Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2014

Libé - Christian Paul et Laurent Baumel, porte-voix des frondeurs


Christian Paul et Laurent Baumel, porte-voix... par liberation

Laurent Baumel : «Valls est très minoritaire dans le pays» Lefigaro.fr


Laurent Baumel : «Valls est très minoritaire... par lefigaro

23/08/2014

Les Echos - Laurent Baumel : « C'est maintenant qu’il faut afficher une politique de gauche différente »

Laurent Baumel est l’un des animateurs du collectif de députés socialistes frondeurs qui contestent la politique de l’offre du chef de l’Etat. Il sera présent à Frangy-en-Bresse dimanche.

Lire la suite
___________________________
___________________________

13/07/2014

L'actualité des socialistes du 30 juin au 13 juillet (mise à jour)

A la une

France Info - Arnaud Montebourg, le révolutionnaire compétitif

Après Manuel Valls a décidé à sortir la France des blocages partisans, et accusé de trop en donner aux patrons, voici Arnaud Montebourg. Le ministre de l’Economie se pose en militant de la croissance. En militant de gauche, surtout.

Le Figaro - «Montebourg a été ambigu dans son rapport à la politique du gouvernement»

INTERVIEW - Pour Rémi Lefebvre, professeur de sciences politiques et spécialiste du PS, le ministre de l'Économie a joué sur deux tableaux jeudi lors de son discours à Bercy, en oscillant entre solidarité et «critiques à fleurets mouchetés».

11, 12, 13 et 14 juillet

Le Nouvel Obs - Montebourg : petite leçon d'économie devant un public déjà conquis

Pour sa conférence sur le redressement économique français, Arnaud Montebourg a été accueilli par un public varié, et visiblement acquis à sa cause. Même Serge Dassault.

Paris Match - Les frondeurs du Parlement, L’exécutif dans les sables mouvants

«On est un peu comme les premiers chrétiens. Même si certains sont dévorés par les lions, on construira l’Eglise. » La métaphore osée est du député Pascal Cherki. Les jeux du cirque, l’hémicycle ? Entre envolées théâtrales et coups bas, les ressemblances sont frappantes ces derniers temps. Dans le rôle des gladiateurs rebelles, quelques dizaines de députés socialistes vent debout contre la ligne proentreprise et les baisses de charge massives promises par Manuel Valls.

Le Figaro - À Marseille comme à Paris, la gauche en crise cherche à rassembler les siens

La situation est grave pour la sénatrice socialiste Marie-Noëlle Lienemann. «On voit aujourd'hui des choses qui n'ont jamais existé jusque-là!». Une situation «complexe» pour la gauche après les cuisants échecs aux municipales et aux européennes, une «profonde crise démocratique», un Parlement «sans pouvoir» dans lequel s'affronte la majorité… Face à cela, son courant Gauche Avenir vante un travail sur le fond, pour rassembler la gauche.

Le Nouvel Obs - Montebourg : un plan pour "restituer 6 milliards aux Français"

Le ministre de l'Economie présente un plan pour le "redressement économique de la France". Un projet de loi est attendu pour septembre.

BFM TV - Karine Berger veut "proposer un point d'équilibre"

Karine Berger, député PS, était l'invité de BFM Business ce mercredi 9 juillet. Elle est notamment revenue sur la création de "Cohérence socialiste", une nouvelle sensibilité.

10 juillet

Le Nouvel Obs - "Les décisions sont prises a l'Elysée, sans discussion"

Quatre députés lancent "Cohérence socialiste", un collectif qui souhaite ouvrir le débat sur la politique économique au sein du PS.

Les députés Karine Berger, Valérie Rabault, Yann Galut et Alexis Bachelay lancent une nouvelle sensibilité, "Cohérence socialiste", pour ouvrir le débat économique au sein du PS. Entretien.

Le Nouvel Obs - François Hollande ? "Plaisir de trahir, joie de décevoir"

Ex-soutien du président, l'écrivain Laurent Binet est stupéfait par la politique menée aujourd'hui. Il l'écrit pour la première fois dans "le Nouvel Observateur", en kiosque le 10 juillet. Extraits.

