Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2021

Le PS condamne fermement les méthodes de maintien de l’ordre utilisées à Cayenne

 

Olivier Faure, Premier secrétaire du Parti socialiste

Josette Borel-Lincertin, secrétaire nationale à l'Outre-mer

Le Parti socialiste condamne fermement les méthodes de maintien de l’ordre qui ont été utilisées en fin de semaine dernière à Cayenne, en Guyane.

En effet, les forces de l’ordre ont eu recours à un chien policier qui a été lâché dans les rues du chef-lieu guyanais contre des carnavaliers et des manifestants pacifiques. Ce lâcher de chiens vient résonner cruellement dans la mémoire collective des Outre-mer : ces animaux étaient utilisés pour mater les révoltes des anti-esclavagistes et des esclaves au temps détestable de la colonisation.

Au-delà du symbole, ces méthodes sont indignes d’une démocratie au XXIème siècle et elles n’auraient jamais été utilisées lors d’une manifestation similaire dans l’Hexagone.

Le Parti socialiste exige du Gouvernement d’exclure à l’avenir un tel recours et de confirmer que de telles méthodes ne relèvent en aucun cas de la doctrine de maintien de l’ordre dans la République.

 

Mardi 12 janvier 2021

22:30 Publié dans Communiqué | Lien permanent

Fondation Jean Jaurès - L’identité socialiste : introduction

Comment une culture politique placée au cœur du paysage, comme l’était le socialisme, est aujourd’hui condamnée à la réinvention ou au dépérissement ? Dès l’époque de Pierre Leroux, le terme « socialisme » fait polémique et est sujet à controverses. Depuis, les choses n’ont pas changé, et même si les enjeux sont bien autres, les controverses doctrinales sur l’identité socialiste sont toujours aussi saillantes aujourd’hui. L’identité socialiste est mouvante, conflictuelle, et en réinvention permanente.  Retrouvez l'introduction de la journée d'études "L'identité socialiste" organisée le 10 décembre 2020 par l’université Paris-Est Créteil, cent ans après le Congrès de Tours, avec : - Emmanuel Fureix, professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris-Est Créteil, directeur du CRHEC - Fabrice Hamelin, maître de conférences en science politique à l’université Paris-Est Créteil et membre du LIPHA - Pierre-Emmanuel Guigo, maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Paris-Est Créteil et membre du CRHEC

21:00 Publié dans Vidéo | Tags : fondation jean jaures | Lien permanent

Valérie Rabault - Vidéo de la semaine - 15 janvier 2021

Voici ma vidéo de la semaine, avec au programme la vaccination, les jeunes, les soutiens économiques et toujours la vigilance sanitaire !

17:45 Publié dans Vidéo | Tags : rabault, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

France Info - Sanofi : "C'est révélateur de l'affaissement d'un écosystème en matière de recherche et de développement en France", estime un économiste de la santé

La recherche est de plus en plus fréquemment externalisée dans des sociétés de biotechnologies qui, si elles sont européennes, sont rarement françaises, pointe du doigt Frédéric Bizard, appelé à commenter la suppression annoncée de 400 postes dans la branche recherche et développement du laboratoire.

"C'est révélateur de l'affaissement d'un écosystème en matière de recherche et de développement en France", a expliqué lundi 18 janvier sur franceinfo Frédéric Bizard, professeur d’économie à l’ESCP Business School, alors que le groupe pharmaceutique français Sanofi a l'intention de supprimer 400 postes dans la branche recherche et développement, selon les informations publiées par France Inter. "Tout ça, c'est la réponse à un virage stratégique amorcé il y a à peu près deux ans", analyse le président de l’Institut Santé.

Lire la suite
________________________
________________________

13:55 Publié dans Article du jour | Tags : sanofi, covid | Lien permanent

Les économistes atterrés : En finir avec les idées reçues sur la dette publique le jeudi 28 janvier de 20h à 21h30.

Après le choc de la crise économique enclenchée en 2020, la question de la dette publique est au cœur des débats de politique économique. A l’occasion de la sortie de leur nouveau livre, intitulé La dette publique. Précis d’économie citoyenne, les Économistes atterrés vous invitent à assister au webinaire qui se tiendra jeudi 28 janvier de 20h à 21h30.

Cette conférence sera l’occasion de revenir sur les idées reçues les plus tenaces sur ce sujet, afin de les déconstruire : la dette publique est un fardeau pour les générations futures ; la France vit au-dessus de ses moyens, etc. Ce faisant, seront abordés de nombreux thèmes : les modalités de financement du budget de l’État, les limites et les erreurs d’interprétation du ratio dette/PIB, la distinction entre bonne et mauvaise dette, la façon dont la dette publique enrichit les riches ou peut être utilisée comme un instrument de domination.

Seront également discutés les moyens qui permettraient aux États d’affronter la récession en évitant le retour contreproductif des cures d’austérité : restructuration et monétisation de la dette, sortie de la dépendance aux marchés financiers et nouveau rôle de la Banque centrale, réforme fiscale redistributive et écologique, politique budgétaire au cœur de la transition écologique.

Ces propositions, que nous soumettons au débat citoyen, entendent faire de la dette publique un instrument au service du bien commun.

Intervenants : Eric Berr (université de Bordeaux), Léo Charles (université Rennes 2), Arthur Jatteau (université de Lille), Jonathan Marie (université Sorbonne Paris Nord) et Alban Pellegris (université Rennes 2), membres des Économistes Atterrés et auteurs de La dette publique. Précis d’économie citoyenne, Paris, Seuil, 2021.

Discutant : Benjamin Lemoine (université Paris-Dauphine), auteur de L’ordre de la dette. Enquête sur les infortunes de l’État et la prospérité du marché, Paris, La découverte, 2016.

 

La conférence sera animée par Esther Jeffers (université de Picardie), membre des Économistes atterrés.

11:50 Publié dans Vidéo | Tags : economistes atterrés | Lien permanent

Fondation Jean Jaurès - Faut-il se méfier de l’éthique environnementale ?

Les débats qu’engendre la crise écologique sont de tous ordres, culturels, économiques, politiques, sociaux et philosophiques. L’anthropocentrisme de notre modèle civilisationnel peut et doit être interrogé. Les nombreuses et divergentes réflexions sur la définition d’une éthique environnementale constituent des éléments de réponse décisifs. Quelle articulation entre l’humain et la nature ? Éthique environnementale – laquelle ? – ou philosophie sociale de la nature ? Clara Ruault propose une analyse des débats en cours et indique une voie à peut-être suivre.

Lire la suite
_________________________
_________________________

08:45 Publié dans Analyses | Tags : ruault, fondation jean jaures | Lien permanent