Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2017

Le Monde - Les failles des civilisations à l’origine des conflits

Retours sur le futur (4/5). Des auteurs ont tenté d’anticiper la société à venir. En 1996, Samuel Huntington redéfinit la géopolitique globale dans « Le Choc des civilisations ».

Au sortir de la guerre froide, avec la chute du mur de Berlin en 1989, un climat d’euphorie régnait à l’Ouest. L’économie de marché semblait avoir triomphé, pour améliorer le quotidien des citoyens partout où elle allait être appliquée. L’idée de démocratie devait s’imposer progressivement. Le temps où des sommes pharaoniques étaient allouées au budget de la Défense appartenait au passé, tandis qu’apparaissaient de nouvelles élites, réunies à Davos (Suisse), composées de dirigeants politiques, de chefs d’entreprises, de journalistes et de banquiers – tous convaincus que la démocratie allait amener une paix perpétuelle.

C’est dans ce contexte apaisé que Samuel Huntington, professeur à Harvard, publie un article intitulé « Le choc des civilisations ? » dans la revue Foreign Affairs, en 1993.

Lire la suite
____________________
____________________

Le Monde - Yassin Al-Haj Saleh, voix libre de la Syrie

Intellectuels arabo-musulmans (5|5). Aujourd’hui exilé en Turquie,  cet intellectuel communiste syrien a été détenu pendant seize ans. Une expérience de l’enfermement qui nourrit  sa réflexion sur la liberté, explique l’historienne Leyla Dakhli.

Face au public de la Foire du livre de Leipzig, la phrase sonne comme une provocation : la prison a été pour moi une seconde naissance, dit Yassin Al-Haj Saleh. Pourtant, rien n’est plus éloigné de cet homme de 56 ans que le goût de la provocation. Ce paradoxe, l’alliance des contraires, est au cœur de sa position d’intellectuel et de militant. Ce n’est pas une posture, c’est la position dans laquelle la vie l’a placé. Et cette position n’est pas seulement la sienne, elle est aujourd’hui celle d’une grande partie des Syriens, enfermés ou emprisonnés dans l’exil comme dans leur propre pays. Ce jour de mars 2017 à ­Leipzig, il explique que la prison a été le lieu de sa transformation, de son éclosion, parce qu’il y a découvert les livres, la philosophie, parce qu’il y a appris l’anglais, en ­lisant avec obstination.
 
Lire la suite
_________________
_________________

09:30 Publié dans Article du jour | Tags : yassin al-haj saleh | Lien permanent

L'Humanité - Économie sociale et solidaire. Des alternatives en germe contre l’ubérisation du travail

Une étude du ministère du Travail dénonce les dangers du travail ubérisé et enjoint au gouvernement d’agir. Sans attendre, des citoyens proposent des pratiques plus humaines que celles des grandes plateformes.

Voyager grâce à un service de chauffeurs qui reverse une partie de ses gains à une association ou se faire livrer à manger par un coursier à vélo salarié d’une société coopérative seront bientôt possible. C’est ce qu’ont imaginé Jérémie Girault et Kevin Poperl, respectivement fondateurs de Rox et Coopcycle, deux initiatives citoyennes et solidaires, parmi d’autres, de plus en plus nombreuses, contre les grandes plateformes privées comme Uber ou Deliveroo.

Lire la suite
__________________
__________________

CoopCycle est une plateforme de livraison de repas à vélo open-source, gratuite pour les coopératives.
Organisez-vous, nous fournissons la technologie.

09:28 Publié dans Article du jour | Tags : uber, uberisation, rox, coopcycle | Lien permanent

25/08/2017

Le Parisien - PS : à La Rochelle, le come-back de Hollande fait jaser

.... Les années précédentes à pareille époque, on se faisait piétiner, bousculer et parfois même rabrouer devant l'espace Encan, près du port de La Rochelle, où les socialistes tenaient leurs universités d'été. Cette année, pour cause de vaches maigres et d'électeurs vaches, on respire. Seule la FNESR (Fédération nationale des élus socialistes et républicains), présidée par le maire de Dijon François Rebsamen, est restée fidèle au rendez-vous rochelais. Certes, sur les 600 élus inscrits, 200 à 300 seulement ont fait le voyage.

Lire la suite
_________________
_________________

Le Monde - L’incroyable histoire de l’arnaque au carbone : le résumé des cinq épisodes

Retour sur la série publiée par « Le Monde » sur la plus grande escroquerie jamais mise au jour en France.

