Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/08/2013

Libé - Pour un théâtre populaire de création

Par GUY BENISTY Auteur, metteur en scène, directeur artistique du Groupe d’intervention théâtrale et cinématographique (Gitech), compagnie installée à Pantin dans le quartier des Courtillières, JEAN-MATTHIEU FOURT Metteur en scène du Café culturel de Saint-Denis et cofondateur de la compagnie Octavio

Le Festival d’Avignon s’est achevé et avec lui la querelle des nominations à la tête des centres dramatiques nationaux. L’été passera, restera l’impression d’un bal masqué où chacun feint d’ignorer que la décentralisation culturelle n’est plus qu’un édifice rongé par le réel, laissant apparaître l’échec des artistes et des politiques à inviter au théâtre, l’ensemble de la communauté nationale. En France, le théâtre n’est plus ni un enjeu politique ni un enjeu esthétique. Les partis lui réservent deux lignes, en marge de leurs propositions de campagne. Le programme de la décentralisation culturelle et du théâtre populaire est à bout de souffle et le sublime édifice qui nous a tant fait rêver vacille.

Lire la suite
__________________________________________________
__________________________________________________ 

16:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

France Inter : Thomas Coutrot sur France Inter

_____________________________________________ _____________________________________________

11:21 Publié dans Actions, Réflexions | Lien permanent

Paradis fiscal - Abécédaire Atterré (AA+)

Bruno Tinel est économiste, maître de conférences à l'université Paris 1, au Centre d'Economie de la Sorbonne (CES).

10:05 Publié dans Réflexions | Tags : economistes atterres | Lien permanent

12/08/2013

Le Monde - Carl Schmitt, Jünger, Heidegger : le nazisme des intellectuels

Carte blanche. Pour le philosophe et écrivain Jean-Pierre Faye, soixante-dix ans après, il faut enfin admettre que ce sont trois grands esprits philosophiques – Heidegger, Jünger et Schmitt  qui ont fait le lit d'Hitler.

L'un des mots les plus usités dans l'après-guerre et qui, aux Etats-Unis, remplit des salles entières d'ouvrages sous ce titre, c'est "déconstruction" – et c'est le même terme en langue anglaise : deconstruction. Curieusement sa source initiale vient d'un mot allemand lui-même peu usité, employé une seule fois par le philosophe Heidegger (1889-1976) : Abbau.

Or le paradoxe, c'est que ce mot abondant et innocent en langue américaine, prend sa source chez ce philosophe allemand que nous révérions dans les années de guerre et d'après-guerre. Et pour découvrir, longtemps après la seconde guerre mondiale, qu'il a pris parti pour le IIIe Reich. Au côté du juriste Carl Schmitt (1888-1985), aujourd'hui encore enseigné – paradoxalement – comme référence en matière de droit constitutionnel de "l'Etat souverain", notamment par nos amis italiens.


Lire la suite

__________________________________________________
__________________________________________________ 

16:09 Publié dans Réflexions | Lien permanent

L'Humanité - Edgar Morin « L’idée de métamorphose dit 
qu’au fond tout doit changer »

Les séries d'été de l'Humanité :Penser un monde nouveau.  Si le monde tel qu’il va produit des désastres, Edgar Morin invite à croire que « l’improbable bénéfique » peut arriver. Pour le sociologue, le changement se produira à l’échelle planétaire.

Edgar Morin est un penseur globe-trotteur, fin connaisseur de l’Amérique latine, régulièrement invité à tenir conférence aux quatre coins de la planète, 
le monde qu’il parcourt imprègne sa pensée. Sociologue, philosophe, anthropologue, il aime croiser les regards, confronter les savoirs, interroger les disciplines.

Lire la suite
______________________________________________________________
______________________________________________________________ 

16:00 Publié dans Réflexions | Tags : edgar morin | Lien permanent

Néolibéralisme et néokeynésiens - Abécédaire Atterré (AA+)

10:00 Publié dans Réflexions, Vidéo | Tags : economistes atterres | Lien permanent

11/08/2013

Gilles Raveaud - C’est prouvé : les riches trichent plus que les autres

C’est un résultat très important. Des études menées à l’université de Berkeley (Californie) par Paul Piff ont mis en avant un nombre de comportements anti-sociaux des personnes aux plus hauts revenus.

