Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/02/2014

L'actualité des socialistes du 3 au 9 décembre (mise à jour)

A la une

Le Figaro - Laurent Baumel : «Hollande est plus proche de Blair que de la social-démocratie»

ANALYSE - Le député de Paris, proche de la gauche populaire, déplore le tournant de François Hollande qu'il qualifie de social-libéral et compare aux politiques de Tony Blair et Gerard Schröder.

Laurent Baumel est élu député de la 4e circonscription d'Indre-et-Loire lors des élections législatives de 2012. Ancien chevènementiste, Laurent Baumel appartient au collectif de la «Gauche populaire»1 qui rassemble des élus et des intellectuels autour de la volonté de renouer avec le vote ouvrier.

8 et 9 février

Le Monde - Les 85 villes que la droite pourrait gagner

Vingt-deux mois après son accession au pouvoir, la gauche gouvernementale passera, lors des élections municipales des 23 et 30 mars, son premier test électoral majeur. Peut-elle encore éviter un sévère revers ? La forte implantation locale du Parti socialiste le prémunit certes d'une débâcle à la mesure de l'impopularité de M. Hollande et du gouvernement. Mais cela ne suffira pas à empêcher la casse, comparable aux scrutins de 2001, voire à celui de 1983, resté dans l'histoire comme une claque magistrale pour la gauche.

L'Humanité - Pouria Amirshahi : "À gauche, les lignes ne peuvent que bouger"

Le député PS Pouria Amirshahi lance un pavé dans la mare 
en appelant 
les socialistes 
à retrouver 
le chemin 
de l’espérance tracé lors 
du discours 
du Bourget. 
Pour l’élu, le pacte 
de responsabilité est voué à l’échec. Entretien.

Député PS de la 9e circonscription des Français de l’étranger, ancien président de l’Unef, Pouria Amirshahi exprime avec vigueur ce qui se dit désormais dans la majorité sur la politique suivie par François Hollande, au-delà du courant auquel il appartient, 
Un monde d’avance, qui regroupe les amis de Benoît 
Hamon et Henri Emmanuelli. Il lance un appel à tous les socialistes à « reprendre le chemin du 6 mai ».

Le Point - Hollande dans "Time" : "Peut-il réparer la France ?"

À la veille de son voyage aux États-Unis, le magazine américain consacre sa couverture au président français, qui lui a accordé un long entretien.

Alors que seulement 19 % des Français font confiance à François Hollande, à la veille de son voyage aux États-Unis, le magazine Time consacre sa couverture au président français et s'interroge sur sa capacité à "réparer la France". Sous le portrait en noir et blanc de François Hollande, les yeux grands ouverts derrière ses lunettes, le regard déterminé fixant l'horizon, Time ne s'interroge plus, il affirme : "Le plus grand défi du président n'est pas sa vie privée, mais son plan de réformes." Sans blague !

Le Figaro - L'impopularité de Hollande inquiète les élus PS

Certains députés socialistes se montrent très sévères envers le président de la République, estimant qu'«il n'y a presque plus rien de gauche» dans la politique menée par le chef de l'Etat.

Où sont passés les votes de gauche? C'est la grande inquiétude des députés socialistes, qui ne sont pas étonnés par la chute de popularité de François Hollande. «On constate un éclatement de notre sociologie électorale. On n'a plus de groupes constitués (ouvriers ou fonctionnaires) qui votent pour nous. Le vote de gauche est déconstruit», analyse Thierry Mandon.

Europe 1 - Chômeurs, ouvriers, militants PS : ceux qui doutent de Hollande

ALERTE - Pour la première fois depuis son élection, la cote de confiance de François Hollande tombe sous la barre des 20%.L’INFO. L’annonce de son pacte de responsabilité n’a apparemment pas convaincu les Français. Selon le baromètre TNS SofresSOPRA Group pour Le Figaro Magazine publié jeudi, seulement 19% d’entre eux font en effet confiance à François Hollande pour "résoudre" les problèmes du pays. Une perte de trois points par rapport au mois dernier qui entraîne le président à son plus bas niveau dans ce baromètre.

