Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2016

L'actualité des socialistes du 4 au 17 janvier (mise à jour)

A la une

Le Lab - Les frondeurs du PS dézinguent "l’alliance populaire" voulue par Cambadélis, "singulière pour ne pas dire solitaire"

Presque toute la gauche fantasme de voir émerger un "Podemos à la française". Et chaque rêveur espère en être à l’origine. Face à la crise et aux divisions que traverse le PS, Jean-Christophe Cambadélis a annoncé une grande initiative : la constitution d’une grande "alliance populaire" pour dépasser les partis. Mais cette initiative semble mal barrée, surtout en pleine polémique à gauche sur la déchéance de nationalité qui a mis le patron du PS dans l’embarras.

15, 16 et 17 janvier

Libé - Comment fracturer sa majorité en cinq jours

En choisissant d’inclure la déchéance de nationalité dans le projet de réforme de la Constitution, Hollande a créé la surprise. Récit.

Libé - «Un CDI pour les chômeurs de longue durée ? Une utopie réaliste»

Le député PS Laurent Grandguillaume, dont la proposition de loi «Territoires zéro chômage» a été votée mercredi soir par le Sénat, veut qu'on réinvestisse dans la création d’emploi le coût évité en prestations sociales.

Pas assez d’élus dans l’hémicycle, et voilà une mesure rencontrant l’opposition à la fois du gouvernement et du groupe socialiste à l’Assemblée adoptée. Les députés ont voté jeudi 14 janvier une proposition de loi écologiste qui supprime la publicité dans les programmes de France Télévisions pour les enfants de moins de 12 ans, ainsi que durant les quinze minutes qui les précèdent et qui les suivent
 

En tentant d'éviter une primaire à François Hollande, le Parti socialiste se retrouve empêtré dans son propre règlement intérieur.

Huffington Post - Comment la primaire peut être imposée au PS par voie judiciaire

Créer un appel d'air? Là résidait certainement la volonté des signataires du manifeste pour une primaire des gauches. Il faudra cependant une force plus intense pour imposer au PS d'organiser des primaires qui gênent aux entournures. La voix du juge se révèlera idéale en la matière.

Challenges - Trois membres de l'aile gauche du PS appellent à un plan de relance de 12 mds d'euros

Dans une lettre ouverte à l'exécutif et au premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, la sénatrice Marie-Noëlle Lienemann, Emmanuel Maurel et Jérôme Guedj, membres du Bureau national, l'instance dirigeante du Parti Socialiste, ainsi que l'économiste Daniel Vasseur, considèrent qu'un tel plan est susceptible de "faire reculer réellement le chômage". Cette croissance de plus de 2% se répartirait entre les 1,5% prévu et le 0,9% "supplémentaire induit par ce plan".

Le Figaro - Primaire : Cambadélis renvoie la balle vers la gauche de la gauche

C'est l'autre débat de ce début d'année qui agite la gauche. Après la passe d'armes autour de la déchéance de nationalité, la question de l'organisation d'une primaire à gauche pour désigner le candidat à la prochaine présidentielle suscite de nombreux échanges. Mardi, lors de ses vœux à la presse, le premier secrétaire du PS a posé ses conditions quant à une éventuelle participation de son parti à ce scrutin réclamé lundi par une cinquantaine de personnalités dans Libération. Et à renvoyé la balle vers la gauche de la gauche, qui soutient avec plus ou moins d'enthousiasme l'initiative, à l'exception du Parti de gauche, fermement opposé.

Public Sénat - Cambadélis ouvert à une "primaire de la refondation", pas "de la contestation"

Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, s'est déclaré mardi ouvert à une "primaire de la refondation", tout en soulignant que "le PS ne se sent pas concerné" par "une primaire de la contestation" qui se limiterait "à la gauche de la gauche".

13 et 14 janvier

RFI - Gérard Filoche (PS): "Un culot monstre de M. Gattaz, d'oser réclamer l'assouplissement du contrat de travail !"

Gérard Filoche, membre du bureau national du PS, ancien inspecteur du travail est l'invité du matin sur RFI. Auteur du livre Vive l’entreprise ? Le Code du travail en danger, il revient à partir de 7h50 au micro d'Arnaud Pontus sur le plan pour l’emploi, la rencontre entre les partenaires sociaux et l'appel pour une primaire à gauche.

