Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/03/2014

Libé - Les Tatars ne sont pas les seuls à s’opposer au rattachement à la Russie Par Emmanuelle Armandon Politologue, spécialiste de l’Ukraine et de la Crimée, Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco)

Le 30 mars doit avoir lieu, en Crimée, un référendum sur le statut de la péninsule. Les résultats de celui-ci pourraient-ils entraîner une remise en cause de l’appartenance de la Crimée à l’Ukraine et son éventuel rattachement à la Russie ? Sans nier la persistance d’aspirations sécessionnistes chez une partie de la population régionale, cette perspective ne semble pas faire l’unanimité parmi l’ensemble des habitants de la péninsule.

Lire la suite
____________________________________
____________________________________

18:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Affaire Buisson : "Écœurant, inquiétant mais pas étonnant"


Affaire Buisson : "Écœurant, inquiétant mais... par rtl-fr

13:00 Publié dans Réflexions | Tags : duhamel | Lien permanent

06/03/2014

Déni des réalités, hold-up sur la démocratie Le Monde.fr | Par Jean-Michel Naulot (Ancien banquier)

Manifestement très inquiets des dysfonctionnements structurels de l'euro et de l'approche des élections européennes, un collectif d'intellectuels vient de nous proposer une vraie fuite en avant, un basculement vers le fédéralisme (Le Monde daté du 18 février). Les signataires nous disent en quelque sorte : « Nous approchons du mur… Accélérons ! ». Le lancement de la monnaie unique avant même d'avoir tenté de rapprocher les politiques économiques, sociales, fiscales, énergétiques, des pays de la zone euro était déjà un pari insensé, une hérésie. Et voilà qu'il faudrait prendre un nouveau pari, avec en cas d'échec la perspective de conflits gravissimes !

Lire la suite
________________________________
________________________________

10:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

05/03/2014

OFCE - L’obligation de résultat du pacte de responsabilité

3 mars 2014

Par Xavier Timbeau, @XTimbeau, OFCE

Ce texte a été publié dans la rubrique « Rebonds » de Libération du 28 février 2014.

Politique d’offre ou de demande ? Ce débat nous renvoie des décennies en arrière lorsque les tenants de la politique de l’offre, Ronald Reagan et Margaret Thatcher, voulaient mettre au placard les pratiques keynésiennes. A propos du pacte de responsabilité, le débat est sans objet. Le diagnostic est bien que les entreprises souffrent d’un taux de marge si faible qu’il en compromet leur survie. Que les pertes depuis les années 2000 de parts de marché ne peuvent pas s’expliquer par le seul passage à une société post-industrielle. Vouloir par n’importe quel moyen rehausser les marges des entreprises est donc une priorité. Mais la restauration des marges des entreprises ne sera pas la condition suffisante pour qu’elles se remettent sur une trajectoire de productivité croissante, garantissant leur compétitivité dans le moyen terme. Se remettre sur cette trajectoire passe par de nombreuses réformes allant d’un meilleur système éducatif à une fiscalité stable et la plus neutre possible en passant sur le jeu des effets d’agglomération et de spécialisation. Coordonner les projets de chacun autour d’une stratégie globale, réalisant la transition énergétique est aussi un instrument puissant. Mais sur tout cela, le pacte de responsabilité restera silencieux.

Lire la suite
_____________________________
_____________________________

22:08 Publié dans Réflexions | Tags : ofce, timbeau | Lien permanent

Renaud Dély et François d'Orcival: le face à face de Ruth Elkrief


Renaud Dély et François d'Orcival: le face à... par BFMTV

21:17 Publié dans Réflexions | Lien permanent

04/03/2014

Libé - Lui, président du renoncement, Louis Maurin Directeur de l’Observatoire des inégalités

Quelles contreparties au Pacte de responsabilité ? Création d’emplois contre allègement du coût du travail? Négociation aujourd’hui entre partenaires sociaux.

Lui, président de la République, aurait pu annoncer la construction de dizaines de milliers de logements sociaux. Lui, président de la République, aurait pu ouvrir des dizaines de commissariats de proximité et créer un minimum social pour les jeunes. Il en a décidé autrement. Lui, président de la République, préfère embrasser le représentant des «pigeons». Il va donner 30 milliards d’euros par an aux entreprises via son «pacte de responsabilité» qui va diminuer les cotisations patronales familiales. Les patrons applaudissent. Pourquoi une telle mesure fait-elle l’objet de si peu d’opposition ?

Lire la suite
______________________________________
______________________________________

Alain Duhamel : La déclaration de Copé est "pathétiquement maladroite"


La déclaration de Copé est "pathétiquement... par rtl-fr

23:00 Publié dans Réflexions | Tags : duhamel | Lien permanent

Non Fiction - Crimée - La Russie et l’Ukraine : la fragilité de l’empire

Spirale hégémonique ou aveu de faiblesse ?

La Russie est aujourd’hui lancée dans une inquiétante démonstration de force en Ukraine. L’Europe y voit à l’œuvre les ambitions impériales de Moscou en général et les méthodes de Vladimir Poutine en particulier. Et si le pouvoir russe était mû davantage par la peur que par un projet d’expansion ?

En novembre 2013, la Russie se serait engagée dans une offensive économique et diplomatique décisive pour son "étranger proche" : l’inclusion de l’Ukraine à son union douanière. Aujourd’hui, elle brandirait aussi ses moyens militaires dans le but de restaurer son statut de grande puissance. La crise ukrainienne découlerait tout à la fois d’un regain de puissance russe, d’une faiblesse chronique de l’Europe et d’un désintérêt patent des Etats-Unis.

Lire la suite
_______________________________________
_______________________________________

22:05 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Regards - La drôle de reprise

« La reprise gagne du terrain ». C’est le message clé de la Commission européenne dans ses prévisions économiques 2014/2015. Une nouvelle et grave erreur de diagnostic, qui ignore l’engrenage mortifère des politiques d’austérité… tout comme les possibilités d’alternative.

Selon les prévisions économiques de la Commission européenne récemment publiées, la croissance mondiale progresserait de 3,6 % en 2014. La croissance de la zone euro serait de 1,2 % en 2014 et 1,8% en 2015, la croissance française de 1% puis de 1,7%. Le ministre de l’Économie y voit une sortie progressive de la crise. « Après cinq années de crise, la reprise économique se renforce peu à peu » dans le monde, et « la zone euro devrait connaître une croissance cohérente avec un scénario de reprise plus équilibrée ». Ah ! Qu’en termes galants...

Lire la suite
____________________________________
____________________________________

22:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

L’Ukraine est déterminée à occuper sa place Marie MENDRAS Politologue au CNRS, responsable de l’Observatoire de la Russie au Centre d’études et de recherches internationales (Ceri) Sciences-Po

27 février

C’est un combat politique et humain que les Ukrainiens ont remporté. Ils ont choisi la non-violence et la posture politique, l’occupation de la Cité. «Nous y sommes, nous y restons», me disaient les manifestants sur Maidan en décembre. Il suffisait de les voir, de les entendre, pour prendre la mesure de leur tranquille détermination à tenir debout jusqu’au départ de Viktor Ianoukovitch. Jamais un mot de trop, pas de haine, et une bonne dose de dérision sur eux-mêmes. Le plus remarquable dans l’attitude des Ukrainiens est leur lucidité sur ce qu’ils ont manqué, sur les erreurs de la coalition Orange après 2005, sur leur coupable inertie face à un régime incapable et corrompu, sur le rôle nuisible du pouvoir russe.

Lire la suite
____________________________________________
____________________________________________

16:00 Publié dans Réflexions | Tags : mendras | Lien permanent