Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/03/2017

Le Monde - Présidentielle : le Parti radical de gauche de Sylvia Pinel décide de soutenir Benoît Hamon

Le PRG a également validé un accord avec le Parti socialiste en vue des élections législatives.

Le Parti radical de gauche (PRG), dont la présidente Sylvia Pinel avait participé à la primaire de la gauche, a annoncé mercredi 15 mars son soutien à Benoît Hamon pour la présidentielle. Le PRG a également validé un accord avec le Parti socialiste en vue des législatives.
 
Lire la suite
___________________
___________________

Libé - Hamon à Valls : «En démocratie, le respect de la parole donnée, c’est important»

Sur TF1, le candidat socialiste à la présidentielle a répondu au choix de l'ancien Premier ministre de ne pas lui apporter son parrainage.

Benoît Hamon contre-attaque. S’invitant ce mardi soir au 20 heures de TF1 alors que Manuel Valls réunissait ses soutiens à l’Assemblée nationale au même moment, le candidat socialiste a pris l’ex-Premier ministre sur ses fondamentaux : celui du «respect de la parole donné» et de la lutte contre le Front National. Valls décide de ne pas lui accorder son parrainage alors qu’il avait jusqu’ici accepté les règles de la primaire organisée par le PS en janvier? La riposte de Hamon est rude : «En démocratie, le respect de la parole donné, c’est important.

Lire la suite
_____________________
_____________________

14/03/2017

Le Monde - Manuel Valls ne parrainera pas Benoît Hamon

L’ancien premier ministre, qui a démenti un soutien à Emmanuel Macron, réunit ses proches à l’Assemblée ce soir.

Quelle place pour Manuel Valls dans la campagne présidentielle ? L’ancien premier ministre, discret depuis sa défaite face à Benoît Hamon lors de la primaire à gauche, fait quelques signes.

« Je ne peux pas apporter mon parrainage à Benoît Hamon », a-t-il déclaré à Paris-Match dans un article paru mardi 14 mars. Dans le même temps, l’ex-chef du gouvernement a dû démentir un soutien à Emmanuel Macron, annoncé par Le Parisien.

Lire la suite
__________________
__________________

L'Obs - Hamon - Macron : l'argument du vote utile tient-il la route ?

Les enquêtes d'opinion placent Emmanuel Macron loin devant son rival socialiste. Mais plusieurs sondeurs observent une fluidité entre leurs électorats respectifs.

Le vote utile, c’est moi. A 45 jours du premier tour de la présidentielle, c’est le refrain servi par les trois principaux candidats classés à gauche. Par Emmanuel Macron évidemment, le mieux classé pour l’heure, mais aussi par Benoît Hamon et même par Jean-Luc Mélenchon.

Lire la suite
____________________
____________________

13/03/2017

La Croix - En Guadeloupe, Hamon salue le bilan Hollande sur les Outre-mer

Le candidat du Parti socialiste Benoît Hamon a salué samedi lors d'un meeting en Guadeloupe, "l'excellent bilan du quinquennat" de François Hollande sur les Outre-mer, dont "à peu près tous les engagements ont été tenus".

Dans une terre de gauche qui a voté massivement pour Manuel Valls à la primaire socialiste (à près de 75%), et qui avait largement choisi François Hollande en 2012 (près de 72%), Benoît Hamon s'est gardé de trop critiquer le président.

Lire la suite
______________________
______________________

Lyon Capitale - N.Perrin-Gilbert : "il est indispensable que des débats aient lieu"

Présente pour la séance de dédicace autour du livre de Christiane Taubira, "Nous habitons la Terre", la maire du 1er arrondissement de Lyon considère qu'"interdire le débat, c'est à la fois atteindre à la démocratie et faire preuve de faiblesse".

Lire la suite
____________________
____________________

16:00 Publié dans Article du jour | Tags : perrin-gilbert, taubira, collomb | Lien permanent

Libé - Benoît Hamon, à la recherche du «déclic»

Vendredi matin, Benoît Hamon était soulagé : sa prestation à l’émission politique a rassuré les siens. Ça n’a duré qu’un temps. La réalité l’a très vite rattrapé. Les départs officiels - et les rumeurs - des socialistes chez Macron polluent sa campagne. Le candidat guette les migrations avec une forme d’impuissance. Pourtant, ces derniers jours, il a multiplié les gestes et les dédicaces en direction du gouvernement. Le député des Yvelines a besoin de quelques points dans les sondages afin de stopper l’hémorragie et retenir les hésitants.

Lire la suite
___________________
___________________

12/03/2017

Alternatives Economiques, Philippe Frémeaux - Chronique Comment donner de l’ampleur au revenu universel de Benoît Hamon

La proposition de revenu universel version Hamon est-elle en train de prendre de l’ampleur ou, au contraire, de s’éteindre, au profit d’une mesure se rapprochant au fond d’un RSA activité modernisé ? C’est la question qu’on peut se poser à lire l’entretien donné par Julia Cagé, économiste proche du candidat, au quotidien Les Echos du mardi 7 mars. Plaide en faveur du premier terme de l’alternative le fait que la première étape déjà annoncée n’est pas remise en cause – revalorisation du RSA socle et création d’une allocation d’autonomie pour les 18-25 ans – et se voit complétée par une sorte de prime d’activité centrée sur les bas salaires, une manière de contrer les propositions d’Emmanuel Macron qui veut augmenter les très bas salaires via la réduction de certaines cotisations sociales. En revanche, le reste de l’entretien donne à réfléchir.

Lire la suite
_____________________
_____________________

Le JDD - Hamon, une semaine et un projet pour éviter l'isolement

Menacé par les ralliements à Emmanuel Macron, le socialiste Benoît Hamon n’a plus guère de temps pour se relancer. Le succès ou non de son grand meeting parisien, dimanche prochain, sera déterminant.

Plus que dix jours pour décoller. Entre jeudi dernier – où, en vingt-quatre heures chrono, Benoît Hamon a publié un livre, reçu la visite du Premier ministre Bernard Cazeneuve, accordé un entretien au Monde puis participé à L'émission politique de France 2 – et dimanche prochain, où il tiendra son grand meeting à Paris, le vainqueur de la primaire joue gros. Les sondages stagnent ; les critiques de son camp pleuvent ; Emmanuel Macron engrange les ralliements. D'où un net changement de braquet.

Lire la suite
__________________
__________________

Rue 89 - La Ville de Lyon accepte Macron mais refuse Taubira et Mediapart

Cette semaine, après avoir fait interdire la tenue d’un débat sur la démocratie animé par Médiapart, la Ville de Lyon a mis son veto à l’accueil de Christiane Taubira à la Maison des Rancy.

Dans les deux cas, s’agissant de salles municipales, la raison avancée est la même :

« le principe de la non-utilisation des moyens publics au bénéfice d’un candidat à partir du 1er décembre 2016 ».

Pourtant, le 13 février dernier, une salle municipale accueillait les soutiens d’Emmanuel Macron sans difficulté à la Duchère.

Lire la suite
_______________________
_______________________

10:47 Publié dans Article du jour | Tags : taubira, macron, collomb | Lien permanent