Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2013

L'actualité des socialistes du 28 octobre au 3 novembre (mise à jour)

A La une

Le Monde - Journalistes tués : Fabius accuse "les groupes terroristes qui refusent la démocratie"

La réunion de crise avec le président François Hollande qui se tenait dimanche 3 novembre dans la matinée à l'Elysée, au lendemain de la mort de deux reporters français enlevés et tués au Mali, s'est achevée peu avant 10 h 30. Y participaient le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius, la ministre de la justice Christiane Taubira, le directeur général de la sécurité extérieure (DGSE) Bernard Bajolet. Etaient également présents le directeur de cabinet du ministre de la défense (en déplacement au Mexique) Cédric Lewandowski. Etaient également présents le directeur de cabinet du Premier ministre, Christophe Chantepy, et le chef d'état-major particulier du président, le général Benoît Puga. Dès la fin de la réunion, une délégation de RFI, conduite par sa PDG, Marie-Christine Saragosse, est aussitôt arrivée  pour être reçue par François Hollande.

2 et 3 novembre

Le Monde - Malgré la libération des otages, la popularité de Hollande est toujours aussi basse

La libération des otages du Niger et la suspension de l'écotaxe ne profitent pas à François Hollande, dont la cote de popularité est restée aussi basse que la semaine dernière, à 26 %, selon un sondage BVA publié samedi 2 novembre.

Le Lab - Quand Gilles Carrez compare l'attitude de Pierre Moscovici à celle de Rachida Dati lors des débats parlementaires

Dans sa bouche, ce n'est surement pas un compliment. Le président UMP de la Commission des Finances, Gilles Carrez, par ailleurs député du Val-de-Marne, en a assez de voir Pierre Moscovici incapable de s'intéresser aux débats parlementaires.

L'Humanité - Gérard Filoche : "L’unité syndicale aurait du se faire à Carhaix pour l’emploi, pas à Quimper avec les licencieurs"

Par Gérard Filoche, ancien inspecteur du travail et membre du bureau national du PS. A Quimper, il y aura bataille de slogans entre beaucoup de droite et un peu de gauche. Il y aura des petits bonnets rouges et des… gros bruns masqués de poils rouges. Comme toujours hélas, quand la situation est mouvante et que la division existe à gauche. A Carhaix, CCT, FSU, Solidaires et CNT appellent à manifester. CFDT et UNSA n’appellent… à rien.

Le Nouvel Obs - Crise ouverte à Terra Nova

Un an après le décès de son fondateur Olivier Ferrand, le think tank proche du Parti socialiste vacille. Sa directrice générale vient d'être évincée.

Le Monde - Trading haute fréquence, l'histoire d'un renoncement

Fin de la première manche. Les députés ont renoncé, lundi 21 octobre, à renforcer la taxe en vigueur sur les transactions financières lors du débat sur la loi de finances 2014, à la satisfaction du gouvernement qui estime qu'elle pénaliserait la place de Paris.

Libé - Ayrault compte bien «tenir le cap»

A la veille de la manifestation prévu à Quimper, le Premier ministre met en garde contre «toute spirale de la violence» et assure qu’à ce stade, il n'est pas question de remaniement ministériel.

Municipales : un ex-ministre UMP soutient le candidat PS de sa ville

Jean-Paul Delevoye, maire de Bapaume et président du Conseil économique, social et environnemental, a quitté l'UMP pour soutenir le candidat socialiste.

Le Monde (blog) - TROP GOURMAND – Le pain au chocolat du conseiller de Hollande qui ne passe pas

C'est l'histoire d'un conseiller du président François Hollande qui a réclamé la viennoiserie de trop. Surnommé "l'Homme à tout faire" du président, Faouzi Lamdaoui, le conseiller à l'égalité et à la diversité, aurait abusé du service de protection des hautes personnalités (SPHP) dont il bénéficiait, révèle une enquête deCharlie Hebdo. Et c'est son péché de pain au chocolat qui l'aura puni.

Les Echos - Municipales 2014 : les enjeux locaux pourraient limiter le vote-sanction

Le pire n’est pas sûr aux élections municipales pour un PS aux élus solidement implantés, estiment les experts électoraux. Très nombreux, les maires socialistes sortants pourraient d’autant mieux tirer leur épingle du jeu là où le FN imposera des triangulaires au second tour.

