Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/03/2017

L'Obs - Hamon - Macron : l'argument du vote utile tient-il la route ?

Les enquêtes d'opinion placent Emmanuel Macron loin devant son rival socialiste. Mais plusieurs sondeurs observent une fluidité entre leurs électorats respectifs.

Le vote utile, c’est moi. A 45 jours du premier tour de la présidentielle, c’est le refrain servi par les trois principaux candidats classés à gauche. Par Emmanuel Macron évidemment, le mieux classé pour l’heure, mais aussi par Benoît Hamon et même par Jean-Luc Mélenchon.

Lire la suite
____________________
____________________

11/03/2017

RTL - Présidentielle 2017 : Macron vire en tête au 1er tour, selon un sondage

Le candidat du mouvement "En Marche !" est également donné large vainqueur au second tour, devant Marine Le Pen.

Les courbes se croisent. Longtemps donné derrière Marine Le Pen dans les intentions de vote pour le premier tour, Emmanuel Macron se retrouve devant pour la première fois dans un sondage. Avec six points de gagnés en deux semaines, le candidat du mouvement "En Marche !" se situe à 26% dans une enquête Harris Interactive publiée jeudi 9 mars. La candidate du Front national se trouve à une petite longueur, avec un pourcentage stable de 25%.

Lire la suite
___________________
___________________

10/03/2017

Présidentielle : Benoît Hamon peine à convaincre à gauche


Présidentielle : Benoît Hamon peine à... par francetvinfo

Présidentielle 2017 : Emmanuel Macron en tête du premier tour devant Marine Le Pen


Présidentielle 2017 : Emmanuel Macron en tête... par francetvinfo

09/03/2017

L'actualité des socialistes du 24 février au 2 mars (revue de presse hebdomadaire)

A LA UNE

L'Opinion - Emmanuel Maurel: «Les couleurs de la France»

« S’il faut dénoncer tout ce qui invite au repli, à l’exclusion, à l’égoïsme, voire au nationalisme et à la xénophobie, il ne faut pas négliger les tendances lourdes qu’elles révèlent : le besoin de protection, la soif de souveraineté, l’attachement à l’Etat-nation. »

Fondation Jean Jaurès - Apprendre de ses erreurs. La gauche face au Front national

Le Front national ne cesse de se renforcer. Face à lui, la gauche a-t-elle recouru aux bons outils pour le combattre, aux arguments les plus justes ? Non. Pour Sarah Proust, il est temps de l’admettre, de l’assumer et de changer de cap. Dans cet essai, elle analyse les erreurs – les errements ? – de la gauche, menant une réflexion lucide et sans tabou.

LE PS

Le Figaro - Gaël Brustier : Benoît Hamon, le chant du cygne du parti socialiste ?

FIGAROVOX/ANALYSE - L'accord entre Benoît Hamon et les écologistes a été approuvé par les électeurs. Malgré ce début d'union et son succès à la primaire, Benoît Hamon peine à acquérir une stature présidentielle par «manque de verticalité», estime Gaël Brustier.

Gaël Brustier est docteur en sciences politiques. Il est notamment l'auteur de Le Mai 68 conservateur - Que restera-t-il de la Manif pour tous? (éditions du Cerf, 2014). Son dernier livre #Nuit Debout. Que penser? vient de paraître aux éditions du Cerf.

VALEURS

Observatoire des inégalités - Valeurs : les Français soutiennent massivement les plus pauvres

Dans leur immense majorité, les Français restent solidaires des plus pauvres et soutiennent les politiques sociales. La stigmatisation des « assistés », la « fin de la compassion » ou la « pauvrophobie » ne sont le fait que d’une minorité. Une analyse du Centre d’Observation de la société.

Que pensent les Français [1] de la pauvreté et des personnes pauvres ? Le plus souvent, les discours publics oscillent entre misérabilisme (en hiver surtout) et stigmatisation des « assistés », ces allocataires de minima sociaux ou d’allocations chômage qui profitent de la vie sans rien faire. Il existe pourtant des enquêtes d’opinion sérieuses, répétées d’année en année depuis plus de quinze ans qui permettent d’en savoir plus : le « Baromètre d’opinion », publié depuis 2000 par le ministère des Affaires sociales [2] et l’enquête « Conditions de vie et aspirations », réalisée par le Crédoc depuis 1979 [3]. Leur ancienneté permet de dépasser les effets du contexte médiatique. Elles font apparaître une population bien plus compréhensive envers les plus démunis qu’on ne l’avance souvent. Les Français n’ont en rien succombé à la « pauvrophobie », terme parfois employé pour décrire les manifestations d’hostilité envers les plus pauvres.

REVENU UNIVERSEL

La Vie des idées - Les clés d’un nouveau modèle social : La révolution du revenu universel

Tout revenu de base n’est pas bon à prendre. Ariel Kyrou et Yann Moulier Boutang, rédacteurs de la revue Multitudes, militent ici pour l’instauration d’un revenu inconditionnel et suffisant qui, en donnant un nouveau sens au travail, participe à la construction d’une société contributive.

L'ALLEMAGNE

Margot Desplanches, Le Vent se lève - Les Allemands à la recherche d’une identité perdue

Pays dont la réunification date seulement d’un quart de siècle, la question de l’identité de l’Allemagne a toujours été controversée et problématique. Depuis les invasions napoléoniennes et le Discours à la nation allemande de Johann Gottlieb Fichte jusqu’à l’Allemande ordolibérale contemporaine toujours clivée entre l’Ouest et l’ex-RDA, en passant par la déchéance nationale dans l’horreur nazie, les Allemands ont toujours été en proie à des interrogations existentielles sur leur identité. Retour sur l’anxiété identitaire allemande par Margot Desplanches, en Erasmus à Berlin.