Les Echos - Quand la feuille de paie sème le trouble au PS

Faut-il sacrifier la feuille de paie pour privilégier l'emploi ? La quête d'économies dans l'Education nationale relance le débat au PS.

7 février

Libé - Manuel Valls, une cote en péril ?

ANALYSE La popularité du ministre de l'Intérieur, invité ce soir de France 2, se dégrade depuis quelques semaines.

Et si c’était le début de la fin? Et si la bulle de popularité de Manuel Valls était en train d’éclater? Place Beauvau, l’affaire est suivie avec une attention toute chirurgicale. Car depuis un mois, la cote d’amour du ministre de l’Intérieur se dégonfle.

Le Monde - Comment Matignon veut relancer le dossier miné de l'intégration

Après de longues semaines de tergiversations, Matignon s'est finalement décidé, jeudi 6 février, à remettre sur la table le dossier de l'intégration. Le sujet avait été enterré mi-décembre 2013 après la polémique née de la divulgation de certaines propositions des cinq rapports commandés par le premier ministre sur le sujet. Une réunion est désormais prévue, mardi 11 février, à Matignon, avec une proposition phare : la création d'un organisme public consacré à l'intégration et à la lutte contre les discriminations, rattaché au premier ministre.

Le Monde - Loi sur la famille : Ayrault « prêt à examiner sans tarder » certains aspects

« Je suis le garant de la poursuite des réformes, et cela vaut aussi pour la famille », a déclaré, jeudi 6 février, sur France 2 le premier ministre, pour qui les textes actuels ne règlent pas tout.

Jean-Marc Ayrault a assuré  que le gouvernement était disposé à « examiner sans tarder » certains aspects du futur projet de loi famille, dont le report à 2015 au minimum a entraîné des critiques dans la majorité.

Libé - Roms à Lille : Aubry compte-t-elle trop large ?

DÉSINTOX MUNICIPALES «Je n’ai jamais changé depuis 2008, j’ai toujours dit la même chose : humanité. Recevoir une partie des Roms, mais pas 30% de ceux qui sont sur le territoire français. On est prêts à en accueillir 10%, c’est-à-dire 1 500. Avec humanité. […] Je crois que nous ne pouvons pas accueillir la totalité de ceux qui sont ici aujourd’hui.»

Le Nouvel Obs - Affaire Falletti : Taubira la main dans le sac

La garde des Sceaux avait fait de l'indépendance de la justice l'axe central de sa politique. Mais la tentative de mutation du procureur général ressemble fort à une volonté de reprise en main politique des affaires.

Le Monde - Christiane Taubira a tenté d'évincer un haut magistrat

Le procureur général de Paris l'a pris avec humeur : François Falletti a été convoqué le 27 janvier à la chancellerie, où on lui a signalé qu'il serait souhaitable qu'il aille sommeiller à la Cour de cassation, pour être remplacé par un magistrat plus proche de la « sensibilité » de la ministre de la justice. Or le magistrat s'accroche fermement à son siège et n'entend absolument pas quitter son parquet général, le plus important de France.

Le Monde - La chancellerie dément que Taubira ait demandé le départ du procureur général de Paris

La ministre de la justice, Christiane Taubira, a demandé à François Falletti, procureur général de Paris – le parquet le plus important de France – de quitter son poste, ce que le ministère de la justice dément. Selon les informations du Canard enchaîné, le magistrat a été convoqué, lundi 27 janvier, au ministère de la justice, où la directrice de cabinet de la garde des sceaux lui aurait demandé de démissionner de son plein gré, en échange d'un reclassement comme premier avocat général à la Cour de cassation.

6 février

Libé - Paris, Lyon et Marseille, le casse-tête des sondages

DÉCRYPTAGE Dans ces trois villes à arrondissements, les électeurs n'éliront pas directement leur maire en mars. Ce qui complique la tâche des instituts d'études d'opinion.

Le Monde (blog) - Marseille : un deuxième sondage donne Marie-Arlette Carlotti victorieuse dans le 3e secteur

Voilà enfin une bonne nouvelle pour Patrick Mennucci. Un sondage confirme que la ministre socialiste Marie-Arlette Carlotti pourrait s’imposer dans le 3e secteur de Marseille face au maire sortant, le sénateur UMP Bruno Gilles. Une  victoire qui s’avérerait alors décisive pour remporter la ville, les listes PS-EELV se retrouvant ainsi avec cinq secteurs contre trois à l’union UMP-UDI.