1er novembre

Libé - Taxe à 75% : François Hollande garde le but

L’Elysée a confirmé sa décision d’imposer les hauts revenus, les clubs maintiennent leur grève.

Pim, pam, pouf, les clubs de foot vont plein pot dans le mur. Ils maintiennent leur grève des matchs pour le dernier week-end de novembre, car leur rencontre hier à l’Elysée n’a rien donné : Hollande a confirmé la taxe à 75% sur les revenus dépassant le million d’euros annuel, que les clubs doivent acquitter à la place de leurs joueurs.

Libé - Benoît Hamon lassé de la «vision étriquée» du Medef

«C’est dommage que [le Medef] soit parfois, souvent, le syndicat qui dit non», s’est ému hier le ministre de l’Economie sociale et solidaire, Benoît Hamon, à six jours du passage du projet de loi sur l’économie sociale devant le Sénat. Objet du conflit : un des dispositifs du texte qui oblige le chef d’entreprise qui veut céder sa société à prévenir les salariés deux mois à l’avance.

Le Nouvel Obs - Hollande : l’impossible quinquennat

Dès le soir de son élection, le président avait en tête... sa volonté de se faire réélire. Mais n'est-ce pas plus un problème institutionnel qu'humain ?

Libé - Gwenegan Bui, dans la tempête bretonne

LES DÉPUTÉS DE L'AN II (4) Chaque semaine, rencontre avec un élu qui fait l'actualité. Aujourd'hui, l'élu socialiste du Finistère, en première ligne face à la crise régionale.

Le Monde - Taxe à 75 % : Hollande reste ferme, la grève du foot maintenue

A l'issue d'une réunion avec les dirigeants du football professionnel, François Hollande a réaffirmé, jeudi 31 octobre, qu'ils seraient bien soumis à la taxe de 75 % frappant les revenus supérieurs à 1 million d'euros par an.

Cette réunion "a conduit le chef de l'Etat à rappeler les fondements de la taxe exceptionnelle de 75 % sur les hautes rémunérations, qui s'appliquera, pendant deux ans, à toutes les entreprises concernées", a annoncé l'Elysée. La nécessité de redresser les comptes publics justifie, pleinement, cet effort demandé aux entreprises qui font le choix de verser des rémunérations annuelles d'un tel niveau".

Le Monde - Taxe à 75 % : bataille d'arguments entre politiques et professionnels

Chacun affûte ses armes avant la rencontre qui aura lieu jeudi entre les dirigeants des clubs de football et François Hollande. Bien que l'Elysée et Matignon ont déjà affirmé que la taxe à 75 % sur les revenus de plus de 1 million d'euros s'appliquera aux footballeurs comme à tout le monde, les patrons de clubs de football – qui ont voté une "journée blanche" le dernier week-end de novembre –,  soutenus par quelques personnalités politiques, avancent des arguments pour tenter de faire plier l'Etat.

31 octobre

Tribune de Lyon - Exclusif. Jean-Christophe Darne candidat à Rillieux face à Renaud Gauquelin

Jean-Christophe Darne (photo), le fils de l'ancien maire de Rillieux et premier secrétaire fédéral du PS du Rhône Jacky Darne, a décidé de se présenter face à Renaud Gauquelin, le maire socialiste sortant de Rillieux pour les prochaines municipales. "Comme Renaud Gauquelin refuse toute discussion, je ne vois pas d'autres solutions" indique Jean-Christophe Darne, qui sera la tête de liste d'une liste de rassemblement de la gauche, puisque c'est le maire sortant qui a été investi par le PS.

Le Nouvel Obs - Panique à bord : Hollande n’a plus de politique économique

Avec la suspension de l’écotaxe devant l’hostilité populaire, le gouvernement perd tout moyen d’action.