SONDAGES

L'Obs

Paris Match

Les Echos

Les Echos - Sondage : Fillon et Hamon en difficulté à sept semaines de la présidentielle

Distancé par Marine Le Pen et Emmanuel Macron, le candidat de la droite ne dépasse pas 19 % des intentions de vote dans le dernier baromètre Elabe-« Les Echos ». Le porte-drapeau du PS recule à 12,5 % et fait jeu égal avec Jean-Luc Mélenchon.

EN CAMPAGNE

Libé - Benoît Hamon, l'intime à Brest

Le candidat à la présidentielle a passé la journée de mercredi en Bretagne, sa terre natale. L'occasion pour lui de défendre les services publics et de retrouver les siens.

Mardi soir, on a quitté Jean-Luc Mélenchon, à Brest, après un meeting. Mercredi matin, on a retrouvé Benoît Hamon à La Roche Derrien, un petit patelin de Bretagne. Le socialiste était dans les parages pour défendre les services publics. Un programme chargé : cabinet médical, école, Ephad.

Boursorama - Hamon veut s'attaquer à la concentration dans les médias

PARIS (Reuters) - Le candidat du Parti socialiste Benoît Hamon a déclaré jeudi qu'il s'attaquerait à la concentration dans les médias en France s'il était élu en mai, avec une loi fixant des plafonds de détention du capital et imposant une plus grande transparence.

Lors d'un colloque de l'Udecam (Union des entreprises de conseil et achat médias), Benoît Hamon a détaillé ses propositions pour un secteur des médias confronté selon lui à des difficultés économiques et à une crise de confiance face à la défiance croissante du grand public vis-à-vis du travail des journalistes.

Le Figaro - Benoît Hamon au Salon de l'agriculture, entre curiosité et indifférence

Au contraire de ses principaux concurrents, sa visite porte de Versailles n'a déclenché ni ferveur ni colère. Le candidat laisse une nouvelle fois l'impression que la campagne se déroule sans lui.

S'il n'y avait pas des dizaines de perches et de caméras autour de lui, peu de personnes se seraient retournées sur son passage. Pendant près de huit heures jeudi, Benoît Hamon a déambulé dans les travées du Salon de l'agriculture, sans déclencher ni passion ni colère. Auprès des visiteurs et des acteurs du secteur, le socialiste a reçu un accueil plutôt bienveillant, suscitant au mieux de la curiosité, au pire de l'indifférence

Libé - Valls inquiet invite ses troupes à «rester ensemble»

L’ancien Premier ministre Manuel Valls a invité mardi soir ses troupes à «rester ensemble», mais n’a pas caché son «inquiétude» concernant l’accord conclu entre Yannick Jadot et Benoît Hamon, lors d’une réunion à l’Assemblée nationale, selon des participants.

«Je vous invite à rester ensemble et à faire en sorte que le réformisme, que j’ai porté avec vous, puisse continuer à être incarné», a déclaré M. Valls, devant quelque 300 personnes, dont environ une moitié de parlementaires, lors de sa rentrée politique un mois après sa défaite à la primaire PS élargie.

BFMTV - Manuel Valls inquiet de la ligne "écolo-gauchiste" de Benoît Hamon

Battu par Benoît Hamon, précédemment très critique de son gouvernement, à la primaire à gauche, Manuel Valls est irrité par la campagne de son rival. Il blâme l'orientation de sa ligne et lui prédit un mauvais score à la présidentielle. 

Le Monde - Benoît Hamon veut s’attaquer à la concentration des médias

Invité par les médias aux Rencontres de l’Udecam, le candidat socialiste souhaite également soutenir la création de nouveaux médias indépendants.

Invité aux Rencontres de l’Udecam, qui représente les agences médias, Benoît Hamon a pris position, jeudi 3 mars, contre la concentration des médias. Le candidat socialiste veut ainsi interdire à un groupe de détenir « plus de 40 % du capital d’une entreprise de médias » ou de « dépasser le seuil de 20 % dans plus de deux médias ».
 

Les électeurs écologistes ont approuvé l’accord conclu entre Yannick Jadot et le socialiste. Jean-Luc Mélenchon, lui, sera candidat coûte que coûte.

Un mariage et un divorce le même jour. Benoît Hamon a enfin clos le premier chapitre de sa campagne, mais à quel prix ? A moins de deux mois du premier tour de la présidentielle, le candidat socialiste a scellé, dimanche 26 février, son alliance avec l’écologiste Yannick Jadot. Mais dans le même temps, il a acté sa rupture avec l’autre candidat de la gauche critique à l’élection, l’« insoumis » Jean-Luc Mélenchon.

France Inter - Matinale Grand Format avec Benoît Hamon

Deux heures d'interview avec le candidat vainqueur de la primaire à gauche, a deux mois du premier tour de la présidentielle

MACRON

Le Monde - Programme de Macron : éducation, chômage, retraite, sécurité… les principaux points

Emmanuel Macron a présenté son programme présidentiel, ce jeudi à Paris. Le point sur les principales propositions du candidat d’En marche !

L'Obs - Macron : ne lui demandez plus le programme !

Ca y est, c'est fait, on ne pourra plus lui reprocher de ne pas en avoir ! Pas vraiment fan de l'exercice, le candidat a néanmoins sacrifié à la sacrosainte présentation de son programme.

Le Figaro - Macron: ces mesures économiques déjà existantes... ou piquées à d'autres

Emmanuel Macron vient de présenter officiellement son programme présidentiel. Certaines de ses propositions ont été reprises à d'autres candidats ou existent tout simplement déjà depuis plusieurs années.