Les Echos - 69 milliards de prélèvements en plus entre 2011 et 2013

La rapporteure du Budget, Valérie Rabault, a chiffré les hausses de prélèvements depuis 2008, sur les ménages et les entreprises.

Le Monde - Une nouvelle carte des régions adoptée, avec le Limousin uni à l'Aquitaine

Les députés ont voté en commission, mercredi 9 juillet, une nouvelle carte des régions. Seul changement par rapport au projet initial du gouvernement, le Limousin sera désormais uni à l'Aquitaine.

Le Monde - Le budget de la Sécurité sociale adopté malgré l'abstention de 33 «frondeurs»

Les députés « frondeurs » n'ont pas réussi à ébranler le gouvernement de Manuel Valls. L'Assemblée nationale a adopté mardi 8 juillet le projet de loi de financement rectificative de la Sécurité sociale (PLFRSS) par 272 voix pour, 234 contre et 54 abstentions. Ce vote était un test pour l'exécutif, qui peinait à convaincre l'aile gauche du Parti socialiste sur ce programme qui prévoit 50 milliards d'euros d'économies.

9 juillet

Marianne - Et ils se virent 35 en arrivant au vote...

Ils partirent 41 mais sans un prompt renfort, ils se virent 35 en arrivant au vote du projet de loi de financement rectificative de la Sécurité sociale... Ils, ce sont les frondeurs du PS. Mais ces mécontents du hollandisme et du vallsisme ne baissent pas les bras et évoquent déjà les prochaines batailles. Passage en revue des troupes restantes.

Marianne - La Rochelle : quand Aubry joue les filles de l'air

Alors que le programme de la prochaine université d’été du Parti socialiste est pratiquement bouclé, une personne manque encore à l’appel : Martine Aubry. David Assouline, sénateur de Paris et organisateur de cette édition qui se tiendra les 29, 30 et 31 août à la Rochelle, ne sait toujours pas si la maire de Lille fera le déplacement. Une absence qui brouille un peu plus les pistes sur la stratégie de l’ancienne ministre de l’Emploi.

Libre à Gauche - Europe : des efforts mais peut encore mieux faire ! Par Julien Dray

Le Sommet qui s’est tenu à Bruxelles ces 26 et 27 juin a été marqué à la fois par la désignation de Jean-Claude Juncker à la tête de la Commission européenne et par quelques progrès marqués par les tenants d’une inflexion de la politique économique au niveau de l’UE. Juncker désigné, ce n’est pas une surprise. Le groupe auquel il se rattache – le Parti Populaire Européen (PPE) – est majoritaire au Parlement européen après les élections du 25 mai.

Libre à Gauche - Maintenant ! Par Julien Dray

Nos institutions sont désormais mises au défi. Alors que la Vème République était faite pour donner à un homme les clés du pouvoir régalien dans la période de décolonisation, il est désormais urgent de donner à notre République les moyens institutionnels d’affronter l’évolution du monde, en prenant en compte ses mutations.

Rue 89 - Frondeurs : qui sont les vrais, qui sont les dégonflés ?

Ce mardi, l’Assemblée nationale a voté le budget rectificatif de la Sécurité sociale (PLFRSS). Derrière des aspects techniques, ce texte a une importance centrale.

Pour ses conséquences économiques, d’abord : il met en musique le « pacte de responsabilité » voulu par le Premier ministre Manuel Valls. Pour sa résonance politique, ensuite : le vote des lois de finances détermine traditionnellement l’appartenance à la majorité.

Le Figaro - Le PS et ses courants préparent l'université d'été de La Rochelle

LE SCAN POLITIQUE - David Assouline a présenté lundi le programme du rendez-vous annuel du PS, qui aura lieu fin août. Les frondeurs et la Gauche forte préparent eux aussi leur rentrée politique.

8 juillet

Le Nouvel Obs - Conférence sociale : la CGT et FO boycottent, Hollande réplique

Le chef de l'Etat juge que le dialogue social ne peut "pas être une perpétuelle surenchère" et appelle le patronat à "aboutir à de vrais résultats".

