Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2014

Christian Chavagneux - Baisser les dépenses publiques mais lesquelles ?

Le président de la République veut baisser les dépenses publiques pour compenser la baisse des prélèvements sur les entreprises. Il a évoqué deux pistes : réduire le millefeuille administratif et la politique de santé. L’une est-elle meilleure que l’autre ? Oui : la seconde.

Tailler dans le millefeuille territorial

Rationaliser l’organisation de nos territoires paraît une idée de bon sens. Nous sommes le seul pays d’Europe à afficher 36700 communes auxquelles s’ajoutent des départements, des régions, des intercommunalités, des métropoles… Du fait de leur multiplicité, nos communes affichent 1800 habitants en moyenne contre 5500 pour la moyenne européenne, rappelle l’OCDE.

Le premier à avoir eu l’idée de rationaliser tout ça est… Clémenceau, en 1906 ! Autant dire que ça ne date pas d’hier et que les obstacles ont été nombreux pour passer des paroles aux actes.

Lire la suite
_________________________________________________
_________________________________________________

Le Nouvel Economiste - Régulation bancaire : Lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France

13 signataires, stupéfaits de la position du gouverneur de la Banque de France à l’encontre de la réforme bancaire de Michel Barnier, s’adressent au Conseil général de la Banque de France

Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Après plus d’une année de travail, la commission européenne vient de proposer une directive sur la façon d’éviter que les difficultés d’une ou plusieurs grandes banques plongent à nouveau l’Europe dans la crise. Le travail de la commission est impressionnant : 60 pages de texte et 600 pages d’annexes techniques en anglais que la commission a pris soin de rédiger après avoir consulté toutes les parties prenantes, y compris les banques centrales ; et sur la base d’un rapport qui avait déjà recherché (et trouvé) le consensus entre ses membres.

Dans les heures qui ont suivi cette publication, M. le Gouverneur Noyer a déclaré : « Les idées qui ont été mises sur la table par le commissaire Barnier sont des idées, je pèse mes mots, qui sont irresponsables et contraires aux intérêts de l’économie européenne ».

Lire la suite
____________________________________________
____________________________________________

22:05 Publié dans Réflexions | Tags : barnier | Lien permanent

Observatoire des inégalités - Les taux de pauvreté des 100 plus grandes communes de France

28 janvier 2014 - De Neuilly à Roubaix, les taux de pauvreté s’échelonnent de 7 à 45 %. Le bureau d’études Compas publie les données des 100 plus grandes communes de France et des arrondissements de Paris, Lyon et Marseille. Extrait de Compas études.


Cette année, le bureau d’études Compas met un coup de projecteur particulier sur les arrondissements des trois plus grandes communes de France : Paris, Lyon et Marseille. Là aussi, les taux moyens masquent des inégalités considérables, avec des taux de pauvreté pouvant dépasser 40 % dans certains territoires.

45 % à Roubaix (Nord), 44 % à Saint-Pierre (La Réunion) et 43 % à Tampon (La Réunion). Le Compas publie des données exclusives sur les taux de pauvreté des plus grandes communes de France, pour l’année 2011. Les niveaux sont très semblables à nos premières estimations pour l’année 2009 publiées en 2012 [1] même si, la méthodologie ayant évolué (voir encadré), il n’est pas possible d’utiliser ces données pour en tirer des enseignements sur l’évolution de ces taux.

Lire la suite
_________________________________________
_________________________________________

13/02/2014

Terra Nova - La lutte contre les inégalités commence dans les crèches

Note le groupe de travail présidé par Olivier Noblecourt, et composé de Suzanne de Bellescize, Laurent Evenos*, Liem Binh Luong Nguyen et Arthur Muller

A la suite de la note "L'enfance : un investissement d'avenir" publiée en octobre 2013, le rapport du groupe de travail de Terra Nova présidé par Olivier Noblecourt propose une nouvelle vision de la petite enfance : les crèches ne doivent plus être conçues seulement comme un mode de garde au service des parents, mais avant tout comme des lieux d'éducation au service du développement des enfants, notamment les plus défavorisés.