Libé - Au PS, peut-on être candidat si l'on est mis en examen ?

DÉSINTOX MUNICIPALES Non, si l'on en croit Serge Babary, le candidat UMP aux élections municipales à Tours où le maire sortant, Jean Germain, est mis en examen dans l'affaire des mariages chinois.

Le Monde - Peillon dément vouloir geler l'avancement des fonctionnaires

Le ministre de l'éducation nationale, Vincent Peillon, a démenti, mercredi 5 février, vouloir geler l'avancement des fonctionnaires, une intention qui lui avait été prêtée par le quotidien Les Echos.

Le Nouvel Obs - Une loi sur la famille "dans deux ans, trois ans, cinq ans" ?

C'est ce qu'avance Dominique Bertinotti, alors que, de son côté, Marisol Touraine ne ferme pas la porte à des propositions de loi de députés PS sur le sujet.

5 février

Le Monde - Loi sur la famille : les élus PS mécontents, le gouvernement se justifie

Après l'annonce, lundi 3 février, du report de l'examen du projet de loi sur la famille à 2015, au plus tôt, plusieurs députés du Parti socialiste (PS) et d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) ont annoncé leur intention de présenter des propositions de loi destinées à mettre en œuvre certaines des dispositions contenues dans ce texte

Lyon: Collomb crédité de 36% des intentions de vote au premier tour #mun69000

Le sénateur-maire PS de Lyon Gérard Collomb, qui brigue un troisième mandat en mars, est crédité de 36% des intentions de vote au premier tour des municipales par un sondage Ifop à paraître mercredi dans le mensuel Mag2Lyon. C'est six points de moins que lors d'un précédent sondage réalisé par l'Ifop pour le même magazine en septembre dernier

Le Monde - La popularité de l'action de François Hollande replonge

François Hollande subit une nouvelle baisse dans le tableau de bord politique IFOP Paris-Match, diffusé mardi 4 février : seulement 23 % des personnes interrogées approuvent son action politique. Début janvier, elles étaient 26 %.

Le JDD - Cambadélis : "Jamais un gouvernement impopulaire n’a gagné les élections intermédiaires"

Alors que le PS vient juste de lancer sa campagne pour les Européennes, samedi à la Mutualité, Jean-Christophe Cambadélis, directeur de cette campagne, revient sur les enjeux du scrutin. Et évoque aussi les municipales avec un discours nettement moins optimiste que celui d’Harlem Désir.

Le Monde - Loi famille : « une capitulation en rase campagne », selon Henri Emmanuelli

Le député socialiste des Landes, Henri Emmanuelli, revient sur l'annonce du report à 2015 de l'examen de loi sur la famille. Dès ce matin, il a réagi sur Twitter pour dénoncer « un recul du gouvernement (…) lamentable ».

Libé - Loi famille: Anne Hidalgo (PS) «ne comprend pas» le retrait

Anne Hidalgo, candidate PS à la mairie de Paris, s’est dite mardi «extrêmement déçue» par le recul du gouvernement sur la réforme de la famille, qu’elle ne «comprend pas».

«Je suis extrêmement déçue, je regrette ce recul du gouvernement que j’ai du mal à comprendre», a déclaré la première adjointe de Bertrand Delanoë au site internet LGBT Yagg.

Huffington Post - Report de la loi famille: les députés PS mécontents de la décision déposeront leur propre texte

FAMILLE - Et si finalement les dispositions du projet de loi famille n'étaient pas enterrées? Non, le gouvernement n'a pas changé d'avis au lendemain de son recul face à la Manif pour tous. Ce sont en fait les députés qui envisagent de reprendre certains points que le gouvernement prévoyaient de présenter.

Libé - Les propositions de loi PS sur la famille examinées après les municipales

Les députés socialistes ont fait savoir leur intention de déposer des propositions de loi correspondant à des points prévus dans le projet de loi famille, abandonné. Claude Bartolone a ensuite précisé le calendrier.

