Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2020

Charline et Frédéric chantent la liberté d'expression - Le Billet de Charline

Charline Vanhoenacker a amené un camarade pour les cinquante ans de Charlie pour chanter la liberté d’expression.

21:00 Publié dans Humour | Tags : charline, fromet | Lien permanent

Fondation Jean Jaurès - Fractures françaises 2020 : quels clivages pour la présidentielle ?

Au-delà des blocs que représentent les sympathisants des différentes forces politiques en France, Émeric Brehier voit dans la dernière vague de notre enquête « Fractures françaises » l’existence de blocs différents mais bien homogènes selon que l’on s’intéresse aux valeurs ou aux politiques économiques. Le directeur de l’Observatoire de la vie politique de la Fondation analyse ici ce phénomène qui pourrait avoir des incidences fortes sur les prochaines stratégies d’alliances.

La dernière vague de l’enquête annuelle « Fractures françaises » est une nouvelle fois riche d’enseignements. À tout le moins d’interrogations, tant les leçons pouvant en être tirées sont parfois paradoxales. Comme si, somme toute, l’image ainsi renvoyée était un écho aux bouleversements de la scène politique depuis la dernière élection présidentielle. On sait, à cet égard, que les dernières élections municipales n’ont en rien rendu les choses plus claires et lisibles. Certes, le Parti socialiste (PS) ainsi que Les Républicains (LR) ont globalement su préserver leurs bastions pour le premier et leurs conquêtes de 2014 pour les seconds.

Lire la suite
_________________
_________________

17:55 Publié dans Analyses | Tags : brehier, fondation jean jaures | Lien permanent

Reporterre - En pleine croissance, le réseau Biocoop est contesté sur le plan social

Depuis le 9 juillet, les salariés des deux magasins Biocoop-Le retour à la terre à Paris se mobilisent pour de meilleures conditions de travail. Emportée par la croissance et face à concurrence des géants de la distribution, la société pionnière du bio a-t-elle oublié ses valeurs sociales et solidaires ?

Les clients jouent des coudes pour entrer dans le magasin. Devant l’enseigne Biocoop-Le retour à la terre, dans le 5e arrondissement de Paris, une quinzaine de salariés manifestent, samedi 12 septembre. Samuel, Konstantin ou encore Lætitia prennent la parole. Le micro lâche au bout de quelques minutes, obligeant les employés à crier leurs revendications dans un mégaphone de fortune : la revalorisation des salaires et le droit à une rupture conventionnelle sont dans toutes les bouches.

Lire la suite
____________________
____________________

13:58 Publié dans Article du jour | Tags : biocoop | Lien permanent

Le Vent se lève - « La surveillance est un mode du capitalisme » – Entretien avec Christophe Masutti

Dans le monde informatisé que nous habitons, chacune de nos conversations, de nos recherches et de nos rencontres est enregistrée, analysée et ses données sont exploitées pour prédire et influencer nos choix. Plus encore, c’est l’espace d’interaction lui-même, ce sont nos formes de sociabilité qui sont organisées de sorte à extraire le plus possible de données : la surveillance et le marché ne cessent de s’immiscer dans notre milieu de vie et nos rapports sociaux. L’enjeu, en ce sens, est-il réellement celui de la protection de la vie privée, ou même de la défense de la souveraineté des États ? Ne s’agirait-il pas plutôt d’identifier un système économique et politique qui repose sur l’appropriation et sur l’exploitation par les entreprises du numérique des données personnelles et de comportement de leurs utilisateurs ? Ce système a un nom : le capitalisme de surveillance, auquel le chercheur Christophe Masutti a consacré un ouvrage, Affaires privées, Aux sources du capitalisme de surveillance, paru en mai 2020. Historien et philosophe des sciences et des techniques, administrateur du réseau Framasoft dédié au logiciel libre et hacktiviste, Christophe Masutti entend présenter ses analyses et ses recherches, autant que des pistes d’émancipation collective. Entretien réalisé par Maud Barret Bertelloni.

Lire la suite
____________________
____________________

08:50 Publié dans Analyses | Tags : christophe masutti | Lien permanent

TQA | Pierre Larrouturou

C'est le retour du #TQA ! Cette semaine, Isabelle This Saint-Jean a interrogé Pierre Larrouturou, économiste et eurodéputé Nouvelle Donne. Il nous parle du rôle essentiel de l'Europe face à la crise sanitaire, économique, sociale et environnementale que nous traversons.