Depuis lundi 14 août, Le Monde propose une série en cinq épisodes sur l’escroquerie gigantesque qu’a été l’affaire des « quotas carbone ». Les sommes envolées donnent le tournis : au moins 1,6 milliard d’euros de pertes pour la France en moins d’un an, 6 milliards pour les pays de l’Union européenne.

L’idée de départ se voulait vertueuse : pour limiter l’émission des gaz à effet de serre, l’Etat français crée en 2007 un grand marché des quotas carbone, BlueNext. Chaque année, des quotas étaient attribués aux entreprises les plus polluantes, qui pouvaient les revendre si elles n’avaient pas atteint leur plafond ou racheter ceux des entreprises qui n’avaient pas dépensé le leurs.

Lire la suite
_______________
_______________

17:37 Publié dans Article du jour | Tags : arnaque au carbone | Lien permanent

Le Monde - Au Parti socialiste, Le Foll charge Hamon et plaide pour un (petit) changement de nom

L’ancien porte-parole de François Hollande appelle à renommer le Parti socialiste « Les Socialistes ». Une appellation qu’il juge « plus simple, plus claire ».

C’est une énième charge d’un ténor du Parti socialiste contre son candidat malheureux à la présidentielle, Benoît Hamon. L’ancien ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll, a demandé, vendredi 25 août, une « discussion claire et transparente » quant au coût de la campagne présidentielle du candidat PS.
 
Lire la suite
____________________
____________________

L'Obs - "Non, le meeting de Benoît Hamon n'a pas été financé avec l'argent du PS"

Bastien Recher, ex-secrétaire général administratif de la campagne de Benoît Hamon, veut tordre le cou aux accusations de financement douteux.

Les couteaux sont de sortie au Parti socialiste. Dans "le Parisien" du jour, plusieurs socialistes accusent Benoît Hamon d'avoir financé son meeting du 1er juillet avec l'argent du parti. Une énième boule puante, qui vient s'ajouter à d'autres distillées souvent en off par des ténors hollandais, à l'approche du congrès du PS. Ex-secrétaire général administratif de la campagne de Benoît Hamon, Bastien Recher dément point par point toutes ces accusations.

Lire la suite
_________________
_________________

Le JDD - Avant la rentrée, les jeunes socialistes ont le blues

Encore déboussolés par les revers électoraux subis par le PS en 2017, les jeunes socialistes s’interrogent sur leur avenir au sein du parti d’Epinay.
 
"Je ne m’attendais pas à ce qu’on soit au second tour mais pas à un tel échec…" Comme Rémi Marchand, jeune socialiste de 24 ans dans la Sarthe, de nombreux jeunes socialistes se souviendront longtemps de cette soirée du 23 avril 2017. Lorsque les résultats tombent à 20h, c’est l’hécatombe. Leur candidat Benoît Hamon est bas, très bas. Il s’aligne tout juste à la cinquième position avec un très fébrile 6,36% des voix, à des années lumières du quatuor de tête Emmanuel Macron (24,01%), Marine Le Pen (21,3%), François Fillon (20,01%) et Jean-Luc Mélenchon (19,58%).
 
Lire la suite
_________________
_________________

24/08/2017

Le Parisien - Le financement d'un meeting de Hamon pose question au PS

Comment l'ancien candidat PS à la présidentielle a-t-il financé son meeting du 1er juillet, où il annonçait quitter le parti ? A gauche, les doutes se font de plus en plus entendre.

Benoît Hamon a-t-il payé le meeting de lancement de son mouvement, sur la pelouse de Reuilly à Paris (XIIe), le 1er juillet, avec de l'argent discrètement soustrait de sa campagne présidentielle financée quasi intégralement par le PS ? La question peut paraître brutale. C'est pourtant celle que posent de plus en plus de responsables socialistes... non hamonistes.

Lire la suite
_________________
_________________

23/08/2017

Le Monde - La France retrouve son niveau de chômage du début de 2012

Avec une nouvelle baisse de 0,1 point au deuxième trimestre, le chômage revient au même niveau qu’à la veille de l’élection de François Hollande.
 
Le taux de chômage poursuit sa décrue. Avec 0,1 point de baisse au deuxième trimestre, il s’établit désormais à 9,2 % de la population active en métropole et à 9,5 % avec l’outre-mer, selon des chiffres provisoires de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) publiés jeudi 17 août. Cette légère baisse permet à l’indicateur sur la France entière de retrouver son niveau de début 2012, avant l’élection de François Hollande.
 
Lire la suite
__________________
__________________

22:25 Publié dans Article du jour | Tags : chomage | Lien permanent