LAICITE

France 3 - La marche du frère de Mohamed Merah passe par la Drôme

Une marche pour dénoncer le fondamentalisme religieux. C'est le but que s'est fixé Abdelghani Merah, le frère ainé du terroriste  Mohamed Merah. Le marcheur a quitté Marseille il y a quelques jours, il passait ce samedi par la Drôme avant de rejoindre Paris

Tribune Juive - Lettre ouverte à Edwy Plenel pour l’honneur de Pascal Bruckner, par Isabelle Kersimon

Oui, une certaine extrême droite en France, traditionnellement xénophobe, affichant une nostalgie vivace pour le Führer et pour le Reich, et une fascination assumée pour leurs avatars contemporains, se répand en discours immondes et pathétiques sur nos concitoyens musulmans et sur l’islam en général. Pas toute l’extrême droite, cependant.

08/03/2017

L'actualité des socialistes du 24 février au 2 mars (revue de presse hebdomadaire)

A LA UNE

L'Opinion - Emmanuel Maurel: «Les couleurs de la France»

« S’il faut dénoncer tout ce qui invite au repli, à l’exclusion, à l’égoïsme, voire au nationalisme et à la xénophobie, il ne faut pas négliger les tendances lourdes qu’elles révèlent : le besoin de protection, la soif de souveraineté, l’attachement à l’Etat-nation. »

Fondation Jean Jaurès - Apprendre de ses erreurs. La gauche face au Front national

Le Front national ne cesse de se renforcer. Face à lui, la gauche a-t-elle recouru aux bons outils pour le combattre, aux arguments les plus justes ? Non. Pour Sarah Proust, il est temps de l’admettre, de l’assumer et de changer de cap. Dans cet essai, elle analyse les erreurs – les errements ? – de la gauche, menant une réflexion lucide et sans tabou.

LE PS

Le Figaro - Gaël Brustier : Benoît Hamon, le chant du cygne du parti socialiste ?

FIGAROVOX/ANALYSE - L'accord entre Benoît Hamon et les écologistes a été approuvé par les électeurs. Malgré ce début d'union et son succès à la primaire, Benoît Hamon peine à acquérir une stature présidentielle par «manque de verticalité», estime Gaël Brustier.

Gaël Brustier est docteur en sciences politiques. Il est notamment l'auteur de Le Mai 68 conservateur - Que restera-t-il de la Manif pour tous? (éditions du Cerf, 2014). Son dernier livre #Nuit Debout. Que penser? vient de paraître aux éditions du Cerf.

VALEURS

Observatoire des inégalités - Valeurs : les Français soutiennent massivement les plus pauvres

Dans leur immense majorité, les Français restent solidaires des plus pauvres et soutiennent les politiques sociales. La stigmatisation des « assistés », la « fin de la compassion » ou la « pauvrophobie » ne sont le fait que d’une minorité. Une analyse du Centre d’Observation de la société.

Que pensent les Français [1] de la pauvreté et des personnes pauvres ? Le plus souvent, les discours publics oscillent entre misérabilisme (en hiver surtout) et stigmatisation des « assistés », ces allocataires de minima sociaux ou d’allocations chômage qui profitent de la vie sans rien faire. Il existe pourtant des enquêtes d’opinion sérieuses, répétées d’année en année depuis plus de quinze ans qui permettent d’en savoir plus : le « Baromètre d’opinion », publié depuis 2000 par le ministère des Affaires sociales [2] et l’enquête « Conditions de vie et aspirations », réalisée par le Crédoc depuis 1979 [3]. Leur ancienneté permet de dépasser les effets du contexte médiatique. Elles font apparaître une population bien plus compréhensive envers les plus démunis qu’on ne l’avance souvent. Les Français n’ont en rien succombé à la « pauvrophobie », terme parfois employé pour décrire les manifestations d’hostilité envers les plus pauvres.

REVENU UNIVERSEL

La Vie des idées - Les clés d’un nouveau modèle social : La révolution du revenu universel

Tout revenu de base n’est pas bon à prendre. Ariel Kyrou et Yann Moulier Boutang, rédacteurs de la revue Multitudes, militent ici pour l’instauration d’un revenu inconditionnel et suffisant qui, en donnant un nouveau sens au travail, participe à la construction d’une société contributive.

L'ALLEMAGNE

Margot Desplanches, Le Vent se lève - Les Allemands à la recherche d’une identité perdue

Pays dont la réunification date seulement d’un quart de siècle, la question de l’identité de l’Allemagne a toujours été controversée et problématique. Depuis les invasions napoléoniennes et le Discours à la nation allemande de Johann Gottlieb Fichte jusqu’à l’Allemande ordolibérale contemporaine toujours clivée entre l’Ouest et l’ex-RDA, en passant par la déchéance nationale dans l’horreur nazie, les Allemands ont toujours été en proie à des interrogations existentielles sur leur identité. Retour sur l’anxiété identitaire allemande par Margot Desplanches, en Erasmus à Berlin.

SONDAGES

Paris Match

Les Echos

Les Echos - Sondage : Fillon et Hamon en difficulté à sept semaines de la présidentielle

Distancé par Marine Le Pen et Emmanuel Macron, le candidat de la droite ne dépasse pas 19 % des intentions de vote dans le dernier baromètre Elabe-« Les Echos ». Le porte-drapeau du PS recule à 12,5 % et fait jeu égal avec Jean-Luc Mélenchon.

EN CAMPAGNE

Libé - Benoît Hamon, l'intime à Brest

Le candidat à la présidentielle a passé la journée de mercredi en Bretagne, sa terre natale. L'occasion pour lui de défendre les services publics et de retrouver les siens.

Mardi soir, on a quitté Jean-Luc Mélenchon, à Brest, après un meeting. Mercredi matin, on a retrouvé Benoît Hamon à La Roche Derrien, un petit patelin de Bretagne. Le socialiste était dans les parages pour défendre les services publics. Un programme chargé : cabinet médical, école, Ephad.

