Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2013

Interactiv ' : Francois Miquet-Marty et François Dubet


Interactiv ' : Francois Miquet-Marty et... par franceinter

12:00 Publié dans Réflexions, Vidéo | Tags : francois dubet | Lien permanent

Les matins - Pierre Moscovici


Les matins - Pierre Moscovici par franceculture

L'invité de 8h20 : Francois Miquet-Marty


L'invité de 8h20 : Francois Miquet-Marty par franceinter

00:00 Publié dans Réflexions, Vidéo | Tags : miquet-marty | Lien permanent

16/11/2013

Déchirement, reconnaissance et émancipation

Résumé : La critique sociale n’a pas disparu, le philosophe allemand Axel Honneth en est un représentant. Il renouvelle aujourd’hui les thèses de la Théorie critique (Ecole de Francfort) à partir des déchirements de la société contemporaine.

En langue française, nous disposons de lui quelques travaux qu’il était absolument nécessaire de compléter. Lui ? Axel Honneth, philosophe allemand contemporain, héritier de la Théorie critique (née à la fin des années 1920, à Francfort), successeur, en 2001, des premiers dirigeants de l’Institut de recherche sociale (dont Max Horkheimer, Adorno, ...), développe sa théorie de la société et son approche de l’économie et de la politique, en continuité avec cette Théorie. Il rencontre la tradition marxiste, la repense dans le cadre d’une théorie sociale, l’articule à la psychanalyse, à la sociologie, et ne cesse de travailler à trouver des modes de coopération entre la philosophie sociale, ces sciences et l’étude de la culture. Son concept central est déployé dans l’ouvrage Lutte pour la reconnaissance (2000). Chacun entend bien dans ce titre la reconsidération du concept hégélien de reconnaissance, dont la portée est sans aucun doute renouvelée d’autant qu’il fait l’objet désormais d’une réactualisation et d’une nouvelle discussion. 

Lire la suite
_______________________________________________________
_______________________________________________________

12:00 Publié dans Réflexions | Tags : axel honneth | Lien permanent

Les matins - Crise sociale et politique : est- ce vraiment une nouveauté ?


Les matins - Crise sociale et politique : est... par franceculture

10:31 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Observatoire des inégalités - Comment se regroupent les populations dans l’espace urbain ?

Comment se regroupent les populations sur le territoire ? Comment joue l’effet de classe sur la façon d’occuper l’espace ? État des lieux du partage socio-économique de l’espace urbain français par Aurélien Dasré, démographe à l’Institut national des études démographiques (Ined).


Le regroupement spatial des populations, qu’est-ce que c’est ?

Le plus facile pour répondre à cette question est de se demander ce que serait une ville ne connaissant pas de phénomène de regroupement. Si les citadins choisissaient leur lieu de résidence en ne tenant compte d’aucun facteur (économique, environnement...), on peut se dire qu’ils se répartiraient de façon aléatoire. En d’autres termes, leur répartition serait équivalente à celle que l’on observerait si l’on décidait d’attribuer au hasard un logement à chaque personne grâce à une loterie. Sous cet angle, le regroupement spatial est donc la capacité que vont avoir les individus à s’écarter de cette répartition aléatoire en raison de leurs envies ou de leurs contraintes, de résider dans des espaces précis.

Lire la suite
__________________________________________________________
__________________________________________________________

15/11/2013

Observatoire des inégalités : L’évolution des inégalités de revenus en France

Les inégalités de revenus se sont accrues au cours des dix dernières années. Le revenu annuel moyen des 10 % les plus modestes s’est élevé de 400 euros entre 2000 et 2010, celui des 10 % les plus riches de 8 950 euros.


Le jugement que l’on peut porter sur les inégalités de revenus dépend de l’échelle de temps et de l’instrument de mesure que l’on utilise. Contrairement à une thèse répandue, la question n’est pas de « faire dire ce qu’on veut aux chiffres », mais de se mettre d’accord à la fois sur les dates d’observation et les outils.

Lire la suite
___________________________________________________
___________________________________________________

14/11/2013

Jean Gadrey : Ecotaxe : renoncement politique ou politique du renoncement (à une vraie transition) ?

Les interprétations les plus fréquentes du renoncement à l’écotaxe « poids lourds » sont les suivantes : manque de courage politique face aux lobbies économiques, ou, pire, absence de conviction d’une partie du gouvernement. Et si cette écotaxe n’avait pas les vertus que lui prête une bonne partie des écolos ? Et si commencer par des taxes pouvait être contre-productif si « tout le reste » ne change pas ? Et si taxer des transports de poids lourds quand on favorise certains gros « inducteurs de transports », en détruisant des activités de proximité, en subventionnant la concentration des « gros » et des « grands » (abattoirs, exploitations, distribution…) et en développant le « libre-échange » mondial, revenait à tenter de réduire un phénomène qu’on encourage par ailleurs, via d’autres politiques autrement plus « efficaces » pour augmenter les transports polluants ?

Lire la suite
_______________________________________________________________
_______________________________________________________________

13:00 Publié dans Réflexions | Tags : gadrey | Lien permanent

Fondation Jean Jaurès - La Silver Economie, une filière industrielle d’avenir pour la France par Michèle Delaunay

Qu’est-ce que la Silver Economie ? Quel rôle l’Etat et les pouvoirs publics doivent jouer pour favoriser l’émergence en France d’une grande filière liée à l’âge ? Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie, présente les atouts de cette filière d’avenir.

Lire la suite
___________________________________________
___________________________________________

13/11/2013

La Croix - Standard & Poor’s: Paul Krugman dénonce une notation idéologique

Vendredi 8 novembre, l’agence de notation Standard & Poor’s annonçait la dégradation de la note de risque de crédit de la France, ramenée de de AA+ à AA.

Paul Krugman, prix Nobel d’économie et chroniqueur au New York Times, y voit un « complot » sans rapport avec la réalité. Les champions de l’austérité budgétaire utilisent la peur de la dette pour promouvoir un programme idéologique.

Lire la suite
__________________________________________________
__________________________________________________

16:00 Publié dans Réflexions | Tags : paul krugman | Lien permanent