Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/10/2018

Le Vent se lève - Vers un FMI altermondialiste ?

En juillet 2014, les BRICS, principalement impulsés par la Chine qui représente 64% du PIB et plus de la moitié de la population, ont créé la Nouvelle banque de développement (NBD). Son ambition : être le contre-modèle des institutions financières internationales actuelles (IFI : Banque mondiale, Fonds monétaire international), et qui sait, les remplacer dans un avenir proche…

La crise démocratique de la Banque mondiale et du FMI

Alliés, les BRICS sont déjà la première puissance économique mondiale avec 21 000 Mds de $ de PIB, dépassant largement les États-Unis et l’Union européenne (respectivement 15 300 et 15 000 Mds de $). Ils sont incontournables : 43% de la population mondiale, 21% de son PIB, 18 % des investissements directs étrangers (IDE).

Lire la suite
____________________
____________________

20:50 Publié dans International | Tags : fmi | Lien permanent

Fondation Jean Jaurès - Appel à la solidarité avec le Brésil : la démocratie en danger

La Fondation Jean-Jaurès, membre du Comité international pour la libération de Lula et la démocratie au Brésil, parraine un appel à défendre les libertés et les droits humains menacés par un candidat d’extrême droite à l’élection présidentielle. La Fondation, au nom de ses engagements démocratiques et républicains, vous invite à participer à cette campagne de solidarité.

Les puissants de l’économie, des finances, de l’agro-industrie, de l’établissement social et médiatique, soutiennent au Brésil un candidat présidentiel, Jair Bolsonaro, qui propose un grand retour en arrière.

Un retour vers un Brésil de violences, un Brésil raciste, xénophobe, misogyne, intolérant, inégalitaire, des privilégiés, hier maîtres des habitations et reléguant les esclaves dans leurs cases.

Le Brésil a reconquis dans la douleur ses libertés après vingt-un ans de dictature militaire. De 1964 à 1985, les Brésiliens ont vécu tortures, assassinats, disparition, incarcérations, exil, suspension de la liberté d’expression, du droit de manifester, du droit de s’organiser.

Jair Bolsonaro fait l’apologie publique de la dictature, de la torture, du viol, du meurtre, de l’intolérance. Plaçant son Dieu vengeur et cruel au-dessus de la démocratie et des hommes, il refuse le débat avec son adversaire du deuxième tour.

L’enjeu du deuxième tour, le 28 octobre 2018, va bien au-delà des étiquettes partisanes. Ce qui est en jeu, ce n’est ni le Parti des travailleurs de Haddad et Lula, ni le PSL de Bolsonaro. C’est la liberté, la vie, la sécurité, la dignité, la démocratie.

Nous, démocrates français du Comité de solidarité internationale en défense de Lula et de la démocratie au Brésil, affirmons : sauver la démocratie brésilienne aujourd’hui, c’est voter sans état d’âme Fernando Haddad.

17/10/2018

Le 15 octobre 1987, l'assassinat de Thomas Sankara, "l'homme intègre"

11:59 Publié dans International, Vidéo | Tags : sankara | Lien permanent

07/10/2018

Le Vent se lève - "Au Portugal, notre bilan est positif" - Entretien avec Miguel Viegas

Maximilien Dardel reçoit Miguel Viegas, eurodéputé PCP (GUE/NGL), pour nous parler de la situation politique et économique au Portugal.

09:46 Publié dans International, Vidéo | Lien permanent

30/09/2018

Le Vent se lève - "L'appareil judiciaire est la nouvelle arme de la droite" - Entretien avec Guillaume Long

Vincent Ortiz reçoit Guillaume Long, ancien Ministre des Affaires étrangères d’Équateur du gouvernement de Rafael Correa, pour parler du retour du néolibéralisme en Amérique latine.

17:30 Publié dans International, Vidéo | Tags : guillaume long | Lien permanent

22/09/2018

Fondation Jean Jaurès - L'Afrique, nouvelle frontière du djihad ?