Abandonner, ajourner, annuler, abroger, capituler, céder, concéder, décaler, déplacer, différer, effacer, enlever, estomper, gommer, proroger, ralentir, reculer, renvoyer, reporter, repousser, retirer, retoquer, retarder, supprimer, surseoir, suspendre… Le vieux dictionnaire des synonymes de Matignon, corné à chaque page, ne suffit plus à fournir les éléments de langage indispensables au chef du gouvernement. En cet automne de bourrasques, une taxe annoncée est une taxe bientôt détaxée. Taxe sur l'excédent brut d'exploitation (EBE), fiscalité de l’épargne, écotaxe… Les réformes s’envolent comme des feuilles mortes. Les gazettes en font leurs manchettes. Mais elles ne tiendront pas le gouvernement au chaud cet hiver. En Armorique, il pleut mais le Gwenn-ha-Du flotte au vent.

30 octobre

Libé - Le bras droit de Désir en partance pour Pau

Harlem Désir va perdre son bras droit à Solférino. S’il est encore directeur de cabinet du Premier secrétaire du PS aujourd’hui, Mehdi Ouraoui va quitter son bureau une fois son remplaçant trouvé. «A ce stade, c’est irréversible, confirme un proche de Désir. Il réfléchit à son implantation locale.» Point de chute prévu: Pau. Un exil pour payer l’erreur de son patron intervenu dans la foulée de François Hollande en plein incendie Léonarda?

Le Monde - Avant l'écotaxe, les 7 précédents reculs fiscaux du gouvernement

Le gouvernement socialiste qui avait, jusqu'à présent, été relativement épargné par les mouvements sociaux classiques, doit faire face à un "ras-le-bol" touchant la fiscalité des entreprises.

Ménages, patronat et petits entrepreneurs, chacun obtient des concessions d'un exécutif qui semble prompt à faire marche arrière. Dernière en date, la volte-face, ce mardi midi, sur l'écotaxe poids lourds, dont le premier ministre a annoncé la suspension en réponse aux manifestations en Bretagne. Retour sur les précédents reculs du gouvernement en matière fiscale.

BFM - Ecotaxe: le manque à gagner sera financé par des économies

Le rapporteur PS du Budget, Christian Eckert, a indiqué, ce mardi 29 juin octobre, que si le report de l'écotaxe venait à se prolonger, le manque à gagner sera compensé par de nouvelles économies budgétaires.

CBanque - Réforme de l'assurance vie : des députés PS plaident pour « se donner un peu plus de temps » (Berger)

Des députés socialistes ont plaidé mardi pour « se donner un peu plus de temps », « quelques semaines ou mois de plus », pour faire une réforme structurelle de l'assurance vie, annoncée par le gouvernement pour fin 2013, selon l'une d'entre eux, Karine Berger.

Le Nouvel Obs - Ayrault annonce la suspension de l'écotaxe

"La confrontation doit laisser sa place au dialogue", explique le Premier ministre, tout en prévenant que "suspension vaut pas suppression".

Le Monde (blog) - Le président piégé par l’impôt

Alors que le pays gronde, François Hollande est entré dans cette zone dangereuse où ce qu'il appelle « l'écoute » et « le nécessaire dialogue » peuvent se transformer en une vraie déroute politique.

29 octobre

Le Monde - Sondage : Hollande "pulvérise le record historique d'impopularité pour un président"

François Hollande est tombé à 26 % d'opinions favorables, établissant un record historique d'impopularité pour un président de la Ve République, selon un sondage de BVA pour L'Express, France Inter et la presse régionale, publié lundi 28 octobre.

Le Figaro - Écotaxe : les parlementaires bretons plaident pour le moratoire ou l'ajournement

Tandis que les Verts réclament un abaissement de l'écotaxe, les élus défendent la singularité de leur région et plaident pour un moratoire.

La plupart des parlementaires bretons réclament un ajournement, ou au minimum un moratoire, de l'écotaxe dans leur région. «Personne n'est capable de dire avec précision son impact sur les entreprises bretonnes», met en garde Jean-Jacques Urvoas, le président PS de la commission des lois de l'Assemblée

Le Monde - Ecotaxe : le gouvernement tente de déminer un dossier explosif

Le gouvernement devait annoncer, lundi 28 octobre, de nouvelles dispositions pour tenter d'apaiser la colère des professionnels bretons contre l'écotaxe. C'est finalement une réunion qui va être organisée, mardi à Matignon, entre le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, les élus bretons et les ministres concernés par ce dossier explosif.

Marianne - Le phantasme de la dissolution

La rumeur d’une future dissolution est revenue ces derniers jours au grand galop. Dans les palais nationaux, au PS comme à l’UMP, ce bruit cavale : le Président dissoudrait après les européennes. Mais n’est ce pas se dessouder soi-même ?