01:04 Publié dans Vidéo | Tags : larrouturou | Lien permanent

Observatoire des inégalités - Le bonus aux héritiers de La République en marche : une gifle pour la France populaire

Points de vue 22 septembre 2020

Une exonération de 100 000 euros par enfant de droits de donation a été votée cet été. Une mesure choquante dans une période de crise profonde et contradictoire avec le discours de la majorité sur « les inégalités de destin », qu’elle renforce. Le point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

Les parents fortunés vont pouvoir transmettre 100 000 euros supplémentaires à chacun de leurs enfants sans que ces derniers ne paient d’impôts, à condition qu’ils créent ou développent une entreprise de moins de 50 salariés, ou qu’ils construisent ou réalisent des travaux d’économie d’énergie dans leur maison. La loi a été adoptée début août en pleine trêve estivale. Cette mesure constitue une gifle aux catégories populaires marquées par la forte progression du chômage et de la pauvreté liée à la crise sanitaire. Ce vote souligne la duplicité du discours d’une majorité qui répète qu’elle veut réduire les « inégalités de destin », tout en permettant aux plus aisés d’accumuler encore plus, et donc de reproduire les inégalités de revenus.

Lire la suite
__________________
__________________

La revue de presse du 18 au 24 septembre

Observatoire des inégalités - 1 % de la population possède 44 % de la fortune mondiale

Données 18 septembre 2020

Les 47 millions de millionnaires (en dollars) possèdent 44 % de l’ensemble du patrimoine privé mondial, selon le Crédit suisse. Les inégalités de patrimoine se réduisent, mais les grandes fortunes restent très majoritairement occidentales.

47 millions de personnes dans le monde possèdent un patrimoine d’au moins un million de dollars [1] selon les estimations du Crédit Suisse (données 2019). Ils représentent à peine 1 % de la population adulte mondiale et détiennent 44 % de l’ensemble des richesses privées du monde.

Pour appartenir à la tranche des 10 % les plus fortunés du monde, il faut posséder au moins 100 000 dollars, soit environ 90 000 euros par personne ou 180 000 euros pour un couple. Un couple français qui possède un logement d’environ 70 m2 dans une ville comme Tours, et qui a fini de rembourser ses emprunts, se situe ainsi dans les 10 % les plus fortunés du monde. Les 550 millions d’adultes concernés à l’échelle de la planète détiendraient 83 % du patrimoine mondial.
_____________________

Fondation Jean Jaurès - Fractures françaises 2020. Focus sur le bloc social-écologiste

La Fondation Jean-Jaurès est partenaire de la huitième vague du baromètre « Fractures françaises », outil unique qui permet de mesurer notamment les valeurs des Françaises et des Français ainsi que les rapports de force politiques. À moins de deux ans de l’élection présidentielle, cette nouvelle vague donne à Gilles Finchelstein l’occasion de se pencher plus particulièrement sur la cohérence en termes de valeurs du bloc « social-écologiste »

L’enquête 2020 sur les fractures françaises permet de mesurer si, en se plaçant du point de vue de l’opinion, une union entre les partis et mouvements de l’arc s’étirant du Parti socialiste (PS) à Europe Écologie-Les Verts (EELV) est possible. Cette question ne doit pas seulement intéresser la gauche tant elle est potentiellement susceptible de changer la donne d’une élection présidentielle dont le premier tour peut être une nouvelle fois décisif. Certes, il y a loin de l’affirmation d’une sympathie partisane à l’expression d’un vote incarné, mais voici quand même le premier enseignement de l’enquête : les sympathisants d’EELV (11,7 %) et du PS (7,4 %) sont plus nombreux si on les additionne (19,1 %) que les sympathisants de La République en marche (12,3 %), de La France insoumise et du Parti communiste (9 %), des Républicains (11,5 %) ou du Rassemblement national (13,9 %). 
_______________________

Le Vent se lève - « Le géomimétisme consiste à avoir un impact global sur le climat en imitant la nature » – Entretien avec Pierre Gilbert

