Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2017

Slate - La Loi Travail d'Emmanuel Macron, Telos et Elie Cohen

La loi El Khomri a été un des grands ratés du quinquennat Hollande. Le nouveau président, qui a fait de ce chantier une priorité, est très attendu sur le sujet.

Modalités de licenciement, impasses et inefficacité de la politique de formation ainsi que l'indemnisation du chômage sont au cœur de la réforme économique du pays. Les chantiers de réforme ouverts depuis des décennies ont mobilisé les syndicats, les administrations et les politiques sans avoir jamais abouti. Ces réformes étaient la réponse à un chômage structurel persistant, frappant les jeunes, dont la durée ne cessait de s’allonger privant le pays d’une part de son potentiel de croissance.

Lire la suite
________________
________________

24/05/2017

Le Monde - Réforme du code du travail : ce que veut faire Emmanuel Macron

Le chef de l’Etat reçoit les partenaires sociaux mardi pour discuter de cette réforme dont il a fait une priorité.

C’est la priorité du nouveau chef de l’Etat. Alors que François Hollande avait mis deux ans à prendre ses principales mesures en faveur des entreprises, Emmanuel Macron assure qu’il ne dispose pas de ce délai. Et d’expliquer durant sa campagne que son projet économique mettrait du temps à donner des résultats et qu’il fallait donc prendre des mesures immédiatement pour qu’elles portent leurs fruits avant la fin du quinquennat.

Assouplissement du temps de travail, flexibilité pour les entreprises, ordonnances… Le président de la République reçoit, mardi 23 mai, les partenaires sociaux pour évoquer les pistes de sa réforme.

Lire la suite
__________________
__________________

16/05/2017

L'Humanité - Macron met sur les rails une loi El Khomri taille XXL pour l’été

Le président de la République élu dimanche veut poursuivre la démolition des droits des salariés entamée sur le temps de travail au cours du quinquennat qui s’achève, en l’étendant à toute l’organisation du travail.

Emmanuel Macron sait bien qu’il n’a pas encore gagné la partie. La secrétaire d’État qui le soutient, Juliette Méadel, a beau estimer que les 66,1 % des voix qu’il a recueillies dimanche sont « un blanc-seing » pour « aller au bout de sa réforme du droit social et du Code du travail », son projet n’a pas obtenu l’adhésion des Français, en particulier du côté de cette majorité qui s’est opposée à la loi El Khomri au printemps 2016. Celui qui rentrera à l’Élysée à la fin de la semaine espère donc jouer de l’effet de surprise en passant par des ordonnances au cœur de l’été.

Lire la suite
_________________
_________________

21/02/2017

Benoît Hamon : "J'abrogerai la loi Travail por la remplacer par une nouvelle"


Benoît Hamon : "J'abrogerai la loi Travail por... par Europe1fr

22/07/2016

JDD - Contre la loi Travail, 58 députés préviennent que "la bataille ne fait que commencer"

TRIBUNE - Cinquante-huit députés, très majoritairement de gauche, réagissent à l'utilisation du 49-3 par le gouvernement pour faire passer la loi Travail en force en dernière lecture à l'Assemblée. "On aurait tort de croire le débat clos avec l’adoption de la loi Travail. Il ne fait au contraire que commencer. Nous y prendrons toute notre part", avertissent-ils.

Voici la tribune des 58 députés : "Ce mercredi 20 juillet, la loi Travail a donc été définitivement adoptée. Au cœur de l’été, il ne faut pas lâcher,mais continuer à dire pourquoi ce fut le moment le plus insupportable de ce quinquennat pour qui ne se résigne pas à la dégradation des droits des salariés français et au déni de démocratie.

Lire la suite
__________________
__________________

11/07/2016

Le Monde - Loi travail : quatre mois de bras de fer, et « une défaite pour le gouvernement »

Après l’adoption de la loi travail en deuxième lecture à l’Assemblée nationale, mercredi 6 juillet, la fin de plus de quatre mois d’affrontement social semble se dessiner. Françoise Fressoz, éditorialiste au Monde, retient surtout l’échec du gouvernement « à convaincre ses troupes que cette loi était une loi de progrès social ».

10:06 Publié dans Analyses, Vidéo | Tags : fressoz, loi travail | Lien permanent

12/06/2016

Débat sur la loi travail #3 : faut-il craindre la flexibilité du temps de travail ?

Depuis plusieurs mois, le projet de loi El Khomri fait débat. Pour y voir plus clair, Le Monde.fr propose une série de trois débats sur des points précis du projet de loi : l’article 2, les licenciements et, ci-dessous, les heures supplémentaires.

Débat en plateau avec Stéphane Carcillo, professeur à Sciences Po Paris et Philippe Waechter, directeur de la recherche économique chez Natixis Asset Management.

18:00 Publié dans Vidéo | Tags : loi travail | Lien permanent

Débat sur le projet de loi travail #2 : Licencier va-t-il être plus facile ?

13:01 Publié dans Vidéo | Tags : loi travail | Lien permanent

07/06/2016

Le Monde - Débat sur la loi travail #1 : que changerait concrètement l'article 2 ?

Depuis plusieurs mois, la loi Travail fait débat. Pour y voir plus clair, le Monde.fr propose une série de trois débats sur des points précis du projet de loi : les licenciements, les heures supplémentaires et pour ce premier numéro, l'article 2. En plateau, le juriste Jean-Emmanuel Ray et le sociologue Jérôme Pélisse.


Débat sur la loi travail #1 : que changerait... par lemondefr

00:05 Publié dans Réflexions, Vidéo | Tags : loi travail, article 2 | Lien permanent

06/06/2016

Le blog de Thomas Piketty - Loi travail : un effroyable gâchis

Alors que les tensions sociales menacent de bloquer le pays et que le gouvernement s’obstine à refuser le dialogue et le compromis, la loi travail apparaît de plus en plus clairement pour ce qu’elle est : un effroyable gâchis, un de plus au sein d’un quinquennat raté, et peut-être le plus grave. Le gouvernement voudrait nous faire croire qu’il paie le prix d’être réformateur, et qu’il doit se battre seul contre tous les conservatismes. La vérité est toute autre : sur ce sujet comme sur les précédents, le pouvoir en place multiplie les improvisations, les mensonges et les bricolages.

On a déjà vu cela à l’œuvre sur la compétitivité. Le gouvernement a commencé par supprimer – à tort – les baisses de cotisations patronales décidées par le précédent gouvernement, avant de mettre en place une invraisemblable usine à gaz, sous la forme d’un crédit d’impôt visant à rembourser aux entreprises une partie des cotisations payées un an plus tôt, avec au passage une énorme perte en ligne liée au manque de lisibilité et de pérennité du dispositif. Il aurait fallu au contraire lancer une ambitieuse réforme du financement de la protection sociale.

Lire la suite
_______________
_______________

13:09 Publié dans Tribune | Tags : piketty, loi travail | Lien permanent