Le Nouvel Obs - Loi famille : un "pouvoir qui plie sous la pression de la rue"

Des éditorialistes estiment que le recul du gouvernement sur la loi famille est, avant tout, la conséquence de "désaccords" au sein du gouvernement.

Le Monde - Vallini : « En finir avec le “jardin à la française” » des collectivités

André Vallini est sénateur socialiste, président du conseil général de l'Isère et membre du comité Balladur pour la réforme des collectivités locales

4 février

Le Nouvel Obs - Loi sur la famille : "Le gouvernement trahit les valeurs de la gauche"

Le projet de loi sur la famille ne sera finalement pas examiné en 2014. Une reculade qui déçoit Martine Gross, sociologue et auteure de "Parent ou homo, faut-il choisir ?" A lire sur Le Plus.

Libé - Emmanuel Macron au cœur d’un clash Valls-Lienemann

La sénatrice PS a vivement critiqué le conseiller du président de la République.

Marie-Noëlle Lienemann, une des animatrices de l’aile gauche du PS, et le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, à droite de l’échiquier socialiste, sont rarement sur la même longueur d’ondes. Invité hier du Supplément (Canal +), le second a une nouvelle fois pris ses distances avec sa camarade.

Libé - Pape Diouf en route vers la mairie de Marseille

Fin du suspense. Pape Diouf, ex-président de l'Olympique de Marseille doté d'une cote confortable, a confirmé ce soir à La Provence qu'il sera candidat à la mairie de Marseille, à la tête d'une liste de rassemblement. Les socialistes avaient essayé de l'entraîner avec eux. François Hollande, que Diouf avait soutenu à la présidentielle, avait même essayé de le convaincre. En vain. Il ira de son côté, comme tête de liste, avec dans son sillage des écologistes, des centristes, et des personnalités de la société civile.

Libé - A cause de la PMA, le gouvernement repousse sa loi sur la famille

Officiellement, Matignon justifie ce report par un «calendrier parlementaire déjà dense». Mais c'est sur l'ouverture de la procréation médicalement assistée aux couples de lesbiennes que s'est joué le sort du texte, un sujet qui gêne la majorité depuis plus d'un an.

Le Nouvel Obs - Jour de colère, manif pour tous : la gauche bientôt dans la rue ?

Le porte-parole du PS David Assouline appelle à une "grande manifestation" en faveur d'une "France de la fraternité". Une bonne idée ?

Arrêt sur Images - Ajournement loi famille : le PS efface une page et un tweet

Le PS efface ses traces. Alors que Matignon a annoncé à l'AFP renoncer à l'examen du projet de loi sur la famille ce lundi, un article publié sur le site de PS a été effacé. Et pour cause, cet article s'intitulait : "David Assouline explique l'importance de la loi famille". Si on clique sur cette page, on tombe sur ce message : ""Vous n'êtes pas autorisé(e) à accéder à cette page".

Europe 1 - PS : ce pacte de responsabilité qui passe mal

PAROLES DE CAMARADES - Le projet phare du président suscite inquiétudes et incompréhensions à la base du parti.

Le contexte. Le PS mobilisait ses troupes samedi à Paris pour les élections municipales et européennes, en réunissant ses secrétaires de section. Pour défendre la politique du gouvernement, ces chefs de brigades militantes ont reçu un tract vantant les bienfaits du pacte de responsabilité, projet phare lancé par François Hollande et qui doit être conclu avec les entreprises à la mi-avril.

Le Figaro - Sous pression, le gouvernement recule sur le projet de loi famille

Le gouvernement a choisi de battre en retraite. Le projet de loi sur la famille devait être présenté en Conseil des ministres en avril et examiné au Parlement au cours du deuxième trimestre. Mais ce calendrier auquel s'accrochait encore la semaine dernière la ministre de la Famille, Dominique Bertinotti, n'a pas tenu. «Le gouvernement ne présentera pas de projet de loi famille cette année», a indiqué lundi l'entourage du premier ministre

Le lab - Après le report de la loi Famille, le sénateur PS Jean-Pierre Michel "démissionnerait tout de suite" à la place de Dominique Bertinotti

TIRES-EN LES CONSÉQUENCES - C'est le premier, dans la classe politique, à avoir évoqué la question d'une éventuelle démission de la ministre de la Famille Dominique Bertinott. Après le report par Matignon de la loi famille, ou en tout cas son abandon pour 2014, beaucoup, en revanche, y voient un camouflet pour Dominique Bertinotti.

