Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2013

Le Monde - Ras le bol du "ras-le-bol fiscal" !

Louis Maurin (Directeur de l'Observatoire des inégalités)

L'opération "ras-le-bol fiscal" a marché. Le président de la République a décrété une pause fiscale et se réjouit de trancher dans les dépenses publiques. Les couches populaires et moyennes vont donc payer une partie de l'addition des baisses d'impôts consenties dans les années 2000 aux plus aisés.

En effet, entre 2000 et 2010, les baisses d'impôts ont atteint 120 milliards d'euros, selon Gilles Carrez, député UMP. Elles n'ont eu aucun effet sur la croissance et ont mis à terre les finances publiques. La majorité précédente a attendu 2011 pour changer de cap, supprimer le bouclier fiscal et élever les impôts. La gauche au pouvoir n'a fait que poursuivre le mouvement. En 2012 et 2013, les augmentations de prélèvements ont atteint 50 milliards, dont 30 milliards pour le budget de l'Etat.

Lire la suite
________________________________________________________
________________________________________________________

Mediapart - Plongée dans un hôpital étranglé par la gestion financière

|  Par Marianne Niosi

Délabrement des locaux, gardes de week-end non rémunérées, manque de personnel, soins administrés en fonction de leurs tarifs… Voilà le quotidien de l'hôpital Beaujon, à Clichy. La ministre de la santé avait promis une réforme du système de santé, qui s'est muée en simple feuille de route. Et mardi, la Cour des comptes en a remis une couche, sur la nécessaire « maîtrise des dépenses hospitalières ».

Lire la suite
___________________________________________________
___________________________________________________

14:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Le Monde - Débat › Quelle fiscalité pour relancer l'économie et réduire les déficits ?

La formule "ras-le-bol fiscal" a provoqué un vif débat dans la société. Les Français ont le sentiment de payer trop d'impôts pour rééquilibrer les comptes de l'Etat et relancer la croissance économique. Mais ces efforts sont-ils payants ?

Lire la suite

Les classes moyennes surtaxées ?

Pour Julien Damon, professeur à Sciences Po, on est loin de "l'offensive socialofiscale généralisée" contre les classes moyennes, qui bénéficient largement de la dépense publique.
 
Pour Louis Maurin, directeur de l'Observatoire des inégalités, l'opération "ras-le-bol" est d'abord un mouvement des catégories aisées pour éviter de participer au redressement des finances du pays.

François Hollande est emprisonné par son discours de campagne électorale. Si la réalité ne coïncide pas avec les promesses qu'il a faites, il préfère tordre la réalité plutôt que de reconnaître qu'il s'est trompé.
 
Cessons les faux-semblants et diminuons les dépenses !
 
L'alignement de la taxation du diesel sur l'essence est une urgence en matière de santé publique, d'environnement, de pouvoir d'achat. C'est une mesure sociale, estiment les socialistes Barbara Romagnan et Guillaume Balas.

10:00 Publié dans Réflexions | Tags : romagnan, balas, maurin | Lien permanent

23/09/2013

OFCE - Quel(s) SMIC pour l’Allemagne ?

20 septembre 2013

par Odile Chagny (Centre Etudes & Prospective, Groupe Alpha) et Sabine Le Bayon (OFCE)

La campagne pour les élections législatives du 22 septembre en Allemagne a fait l’objet d’un large débat entre toutes les forces politiques sur la consolidation de l’Etat social. Le programme du SPD met très largement en avant la notion de justice sociale tandis que la CDU a repris dans son programme plusieurs des thèmes phares du SPD dans le domaine social. Le rôle de l’Etat social n’a jamais été aussi présent dans une campagne pour les législatives depuis 2002. Pour autant, il ne s’agit pas d’aller vers davantage d’Etat social mais d’un retour vers plus de qualité dans l’Etat social, en corrigeant certaines des conséquences négatives de l’Agenda 2010[1]. La lutte contre la pauvreté aux âges avancés (au travers de la revalorisation des avantages familiaux des mères âgées, de l’introduction d’un minimum contributif), la re-régulation de certaines formes de travail (intérim) et la nécessité de renforcer les minima salariaux (salaire minimum) se retrouvent aussi bien dans les programmes de la CDU que du SPD. Même le FDP, traditionnellement hostile à toute idée de salaire minimum, a introduit dans son programme électoral la nécessité d’un « salaire convenable même au bas de l’échelle des salaires ». Cependant, derrière cette unité apparente, les modalités de ce salaire minimum divergent largement entre les partis.