Libé - Casse-tête sur la déchéance pour le groupe PS à l’Assemblée

Même si le sujet n'est pas à l'ordre du jour, il planera au-dessus de la réunion de groupe ce mardi.

Boursier - Le PS cherche une solution sur la déchéance de nationalité

PARIS (Reuters) - Le groupe socialiste de l'Assemblée nationale a chargé mardi le président de la commission des Lois de trouver une solution sur l'épineux problème de la déchéance de nationalité proposée par le gouvernement, qui divise profondément la gauche.

Le Point - Christian Paul (PS) sur la primaire : "En 2016, tout est ouvert !"

Le chef de file des frondeurs du PS Christian Paul ne ferme pas la porte à une primaire. Une réponse se prépare à la gauche du PS.

11 et 12 janvier

Huffington Post - Pourquoi une primaire de toute la gauche a très peu de chance d'être organisée avant 2017

"Pas impossible mais peu probable." La réaction de Jean-Christophe Cambadélis à la proposition de primaire ouverte à toute la gauche proposée par une trentaine de personnalités résume assez bien la situation à 15 mois de l'élection présidentielle. Dans Libération, intellectuels et personnalités (Daniel Cohn-Bendit, Thomas Piketty, Michel Wieviorka ou Vikash Dhorassoo) lancent lundi 11 janvier un appel pour que le candidat de la gauche et des écologistes en 2017 soit désigné à l'issue d'une primaire.

Le Lab - François Hollande reconnaît qu’il pourrait être contraint de participer à une "primaire de toute la gauche"

L’année 2016, qui sera placée sous le signe de la primaire (de la droite et du centre), avait commencé par un rappel malicieux d’un député PS : la primaire est inscrite dans les statuts du parti de la rue de Solférino. Fort de cette base "juridique" et de la demande persistante et régulière de la gauche du PS, un collectif, derrière notamment Daniel Cohn-Bendit, plaide ce lundi 11 janvier pour une primaire de toute la gauche, dans un appel publié dans Libération.

Boursorama - Primaire des gauches : le PS peu enthousiaste, Mélenchon ne veut plus de Hollande

L' appel et la pétition lancés lundi pour organiser une «primaire des gauches et des écologistes» en vue de la présidentielle de 2017 ont été accueillis fraîchement par le PS et l'hypothèse a été refusée tout net par Jean-Luc Mélenchon. 

Le Figaro - L'intérêt d'une grande primaire pour le PS : se débarrasser de François Hollande

Pour Thomas Guénolé, le débat au PS pour ou contre la grande primaire masque en réalité le retour en force du clivage entre la gauche du « Oui » et la gauche du « Non » au programme économique européen d'austérité.

France Info - Retour de l'idée d'une primaire pour "l'autre gauche"

Depuis le 23 décembre, la gauche est en ébullition sur la question de la déchéance de nationalité. Le projet d'une primaire ouverte refait surface : François Hollande déçoit et certains sont à la recherche d'un candidat alternatif pour incarner la gauche.

Le Monde - Les socialistes pris au piège du débat sur la déchéance de nationalité

Comment sortir d’un tel guêpier ? Les socialistes ne parviennent pas à s’extraire du débat imposé par François Hollande sur la déchéance de la nationalité pour les Français condamnés pour terrorisme. La mesure finalement maintenue par le président de la République dans le cadre du projet de loi de révision constitutionnelle ne passe toujours pas auprès de ses troupes. Alors que l’examen du texte doit débuter à l’Assemblée nationale le 3 février, l’affaire vire au véritable casse-tête politique et juridique pour l’exécutif et la majorité.
 

L'année 2016 est « année Mitterrand » avec ce 8 janvier le vingtième anniversaire de sa mort et, le 26 octobre, le centième anniversaire de sa naissance. Décryptage avec Rémi Lefebvre, professeur en science politique.

Mais 2016, c'est surtout la dernière année de mandat de François Hollande avant la Présidentielle. Comment, dans une situation de confusion politique et intellectuelle, alors que le PS traverse une crise profonde, le chef de l'Etat pense-t-il pouvoir tirer sa carte du jeu ? Rémi Lefebvre décrypte.

8 et 9 et 10 janvier

Francetvinfo - Pourquoi Taubira reste au gouvernement malgré ses désaccords avec l'exécutif

Déchéance de nationalité, travail dominical... La ministre de la Justice affiche souvent sa différence face à la politique menée par l'exécutif. Pourtant, elle ne compte pas lâcher son poste. Francetv info vous explique pourquoi.

