Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2021

Chômage, défaillances d'entreprise : l'hécatombe est inévitable [Alexandre Mirlicourtois]

Jamais la France n’a connu pire récession depuis la 2nd guerre mondiale ; oui mais, rarement, la sinistralité des entreprises n’aura été aussi basse. [...]

22:30 Publié dans Vidéo | Lien permanent

La bande-annonce de l’année 2021 - Le Billet de Sophia Aram

21:00 Publié dans Humour | Tags : aram | Lien permanent

Le Média - Entretien avec Gilles Raveaud sur la crise qui vient

Un entretien réalisé par Salomé Saqué.

Presque chaque jour depuis plusieurs mois, le ministre de l’économie Bruno Lemaire se félicite d’un plan de relance à 100 milliards d’euros mis en place pour faire face à la crise du coronavirus : il s’agit de France Relance. Mais ce plan relance-t-il vraiment l’économie ?

Pour en discuter nous accueillons sur notre plateau Gilles Raveaud, économiste et Maître de conférences à l’Institut d’études européennes, auteur de « Economie, on n’a pas tout essayé » aux éditions du Seuil. Son constat est sans appel : la crise économique qui arrive sera bien plus catastrophique que celle annoncée par le gouvernement. Pendant plus de vingt minutes, l’économiste démonte un par un les arguments avancés par les responsables politiques, et dresse un tableau très pessimiste, mais réaliste selon lui, des mois à venir.

Entre explosion de la pauvreté, plongée d’une partie des étudiants dans la précarité et augmentation des inégalités, l’avenir proche semble bien sombre. Gilles Raveaud propose cependant une panoplie de solutions, qui impliqueraient un changement radical de doctrine économique, pour prévenir cette crise historique.

17:30 Publié dans Vidéo | Tags : raveaud | Lien permanent

Charlie Hebdo - Défense de l’environnement : une Constitution ne peut pas tout, Jean-Yves Camus

Le 14 décembre, Emmanuel Macron a annoncé qu'un référendum pour introduire la défense de l'environnement dans la Constitution aura lieu. Manœuvre politique ou réelle volonté écologique ? 

Soumettre au référendum un projet de modification de la Constitution, pour inclure dans son article premier l’objectif de défense du climat, est-ce un coup politique ? Sans doute, mais l’annonce de Macron pose aussi un problème sur ce que doit être la loi fondamentale. Une Constitution, pour y mettre quoi ?

Lire la suite
________________________
________________________

13:50 Publié dans Article du jour | Lien permanent

Le Monde - Vaccination contre le Covid-19 : Anne Hidalgo étrille les « carences » en logistique de l’exécutif

Dans le « JDD », la maire de Paris appelle le gouvernement à faire confiance aux élus locaux. Elle réaffirme par ailleurs qu’elle prendra « toute [s]a part » à l’élection présidentielle de 2022.

« Avec de telles carences, le Débarquement de juin 1944 aurait échoué. » Quelques jours après avoir fait monter en première ligne son premier adjoint, Emmanuel Grégoire, Anne Hidalgo sort de son silence, dans Le Journal du dimanche (JDD) du 10 janvier, pour égratigner à son tour la stratégie de vaccination contre le coronavirus du gouvernement.

Lire la suite
_______________________
_______________________

Marianne - David Cayla : "Le populisme est le produit d'une double impuissance : celle des citoyens et celle de leurs dirigeants"

Économiste enseignant à l’université d’Angers, David Cayla vient de publier « Populisme et néolibéralisme : Il est urgent de tout repenser » (De Boeck Supérieur), livre dans lequel il analyse le rôle de notre système économique dans la crise économique et politique que nous vivons.);

Marianne : Pouvez-vous revenir sur ce qu’est le néolibéralisme et sur ses quatre piliers ?

David Cayla :Le néolibéralisme est un ensemble de doctrines politiques qui visent à organiser et à normaliser les interventions de l’État dans l’économie de manière à permettre au marché de fonctionner dans des conditions optimales. L’origine des néolibéralismes remonte aux années 1930, au moment du colloque Lippmann qui se tient en 1938.

08:15 Publié dans Analyses | Tags : cayla | Lien permanent

Radio J | Olivier Faure le 10 janvier