Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/08/2013

Libé - Pour une nouvelle ruralité

Par DOMINIQUE POTIER Député PS de Meurthe-et-Moselle, CAROLE DELGA Députée PS de Haute-Garonne, secrétaire nationale à l’égalité des territoires et au logement

Aujourd’hui coexistent deux visions du monde rural, aussi stériles l’une que l’autre pour l’avenir.

Pour les uns, l’espace rural doit rompre avec la croissance démographique de ces dernières décennies. Cette croissance est un leurre car elle est alimentée aux trois quarts par l’étalement urbain, de «nouveaux habitants» qui font un pas de côté pour un nouveau mode de vie ou à cause du coût de l’habitat dans les centres-ville où ils travaillent.

Lire la suite
_____________________________________________________________________
_____________________________________________________________________ 

18:47 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Michel Onfray - Le Crépuscule d'une idole, L'affabulation freudienne

16:05 Publié dans Réflexions | Tags : onfray | Lien permanent

L'Humanité - André Orléan « Le capitalisme n’est plus porteur d’un projet alternatif »

Les séries d'été de l'Humanité :Penser un monde nouveau.  Pour l’économiste, cofondateur des Atterrés, la seule issue à la crise consiste à rompre de façon radicale avec le néolibéralisme et à ouvrir le débat sur un nouveau système de production.

Discret, à soixante-trois ans, André Orléan est pourtant l’un des économistes hétérodoxes français les plus reconnus dans le monde. Diplômé de Polytechnique puis de l’École nationale de la statistique et de l’administration économique (Ensae), il est aujourd’hui directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (Ehess) et directeur de recherche au CNRS. De ses travaux sur la monnaie, il développe « l’unidisciplinarité » où « la monnaie est un rapport social », une institution avant d’être un instrument. 

Lire la suite
____________________________________________________________________
____________________________________________________________________ 

14:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

La conférence environnementale, évitons les dogmes de Jean-Pierre Bompard, le 7 août 2013

Le journal les ECHOS revient sur les enjeux de la prochaine conférence environnementale :

http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/...

Cette conférence devra faire preuve de pragmatisme si l’on ne veut connaitre un nouveau 18 juillet.

Le point le plus fort concerne la fiscalité écologique. Dans une période où les prélèvements obligatoires ne cessent d’augmenter le chemin est étroit. L’idée de relancer la taxe carbone, de l’ordre de 7 centimes est un signe de prudence, mais sans mécanique de redistribution le front du refus est toujours possible. Sur la fiscalité diesel, les tensions seront grandes selon les exonérations envisagées. C’est le point le plus délicat. Je ne pense pas utile de commencer de manière précipitée.

Lire la suite
______________________________________________________
______________________________________________________ 

10:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

09/08/2013

France Culture - Faut-il réformer le Conseil constitutionnel?

Anticonstitutionnellement…

Le mot le plus long de la langue française…. ne devrait même pas exister.

Anticonstitutionnellement ou comment faire plaisir au Petit Robert puisqu’il existe un rempart contre quiconque voudrait agir de manière anti constitutionnelle… Un rempart de neuf membres nommés, que l’on dit « sages » Il s’agit bien sûr du Conseil constitutionnel.

Lire la suite

______________________________________________________________ ______________________________________________________________

16:05 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Bulles de savoir - Le Prince de Machiavel : une oeuvre du passé pour le présent. Entretien avec Quentin Skinner

Quentin Skinner est le titulaire de la chaire Barber Beaumont des sciences humaines à Queen Mary (University College London). Il est avec John G. A. Pocock le fondateur, à la fin des années 1970, de l’Ecole de Cambridge, l’un des principaux courants de l’histoire des concepts. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et d’articles portant sur les origines de la pensée politique moderne. A ce titre, il est l’un des plus grands spécialistes au monde du philosophe florentin Nicolas Machiavel (1469-1527). C’est de ce dernier dont il est ici question.

Bulles de Savoir remercie le professeur Quentin Skinner de lui avoir permis de publier en français l’entretien qu’il a donné à la Revista de História da Biblioteca Nacional do Brasil (numéro 94, année 8, julliet, 2013, pp 64-66), ainsi que Rodrigo Elias, coordinateur de recherche.