Europe 1 - Les quadras du PS racontent leur François Mitterrand

20 ans après la mort de François Mitterrand, ces quadragénaires députés ou ministres du PS ont confié à Europe 1 le souvenir qu’ils gardent du premier président socialiste de la Ve République.

Le Figaro - Que reste-t-il du mitterrandisme au PS ?

Solférino s'apprête à rendre une série d'hommages à l'ancien président de la République, figure tutélaire du parti. L'ancien chef de l'État est régulièrement cité, mais son héritage s'effrite.

Europe 1 - Déchéance de nationalité : Martine Aubry rassemble les opposants PS

La maire de Lille tente de se poser en figure de proue des socialistes opposés à la mesure controversée. D'autres travaillent sur un dispositif de compromis, l'indignité nationale.

Manuel Valls et François Hollande s’apprêtent à faire face à la fronde d'élus socialistes la plus importante depuis le début du quinquennat. Le sujet qui fâche reste la déchéance de nationalité pour les binationaux nés français et condamnés pour terrorisme. La fronde va commencer ce soir, lors du bureau national du Parti socialiste, rue de Solférino. Si l’on en croit un pointage informel réalisé au sein du PS, plus des trois quarts des membres du bureau national - l’équivalent de l’assemblée du parti - sont opposés à cette mesure. Plus de 60% des députés y sont également opposés.

6 et 7 janvier

Libé - L'«embarras» des socialistes sur la «déchéance pour tous»

Lors du bureau national du parti lundi soir, beaucoup de responsables PS se sont exprimés contre le projet d'extension de cette mesure, tout en acceptant l'idée de trouver une alternative.

Libé - Déchéance : Mandon en soutien

Le secrétaire d’état à l’Enseignement supérieur, Thierry Mandon, a défendu, sur RFI, la proposition du chef de l’Etat d’inscrire dans la Constitution la déchéance de nationalité des condamnés pour terrorisme : «Le président de la République a raison. Il cherche à susciter et réveiller le sentiment d’appartenance des Français à la nation.»

Le Figaro - Hamon craint que le quinquennat Hollande devienne «le meilleur succès de la droite»

En plein débat à gauche sur la déchéance de nationalité, le député PS des Yvelines s'alarme de voir sa famille politique s'éloigner de ses fondamentaux, dans les idées comme dans les mots.

Le JDD - Déchéance de nationalité : comment le PS peut s'en sortir?

Lundi soir, le Parti socialiste tient son premier bureau national de 2016. Et le sujet - polémique - de la déchéance de nationalité risque d'animer la soirée. 

4 et 5 janvier

Boursorama - Cambadélis (PS): l'élargissement de la déchéance de nationalité "pas indigne"

Le Premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis a jugé lundi "discutable" mais "pas indigne" la réforme de la déchéance de nationalité voulue par François Hollande et a évoqué plusieurs pistes d'évolution du texte, dont l'indignité nationale ou une déchéance appliquée "à tous les Français, pas seulement aux binationaux".

Le Parisien - Présidentielle 2017 : un député PS relance le débat sur une primaire à gauche

Petit message du Nouvel an à l'adresse de François Hollande. Jean-Patrick Gille, député PS d'Indre-et-Loire, s'est fendu d'un rappel, ce samedi via son compte Twitter. Celui de l'article 5.3.1 des statuts du PS : «Le candidat à la présidence de la République est désigné aux travers de Primaires citoyennes ouvertes.» Façon de souligner, confie l'élu socialiste au Parisien.fr, qu'«il n'est pas évident que François Hollande sera le prochain candidat du PS à la présidentielle». Il insiste : «Ce n'est écrit nulle part!»

Le Lab - 14 parlementaires PS montent au créneau pour défendre la déchéance de nationalité

Voilà la cavalerie. Légère quand même la cavalerie. Alors que selon certains décomptes, plus de 60 parlementaires socialistes se sont déjà exprimés publiquement contre la déchéance de nationalité, que plusieurs ministres sont sur la même ligne (n’est-ce pas Christiane Taubira ?), voilà qu’une grosse poignée de députés et sénateurs PS montent au créneau pour défendre la déchéance de nationalité portée par François Hollande (et qui l’a répété durant ses vœux du 31 décembre).