Lire la suite
_____________________________________________________
_____________________________________________________

20:40 Publié dans Réflexions | Tags : ofce | Lien permanent

Libé - L’Europe, solidaire des régions

Jean-Christophe CAMBADELIS Député de Paris, Bertrand DELANOË Maire de Paris, Catherine TASCA Sénatrice des Yvelines, Stéphane TROUSSEL Président du conseil général de Seine-Saint-Denis, Jean-Paul HUCHON Président du conseil régional d’Ile-de-France et Vincent EBLÉ Sénateur et président du conseil général de Seine-et-Marne (PS)

Lorsqu’on leur parle d’Europe, les citoyens disent mal la connaître : elle leur apparaît lointaine, confuse. François Hollande a pourtant contribué à réorienter le débat vers un nécessaire soutien à la croissance et poussé à plus de coopération. Mais pour aller plus loin, nous avons besoin d’une majorité de gauche au Parlement européen. Et pour y parvenir, nous avons besoin de montrer ce qu’apporte l’Europe à nos concitoyens. Car l’Europe apporte des choses concrètes, en Ile-de-France comme ailleurs. L’Union mène une politique de soutien à l’emploi, à la formation, au développement des entreprises et à l’innovation, dans tous les territoires. C’est la politique de cohésion. L’ambition que s’est donnée l’Europe à travers elle est de réduire les inégalités territoriales. De plus le président de la République a souhaité que l’usage de ces fonds soit défini par les régions, au plus près des défis que doivent surmonter les territoires.

Lire la suite
_____________________________________________________
_____________________________________________________

10:00 Publié dans Réflexions | Tags : cambadelis, delanoe, huchon | Lien permanent

22/09/2013

Libé - Jacques Attali prône un «capitalisme patient»

L'ancien conseiller de François Mitterrand a remis à France Hollande un rapport sur l'«économie positive».

L’économiste Jacques Attali, ancien conseiller de François Mitterrand, a remis samedi à François Hollande un rapport sur l'«économie positive», qui prône un «capitalisme patient», soucieux de davantage prendre en compte le long terme qu’aujourd’hui, dominé par la «tyrannie du court terme».

Quarante-cinq propositions sont présentées dans ce rapport (éd. La Documentation française et Fayard), fruit de la réflexion menée pendant une année par des experts de différentes disciplines (économistes, universitaires, sociologues, scientifiques, entrepreneurs, etc.).

Lire la suite
________________________________________________________________
________________________________________________________________

19:38 Publié dans Réflexions | Tags : attali | Lien permanent

Les économistes atterrés - Conférence-débat sur les retraites 2/5 - Séminaire #1


Conférence-débat sur les retraites 2/5... par Les-economistes-atterres

10:12 Publié dans Réflexions, Vidéo | Tags : economistes atterrés | Lien permanent

Le Monde - Doit-on envier le modèle économique allemand ?

Débat entre Guillaume Duval, rédacteur en chef d'Alternatives économiques, et Alain Fabre, auteur de l'étude "Allemagne : miracle de l'emploi ou désastre social ?", publiée par l'Institut de l'Entreprise.


Débat : doit-on vraiment envier le "modèle... par lemondefr

Les économistes atterrés - Conférence-débat sur les retraites 1/5 - Séminaire #1


Conférence-débat sur les retraites 1/5... par Les-economistes-atterres

00:05 Publié dans Réflexions, Vidéo | Tags : economistes atterrés | Lien permanent

21/09/2013

Public Sénat : Table ronde sur le cumul des mandats


SEANCE,Table ronde sur le cumul des mandats par publicsenat

18:07 Publié dans Réflexions, Vidéo | Lien permanent