Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/05/2014

Tour d'Europe EuroPen-Atterrés au Portugal à Coimbra

00:05 Publié dans Réflexions | Tags : economistes atterrés | Lien permanent

02/05/2014

Tour d'Europe EuroPen-Atterrés, étape irlandaise à Dublin Economistes Atterrés

22:00 Publié dans Réflexions | Tags : economistes atterrés | Lien permanent

Laurent Berger : "Il faut que le patronat s'engage et qu'il arrête de geindre" par Europe1fr


Laurent Berger : "Il faut que le patronat s... par Europe1fr

20:49 Publié dans Réflexions | Tags : laurent berger, cfdt | Lien permanent

Les Matins de France Culture - Montebourg en réponse à Bruxelles : un gouvernement de combat économique ? FranceCulture

18:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Observatoire des inégalités - Stéréotypes : la face invisible des inégalités

22 avril 2014 - En assignant des places toutes faites à certaines populations, les stéréotypes jouent un rôle essentiel dans la production des inégalités. Nina Schmidt, de l’Observatoire des inégalités, analyse le fonctionnement de ces processus invisibles.


Les femmes ne sont pas douées en maths, les fils d’ouvriers n’ont pas le goût pour les études, les Roms sont des voleurs, les homosexuels efféminés... Les stéréotypes assignent bien vite des places et contribuent ainsi à maintenir les inégalités. Bien sûr, des inégalités sociales bien réelles existent. Les femmes, les catégories sociales défavorisées, mais aussi les minorités « visibles », les personnes handicapées ou les homosexuels, n’ont pas les mêmes facilités que les autres, du fait de très nombreux facteurs économiques et éducatifs, mais aussi de discriminations. Mais les inégalités se construisent aussi de façon bien moins apparente. Un ensemble de mécanismes fait que les moins favorisés se limitent d’eux-mêmes et contribue à la reproduction des inégalités. Ces barrières sont notamment entretenues par des stéréotypes. D’où émanent ces représentations ? Comment contribuent-elles à la production et au maintien des inégalités et des discriminations ?

Lire la suite
_________________________________
_________________________________

01/05/2014

"L'observatoire de la démocratie en France" - sondage Viavoice, Terra Nova, la Revue civique, Le Monde, France Inter, LCP

Viavoice et ses partenaires, dont Terra Nova, publient aujourd'hui les résultats d'un sondage sur le regard que portent les Français sur leur démocratie et ses institutions. En effet, la démocratie en France « fonctionne mal » : près des deux tiers des personnes interrogées (64 %) le pensent.

Mais ce baromètre annuel ne consiste pas en une nouvelle exploration des pathologies de la démocratie. La mutation de la démocratie ne pourra s’accomplir sans le soutien, voire l’impulsion des citoyens eux-mêmes. Pour cette raison, cette enquête vise à identifier quelles sont, pour l’opinion française aujourd’hui, les meilleures voies d’optimisation de la démocratie au cours des années qui viennent : une quarantaine de solutions ont été évaluées.

Lire la suite
_____________________________________
_____________________________________

18:00 Publié dans Réflexions | Tags : terra nova | Lien permanent

OFCE : Zone euro : Reprise ou déflation ?

23 avril 2014

par Céline Antonin, Christophe Blot, Sabine Le Bayon et Danielle Schweisguth

 

Ce texte résume les perspectives 2014-2015 de l’OFCE pour l’économie de la zone euro

La zone euro va-t-elle s’engager sur la voie de la reprise ou s’enfoncera-t-elle dans une spirale déflationniste ? Les derniers indicateurs macroéconomiques émettent des signaux contradictoires à ce sujet. Le retour de la croissance se confirme avec trois trimestres consécutifs de progression du PIB. Cependant, le niveau du chômage dans la zone euro se maintient à un niveau historiquement élevé (11,9 % pour le mois de février 2014), ce qui alimente des pressions déflationnistes, confirmées par les derniers chiffres d’inflation (0,5 % en glissement annuel pour le mois de mars 2014). Si ce recul de l’inflation tient en partie à l’évolution des prix de l’énergie, il reste que l’inflation sous-jacente a glissé sous le seuil de 1 % (graphique 1). Dans ces conditions, un retournement des anticipations d’inflation ne peut être exclu, ce qui ne manquerait pas de pousser la zone euro en déflation. La BCE s’inquiète de cette situation depuis plusieurs semaines et se dit prête à agir (voir ici). Cependant, aucune piste concrète quant à la façon d’assouplir la politique monétaire et d’éviter l’ancrage des anticipations sur une trajectoire déflationniste n’a été définie

Lire la suite
_____________________________________
_____________________________________

16:05 Publié dans Réflexions | Tags : ofce | Lien permanent

Ecologie et plein emploi : est-ce compatible ? - Rencontre mensuelle #8 Economistes Atterrés

14:00 Publié dans Réflexions | Tags : economistes atterrés | Lien permanent

Observatoire des inégalités : Qui est riche et qui est pauvre en France ?

7 avril 2014 - L’Observatoire des inégalités publie les seuils de pauvreté, de richesse et le niveau de vie des classes moyennes pour les principaux types de ménages. Des données essentielles.


Qui est pauvre, moyen ou riche selon le type de ménage ? Délimiter des frontières de niveaux de vie est une construction statistique. L’exercice est pourtant essentiel si l’on veut comprendre la société. Encore faut-il prendre quelques précautions. Nous publions des données détaillées de l’année 2011 par type de ménage. Elles sont obtenues à partir des déclarations d’impôts, auxquelles l’Insee a retiré les impôts directs payés et les prestations reçues (voir encadré méthodologique).

Lire la suite
______________________________________
______________________________________

30/04/2014

Terra Nova - "Le temps des remords" par Thierry Pech

"Le temps des remords" par Thierry Pech Revue des idées Le 31/03/2014

Après la déconvenue électorale du Parti socialiste se développe à nouveau à gauche le sentiment d'avoir perdu les classes populaires. La difficulté réside en ce que celles-ci ne recouvrent aujourd'hui pas uniquement les ouvriers mais aussi les immigrés, les jeunes précarisés ou encore les mères isolées. Leurs attentes ne correspondent pas toujours et une seule politique ne suffit donc pas à toucher l'ensemble de ces catégories. Individuellement et collectivement, ils souffrent de ne pouvoir s'inscrire dans un grand récit commun et c'est là d'abord que réside l'échec du gouvernement.

Lire la suite
________________________________
________________________________

18:00 Publié dans Audio, Réflexions | Tags : terra nova | Lien permanent