Boursorama - Hamon veut s'attaquer à la concentration dans les médias

PARIS (Reuters) - Le candidat du Parti socialiste Benoît Hamon a déclaré jeudi qu'il s'attaquerait à la concentration dans les médias en France s'il était élu en mai, avec une loi fixant des plafonds de détention du capital et imposant une plus grande transparence.

Lors d'un colloque de l'Udecam (Union des entreprises de conseil et achat médias), Benoît Hamon a détaillé ses propositions pour un secteur des médias confronté selon lui à des difficultés économiques et à une crise de confiance face à la défiance croissante du grand public vis-à-vis du travail des journalistes.

Le Figaro - Benoît Hamon au Salon de l'agriculture, entre curiosité et indifférence

Au contraire de ses principaux concurrents, sa visite porte de Versailles n'a déclenché ni ferveur ni colère. Le candidat laisse une nouvelle fois l'impression que la campagne se déroule sans lui.

S'il n'y avait pas des dizaines de perches et de caméras autour de lui, peu de personnes se seraient retournées sur son passage. Pendant près de huit heures jeudi, Benoît Hamon a déambulé dans les travées du Salon de l'agriculture, sans déclencher ni passion ni colère. Auprès des visiteurs et des acteurs du secteur, le socialiste a reçu un accueil plutôt bienveillant, suscitant au mieux de la curiosité, au pire de l'indifférence

Libé - Valls inquiet invite ses troupes à «rester ensemble»

L’ancien Premier ministre Manuel Valls a invité mardi soir ses troupes à «rester ensemble», mais n’a pas caché son «inquiétude» concernant l’accord conclu entre Yannick Jadot et Benoît Hamon, lors d’une réunion à l’Assemblée nationale, selon des participants.

«Je vous invite à rester ensemble et à faire en sorte que le réformisme, que j’ai porté avec vous, puisse continuer à être incarné», a déclaré M. Valls, devant quelque 300 personnes, dont environ une moitié de parlementaires, lors de sa rentrée politique un mois après sa défaite à la primaire PS élargie.

BFMTV - Manuel Valls inquiet de la ligne "écolo-gauchiste" de Benoît Hamon

Battu par Benoît Hamon, précédemment très critique de son gouvernement, à la primaire à gauche, Manuel Valls est irrité par la campagne de son rival. Il blâme l'orientation de sa ligne et lui prédit un mauvais score à la présidentielle. 

Le Monde - Benoît Hamon veut s’attaquer à la concentration des médias

Invité par les médias aux Rencontres de l’Udecam, le candidat socialiste souhaite également soutenir la création de nouveaux médias indépendants.

Invité aux Rencontres de l’Udecam, qui représente les agences médias, Benoît Hamon a pris position, jeudi 3 mars, contre la concentration des médias. Le candidat socialiste veut ainsi interdire à un groupe de détenir « plus de 40 % du capital d’une entreprise de médias » ou de « dépasser le seuil de 20 % dans plus de deux médias ».
 

Les électeurs écologistes ont approuvé l’accord conclu entre Yannick Jadot et le socialiste. Jean-Luc Mélenchon, lui, sera candidat coûte que coûte.

Un mariage et un divorce le même jour. Benoît Hamon a enfin clos le premier chapitre de sa campagne, mais à quel prix ? A moins de deux mois du premier tour de la présidentielle, le candidat socialiste a scellé, dimanche 26 février, son alliance avec l’écologiste Yannick Jadot. Mais dans le même temps, il a acté sa rupture avec l’autre candidat de la gauche critique à l’élection, l’« insoumis » Jean-Luc Mélenchon.

France Inter - Matinale Grand Format avec Benoît Hamon

Deux heures d'interview avec le candidat vainqueur de la primaire à gauche, a deux mois du premier tour de la présidentielle

MACRON

Le Monde - Programme de Macron : éducation, chômage, retraite, sécurité… les principaux points

Emmanuel Macron a présenté son programme présidentiel, ce jeudi à Paris. Le point sur les principales propositions du candidat d’En marche !

L'Obs - Macron : ne lui demandez plus le programme !

Ca y est, c'est fait, on ne pourra plus lui reprocher de ne pas en avoir ! Pas vraiment fan de l'exercice, le candidat a néanmoins sacrifié à la sacrosainte présentation de son programme.

Le Figaro - Macron: ces mesures économiques déjà existantes... ou piquées à d'autres

Emmanuel Macron vient de présenter officiellement son programme présidentiel. Certaines de ses propositions ont été reprises à d'autres candidats ou existent tout simplement déjà depuis plusieurs années.

LAICITE

France 3 - La marche du frère de Mohamed Merah passe par la Drôme

Une marche pour dénoncer le fondamentalisme religieux. C'est le but que s'est fixé Abdelghani Merah, le frère ainé du terroriste  Mohamed Merah. Le marcheur a quitté Marseille il y a quelques jours, il passait ce samedi par la Drôme avant de rejoindre Paris

Tribune Juive - Lettre ouverte à Edwy Plenel pour l’honneur de Pascal Bruckner, par Isabelle Kersimon

Oui, une certaine extrême droite en France, traditionnellement xénophobe, affichant une nostalgie vivace pour le Führer et pour le Reich, et une fascination assumée pour leurs avatars contemporains, se répand en discours immondes et pathétiques sur nos concitoyens musulmans et sur l’islam en général. Pas toute l’extrême droite, cependant.

