Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2014

Observatoire des inégalités - 30 milliards d’euros de baisses de cotisations : ce que l’on pourrait faire à la place

16 janvier 2014 - Que faire avec 30 milliards d’euros ? Le gouvernement a choisi d’aider les entreprises à réduire leurs cotisations sociales. Il aurait pu en être autrement. Quelques exemples concrets.


Le Président de la République a annoncé, lors de ses voeux à la presse du 14 janvier, que le gouvernement allait réduire de 30 milliards d’ici 2017 les cotisations familiales versées par les entreprises et donc alléger leurs charges. Cette somme colossale ne veut rien dire pour la majorité de la population. Nous vous proposons un chiffrage très simple de ce qui aurait pu être fait en matière de services publics, si l’exécutif en avait décidé autrement. Et si, par exemple, il avait augmenté les dépenses au lieu de réduire les recettes, ce qui revient au même

Lire la suite
_________________________________________
_________________________________________

Libé - La mixité femmes-hommes, un enjeu oublié pour les classes populaires

Vanessa Wisnia-Weill (chargée de mission département Questions sociales et psychanalyste) et Frédéric Lainé (chargé de mission Département travail Emploi), co-auteurs du chapitre mixité dans le rapport «Lutter contre les stéréotypes fille-garçon, un enjeu d’égalité et de mixité dès l’enfance» du CGSP (Commissariat général à la stratégie et à la prospective)

Alors que le projet de loi sur l’égalité femmes-hommes vient d'être adopté mardi à l'Assemblée nationale, la mixité dans les milieux populaires reste un enjeu majeur.

Le projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes pose bien le caractère systémique des enjeux en présence : en particulier, le partage inégal du travail parental, indissociable des inégalités dans la sphère professionnelle. Au-delà, et comme nous l’exposons dans un rapport sur les stéréotypes filles-garçons remis à Najat Vallaud-Belkacem le 15 janvier dernier, un faisceau de contraintes cumulatives vient précocement fermer l’horizon des possibles des jeunes.

Lire la suite
________________________________________
________________________________________

16:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Le Monde - La transition écologique est une politique de compétitivité | Par Pascal Canfin (ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères, chargé du développement )

Le premier pilier de l'écologie politique en responsabilité est la recherche d'une nouvelle prospérité. Nous n'avons qu'une planète et tous ses indicateurs sont au rouge. En choississant d'accueillir en 2015 le sommet sur le climat qui doit déboucher sur l'accord international tant attendu et si nécessaire, la France porte une responsabilité particulière, et c'est tout à son honneur.

Nous devons montrer l'exemple, être l'un des pays où s'invente une nouvelle prospérité. Nous sommes deux fois plus riches qu'en 1974, date officielle du début de la « crise ». Mais sommes-nous deux fois plus heureux ? Nous connaissons tous la réponse. Cela veut dire que nous devons inventer un autre modèle. C'est là sans doute le cœur de la différence entre l'écologie politique et le « productivisme » de la gauche, socialiste comme social-démocrate.

Lire la suite
_________________________________________________
_________________________________________________

13:00 Publié dans Réflexions | Tags : canfin | Lien permanent

Chômage : le pari de l'offre face au mur de l'austérité Gérard FONOUNI Professeur agrégé d'économie et de gestion

Pour être efficace, la politique de l'offre choisie par François Hollande doit s’accompagner d’un desserrement de la rigueur européenne.

La dégradation du marché du travail, inquiétante par son ampleur, risque de se poursuivre durant l’année 2014 faute de reprise économique conséquente. Le nombre de chômeurs de catégorie A a ainsi dépassé le seuil des 3,3 millions. Voilà le signe que le chômage reste toujours le point noir de notre économie. Cela fait maintenant plus de quarante ans qu’il dure et aujourd’hui, il menace des pans entiers de la population active.