BFMTV - Réforme fiscale: La CSG bientôt plus déductible de l’impôt sur le revenu ?

Le groupe de travail sur la fiscalité des ménages mis en place par Jean-Marc Ayrault se réunira à nouveau en fin de semaine. Si la fusion CSG-impôt sur le revenu semble être abandonnée, le PS souhaite rendre la CSG non déductible de cet impôt. Au risque de désavantager les contribuables moyens et aisés.

3 février

Le Monde - Claude Bartolone veut être élu aux municipales pour diriger le Grand Paris

Le président PS de l'Assemblée nationale et député de Seine-Saint-Denis Claude Bartolone a annoncé dimanche 2 février sa participation aux élections municipales au Pré-Saint-Gervais (Seine-Saint-Denis), dans l'objectif de diriger le Grand Paris. « Croyez-moi, je vais m'intéresser au Grand Paris, quel que soit le poste (...) c'est la porte d'accès à la France dans le cadre de la mondialisation », a-t-il expliqué sur France 5, en évoquant au passage son souhait d'y accueillir les « Jeux Olympiques » ou une « exposition universelle » en 2025.

Libé - Badinter aurait aimé une grande manifestation contre «Jour de colère»

L’ancien garde des Sceaux et ex-sénateur PS Robert Badinter aurait souhaité «une grande manifestation de protestation» contre le défilé «Jour de colère».

La manifestation de dimanche dernier, à l’issue de laquelle 250 personnes ont été placées en garde à vue, avait rassemblé à Paris 17.000 personnes selon la police, parmi lesquelles des militants d’extrême droite dont certains ont crié des slogans antisémites.

Libé - «C'est une politique de gauche. Pas révolutionnaire, mais de gauche»

Comment les militants socialistes jugent-ils la ligne de François Hollande ? Paroles de secrétaires de section réunis ce samedi à la Mutualité à Paris.

Des «soldats». Réunis ce samedi à la Mutualité à Paris pour lancer la campagne des européennes et poursuivre celle des municipales, les secrétaires de section socialistes se montrent requinqués par le «cap» social-démocrate de Hollande mais attendent les patrons sur les «contreparties». Paroles de militants

Le Parisien - Municipales et européennes: le PS se met en ordre de bataille à la Mutualité

Entre optimisme et prudence, les socialistes ont mobilisé leurs troupes samedi pour les municipales et les européennes et accueilli pour la première fois en leur sein l'ex-syndicaliste de Florange Edouard Martin. A 50 jours du scrutin municipal (23 et 30 mars) et quatre mois du rendez-vous européen (25 mai), les secrétaires de section, cadres du parti, étaient rassemblés à la Mutualité à avec la direction et les ministres de l' Michel Sapin et de l'Economie Pierre Moscovici.

Le JDD - Le désarroi des cadres du PS

Réunis à Paris, les secrétaires de section du PS sont venus pour se regonfler le moral. Un exercice bien nécessaire…

Le Nouvel Obs - Le PS appelle "la France de la fraternité" à manifester

"Il y a urgence à une riposte à la hauteur [...], la France de la fraternité face à 'Jour de colère'", a lancé le porte-parole du PS, David Assouline.

Le Lab - Thierry Mandon, député PS, demande au gouvernement d'être plus clair sur la PMA

Un an après le débat sur le mariage des homosexuels, des milliers de personnes sont attendues dimanche 2 février à Paris à l'initiative de la Manif pour tous pour s'opposer notamment à la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de femmes.

Le JDD - Amirshahi : "Le pacte de responsabilité sera inefficace"

Pouria Amirshahi, député, représentant de l'aile gauche du PS, s'oppose à la politique de l'offre imposée par François Hollande.