Lui Président - 13-25 octobre | Un budget 2014 plein de promesses ?

Le Point - Ecotaxe: la supprimer coûterait 800 millions à l'Etat selon Le Foll

Le gouvernement "ne peut pas revenir un arrière" sur l'écotaxe car défaire le contrat avec la société chargée de sa collecte coûterait 800 millions d'euros, a expliqué le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll lundi sur iTélé.

Le Figaro - Fiscalité/PS: "Nous n'avons pas été bons

Le rapporteur général du Budget Christian Eckert (PS) regrette que le débat sur la fiscalité soit "devenu complètement irrationnel", mais concède que la majorité n'a pas été bonne "sur les messages envoyés depuis 18 mois", dans le dernier billet sur son blog.

La Point - Désir : "Je préfère un gouvernement qui ne s'obstine pas"

Le premier secrétaire du PS a justifié lundi le revirement du gouvernement sur les prélèvements sociaux.

RTL - Municipales : des élus PS prennent leurs distances avec Hollande

RÉACTION - Devant le trop-plein fiscal et après l'affaire Leonarda, deux élus ont claqué la semaine dernière la porte du PS. Avant les municipales, certains préfèrent afficher Manuel Valls sur leurs tracts plutôt que François Hollande.

20 minutes - Bruno Le Roux: «Je rêve d’une grande rencontre entre François Hollande et les Français»

Le président du groupe PS a été interviewé par deux étudiants de Sciences Po lors d’une émission réalisée en partenariat avec «20 Minutes»…

Bruno Le Roux a un rôle ingrat. Président du groupe PS à l’Assemblée, ce fidèle de François Hollande doit jongler entre les impératifs de l’exécutif et les humeurs de députés pas toujours d’accord avec la ligne décidée par l’Elysée. Parfois autoritaire ou même maladroit comme avec les assistants parlementaires la semaine dernière  et forcément artiste de la langue de bois, l’homme mène sa barque en essayant de ménager tout le monde.

Libé - Fiscalité: le gouvernement dans la panade

Cerné par la colère en Bretagne contre l’écotaxe et les récriminations du monde du foot contre les 75 %, le gouvernement a renoncé dimanche à aligner par le haut la fiscalité des produits d’épargne dans un climat de contestation fiscale qui s’étend

28 octobre

Le Figaro - Moscovici maintient l'écotaxe et rassure sur les dossiers brûlants

Pierre Moscovici est sur tous les fronts. Au cours d'un échange musclé avec les journalistes du «Grand Rendez-Vous Europe 1-Le Monde-i-Télé», le ministre de l'Économie a fait le point sur les grands dossiers qui mobilisent Bercy.

Le JDD - Cazeneuve : "Nous allons épargner les patrimoines modestes" 

INTERVIEW - Le ministre du Budget Bernard Cazeneuve annonce que le gouvernement modifie son projet de taxation. Seule l'assurance-vie reste concernée par le taux de 15,5%.

Les Echos - Fiscalité : un pas en avant, deux pas en arrière

L'alignement des prélèvements sociaux sur certains produits d'épargne n'est pas la seule décision fiscale sur laquelle le gouvernement Ayrault a dû revenir. Diesel, TVA, EBE, depuis deux mois les revirements ont été nombreux et la liste pourrait s’allonger. Revue de détail.

RTL - Ecotaxe : le député PS du Finistère Urvoas demande l'ajournement de la taxe

Le député PS du Finistère a réitéré sa demande d'ajournement de l'écotaxe en Bretagne afin de pouvoir mesurer "avec précision son impact sur les entreprises bretonnes".

FranceTVinfo - PEL, PEA : le manque à gagner compensé par des économies ?

Selon le patron du groupe PS au Sénat, le manque à gagner dû au recul du gouvernement sera compensé par des économies dans les ministères.

Le JDD - Baylet : "Harlem Désir ne fait pas son travail"

INTERVIEW - Le président du Parti radical de gauche, Jean-Michel Baylet, attaque vivement le premier secrétaire du PS et se plaint que l'exécutif traite mieux les Verts que son parti.
________________________________________________
________________________________________________