05/03/2017

L'actualité des socialistes du 24 février au 2 mars (revue de presse hebdomadaire)

A LA UNE

L'Opinion - Emmanuel Maurel: «Les couleurs de la France»

« S’il faut dénoncer tout ce qui invite au repli, à l’exclusion, à l’égoïsme, voire au nationalisme et à la xénophobie, il ne faut pas négliger les tendances lourdes qu’elles révèlent : le besoin de protection, la soif de souveraineté, l’attachement à l’Etat-nation. »

Fondation Jean Jaurès - Apprendre de ses erreurs. La gauche face au Front national

Le Front national ne cesse de se renforcer. Face à lui, la gauche a-t-elle recouru aux bons outils pour le combattre, aux arguments les plus justes ? Non. Pour Sarah Proust, il est temps de l’admettre, de l’assumer et de changer de cap. Dans cet essai, elle analyse les erreurs – les errements ? – de la gauche, menant une réflexion lucide et sans tabou.

LE PS

Le Figaro - Gaël Brustier : Benoît Hamon, le chant du cygne du parti socialiste ?

FIGAROVOX/ANALYSE - L'accord entre Benoît Hamon et les écologistes a été approuvé par les électeurs. Malgré ce début d'union et son succès à la primaire, Benoît Hamon peine à acquérir une stature présidentielle par «manque de verticalité», estime Gaël Brustier.

Gaël Brustier est docteur en sciences politiques. Il est notamment l'auteur de Le Mai 68 conservateur - Que restera-t-il de la Manif pour tous? (éditions du Cerf, 2014). Son dernier livre #Nuit Debout. Que penser? vient de paraître aux éditions du Cerf.

VALEURS

Observatoire des inégalités - Valeurs : les Français soutiennent massivement les plus pauvres

Dans leur immense majorité, les Français restent solidaires des plus pauvres et soutiennent les politiques sociales. La stigmatisation des « assistés », la « fin de la compassion » ou la « pauvrophobie » ne sont le fait que d’une minorité. Une analyse du Centre d’Observation de la société.

Que pensent les Français [1] de la pauvreté et des personnes pauvres ? Le plus souvent, les discours publics oscillent entre misérabilisme (en hiver surtout) et stigmatisation des « assistés », ces allocataires de minima sociaux ou d’allocations chômage qui profitent de la vie sans rien faire. Il existe pourtant des enquêtes d’opinion sérieuses, répétées d’année en année depuis plus de quinze ans qui permettent d’en savoir plus : le « Baromètre d’opinion », publié depuis 2000 par le ministère des Affaires sociales [2] et l’enquête « Conditions de vie et aspirations », réalisée par le Crédoc depuis 1979 [3]. Leur ancienneté permet de dépasser les effets du contexte médiatique. Elles font apparaître une population bien plus compréhensive envers les plus démunis qu’on ne l’avance souvent. Les Français n’ont en rien succombé à la « pauvrophobie », terme parfois employé pour décrire les manifestations d’hostilité envers les plus pauvres.

REVENU UNIVERSEL

La Vie des idées - Les clés d’un nouveau modèle social : La révolution du revenu universel

Tout revenu de base n’est pas bon à prendre. Ariel Kyrou et Yann Moulier Boutang, rédacteurs de la revue Multitudes, militent ici pour l’instauration d’un revenu inconditionnel et suffisant qui, en donnant un nouveau sens au travail, participe à la construction d’une société contributive.

L'ALLEMAGNE

Margot Desplanches, Le Vent se lève - Les Allemands à la recherche d’une identité perdue

Pays dont la réunification date seulement d’un quart de siècle, la question de l’identité de l’Allemagne a toujours été controversée et problématique. Depuis les invasions napoléoniennes et le Discours à la nation allemande de Johann Gottlieb Fichte jusqu’à l’Allemande ordolibérale contemporaine toujours clivée entre l’Ouest et l’ex-RDA, en passant par la déchéance nationale dans l’horreur nazie, les Allemands ont toujours été en proie à des interrogations existentielles sur leur identité. Retour sur l’anxiété identitaire allemande par Margot Desplanches, en Erasmus à Berlin.

SONDAGES

Paris Match

Les Echos

Les Echos - Sondage : Fillon et Hamon en difficulté à sept semaines de la présidentielle

Distancé par Marine Le Pen et Emmanuel Macron, le candidat de la droite ne dépasse pas 19 % des intentions de vote dans le dernier baromètre Elabe-« Les Echos ». Le porte-drapeau du PS recule à 12,5 % et fait jeu égal avec Jean-Luc Mélenchon.

EN CAMPAGNE

Libé - Benoît Hamon, l'intime à Brest

Le candidat à la présidentielle a passé la journée de mercredi en Bretagne, sa terre natale. L'occasion pour lui de défendre les services publics et de retrouver les siens.

Mardi soir, on a quitté Jean-Luc Mélenchon, à Brest, après un meeting. Mercredi matin, on a retrouvé Benoît Hamon à La Roche Derrien, un petit patelin de Bretagne. Le socialiste était dans les parages pour défendre les services publics. Un programme chargé : cabinet médical, école, Ephad.

Boursorama - Hamon veut s'attaquer à la concentration dans les médias

PARIS (Reuters) - Le candidat du Parti socialiste Benoît Hamon a déclaré jeudi qu'il s'attaquerait à la concentration dans les médias en France s'il était élu en mai, avec une loi fixant des plafonds de détention du capital et imposant une plus grande transparence.

Lors d'un colloque de l'Udecam (Union des entreprises de conseil et achat médias), Benoît Hamon a détaillé ses propositions pour un secteur des médias confronté selon lui à des difficultés économiques et à une crise de confiance face à la défiance croissante du grand public vis-à-vis du travail des journalistes.

Le Figaro - Benoît Hamon au Salon de l'agriculture, entre curiosité et indifférence

Au contraire de ses principaux concurrents, sa visite porte de Versailles n'a déclenché ni ferveur ni colère. Le candidat laisse une nouvelle fois l'impression que la campagne se déroule sans lui.