Boko Haram au Nigeria, AQMI au Mali, attentats au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, etc. : la progression des mouvements islamistes radicaux en Afrique subsaharienne, notamment au Sahel, inquiète les populations locales et les observateurs internationaux. La Fondation Jean-Jaurès a reçu Marc-Antoine Pérouse de Montclos, politiste, directeur de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (IRD) pour débattre de son récent essai « L’Afrique, nouvelle frontière du djihad ? » (Éditions La Découverte, 2018). Il y analyse les différents mouvements dits djihadistes en rappelant leurs origines, historiques et sociales et en s’appuyant non seulement sur des considérations religieuses mais aussi sur des données économiques, sociologiques et politiques. Il met ainsi en évidence les effets contre-productifs des seules réponses militaires apportées à la « menace terroriste » au Sahel. La rencontre publique était animée par Alexandre Minet, coordinateur du secteur International de la Fondation Jean-Jaurès.

14/09/2018

Fondation Jean Jaurès - Élections législatives en Suède : la fin du modèle social-démocrate ?

Suite aux élections législatives qui se sont tenues en Suède, le 9 septembre 2018, Tomas Lindbom, historien et journaliste suédois, décrypte pour la Fondation Jean-Jaurès les résultats de ce scrutin où l’extrême droite avec les Démocrates de Suède a réalisé une réelle percée avec 17,6 % des voix. Comment expliquer le résultat du Parti social-démocrate, alors même que la Suède se porte bien économiquement ? Pour Tomas Lindbom, la question migratoire a cristallisé les débats durant la campagne et a conduit à une droitisation des positions au sein des différents partis politiques qui semblent donc se reconfigurer, laissant planer une incertitude quant à la constitution du gouvernement.

20:50 Publié dans International | Tags : fondation jean jaures | Lien permanent

27/08/2018

La Croix (30/7/2018) - Les limites de la baisse du chômage au Portugal

17:36 Publié dans International | Tags : antonio costa, portugal | Lien permanent

26/08/2018

Le Devoir (18 juin 2018) - La gauche danoise tourne le dos à l'immigration

Au moment où l’Italie refuse à un bateau chargé de migrants d’accoster, l’immigration déchire l’Europe tout entière. Le Devoir est allé voir où en était ce débat au Danemark, un des tout premiers pays européens à s’interroger sur l’immigration massive. Deuxième texte d’une série de trois.

« J’ai déjà serré la main de François Mitterrand. C’était à l’Élysée vers 1983. Je ne peux pas croire que son parti soit aujourd’hui presque sur le point de disparaître. » Henrik Sass Larsen était alors président des jeunesses sociales-démocrates danoises. Il avait à peine vingt ans. Toute l’Europe avait alors les yeux tournés vers le Parti socialiste français, dit-il, un parti devenu un tiers parti depuis la dernière présidentielle et dont le nom du chef, Olivier Faure, ne dit à peu près rien à personne.

Lire la suite
___________________
___________________

17:50 Publié dans International | Tags : immigration, migrants | Lien permanent

23/08/2018

Atlantico - Une figure de l'extrême-gauche allemande veut créer un mouvement anti-immigration pour contrer l'extrême-droite

Sahra Wagenknecht, qui préside le groupe parlementaire allemand de la gauche radicale, estime qu'une "frontière ouverte à tous, c’est naïf" et ce n'est "surtout pas une politique de gauche".

La montée en puissance du parti anti-immigration Alternative pour l'Allemagne (AfD) a chamboulé l'échiquier politique outre-Rhin, incitant la droite à revoir ses positions sur l'immigration. Et voilà que l'inquiétude gagne aussi la gauche... à tel point que Sahra Wagenknecht, présidente du groupe parlementaire de la gauche radicale, a lancé un mouvement pour durcir la politique migratoire.
 
Lire la suite
_______________
_______________

09:51 Publié dans International | Tags : wagenknecht, die linke | Lien permanent