Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/09/2013

Fondation Jean Jaurès - Europe. Pour un second souffle

Pour sauver et réorienter l’Europe, le député européen Henri Weber propose des réformes concrètes pour surmonter la crise des dettes souveraines et du système bancaire, pour retrouver une croissance forte et durable et pour démocratiser l’Union européenne.

I - REPARER LES VICES DE CONSTRUCTION INITIAUX

Pour sauver l’euro et l’intégrité de la zone euro, un Mécanisme européen de stabilisation (MES) a été mis en place, les missions de la Banque centrale européenne ont été élargies, une Opération de refinancement à long terme d’une durée de trois ans a vu le jour, un projet d’Union bancaire a été adopté, un processus d’Union budgétaire a été engagé sur cinq ans pour veiller à la stricte application du Pacte de stabilité et de croissance. Mais les réformes réalisées depuis 2010 ne réparent pas les vices de construction initiaux de l’euro et de la zone euro que sont l’absence d’une Banque centrale européenne complète, l’absence d’un gouvernement économique et la faiblesse structurelle du budget européen, limité dans le meilleur des cas à 1,24 % du revenu national brut (RNB) de l’Union.

Lire la suite
__________________________________________________
__________________________________________________

18:00 Publié dans Réflexions | Tags : henri weber | Lien permanent

10/06/2013

Henri Weber : «L’extrême gauche et l’extrême droite diffèrent radicalement»

Interview Le député européen (PS), ancien de la Ligue communiste, refuse de renvoyer dos à dos les deux familles politiques.

Recueilli par Sylvain Mouillard

Le député européen Henri Weber a été l'un des confondateurs de la Ligue communiste, en 1969, avant de rejoindre le Parti socialiste dans les années 80. Il livre son analyse des familles politiques dites «extrêmes», en France, qu'il ne renvoie surtout pas dos à dos.

Lire la suite
___________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________________