 

Ainsi, si 90% des conducteurs s’arrêtent pour laisser traverser les piétons (et oui, ça se passe comme ça, en Californie !), seuls 50% des personnes conduisant des voitures de luxe le font.

Dans une autre expérience, on laisse un bol de bonbons devant des personnes laissées seules dans la pièce, en leur disant que ces bonbons sont destinés à des enfants. Mais il est possible d’en prendre, bien sûr, puisque personne ne regarde… sauf une caméra qui filme tout. Résultat : les riches prennent deux fois plus de bonbons que les pauvres

Lire la suite
________________________________________________
________________________________________________ 

18:00 Publié dans Réflexions | Tags : raveaud | Lien permanent

L'Humanité - Slavoj Zizek : "Le mariage éternel entre capitalisme et démocratie est fini"

Les séries d'été de l'Humanité : Penser un monde nouveau . Entretien avec Slavoj Zizek, philosophe et psychanalyste slovène. Selon lui, la période historique 
du capitalisme touche à sa fin. Il ne faut 
pas s’interdire d’utiliser le mot communisme comme horizon de nos espoirs.

Formé notamment en France, c’est à Ljubljana, ville qui l’a vu naître en 1949, qu’il s’est installé pour réaliser ses recherches. C’est également dans cette ville que le plus iconoclaste des Slovènes rédige, lorsqu’il n’est pas sollicité à travers le monde, la plupart de ses essais, traduits dans une vingtaine de langues. Son œuvre, polymorphe, puise aussi bien dans Lacan, Hegel que Marx – pensées dont il considère que leur combinaison nous donne une grille de lecture indépassable des antagonismes qui travaillent la société – pour s’attaquer aux réalités contemporaines qui font durablement problème : la mondialisation, le capitalisme, le couple liberté-servitude, le politiquement correct, le marxisme, le postmodernisme, la démocratie, l’écologie…

Lire la suite
________________________________________________________
________________________________________________________ 

16:00 Publié dans Réflexions | Tags : zizek | Lien permanent

Penser une forme politique pour l’Europe : retour aux concepts de fédéralisme et de souveraineté avec Olivier Beaud et Thierry Chopin

Olivier Beaud, Professeur de Droit public à Paris II, IUF senior, et Thierry Chopin, Directeur des études à la Fondation Robert Schuman, Professeur associé au CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers), ont débattu sur les questions posées par Marie-Hélène Wirth et Félix Blanc, doctorants au CESPRA (Centre d’Etudes Sociologiques et Politiques Raymond Aron, EHESS) dans le cadre des Ateliers de réflexion et de débat que ceux-ci y organisent.

Cet atelier a eu lieu le 28 mars 2013 et a été restitué à l’écrit sous forme d’entretien par les organisateurs.

Olivier Beaud a principalement commenté son ouvrage majeur sur ce thème, Théorie de la Fédération, Collection Léviathan, PUF, Paris, 2007, 1ère édition, 2009 (2ème édition inchangée, mais avec Index).

Thierry Chopin a porté la critique à partir des travaux qu’il mène sur la politique européenne. Il a notamment publié La République une et divisible. Les fondements de la Fédération américaine, Paris, Plon, 2002.

Bulles de Savoir se réjouit de publier cet entretien en exclusivité.

Lire la suite
____________________________________________________
____________________________________________________ 

14:17 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Rationalité des marchés - Abécédaire Atterré (AA+)

Mireille Bruyère est maître de conférences en économie à l'université de Toulouse 2 et membre du conseil scientifique d'ATTAC. Ses travaux portent sur l'emploi et le travail. Elle est membre du Laboratoire CERTOP-CNRS (Centre d'Etude et de Recherche Travail Organisation Pouvoir).

Jean-François Ponsot est maître de conférences en sciences économiques à l'Université Pierre Mendès France de Grenoble, après avoir été Assistant Professor à Laurentian University (Canada) et consultant auprès de la Commission technique sur la Nouvelle architecture financière régionale de la Présidence de l'Equateur. 

"Les Économistes Atterrés" est un collectif de chercheurs, universitaires et experts en économie, regroupés, avec d'autres citoyens non économistes, en une association créée le 22 février 2011 dont l'action consiste à impulser la réflexion collective et l'expression publique des économistes qui ne se résignent pas à la domination de l'orthodoxie néo-libérale.

10:00 Publié dans Réflexions | Tags : economistes atterres | Lien permanent