S'il n'y avait pas des dizaines de perches et de caméras autour de lui, peu de personnes se seraient retournées sur son passage. Pendant près de huit heures jeudi, Benoît Hamon a déambulé dans les travées du Salon de l'agriculture, sans déclencher ni passion ni colère. Auprès des visiteurs et des acteurs du secteur, le socialiste a reçu un accueil plutôt bienveillant, suscitant au mieux de la curiosité, au pire de l'indifférence

Libé - Valls inquiet invite ses troupes à «rester ensemble»

L’ancien Premier ministre Manuel Valls a invité mardi soir ses troupes à «rester ensemble», mais n’a pas caché son «inquiétude» concernant l’accord conclu entre Yannick Jadot et Benoît Hamon, lors d’une réunion à l’Assemblée nationale, selon des participants.

«Je vous invite à rester ensemble et à faire en sorte que le réformisme, que j’ai porté avec vous, puisse continuer à être incarné», a déclaré M. Valls, devant quelque 300 personnes, dont environ une moitié de parlementaires, lors de sa rentrée politique un mois après sa défaite à la primaire PS élargie.

BFMTV - Manuel Valls inquiet de la ligne "écolo-gauchiste" de Benoît Hamon

Battu par Benoît Hamon, précédemment très critique de son gouvernement, à la primaire à gauche, Manuel Valls est irrité par la campagne de son rival. Il blâme l'orientation de sa ligne et lui prédit un mauvais score à la présidentielle. 

Le Monde - Benoît Hamon veut s’attaquer à la concentration des médias

Invité par les médias aux Rencontres de l’Udecam, le candidat socialiste souhaite également soutenir la création de nouveaux médias indépendants.

Invité aux Rencontres de l’Udecam, qui représente les agences médias, Benoît Hamon a pris position, jeudi 3 mars, contre la concentration des médias. Le candidat socialiste veut ainsi interdire à un groupe de détenir « plus de 40 % du capital d’une entreprise de médias » ou de « dépasser le seuil de 20 % dans plus de deux médias ».
 

Les électeurs écologistes ont approuvé l’accord conclu entre Yannick Jadot et le socialiste. Jean-Luc Mélenchon, lui, sera candidat coûte que coûte.

Un mariage et un divorce le même jour. Benoît Hamon a enfin clos le premier chapitre de sa campagne, mais à quel prix ? A moins de deux mois du premier tour de la présidentielle, le candidat socialiste a scellé, dimanche 26 février, son alliance avec l’écologiste Yannick Jadot. Mais dans le même temps, il a acté sa rupture avec l’autre candidat de la gauche critique à l’élection, l’« insoumis » Jean-Luc Mélenchon.

France Inter - Matinale Grand Format avec Benoît Hamon

Deux heures d'interview avec le candidat vainqueur de la primaire à gauche, a deux mois du premier tour de la présidentielle

MACRON

Le Monde - Programme de Macron : éducation, chômage, retraite, sécurité… les principaux points

Emmanuel Macron a présenté son programme présidentiel, ce jeudi à Paris. Le point sur les principales propositions du candidat d’En marche !

L'Obs - Macron : ne lui demandez plus le programme !

Ca y est, c'est fait, on ne pourra plus lui reprocher de ne pas en avoir ! Pas vraiment fan de l'exercice, le candidat a néanmoins sacrifié à la sacrosainte présentation de son programme.

Le Figaro - Macron: ces mesures économiques déjà existantes... ou piquées à d'autres

Emmanuel Macron vient de présenter officiellement son programme présidentiel. Certaines de ses propositions ont été reprises à d'autres candidats ou existent tout simplement déjà depuis plusieurs années.

LAICITE

France 3 - La marche du frère de Mohamed Merah passe par la Drôme

Une marche pour dénoncer le fondamentalisme religieux. C'est le but que s'est fixé Abdelghani Merah, le frère ainé du terroriste  Mohamed Merah. Le marcheur a quitté Marseille il y a quelques jours, il passait ce samedi par la Drôme avant de rejoindre Paris

Tribune Juive - Lettre ouverte à Edwy Plenel pour l’honneur de Pascal Bruckner, par Isabelle Kersimon

Oui, une certaine extrême droite en France, traditionnellement xénophobe, affichant une nostalgie vivace pour le Führer et pour le Reich, et une fascination assumée pour leurs avatars contemporains, se répand en discours immondes et pathétiques sur nos concitoyens musulmans et sur l’islam en général. Pas toute l’extrême droite, cependant.

04/03/2017

L'actualité des socialistes du 24 février au 2 mars (revue de presse hebdomadaire)

A LA UNE

L'Opinion - Emmanuel Maurel: «Les couleurs de la France»

« S’il faut dénoncer tout ce qui invite au repli, à l’exclusion, à l’égoïsme, voire au nationalisme et à la xénophobie, il ne faut pas négliger les tendances lourdes qu’elles révèlent : le besoin de protection, la soif de souveraineté, l’attachement à l’Etat-nation. »

Fondation Jean Jaurès - Apprendre de ses erreurs. La gauche face au Front national

Le Front national ne cesse de se renforcer. Face à lui, la gauche a-t-elle recouru aux bons outils pour le combattre, aux arguments les plus justes ? Non. Pour Sarah Proust, il est temps de l’admettre, de l’assumer et de changer de cap. Dans cet essai, elle analyse les erreurs – les errements ? – de la gauche, menant une réflexion lucide et sans tabou.

LE PS

Le Figaro - Gaël Brustier : Benoît Hamon, le chant du cygne du parti socialiste ?