Le Figaro - François Hollande et Manuel Valls entre deux feux

C'est un anniversaire amer pour Manuel Valls. Le premier ministre fête ce mardi ses cent premiers jours à Matignon. Cent jours au terme desquels il apparaît au moins aussi «entravé» que ne l'est à ses yeux la France. Cent jours qui s'achèvent sur une rupture historique entre l'exécutif, la CGT et FO, ces deux syndicats ayant décidé de boycotter la seconde journée de la conférence sociale qui a débuté lundi et qu'il clôturera ce mardi après-midi.

Libé - Sapin: «Notre amie c’est la finance: la bonne finance»

Le ministre des Finances, Michel Sapin, a déclaré dimanche que la finance était l'«amie» du gouvernement et de l’économie, précisant «la bonne finance», dans une intervention aux Rencontres économiques d’Aix-en-Provence. «Nous avons à répondre à une très belle question: "Y a-t-il une finance heureuse, au service d’investissements heureux ?" Je l’exprimerai autrement et vous verrez ma part de provocation. Notre amie c’est la finance: la bonne finance», a-t-il lancé, déclenchant des rires dans la salle.

7 juillet

Le Monde - Pour Valls, il est temps de réformer la France, la gauche et le PS

Manuel Valls a prononcé dimanche 6 juillet un plaidoyer pour la réforme et le mouvement et revendiqué un « réformisme assumé », afin de « remettre en marche » une France « bloquée », « coincée dans ses postures partisanes » et « tétanisée » par la peur de l'avenir.

A la veille d'une conférence sociale sous tension et cent jours après sa nomination à Matignon, le premier ministre s'adressait à des militants du Parti socialiste au pouvoir, rassemblés pour un banquet champêtre à Vauvert, dans le Gard

Les Echos - Valls veut « remettre en marche » une France « bloquée »

Le Premier ministre, à Vauvert, dans le Gard, a invité la gauche au pouvoir à se « réinventer », à « sortir des vieilles recettes du passé » et à le suivre dans la voie de son « réformisme assumé ».

Le Lab - Les députés frondeurs auront leur propre salle aux universités d’été du PS

Ils seront évidemment là, les Laurent Baumel, Pouria Amirshahi, Pascal Cherki et les autres, ces frondeurs socialistes qui donnent des maux de tête à l’exécutif - et à Bruno Le Roux. Rendez-vous est donc pris pour les universités d’été du PS, fin août, à La Rochelle, pour s'expliquer.

6 juillet

Le Lab - "Fronde" au PS : l’aubryste Christian Paul estime que Martine Aubry doit apporter "sa contribution au débat économique et social"

La "fronde" de certains députés socialistes contre la politique économique du gouvernement est-elle dirigée en sous-main par Martine Aubry ? La question se pose étant donnée la forte présence d’élus estampillés "aubrystes" comme Jean-Marc Germain ou Christian Paul parmi les députés rebelles. Mais la maire de Lille, elle, se fait très discrète dans le débat.

Le Figaro - Valls va vanter son «réformisme» à la veille de ses 100 jours à Matignon

Le premier ministre sera dimanche à Vauvert, dans le Gard, où il avait prononcé il y a un an discours remarqué sur le «réformisme assumé». Au programme notamment : un déjeuner républicain en présence de militants socialistes.

Le Lab - Cambadélis renvoie Sarkozy aux conseils qu'il avait prodigué à DSK : "répondre aux juges et éparger les Français de ses commentaires"

LE POINT DSK - Invité à commenter sur RTL ce 3 juillet l'interview de Nicolas Sarkozy sur Europe 1 et TF1 la veille au soir et ses accusations "d'instrumentation politique de la justice", Jean-Christophe Cambadélis a renvoyé l'ancien Président à ses propres propos, tenus en avril 2012 en pleine affaire DSK.

Le Lab - Manuel Valls : "La Constitution nous donne les pouvoirs pour empêcher des débats entre socialistes au sein de l’hémicycle"

Face aux frondeurs, l’exécutif a menacé d'avoir recours à ce que l’on appelle communément le "vote bloqué". En résumé, le gouvernement impose SA version du texte aux députés, sans aucun amendement que ceux validés – et donc souhaités – par le gouvernement. Vous n’avez plus qu’à signer, là, en bas à droite.

