Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/09/2020

L'Obs - Les images des combats meurtriers entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan dans le Haut-Karabakh

Dans la région du Haut-Karabakh, de violents affrontements entre l'Azerbaïdjan et les forces séparatistes soutenues par l'Arménie ont fait au moins 67 morts. La situation inquiète fortement la communauté internationale, près de trois décennies après une guerre qui avait fait 30 000 victimes.

20:55 Publié dans International, Vidéo | Tags : haut-karabakh | Lien permanent

Covid-19 : « La question sanitaire est réglée par le fait que 100% des étudiants ont un masque »

La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Frédérique Vidal, était l'invitée d'Audition publique sur les chaînes parlementaires. Elle débattait, avec la présidente du groupe socialiste à l'Assemblée nationale Valérie Rabault, du protocole sanitaire dans l'enseignement supérieur.

La Vie des idées - Pensons tous ensemble

À propos de : Charles Girard, Délibérer entre égaux. Enquête sur l’idéal démocratique, Vrin

Le projet d’une démocratie délibérative est-il irréaliste ? Contre l’assimilation désabusée de la démocratie à un ensemble de procédures de vote visant à satisfaire les intérêts du plus grand nombre, Charles Girard soutient que la délibération est un idéal pertinent pour une société d’égaux.

En démocratie, la décision politique n’est pas un « point d’arrêt » qui se réduirait « au choix arbitraire d’une volonté souveraine », écrivaient Charles Girard et Bernard Manin dans une tribune publiée par Le Monde- au début de l’été 2020. Les deux philosophes nous rappelaient ainsi qu’aucune situation d’urgence ne dispense les représentants de leur devoir de justification des orientations prises. Cette justification ne se confond pas avec un simple exercice de pédagogie, mais doit permettre de mettre en balance « les biens et les maux » impliqués dans toute décision, afin que les mesures prises ne soient pas soustraites au contrôle de la délibération collective.

Lire la suite
____________________
____________________

13:50 Publié dans Idées | Tags : charles girard | Lien permanent

France Inter - 5G : où est passée la démocratie ?

Retour sur le débat enflammé autour de la 5G alors que l’appel d’offre pour l’octroi des fréquences va débuter demain en France…

Je regrette d’avoir vous dire à quel point j’ai mal vécu l’allusion d’Emmanuel Macron sur les Amish en tant qu’adorateur de la "Petite maison dans la prairie". En insinuant que les descendants de la famille Ingalls n’était qu’une bande de demeurés tout juste capables de couper des buches et cuisiner des Apple pie avec des bonnets en coton sur la tête, le chef de l’Etat a envoyé un signal méprisant bien au-delà du village de Walnut Grove … Ce sont toutes celles et ceux qui se posent des questions légitimes sur cette nouvelle technologie qui ne se reconnaissent pas dans cette caricature de réac préférant s’éclairer à la lampe à huile.

Lire la suite
___________________
___________________

08:35 Publié dans Analyses | Tags : mathieu vidard | Lien permanent

Les sénatoriales, une passion française - Le Moment Meurice

02:31 Publié dans Humour | Tags : meurice | Lien permanent

HAUT-KARABAKH : le Parti socialiste dénonce la nouvelle agression des forces azerbaïdjanaises et appelle à l'implication du Conseil de sécurité des Nations unies

Dimanche 27 septembre 2020

Aujourd'hui, 27 septembre 2020, après une nouvelle agression des forces azerbaïdjanaises, des combats meurtriers ont eu lieu contre la République d’Artsakh (anciennement appelée Haut-Karabakh). Depuis le référendum du 2 septembre 1991 organisé dans cette région historiquement peuplée d'Arméniens, l'Azerbaïdjan conteste son indépendance. Après les heurts de juillet, c'est la seconde recrudescence du conflit entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie.

Le Parti socialiste exprime sa vive préoccupation face à ce retour aux hostilités armées et dénonce ces nouvelles attaques qui ont entraîné la mort de plusieurs civils, notamment sous les tirs de drones tueurs guidés par l'Azerbaïdjan. Le soutien politique et militaire inconditionnel de la Turquie à l'Azerbaïdjan porte une part importante des responsabilités dans la gravité de la situation.
       
Le Parti socialiste appelle la France, en sa qualité de coprésidente du groupe de Minsk en charge de la médiation dans ce conflit, ainsi que l'Union européenne, à agir immédiatement pour obtenir un retour sur la voie du dialogue. Il appelle également le Conseil de sécurité de l'ONU à se saisir de cette crise majeure, en coordination avec l'UE et l'OSCE, au vu des puissances impliquées dans la prolongation de ce conflit et des enjeux importants pour la stabilité du Caucase. La reprise des violences est une provocation envers l'appel du secrétaire général Antonio Guterres qui, le 22 septembre, à l'ouverture de l'Assemblée générale des Nations unies, a lancé un nouvel appel aux cessez-le-feu dans le monde dans les prochains cent jours.