Lire la suite
___________________________________________________________
___________________________________________________________ 

14:13 Publié dans Réflexions | Lien permanent

08/08/2013

Telos - Est-il suffisant d’augmenter le nombre de logements sociaux ? Pascal Favard, Liliane Bonnal

1 août 2013

Le projet de loi Duflot 2, examiné en ce moment par l’Assemblée nationale, vise principalement à réduire l’excédent de demande de logements sociaux en augmentant la quantité de logements disponibles. Certaines associations reprochent à ce texte de ne pas dire à qui seront attribués ces nouveaux logements. L’offre étant limitée, il est effectivement pertinent de se demander à qui et comment, parmi les ménages éligibles – plus de 60% de la population française est éligible en termes de revenus – les bailleurs sociaux attribuent ces logements. A priori, en ce qui concerne l’accession à un logement social, les chefs de famille monoparentale, les femmes enceintes et les familles nombreuses sont prioritaires, surtout s’ils ont des difficultés financières. Si, en plus, l’attribution des logements peut se faire en respectant une certaine « mixité » sociale et culturelle, c’est encore mieux. Qu’en est-il dans la réalité ?

Lire la suite
___________________________________________________________________
___________________________________________________________________

13:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

06/08/2013

OFCE - Pour qui travaillons-nous ? Variations sur un thème de Milton Friedman par Henri Sterdyniak

2 août 2013

Ainsi, donc, comme chaque année en juillet, certains instituts libéraux et certains journalistes reprennent-ils le thème du « jour de la libération fiscale ».

Le calcul de l’association Contribuables associés est simple : la part des dépenses publiques dans le PIB devant être de 57,1 % en 2013, nous travaillons 57,1 %*365 = 208 jours par an pour l’Etat, donc jusqu’au 28 juillet. Ce n’est qu’à partir du 29 juillet que nous travaillons pour nous. Contribuables associés écrit ainsi : « Plus de la moitié du revenu moyen des Français est donc dépensé par des élus bien souvent clientélistes et une bureaucratie de plus en plus inefficace… Le 29 juillet marque le jour à partir duquel les Français deviennent, en moyenne, enfin libres du joug de la bureaucratie ».

Lire la suite
_________________________________________________________
_________________________________________________________ 

18:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

France Culture - La commune a-t-elle encore un sens ?

« Sans institutions communales, une nation n’a pas l’esprit de la liberté »

Quand Tocqueville écrit ces mots à mi-parcours du XIXe siècle, les « paroisses » sont déjà devenues « communes » à la faveur de la Révolution française, et le chef de chaque « corps municipal » comme on disait des anciennes structures, porte désormais le nom de maire.

Aujourd’hui en 2013, la fonction n’a plus rien à voir avec ce qu’elle était alors

D’agent de l’Etat au sens strict, le maire est devenu l’exécutif d’une collectivité locale

Et sur le papier, le texte examiné en ce moment à l’Assemblée nationale n’a évidemment pas prévu d’y revenir…

La décentralisation est une pièce en trois actes écrite à six mains

Gaston Deferre a posé l’intrigue, JP Raffarin l’a creusée et Marylise Lebranchu doit conclure… Mais pas question de coup de théâtre, le projet de loi en cours ne peut être qu’un approfondissement de ce transfert de compétences, si tant est qu’il reste des compétences à transférer.

Lire la suite

________________________________________________________________ ________________________________________________________________

16:05 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Telos - Faut-il un conseil de la presse en France ? Sophie Jehel

29 juillet 2013

Verra-t-on bientôt la création en France d’une instance déontologique autonome capable de faire la lumière sur les pratiques journalistiques douteuses et de stimuler les bonnes ? La crise actuelle de la presse s’avèrera-t-elle un contexte plus favorable que les grands moments de l’histoire du journalisme où le projet a déjà été débattu, en 1881, 1918, 1935 ? La profession réussira-t-elle à passer enfin à l’acte ? Les politiques sauront-ils rebondir, par voie législative s’il le faut ? La mobilisation autour de l’enjeu déontologique est-elle au contraire vouée à rester en France à l’état de discours, comme le suggère Denis Ruellan ?

Lire la suite
__________________________________________________________ __________________________________________________________

13:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent