Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2019

Non Fiction - Entretien avec Luc Rouban : un nouveau rapport au politique

Un nouveau rapport au politique des classes populaires est apparu, révélé par le mouvement des gilets jaunes et qui se caractérise notamment par une forme de consumérisme de la démocratie.

Le mouvement des gilets jaunes et plus encore l’ampleur du soutien qu’il a reçu ont révélé la gravité de la crise politique que nous traversons, montre Luc Rouban dans La matière noire de la démocratie. La perte de confiance des classes populaires et d’une partie des classes moyennes dans nos institutions politiques les conduit à développer un rapport différent au politique, beaucoup plus instrumental et immédiat, qui, comme toute manière de dénier la complexité du monde, peut aussi être lourd de menaces, et appelle des réponses nouvelles. Luc Rouban a accepté de répondre à nos questions pour présenter son dernier livre à nos lecteurs.

Lire la suite
_____________________
_____________________

08:30 Publié dans Analyses | Tags : rouban | Lien permanent

03/01/2019

Best of 2018 - La démocratie directe peut-elle être une réponse à la crise de la démocratie représentative ? par Luc Rouban le 14 mars 2018

La conception originelle de la Ve République reposait à la fois sur la démocratie représentative, fortement encadrée par la nouvelle Constitution, et sur la démocratie directe avec l’usage fréquent du référendum. Depuis la demande de démocratie directe n’a cessé de progresser en France.

La démocratie directe risque-t-elle de renforcer le populisme ?

En fait, le populisme a déjà envahi la sphère politique. Cependant, il faut bien prendre garde à définir les concepts que l’on utilise. Le populisme renvoie évidemment à la critique des élites et du personnel politique. Il accuse la démocratie représentative d’instaurer une fracture entre les représentants, qui se sont fortement professionnalisés, et les représentés. Il appelle donc à davantage de démocratie directe, que ce soit en confiant aux élus un mandat impératif les réduisant à un rôle de délégués obligés de respecter les directives de leurs électeurs, ce qui est prohibé par la Constitution de la Vᵉ République (article 27), ou en favorisant le référendum comme toutes les formes d’expression directe de la volonté populaire.

Lire la suite
________________
________________

14:20 Publié dans Analyses | Tags : rouban, referendum | Lien permanent

09/04/2018

Le Nouveau Magazine Littéraire, Luc Rouban - La Constitution révisée pour rien ?

Le projet de révision de la Constitution dévoilé ce mercredi par le Premier ministre pourrait aggraver la fracture entre élus et citoyens, estime le politiste Luc Rouban. La crise de la démocratie représentative est profonde et ne relève pas seulement d'ajustements institutionnels.

Emmanuel Macron s’était engagé durant la campagne présidentielle à réviser la Constitution de la Vᵉ République afin de poursuivre la « rationalisation » du parlementarisme et non pas d’instaurer une VIe République faite de démocratie directe et de participation des citoyens. L’idée était de faire face à la crise démocratique dont le macronisme s’est également accompagné puisque l’abstention aux élections législatives a atteint un sommet historique depuis 1946.

Lire la suite
_____________________
_____________________

17:30 Publié dans Analyses | Tags : rouban, constitution | Lien permanent

08/04/2018

Vie Publique - La démocratie directe peut-elle être une réponse à la crise de la démocratie représentative ? par Luc Rouban

La conception originelle de la Ve République reposait à la fois sur la démocratie représentative, fortement encadrée par la nouvelle Constitution, et sur la démocratie directe avec l’usage fréquent du référendum. Depuis la demande de démocratie directe n’a cessé de progresser en France.

La démocratie directe risque-t-elle de renforcer le populisme ?

En fait, le populisme a déjà envahi la sphère politique. Cependant, il faut bien prendre garde à définir les concepts que l’on utilise. Le populisme renvoie évidemment à la critique des élites et du personnel politique. Il accuse la démocratie représentative d’instaurer une fracture entre les représentants, qui se sont fortement professionnalisés, et les représentés. Il appelle donc à davantage de démocratie directe, que ce soit en confiant aux élus un mandat impératif les réduisant à un rôle de délégués obligés de respecter les directives de leurs électeurs, ce qui est prohibé par la Constitution de la Vᵉ République (article 27), ou en favorisant le référendum comme toutes les formes d’expression directe de la volonté populaire.

Lire la suite
________________
________________

11:28 Publié dans Analyses | Tags : rouban, democratie | Lien permanent

12/06/2017

Le Figaro - Luc Rouban : « Derrière l'illusion du renouvellement, on se dirige vers une Assemblée élitiste»

Si les élections législatives annoncent une majorité parlementaire LREM confortable pour Emmanuel Macron, Luc Rouban, directeur de recherche au CNRS (Cévipof), estime que la représentation nationale présente un risque de décalage face aux attentes réelles du pays. Le spectre d'une législature élitiste se dessine. Explications.


Directeur de recherches au CNRS-Cevipof, Luc Rouban est aussi l'auteur de Quel avenir dans la fonction publique? (éd. la Documentation Française, 2017). L'enquête de Luc Rouban intitulée «Le profil des candidats investis par La République En Marche: un renouveau limité» est consultable sur le site du Cévipof.

Lire la suite
__________________
__________________

20:45 Publié dans Analyses | Tags : rouban, en marche, lrem | Lien permanent