien permanent

10/04/2013

OFCE - Et si l’austérité budgétaire avait mieux réussi en France qu’ailleurs ? [1] par Mathieu Plane

Face à la dégradation rapide et explosive des comptes publics, les pays industrialisés, notamment européens, ont mis en place, pour certains dès 2010, des politiques de rigueur de grande ampleur de façon à réduire rapidement leurs déficits publics. Dans un tel contexte, plusieurs questions concernant la politique budgétaire de la France méritent d’être creusées :

-          Premièrement, est-ce que la France a fait plus ou moins d’efforts budgétaires que les autres pays de l’OCDE pour redresser ses comptes publics ?

 

-          Deuxièmement, y-a-t-il une singularité dans l’austérité budgétaire menée en France et a-t-elle eu plus ou moins de répercussion sur la croissance et le niveau du chômage ?

A l’exception notable du Japon, tous les grands pays de l’OCDE  ont mis en place des politiques visant à réduire leur déficit structurel primaire[2] entre 2010 et 2013. Selon les derniers chiffres de l’OCDE, ces politiques représentent un effort budgétaire d’environ 5 points de PIB sur trois ans en moyenne dans la zone euro, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.

Lire la suite
__________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________

13:00 Publié dans Réflexions | Tags : ofce | Lien permanent

La Vie des Idées - La république au secours de la démocratie

Pour Philip Pettit, la participation au pouvoir n’est pas par elle-même la condition de la liberté en démocratie. Ce qui importe, c’est le contrôle républicain que le peuple peut exercer sur le gouvernement et qui permet de vérifier que les décisions du pouvoir vont bien dans le sens du bien commun.

Recensé : Philip Pettit, On the People’s Terms. A Republican Theory and Model of Democracy, Cambridge University Press, 2012, 338 p.

Dans son dernier ouvrage, On the People’s Terms. A Republican Theory and Model of Democracy, Philip Pettit poursuit l’entreprise de définition d’un républicanisme contemporain entamée quinze ans plus tôt avec Républicanisme [1]. S’il s’agissait surtout dans cet ouvrage de démontrer la supériorité de la conception proprement républicaine de la liberté comme non-domination sur la conception libérale de la liberté, Ph. Pettit s’attache à présent à clarifier l’importance décisive des institutions et procédures démocratiques au sein de la théorie républicaine – qui, au contraire du libéralisme, ne saurait se passer de démocratie. Il s’agit de penser la « légitimité politique » (p. 3) au sein de la république : celle-ci dépend de la définition et de la mise en œuvre d’une politique républicaine « dans des termes fixés par le peuple », autrement dit, d’une démocratie de contrôle que l’ouvrage s’attèle à définir.

Lire la suite
_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________

00:05 Publié dans Réflexions | Tags : vie des idees | Lien permanent

09/04/2013

OFCE - « Prêt à taux zéro » : ne prête-t-on qu’aux riches ? par Pierre Madec

Le 1er janvier 2013 est entrée en vigueur une nouvelle version du prêt à taux zéro (PTZ). Cette dernière, plus restrictive que les précédentes, abaisse les plafonds d’éligibilité et renforce son ciblage sur les logements neufs (et l’ancien HLM). Nous revenons ici sur les possibles conséquences de cette mesure.

Compte tenu des fortes tensions présentes sur le marché locatif (Le Bayon, Madec et Rifflart, 2013), l’objectif de faciliter l’accès à la propriété des primo-accédants avec peu d’apport est louable. Pour autant certaines questions méritent d’être posées : les ménages les plus modestes en sont-ils les premiers bénéficiaires ? Le PTZ déclenche-t-il l’achat de la première résidence principale (effet incitatif) ou ne fait-il que l’accompagner (effet d’aubaine) ? La mise en place du PTZ et sa pérennisation ont-ils permis de développer significativement l’offre sur le marché immobilier neuf ? Le coût budgétaire qu’engendre une telle mesure est-il efficace au vu de l’ensemble des résultats ?

Lire la suite
____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________

22:00 Publié dans Réflexions | Tags : ofce | Lien permanent

Bourdin direct: Edwy Plenel - 09/04


Bourdin direct: Edwy Plenel - 09/04 par BFMTV

20:33 Publié dans Réflexions, Vidéo | Tags : plenel, politique, actualite, cahuzac | Lien permanent

La construction des inégalités entre filles et garçons à l’école maternelle

L’ école maternelle constitue un lieu de socialisation central dans la construction des inégalités entre les filles et les garçons. Une analyse de Véronique Rouyer et Yoan Mieyaa de l’Université de Toulouse 2 – Le Mirail.

Dans les débats scientifiques, sociétaux et les politiques éducatives relatifs à l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes, l’école maternelle fait l’objet de bien peu d’attention. Dans la Convention interministérielle pour l’égalité entre les filles et les garçons, les hommes et les femmes dans le système éducatif (2013-2018) signée le 7 février dernier, trois axes d’action sont définis : « acquérir et transmettre une culture de l’égalité entre les sexes ; renforcer l’éducation au respect mutuel et à l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes ; s’engager pour une plus grande mixité des filières de formation à tous les niveaux d’étude  ». Mais ces axes concernent surtout les collégiens et les lycéens. Pourtant, l’école maternelle constitue un lieu de socialisation [1] central dans la construction des inégalités entre les filles et les garçons : d’une part, parce qu’elle véhicule et transmet aux enfants des normes liées aux rôles et aux attentes de l’institution scolaire en matière de comportements et d’aptitudes des filles et des garçons ; d’autre part, parce que dans le même temps où il découvre l’institution scolaire et apprend le « métier  » d’élève, le jeune enfant construit son identité sexuée et affirme son appartenance à un groupe de sexe.

Lire la suite
___________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________________

16:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Martin Hirsch : "Mobilisons la commission pour la transparence financière !"


Martin Hirsch : "Mobilisons la commission pour... par rtl-fr