Le Figaro - Les "frondeurs" PS à La Rochelle fin août

Les députés socialistes "frondeurs" ont prévu de présenter leur démarche aux militants lors des journées d'été du PS à La Rochelle fin août, a-t-on appris aujourd'hui auprès de plusieurs d'entre eux.

5 juillet

Libé - Réforme territoriale : le Sénat rejette la carte du gouvernement

Les sénateurs n'approuvent pas la nouvelle carte des régions dessinée par le gouvernement et l'ont fait savoir en votant un amendement supprimant un article clef. Mais celui-ci sera réintroduit à l'Assemblée.

4 juillet

Les décodeurs, Le Monde - Le budget participatif, nouvelle tendance des villes du monde

« Je souhaite donner les clés du budget aux citoyens », a soutenu Anne Hidalgo, la maire socialiste de Paris, mercredi. Ce même jour, elle a lancé son opération de budget participatif, sur la place de la République. Mesure innovante pour la capitale, vecteur de démocratie directe, les arguments pleuvent pour justifier le démarrage d'une telle initiative à la mode.

Le Nouvel Obs - Défense de Sarkozy : "Une méthode de diversion éculée" pour Taubira

Dans un entretien, à paraître ce vendredi, à des quotidiens régionaux, la ministre de la Justice estime que l'ancien président a opté pour "une piètre ligne de défense".

Le Monde - Bartolone accuse Sarkozy de « malmener publiquement la justice »

Au lendemain de l'entretien donné à TF1 et Europe 1 par l'ancien chef de l'Etat où il a dénoncé « l'instrumentalisation politique d'une partie de la justice », Claude Bartolone, président PS de l'Assemblée nationale, a accusé sur iTélé Nicolas Sarkozy de malmener la République.

Le Figaro - Arnaud Montebourg s'imagine en chef des frondeurs

LE SCAN POLITIQUE - Le 10 juillet, le ministre de l'Économie va prononcer un grand discours pour exposer sa ligne économique. L'occasion pour lui de se positionner pour 2017 comme chef incontesté de l'aile gauche du PS.

Europe 1 - Ce discours choc que prépare Montebourg

INFO E1 - Décidé à incarner la gauche de la gauche, le ministre veut marquer les esprits avec un grand "discours de politique générale" économique.

Le jeudi 10 juillet ne sera pas un jour comme les autres pour Arnaud Montebourg. Selon les informations d'Europe 1, le ministre de l’Economie a en effet décidé de marquer les esprits avec un grand "discours de politique générale". Un évènement soigneusement préparé qui doit lui permettre d’incarner l’aile gauche de la majorité socialiste, de plus en plus tentée par la rébellion.

3 juillet

Le Monde - Pénibilité : la CFDT dénonce « une rupture du dialogue social » de Valls

« Cette interview est une rupture en termes de dialogue social », a déclaré au Monde, mercredi 2 juillet, Laurent Berger. Le secrétaire général de la CFDT réagissait aux propos tenus par Manuel Valls dans Les Echos au sujet de la mise en oeuvre du compte pénibilité, prévu par la réforme des retraites, en 2015.

Libé - Manuel Valls, l'écho du patronat

Sur RMC-BFMTV comme dans «les Echos», le Premier ministre ouvre des brèches sur le terrain du social, au grand dam des syndicats.

Pourquoi se priver ? Depuis qu’il est monté en première ligne sur les conflits des cheminots et des intermittents il y a quinze jours, Manuel Valls veut du «mouvement». Alors ce mercredi, au lendemain d’un vote large de sa majorité sur le budget rectificatif, le Premier ministre, bien conscient des rapports de force actuels, fonce sur le terrain — miné — du social.

Le Monde - L'Assemblée a voté à une très large majorité l'allègement des cotisations salariales

L'Assemblée nationale a voté très largement, mardi 1er juillet, le premier article du projet de budget rectificatif de la Sécurité sociale, prévoyant une exonération de cotisations salariales jusqu'à 1,3 smic. Ces exonérations, jusqu'à 1,5 smic pour les fonctionnaires, ont été adoptées par 182 voix contre 3 dans l'Hémicycle.