Articulant études internationales et exemples de terrain, propositions concrètes et recul scientifique, ce rapport encourage le politique à agir dès cette période clé du développement de l'individu, où les inégalités sociales ont l'impact le plus lourd mais où l'action publique peut, justement, être la plus efficace et la plus pertinente.

A travers 10 recommandations, des pistes d'actions concrètes se dessinent pour les communes et intercommunalités, les conseils généraux, l'Etat ou encore la CNAF.

Lire la suite
______________________________________
______________________________________

23:40 Publié dans Réflexions | Tags : terra nova | Lien permanent

Observatoire des inégalités - Les communes aux plus gros patrimoines

21 janvier 2014 - Avec un patrimoine moyen de 4,6 millions d’euros, Neuilly-sur-Seine arrive en tête des grandes villes qui comptent les patrimoines les plus élevés de France.


Avec un patrimoine moyen de plus de 4,6 millions d’euros par redevable à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en 2011, Neuilly-sur-Seine, dans les Hauts-de-Seine, arrive en tête du classement des 30 villes de plus de 20 000 habitants ayant plus de 50 redevables à l’ISF [1]. Une ville du Nord, Croix, arrive en seconde position avec un patrimoine moyen de 3,9 millions d’euros et Saint-Herblain (Loire-Atlantique) se classe troisième avec 3,6 millions. Il s’agit de patrimoines moyens : dans ces communes, on compte des fortunes beaucoup plus élevées. Et les données sur l’ISF ne prennent pas en compte les œuvres d’art ainsi que les fortunes professionnelles : elles comprennent surtout de l’immobilier et des produits financiers.

Lire la suite
__________________________________________
__________________________________________

Jean Gadrey - « Il n’est pas normal que les cotisations famille soient assises sur le travail ». Vrai ou faux ?

C’est ce qu’a déclaré aujourd’hui le chef de l’Etat, au cours de ses vœux « aux forces économiques », pour justifier les quelques 30 milliards d’allègements (en grande partie supplémentaires) offerts aux entreprises. Les commentaires ont fleuri autour des contreparties en termes d’emplois, mais pas sur l’argument en question, qui ne manque pas d’une certaine logique. Or, il se discute, y compris sur le plan logique, et je vais le discuter en m’appuyant sur un article récent d’un vrai spécialiste de la protection sociale et de son financement, Antoine Math, économiste à l’IRES (institut de recherches économiques et sociales), que je remercie.

L’article n’est pas disponible gratuitement en ligne. Il a été publié en novembre dernier par l’excellente revue de droit sanitaire et social. J’en propose un résumé très succinct, mais la lecture intégrale est conseillée à ceux et celles qui le peuvent. Si je commets de petites erreurs dans ce résumé, je compte sur l’auteur pour les rectifier…

Lire la suite
_________________________________________
_________________________________________

Jean Gadrey - Notre gouvernement « de gauche » freine à nouveau la réforme des banques et la taxe « Tobin » en Europe

J’ai signé, avec douze autres « experts » (la plupart le sont bien plus que moi), une lettre ouverte parue hier sur le site de La Tribune, relayée par Challenges, le Nouvel économiste et Le Monde, entre autres. Il y est question de l’attitude selon moi inqualifiable de Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France. Ce dernier se comporte en l’occurrence, mais c’est un multirécidiviste, comme le porte-parole médiatique du lobby bancaire français alors qu’il préside l’autorité « de contrôle prudentiel » supposée réguler les banques au nom… de l’intérêt général.