Lire la suite
_____________________________________________
_____________________________________________

02:26 Publié dans Réflexions | Lien permanent

29/01/2014

Libé - Rupture présidentielle : l'avis des experts


Rupture présidentielle : l'avis des experts par liberation

22:30 Publié dans Réflexions | Lien permanent

VARIA, le revue de l'OFCE 131 (2013)

 
Débats et politiques
 
 
Une passion de l'égalité particulièrement insatiable en France. . . . . . . . . 5
Michel Forsé
 
De la monnaie cosmopolitique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19
Maxime Parodi
 
La macroéconomie à l’épreuve des faits . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 57
Jean-Luc Gaffard
 
Financial Markets, Banks, and Growth: Disentangling the Links . . 105

Alessandro Giovannini, Maurizio Iacopetta, and Raoul Minett

___________________________________________________
___________________________________________________

20:45 Publié dans Réflexions | Tags : ofce | Lien permanent

OFCE : Fusionner RSA-activité et PPE ?

25 janvier 2014

par Guillaume Allègre

Suite à la remise du rapport d’évaluation de la mise en œuvre du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, le premier ministre a réaffirmé la volonté du gouvernement de fusionner RSA-activité et PPE.

Comme les auteurs du rapport le rappellent, en 2014, les dépenses publiques consacrées à ces deux mesures vont diminuer pour la quatrième année consécutive pour atteindre 3,9 milliards d’euros (contre 4,5 en 2009). Ceci est dû au gel de la PPE. Au départ, celui-ci était justifié par la mise en place du RSA-activité : le financement de la lutte contre la pauvreté laborieuse a bien pesé de façon disproportionnée sur les classes populaires, bénéficiaires de la PPE, comme nous le dénoncions dès 2008 (« Faut-il sacrifier la prime pour l’emploi sur l’autel du revenu de solidarité active ? ») puis de nouveau en 2011 ( «Les échecs du RSA » ). Dans un deuxième temps, le gel de la PPE a pu être justifié par celui, simultané, de l’impôt sur le revenu (IR) : il n’est pas illégitime que toutes les catégories participent, selon leurs moyens, à la réduction des déficits publics. Toutefois, sous fond de discours sur le « ras-le-bol fiscal », le gouvernement a renoncé au gel du barème de l’IR sans toucher à celui de la PPE, qui pourtant est un crédit venant se déduire de l’IR. Ceci pourrait être lié à la volonté de diminuer le nombre de perdants faisant suite à une réforme visant à fusionner RSA-activité et PPE.

Lire la suite
_________________________________________
_________________________________________

16:00 Publié dans Réflexions | Tags : ofce | Lien permanent

"Il faut un traitement économique, et non social, du chômage"


"Il faut un traitement économique, et non... par rtl-fr

10:00 Publié dans Réflexions | Tags : alain duhamel | Lien permanent

France Inter, Le téléphone sonne : Le pacte de responsabilité du 28/01/2014

Hier s'est ouvert les négociations sur le Pacte de responsabilité. Il prévoit d'alléger le coût du travail pour favoriser les embauches. Ce pacte va-t-il fonctionner avec à la clé ces prochaines années 1 million d'emplois ?
avec : Jean-Eudes Du Mesnil Du Buisson et Benjamin Coriat

____________________________________________ ____________________________________________

00:11 Publié dans Réflexions | Tags : economistes atterrés, coriat | Lien permanent

28/01/2014

OFCE : L’instabilité financière nuit-elle réellement aux performances économiques ?

22 janvier 2014

par Jérôme Creel, Paul Hubert et Fabien Labondance

Quel lien pouvons-nous établir entre le degré de financiarisation des économies (entendu comme le ratio des crédits accordés aux agents privés sur le PIB), l’instabilité financière et les performances économiques (généralement le PIB par habitant) dans l’Union européenne (UE) ? C’est à cette question que nous entendons apporter des éléments de réponse à travers les résultats tirés d’un récent document de travail[1].

Lire la suite
_______________________________________________
_______________________________________________

23:55 Publié dans Réflexions | Tags : ofce | Lien permanent