Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/01/2021

Frédéric Bobin chante "Les larmes d’or"

#STUDIO3 accueille, à Lyon, Frédéric Bobin pour une session live très chanson française devant les caméras de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes.

Un beau moment avec cet artiste au répertoire riche de portraits et de rencontres pleines de vie. Les larmes d’or Un titre qui donne son nom au dernier album. C’est un hommage aux artistes, de tout poil, comme aurait dit l’ami Georges (Brassens).

Charlie Hebdo - Sondage : Dieu barre la route à un prof sur deux

Samuel Paty, plus jamais ça ? On aimerait pouvoir être affirmatif. Malheureusement, la situation est nettement plus nuancée, comme le révèle un sondage Ifop pour la Fondation Jean-Jaurès, dont Charlie a eu la primeur. Cette enquête, menée auprès d'enseignants des premier et second degrés1, montre que nombre de contenus d'enseignement sont de plus en plus contestés pour des raisons religieuses, et que les professeurs ne reçoivent pas toujours, loin s'en faut, le soutien qu'ils sont en droit d'attendre de leur hiérarchie.

Lire la suite
______________________________
______________________________

15:40 Publié dans Article du jour | Tags : paty, laicite | Lien permanent

Préparer la France d'Après | Yannick Blanc

Retrouvez en intégralité l'entretien pour Préparer la France d'Après avec Yannick Blanc, haut fonctionnaire, vice président de La Fonda et président de Futuribles

14:30 Publié dans Vidéo | Tags : yannick blanc | Lien permanent

Martin Anota - L’« homoploutia », ou quand les mêmes personnes cumulent hauts revenus du travail et hauts revenus du patrimoine

Dans les théories d’économie classique et notamment dans leurs prolongements marxistes, les individus sont répartis en deux classes sociales, d’une part, les travailleurs et, d’autre part, les capitalistes. Les premiers sont supposés ne gagner un revenu que de leur travail et les seconds de leur seul patrimoine. Les travailleurs sont également supposés gagner en moyenne de moindres revenus que les capitalistes.

Effectivement, la répartition du patrimoine est bien plus inégale que la répartition du revenu du travail, si bien qu’une déformation du partage de la valeur ajoutée en faveur du capital, comme celle que l’on observe dans de nombreux pays développés, tend à amplifier les inégalités de revenu [Bengtsson et Waldenström, 2015 ; Milanovic, 2015]. Par contre, la vision de capitalistes vivant de leur seul capital est obsolète.

Lire la suite
_________________________
________________________

11:30 Publié dans Analyses | Lien permanent

PS - Renforcer la protection des mineurs contre la pédocriminalité

Jeudi 7 janvier 2021

Cécilia Gondard, secrétaire nationale à l'Égalité femmes/hommes

La dénonciation par la courageuse Camille Kouchner d’actes de pédocriminalité commis sur son frère jumeau nous rappelle combien la protection des mineurs victimes de violences sexuelles doit demeurer une priorité. Les attaques qu’elle subit sur les réseaux sociaux ne sont rien d'autre que des tentatives désespérées de perpétuer la loi du silence et de l’omerta dans un pays où un Français sur dix affirme avoir été victime d’inceste.

Les socialistes, dans la lignée des réformes qu'ils avaient déjà portées, travaillent depuis deux mois sur une proposition de loi portée par la députée socialiste Isabelle Santiago qui renforce la protection des mineurs victimes de violences sexuelles. En effet, depuis 2016, le mot inceste est inscrit dans le Code pénal.

Nos priorités sont claires:

  1. Lutter contre la pédocriminalité par la mise en place d’un seuil d’âge à 15 ans : l’incapacité par la justice, dans un arrêt du 14 octobre 2020, de qualifier de viol des actes sexuels d’un beau-père sur sa belle fille de 13 ans, et, en novembre dernier et après 10 ans d’instruction, de requalifier en viols les violences sexuelles criminelles commises par 20 pompiers contre Julie, a mis en exergue les difficultés de la justice à mettre en oeuvre des lois supposées protéger les victimes. Il est clair qu’un enfant de moins de 15 ans qui a subi des violences sexuelles ne devrait pas avoir à prouver son absence de discernement. Il est temps d’ancrer dans la loi française la présomption de non‑consentement pour les enfants.

  2. Lutter contre l’inceste par la mise en place d’un seuil d’âge de 18 ans pour définir les infractions sexuelles lorsque l’auteur est un ascendant, ou une personne ayant, sur le mineur, une autorité de droit ou de fait.

  3. Aller plus loin sur la prescription, avec l’imprescriptibilité des viols et agressions sexuelles sur mineurs : elle est déjà inscrite dans la législation d’autres pays en Europe et prend en compte le phénomène de "l'amnésie traumatique”, un mécanisme de défense, fondé sur le clivage et la dissociation, qui amène les victimes à "verrouiller" leurs souvenirs.

Enfin, le Parti socialiste travaille également sur la question de la prévention et de l’éducation au consentement dès le plus jeune âge, afin de mieux armer nos enfants face aux pédocriminels.

00:05 Publié dans Communiqué | Lien permanent