Pierre Gilbert est le jeune auteur du livre « Géomimétisme : réguler le changement climatique grâce à la nature », préfacé par l’économiste et directeur de recherche au CNRS Gaël Giraud et publié aux éditions Les Petits Matins. Il est par ailleurs l’ancien responsable de la rubrique Écologie de Le Vent Se Lève. Nous avons donc souhaité l’interroger sur les méthodes naturelles de lutte contre le changement climatique. Nous évoquons également les conclusions politiques que Pierre Gilbert en tire, quant au le rôle de l’État, de la diplomatie, des technologies, etc. Plus que tout autre sujet, le climat impose d’adopter une approche holistique, sous peine d’oublier des enjeux sociaux ou encore géopolitiques fondamentaux. Entretien réalisé par César Bouvet.
_________________

Non Fiction - Libérer la démocratie par Timothée DUVERGER

Un livre de référence sur le délibéralisme qui propose un cadre théorique aux initiatives solidaires et une alternative scientifique au libéralisme.

Dans le sillage des études polanyiennes traitant des rapports entre l’économie et la société, le duo d’universitaires Éric Dacheux/Daniel Goujon, a livré sa dernière production quelques jours seulement avant le début du confinement en France. Dans le prolongement de leurs travaux conjoints, ils proposent le concept de délibéralisme, qu’ils présentent comme un principe normatif garantissant « la liberté de chacun de participer à la construction collective des désaccords » tant dans la sphère publique que socio-économique.
__________________

Libé - Fruits et légumes : une contamination aux pesticides sous-évaluée

Les résidus de pesticides sur les fruits et légumes issus de l’agriculture conventionnelle et consommés en France sont plus importants que ce que l’on pensait, révèle un rapport de l’association Générations futures publié ce mercredi.
___________________

Le Vent se lève - « Il faut rétablir la primauté de l’intérêt général » – Entretien avec Jean-Éric Schoettl

Conseiller d’État, Jean-Éric Schoettl a occupé de nombreuses fonctions au sein de l’administration française : directeur général du CSA de 1989 à 1992, il a ensuite été nommé directeur au secrétariat général du Gouvernement avant d’exercer la fonction de sécrétaire général du Conseil constitutionnel de 1997 à 2007. Dans cet entretien, il analyse la transformation progressive de la République française fondée sur la primauté de la loi, la souveraineté nationale et l’intérêt général en une société libérale fondée sur les seuls droits individuels. Il plaide pour un rééquilibrage des priorités pour permettre à la France de faire primer les exigences du bien commun sur la coalition des desiderata individuels et des intérêts particuliers.
___________________

Non Fiction - Quand privatisations rime avec prédations

Laurent Mauduit, journaliste à Mediapart, livre un bilan à la fois très informé et accablant des privatisations en France.

La privatisation des biens et services publics est l’une des caractéristiques principales du néo-libéralisme, dont l’un des objectifs affiché est de rendre au privé à peu près tout ce qui avait pu être défini à un moment donné - et s’agissant de la France, essentiellement à la Libération ou encore au tout début des années 1980 au moment de l’arrivée de la Gauche au pouvoir - comme relevant de la puissance publique. Avec la justification que ces activités seront ainsi mieux gérées et pourront être rapprochées d’autres entités afin d’assurer leur pérennité (nouer des alliances). Et en soutenant qu’il sera toujours possible de fixer aux entreprises privées qui en hériteront des obligations et des limitations pour ce qui relèverait, encore et malgré tout, de la puissance publique. 
__________________

France Info - Présidentielle de 2022 : la maire PS de Paris, Anne Hidalgo, met en garde contre "les querelles d’ego" à gauche

Dans un entretien accordé au "Point" vendredi, l'élue socialiste déplore "l'émiettement à gauche" et les "querelles d'ego", tout en croyant en "une offre sociale-démocrate, écologiste, citoyenne" en 2022. 

La gauche sociale-démocrate et écologiste pourrait-elle avoir un espace et l'emporter en 2022 ? "Si elle sort des querelles d'ego", répond vendredi 18 septembre la maire PS de Paris, Anne Hidalgo, dans un entretien au Point. L'élue socialiste, à la tête de la capitale depuis 2014, se dit prête à prendre "toute sa part" dans la "bataille" pour une "démocratie vivante".

00:00 Publié dans Revue de presse | Lien permanent