Le JDD - La tribune de 14 parlementaires PS qui volent au secours de Hollande

INDISCRET - 14 députés et sénateurs défendent dans le JDD la position adoptée par le président de la République et le Premier ministre sur la déchéance de nationalité.

07/08/2015

INA (1976) Extrait de la conférence de presse de François Mitterrand à propos de l'affaire Lip

16:12 Publié dans Histoire | Tags : mitterrand, lip | Lien permanent

30/07/2015

INA (1971) François Mitterrand "Celui qui n'accepte pas la rupture...il ne peut pas être adhérent du Parti Socialiste"

Extrait d'une déclaration de François MITTERRAND lors du congrès de l'unité des socialistes à Epinay-sur-Seine

10:00 Publié dans Histoire | Tags : mitterrand | Lien permanent

28/07/2015

Non Fiction : Mitterrand, le mal aimé de la gauche (Michel Winock)

Résumé : Une vision historienne et subjective de l'homme Mitterrand par Michel Winock.

L’homme de lettres et de secrets que fut François Mitterrand aura-t-il été – au fond – un homme de gauche ? C’est en substance l’interrogation qui guide la plume de Michel Winock lorsqu’il retrace la vie du 4e président de la Ve République, dans une biographie publiée en début d’année chez Gallimard. Les paradoxes entourant l’individu sont nombreux, au premier rang desquels se pose l’insoluble question : quel peut-être cet homme qui, conduisant la gauche républicaine à une victoire aussi historique qu’inespérée, l’a précipitée à sa perte ?

Michel Winock a toujours voté pour Mitterrand, en 1965, 1974, 1981 et 1988, et pourtant il ne l’aimait pas. Opportuniste, insaisissable, ambivalent, l’homme d’Etat suscite au moins autant la défiance que la vénération. Ce sont les noirceurs de François Mitterrand, les discontinuités de son itinéraire, que Michel Winock souhaite mettre en lumière de façon dépassionnée, « comme un historien politique qui se penche aussi sur son propre passé », déclare-t-il dans un article publié dans L’Obs. L’heure n’est plus au bilan ; ce que souhaite rappeler le biographe de Clémenceau et Flaubert, c’est quel socialiste fut Mitterrand, un socialiste d’adoption pour lequel « la politique prime l’idéologique », avec ses réussites mais surtout ses écueils. Retour sur le parcours du mal aimé de la gauche.

Lire la suite
______________________
______________________

00:05 Publié dans Histoire | Tags : michel winock, mitterrand | Lien permanent

17/07/2015

INA (1998) Jean Lacouture parle du "Coup d'Etat permanent"

19:19 Publié dans Vidéo | Tags : jean lacouture, bernard pivot, mitterrand | Lien permanent

27/05/2015

INA : Hommage de François Mitterrand à Jean Zay à Orléans (1994)

23:11 Publié dans Histoire | Tags : jean zay, mitterrand | Lien permanent

15/03/2015

Pourquoi Mitterrand fascine-t-il toujours autant ? par Le Monde.fr


Pourquoi Mitterrand fascine-t-il toujours autant ? par lemondefr

00:05 Publié dans Réflexions | Tags : mitterrand | Lien permanent

04/03/2015

France Culture - L’esprit de François Mitterrand anime-t-il encore la gauche française ?

On célébrera l’an prochain les 100 ans de la naissance de François Mitterrand, mais aussi les 20 ans de sa mort. Celui qu’on surnommait Tonton, mais aussi Dieu, avait l’art du verbe et le sens de la formule. Il disait par exemple en 1991, « Gouverner, ce n’est pas plaire ». Cette saillie plairait sans doute, elle, au président François Hollande qui observe sa cote de popularité redescendre en flèche après le sursaut connu au moment des attentats de janvier.

Si gouverner n’était pas plaire, gouverner était en revanche une ambition claire pour cet homme d’Etat qui, sa vie durant, a mené quasiment en solitaire une traversée de la Ve

Lire la suite


Les matins - L’esprit de François Mitterrand... par franceculture

10:47 Publié dans Réflexions | Tags : mitterrand, winock | Lien permanent

19/08/2014

INA, 1965 : Mitterrand, candidat à la présidentielle de 1965

10:00 Publié dans Histoire | Tags : mitterrand, ps, parti socialiste | Lien permanent

15/08/2014

INA : François Mitterrand sur France 3 en juin 1977 avant le Congrès de Nantes

10:00 Publié dans Histoire | Tags : mitterrand, ps, parti socialiste | Lien permanent