Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2019

Jean Gadrey - Repousser l’âge de la retraite ou le mépris des dominants

Billet invité, par François-Xavier Devetter, professeur d’économie à Lille

La question du report de l’âge de départ en retraite est revenue en force ces dernières semaines. Le passage à 62 ans en 2010 peut alors être perçu comme une première étape permettant d’aller jusqu’à 65 ans et pourquoi pas au-delà... Plusieurs ministres sont allés en ce sens, l’OCDE y a ajouté son point de vue expert tandis que le nouveau président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux,  se prononçait clairement en faveur d’un report au-delà de 62 ans en affirmant que «dire aux Français qu'on peut continuer avec un âge légal à 62 ans, c'est aller contre le simple bon sens de la démographie

Lire la suite
__________________
__________________

22:30 Publié dans Analyses | Tags : gadrey, retraites | Lien permanent

Telos - Extrême et extrémistes de la démocratie, Dominique Schnapper

Le mouvement des Gilets jaunes mène son combat au nom de la « vraie » démocratie et il risque de contribuer à détruire le seul régime démocratique qui ait jamais existé, celui de la démocratie représentative.

La démocratie a toujours eu une double dimension, démocratique et aristocratique. Démocratique parce que le choix des gouvernants est soumis à l’élection des gouvernés qui sanctionnent leur action par le vote. Mais aussi aristocratique puisque les représentants élus sont toujours, d’un certain point de vue, supérieurs à leurs électeurs, plus actifs, ou plus engagés, ou plus compétents. C’est qui devient insupportable dans l’ère démocratique.

Lire la suite
_______________
_______________

20:45 Publié dans Analyses | Tags : schnapper | Lien permanent

Terra Nova - Inclusion bancaire : bilan et perspectives

Dans une société très largement financiarisée, l'inclusion bancaire fait partie des conditions de l'inclusion sociale. Les évolutions récentes du cadre réglementaire et des politiques publiques ont permis de réaliser des progrès significatifs dans ce domaine. Néanmoins, beaucoup reste à faire. Les chiffres en témoignent : 3,6 millions de personnes sont identifiées par les banques comme des clients en situation de "fragilité financière" ; 1,3 millions de personnes sont « interdits bancaires » inscrites au Fichier Central des Chèques (le FCC) ; 2,5 millions de personnes sont inscrites au Fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (le FICP) ; 762 000 ménages sont en cours de désendettement dans le cadre d'une procédure de surendettement, et 163 000 dossiers ont été déposés en 2018 auprès des Commissions de surendettement pour un encours total de dettes de 6,6 milliards d'euros... Pour faire de nouveaux progrès, cette étude de François Soulage, président du collectif Alerte et ancien président du Secours Catholique, pour Terra Nova, propose d'explorer différentes pistes, notamment : accentuer les efforts de repérage des clientèles fragiles, rouvrir le débat sur le « registre des crédits à la consommation », renforcer la prévention du surendettement pour éviter le « crédit de trop », améliorer la procédure du « droit au compte », étendre l’offre spécifique pour les clientèles fragiles à un plus grand nombre de personnes, revisiter les différentes fonctions du Livret A, soutenir le développement du microcrédit personnel...

Lire la suite
___________________
___________________

Observatoire des inégalités - Les faibles niveaux d’éducation des jeunes en Europe

Un jeune sur dix possède un faible niveau de formation en Europe. 18 % d’Espagnols sont dans ce cas, contre à peine 5 % des jeunes Suisses.

Près de 11 % des Européens âgés de 18 à 24 ans ont quitté l’école prématurément, avec un niveau équivalent au collège français [1], selon les données 2017 d’Eurostat. Au sein de l’Europe, les disparités sont grandes. 18,3 % des jeunes sont dans ce cas en Espagne. Vient tout de suite après, dans les mêmes proportions, la Roumanie, ensuite l’Italie avec un taux de 14 % et le Portugal (12,6 %). À l’opposé, la Suisse (4,5 %), la Pologne (5,0 %), l’Irlande (5,0 %), la Grèce (6,0 %) et la République tchèque (6,7 %) notamment laissent peu de jeunes au bord de la route, sans formation. La France se situe en-dessous de la moyenne européenne avec 8,9 % de jeunes qui ont un bas niveau de formation.

Lire la suite
_________________
_________________

11:25 Publié dans Analyses | Tags : observatoire des inégalités | Lien permanent

Libé - Politique-fiction à propos de Macron Par Jean-Paul Jouary, philosophe

 Le référendum d'initiative citoyenne n'exprime-t-il par le sens démocratique le plus élémentaire : celui qui prévoit la possibilité pour les citoyens de refuser par le suffrage universel une mesure dont ils ne veulent pas ? Démonstration par la fiction.

Tribune. Pour savoir si la «démocratie représentative» mérite ou non son nom, et s’il est urgent de mettre en place un système de référendum d’initiative citoyenne, il me semble suffire d’imaginer un épisode de politique-fiction. Imaginons qu’un président de la République en France ait fait campagne sur ce qu’il a réellement décidé une fois élu : quel aurait été son score ?

Lire la suite
_________________
_________________

10:20 Publié dans Tribune | Tags : jouary, ric, referendum | Lien permanent

Raphaël Glucksmann: "Il faut considérer la fiscalité écologique comme un projet global"

10:17 | Lien permanent

20 minutes - Européennes: Raphaël Glucksmann, tête de liste Place publique-PS, propose un «Erasmus pour tous»

La tête de liste Place Publique-PS propose une bourse allant jusqu’à 5.000 euros pour tous les jeunes de 16 à 25 ans

Adapter le célèbre programme d’échange européen pour permettre aux jeunes de se rencontrer et de « partager » une idée commune de l’Europe. C’est l’idée proposée par Raphaël Glucksmann, tête de liste Place publique-PS aux élections européennes. Il a proposé ce mardi l’élargissement du programme Erasmus à tous les jeunes entre 16 et 25 ans grâce à des bourses finançant des projets

Lire la suite
__________________
__________________