FIGAROVOX/ANALYSE - L'accord entre Benoît Hamon et les écologistes a été approuvé par les électeurs. Malgré ce début d'union et son succès à la primaire, Benoît Hamon peine à acquérir une stature présidentielle par «manque de verticalité», estime Gaël Brustier.

Gaël Brustier est docteur en sciences politiques. Il est notamment l'auteur de Le Mai 68 conservateur - Que restera-t-il de la Manif pour tous? (éditions du Cerf, 2014). Son dernier livre #Nuit Debout. Que penser? vient de paraître aux éditions du Cerf.

VALEURS

Observatoire des inégalités - Valeurs : les Français soutiennent massivement les plus pauvres

Dans leur immense majorité, les Français restent solidaires des plus pauvres et soutiennent les politiques sociales. La stigmatisation des « assistés », la « fin de la compassion » ou la « pauvrophobie » ne sont le fait que d’une minorité. Une analyse du Centre d’Observation de la société.

Que pensent les Français [1] de la pauvreté et des personnes pauvres ? Le plus souvent, les discours publics oscillent entre misérabilisme (en hiver surtout) et stigmatisation des « assistés », ces allocataires de minima sociaux ou d’allocations chômage qui profitent de la vie sans rien faire. Il existe pourtant des enquêtes d’opinion sérieuses, répétées d’année en année depuis plus de quinze ans qui permettent d’en savoir plus : le « Baromètre d’opinion », publié depuis 2000 par le ministère des Affaires sociales [2] et l’enquête « Conditions de vie et aspirations », réalisée par le Crédoc depuis 1979 [3]. Leur ancienneté permet de dépasser les effets du contexte médiatique. Elles font apparaître une population bien plus compréhensive envers les plus démunis qu’on ne l’avance souvent. Les Français n’ont en rien succombé à la « pauvrophobie », terme parfois employé pour décrire les manifestations d’hostilité envers les plus pauvres.

REVENU UNIVERSEL

La Vie des idées - Les clés d’un nouveau modèle social : La révolution du revenu universel

Tout revenu de base n’est pas bon à prendre. Ariel Kyrou et Yann Moulier Boutang, rédacteurs de la revue Multitudes, militent ici pour l’instauration d’un revenu inconditionnel et suffisant qui, en donnant un nouveau sens au travail, participe à la construction d’une société contributive.

L'ALLEMAGNE

Margot Desplanches, Le Vent se lève - Les Allemands à la recherche d’une identité perdue

Pays dont la réunification date seulement d’un quart de siècle, la question de l’identité de l’Allemagne a toujours été controversée et problématique. Depuis les invasions napoléoniennes et le Discours à la nation allemande de Johann Gottlieb Fichte jusqu’à l’Allemande ordolibérale contemporaine toujours clivée entre l’Ouest et l’ex-RDA, en passant par la déchéance nationale dans l’horreur nazie, les Allemands ont toujours été en proie à des interrogations existentielles sur leur identité. Retour sur l’anxiété identitaire allemande par Margot Desplanches, en Erasmus à Berlin.

SONDAGES

Paris Match

Les Echos

Les Echos - Sondage : Fillon et Hamon en difficulté à sept semaines de la présidentielle

Distancé par Marine Le Pen et Emmanuel Macron, le candidat de la droite ne dépasse pas 19 % des intentions de vote dans le dernier baromètre Elabe-« Les Echos ». Le porte-drapeau du PS recule à 12,5 % et fait jeu égal avec Jean-Luc Mélenchon.

EN CAMPAGNE

Le Figaro - Benoît Hamon va publier un livre sur sa vision de la France

Ce manifeste d'une centaine de pages, intitulé Pour la génération qui vient, sera dans les librairies en fin de semaine prochaine.

C'est l'étape incontournable de tout présidentiable. Benoît Hamon, qui pensait déjà à la publication d'un livre pendant la primaire, a pris la plume pour développer sur une centaine de pages sa vision de la France pour l'élection présidentielle. Intitulé Pour la génération qui vient, ce manifeste, publié aux éditions des Équateurs, sera dans les librairies en fin de semaine prochaine, au prix de 9 euros.

Le Figaro - Dans une lettre, Cambadélis menace d'exclusion les élus qui parrainent Macron

Dans son courrier, révélé par Le Figaro, le patron de Solférino dit «regretter profondément» la décision de ses «camarades». Il leur adresse une dernière mise en garde avant le Bureau national de mardi.

Le couperet est tombé. Alors que le Conseil constitutionnel a commencé à recueillir les parrainages des candidats à la présidentielle vendredi dernier, plusieurs élus socialistes ont franchi le Rubicon et décidé de soutenir Emmanuel Macron. Une ligne rouge que le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, les avait pourtant invités à ne pas franchir, en les menaçant de sanctions.

Libé - Benoît Hamon, l'intime à Brest

Le candidat à la présidentielle a passé la journée de mercredi en Bretagne, sa terre natale. L'occasion pour lui de défendre les services publics et de retrouver les siens.

Mardi soir, on a quitté Jean-Luc Mélenchon, à Brest, après un meeting. Mercredi matin, on a retrouvé Benoît Hamon à La Roche Derrien, un petit patelin de Bretagne. Le socialiste était dans les parages pour défendre les services publics. Un programme chargé : cabinet médical, école, Ephad.

Boursorama - Hamon veut s'attaquer à la concentration dans les médias

PARIS (Reuters) - Le candidat du Parti socialiste Benoît Hamon a déclaré jeudi qu'il s'attaquerait à la concentration dans les médias en France s'il était élu en mai, avec une loi fixant des plafonds de détention du capital et imposant une plus grande transparence.