Il est peu probable qu’il ait consulté son Conseil avant de se lâcher en qualifiant « d’irresponsable » le projet européen de réforme bancaire porté par Michel Barnier. C’est la question que nous avons posée aux membres de ce Conseil. Il est certain en revanche qu’il avait l’aval (ou qu’il savait pouvoir compter sur l’accord) de « Bercy », c’est-à-dire de Pierre Moscovici, qui, comme l’écrit Challenges, « est furieux que Bruxelles ignore la loi qu’il a fait voter un an plus tôt. La réforme Barnier est plus sévère que la loi française. Le commissaire européen issu de la droite serait-il plus interventionniste contre le capitalisme financier qu’un gouvernement de gauche ? ». La question est bien posée, et ma réponse est évidemment : OUI.

Lire la suite
_______________________________________
_______________________________________

12/02/2014

Libé - «Est-il simplement possible d'initier le débat sur le cannabis ?» Daniel VAILLANT Député de Paris, maire du XVIIIe arrondissement

La présentation mercredi d'un texte sur «l’usage contrôlé du cannabis» au Sénat est l'occasion, au delà des clivages politiques, de relancer la discussion sur un sujet polémique.

Après les récentes actualités dans le Colorado, en Uruguay et les propos du président américain Barack Obama, c’est une initiative écologiste au Sénat, présentée mercredi à la presse, qui proposera l’autorisation de «l’usage contrôlé du cannabis», allant dans le sens du rapport que j’avais présenté en 2011 au nom du Groupe socialiste à l’Assemblée nationale.

Lire la suite
__________________________________________
__________________________________________

13:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

11/02/2014

Libé - Famille : le gouvernement perd la main, attention à ne pas perdre pied Par Sylvie et Dominique Mennesson, co-présidents de l’association C.L.A.R.A

Face à la Manif pour tous, le gouvernement a capitulé en abandonnant son projet de loi famille. Un calcul politique risqué.

Le week-end dernier, quelques dizaines de milliers de personnes ont participé à un nouvel épisode de la Manif pour tous. Malgré le vote, il y a presque un an, de la loi sur l’ouverture du mariage et de l’adoption, leurs slogans n’ont pas changé : «Hollande démission», «Taubira, ta loi on n’en veut pas». Vincent Peillon et Najat Vallaud-Belkacem sont également accusés de répandre la théorie du genre. Sans oublier le refus de la PMA (l’assistance médicale à la procréation existe pourtant dans notre pays pour les couples hétérosexuels) et de la gestation pour autrui (GPA). Seule petite nouveauté : une accusation de familiphobie du gouvernement ; comprendre le refus que soient reconnues les familles autres que traditionnelles.

Lire la suite
___________________________________
___________________________________

13:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

10/02/2014

Libé - Dans le port de Marseille… Jean VIARD Directeur de recherche CNRS au Cevipof, conseiller municipal de Marseille

TRIBUNE

MUNICIPALES 2014Jusqu’au premier tour, le 23 mars, sociologues, géographes ou écrivains décryptent les enjeux de la campagne, de l’influence du FN au vote bobo...

En mars 2014, la gauche va perdre des villes. Chacun le sait. A commencer par l’Elysée. Mais il y a Marseille. Là, par une heureuse conjonction d’évolutions urbaines - et d’usure du maire sortant -, la gauche peut gagner. Elu depuis 1965, maire depuis trois mandats, Jean-Claude Gaudin a déjà perdu, il y a six ans, la communauté urbaine où pourtant la droite était majoritaire «sur le papier». Dans le même temps, la ville se boboïse lentement et les grands quartiers populaires ont basculé vers le PS. En particulier les enfants d’immigrés. Pensons notamment à Samia Ghali qui en porte pour partie la vitalité. A Pape Diouf, aussi, qui peut incarner l’espoir d’une ville monde où la diversité devient un atout. Et comme cette ville aime plus que tout être à contre-courant… C’est jouable ; premier enjeu national.

Lire la suite
______________________________________
______________________________________

16:00 Publié dans Réflexions | Tags : viard | Lien permanent