Lors d'un colloque de l'Udecam (Union des entreprises de conseil et achat médias), Benoît Hamon a détaillé ses propositions pour un secteur des médias confronté selon lui à des difficultés économiques et à une crise de confiance face à la défiance croissante du grand public vis-à-vis du travail des journalistes.

Le Figaro - Benoît Hamon au Salon de l'agriculture, entre curiosité et indifférence

Au contraire de ses principaux concurrents, sa visite porte de Versailles n'a déclenché ni ferveur ni colère. Le candidat laisse une nouvelle fois l'impression que la campagne se déroule sans lui.

S'il n'y avait pas des dizaines de perches et de caméras autour de lui, peu de personnes se seraient retournées sur son passage. Pendant près de huit heures jeudi, Benoît Hamon a déambulé dans les travées du Salon de l'agriculture, sans déclencher ni passion ni colère. Auprès des visiteurs et des acteurs du secteur, le socialiste a reçu un accueil plutôt bienveillant, suscitant au mieux de la curiosité, au pire de l'indifférence

Libé - Valls inquiet invite ses troupes à «rester ensemble»

L’ancien Premier ministre Manuel Valls a invité mardi soir ses troupes à «rester ensemble», mais n’a pas caché son «inquiétude» concernant l’accord conclu entre Yannick Jadot et Benoît Hamon, lors d’une réunion à l’Assemblée nationale, selon des participants.

«Je vous invite à rester ensemble et à faire en sorte que le réformisme, que j’ai porté avec vous, puisse continuer à être incarné», a déclaré M. Valls, devant quelque 300 personnes, dont environ une moitié de parlementaires, lors de sa rentrée politique un mois après sa défaite à la primaire PS élargie.

BFMTV - Manuel Valls inquiet de la ligne "écolo-gauchiste" de Benoît Hamon

Battu par Benoît Hamon, précédemment très critique de son gouvernement, à la primaire à gauche, Manuel Valls est irrité par la campagne de son rival. Il blâme l'orientation de sa ligne et lui prédit un mauvais score à la présidentielle. 

Le Monde - Benoît Hamon veut s’attaquer à la concentration des médias

Invité par les médias aux Rencontres de l’Udecam, le candidat socialiste souhaite également soutenir la création de nouveaux médias indépendants.

Invité aux Rencontres de l’Udecam, qui représente les agences médias, Benoît Hamon a pris position, jeudi 3 mars, contre la concentration des médias. Le candidat socialiste veut ainsi interdire à un groupe de détenir « plus de 40 % du capital d’une entreprise de médias » ou de « dépasser le seuil de 20 % dans plus de deux médias ».
 

Les électeurs écologistes ont approuvé l’accord conclu entre Yannick Jadot et le socialiste. Jean-Luc Mélenchon, lui, sera candidat coûte que coûte.

Un mariage et un divorce le même jour. Benoît Hamon a enfin clos le premier chapitre de sa campagne, mais à quel prix ? A moins de deux mois du premier tour de la présidentielle, le candidat socialiste a scellé, dimanche 26 février, son alliance avec l’écologiste Yannick Jadot. Mais dans le même temps, il a acté sa rupture avec l’autre candidat de la gauche critique à l’élection, l’« insoumis » Jean-Luc Mélenchon.

France Inter - Matinale Grand Format avec Benoît Hamon

Deux heures d'interview avec le candidat vainqueur de la primaire à gauche, a deux mois du premier tour de la présidentielle

MACRON

Le Monde - Programme de Macron : éducation, chômage, retraite, sécurité… les principaux points

Emmanuel Macron a présenté son programme présidentiel, ce jeudi à Paris. Le point sur les principales propositions du candidat d’En marche !

L'Obs - Macron : ne lui demandez plus le programme !

Ca y est, c'est fait, on ne pourra plus lui reprocher de ne pas en avoir ! Pas vraiment fan de l'exercice, le candidat a néanmoins sacrifié à la sacrosainte présentation de son programme.

Le Figaro - Macron: ces mesures économiques déjà existantes... ou piquées à d'autres

Emmanuel Macron vient de présenter officiellement son programme présidentiel. Certaines de ses propositions ont été reprises à d'autres candidats ou existent tout simplement déjà depuis plusieurs années.

LAICITE

France 3 - La marche du frère de Mohamed Merah passe par la Drôme

Une marche pour dénoncer le fondamentalisme religieux. C'est le but que s'est fixé Abdelghani Merah, le frère ainé du terroriste  Mohamed Merah. Le marcheur a quitté Marseille il y a quelques jours, il passait ce samedi par la Drôme avant de rejoindre Paris

Tribune Juive - Lettre ouverte à Edwy Plenel pour l’honneur de Pascal Bruckner, par Isabelle Kersimon

Oui, une certaine extrême droite en France, traditionnellement xénophobe, affichant une nostalgie vivace pour le Führer et pour le Reich, et une fascination assumée pour leurs avatars contemporains, se répand en discours immondes et pathétiques sur nos concitoyens musulmans et sur l’islam en général. Pas toute l’extrême droite, cependant.

03/03/2017

Le Monde - Les campagnes en miroir de Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon

Les deux candidats de gauche à l’élection présidentielle se marquent de près lors de leurs déplacements.

En football, on parlerait d’un marquage à la culotte. Sur le flanc gauche de la présidentielle, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon se surveillent de près. Ces dernières semaines, les deux hommes n’ont pas réussi à s’entendre, et à moins de deux mois du premier tour de l’élection, ils restent bel et bien adversaires. Au risque de ne réussir à se qualifier pour le second tour, ni l’un ni l’autre.
 
Lire la suite
__________________
__________________

02/03/2017

Arnaud Montebourg : "La question du retrait de Jean-Luc Mélenchon va se poser !"


Arnaud Montebourg : "La question du retrait de... par Europe1fr