Libé - Réforme de l'Etat : ça va simplifier

Et maintenant… la réforme de l’Etat. La plus belle arlésienne de la vie politique française, pour l’instant grande oubliée du début de quinquennat de François Hollande, fait son entrée ce mercredi matin en conseil des ministres. Ce sera sans fioritures, juste une communication, a priori du Premier ministre, sur la feuille de route du gouvernement et plus particulièrement celle de Thierry Mandon, le nouveau secrétaire d’Etat à la réforme de l’Etat et à la simplification.

Les Echos - Gel des retraites : échec des «frondeurs» du PS

Les retraites supérieures à 1.200 euros par mois seront bien gelées. Les « frondeurs » du PS et l’opposition de droite ne sont pas parvenus à supprimer cette mesure d’économie à l’Assemblée.

Le Parisien - Les députés votent le gel des retraites au-delà de 1 200 euros

Ce mercredi, les députés ont voté le gel pour un an des pensions de retraite supérieures à 1 200 euros par mois qui auraient dû être revalorisées au 1er octobre. Dans les faits, cela revient à un gel de 18 mois puisque la date de revalorisation annuelle des retraites avait déjà été décalée cette année d'avril à octobre à l'occasion de la réforme des retraites.

Europe 1 - Montebourg lance son comité contre l'austérité

AUSTÉRITÉ VS RELANCE - Le ministre de l'Economie a inauguré mercredi le "conseil indépendant pour la croissance et le plein emploi".

Arnaud Montebourg est en persuadé : les politiques d'austérité sont moins efficaces qu'une relance de l'économie. Le ministre de l'Economie a donc constitué un groupe de choc chargé de plancher sur la question, le "conseil indépendant pour la croissance et le plein emploi" qu'il a inauguré mercredi.

Huffington Post - Royal l'emmerdeuse : la Une de "L'Express" indigne Manuel Valls et les socialistes

"Royal l'emmerdeuse". Ce titre provocateur du magazine L'Express a fait bondir Manuel Valls. Invité à réagir ce mercredi 2 juillet sur BFMTV, le premier ministre a jugé cette Une "dégradante" avant de chanter les louanges de sa ministre de l'Environnement.

FranceTVinfo - Compte pénibilité, code du travail, charges... Comment Valls lâche du lest face aux patrons

Alors que le patronat menace de boycotter la conférence sociale, le Premier ministre annonce de nouvelles mesures en faveur des entreprises.

Les Echos - Manuel Valls : «Je veux sortir la France de ses blocages»

A la veille de la conférence sociale et en plein débat budgétaire au Parlement, Manuel Valls donne aux « Echos » sa première grande interview économique. « Notre politique est bien calibrée, elle a été longuement mûrie », défend le Premier ministre, se posant comme « le Premier ministre qui redonne confiance ». Il répond aux critiques du patronat et des frondeurs du PS. Il annonce un report partiel du compte pénibilité et affiche sa volonté de réformer le code du Travail

2 juillet

Les Echos - Le collectif budgétaire adopté à une vaste majorité

Les députés PS "frondeurs" qui s'étaient abstenus lors du vote des 50 milliards d'euros d'économies avaient décidé, lors d'une réunion mardi, de voter le projet de loi de finances rectificative (PLFR). Les écologistes avaient indiqué qu’ils le voteraient "en majorité"

Le Nouvel Obs - Mise sous tutelle de la fédération PS du Gard

Cette mise sous tutelle intervient alors qu'une enquête préliminaire a été ouverte le mois dernier sur la comptabilité de la fédération socialiste du Gard.

Marianne - Ces amendements des "frondeurs" que le gouvernement ne voulait pas voir

Ce lundi débutait l’examen du projet de loi de financement de la sécurité sociale rectificative (PLFSSR) à l’Assemblée. Un enjeu pour les députés "frondeurs" du PS et leurs homologues écolos et Front de gauche qui souhaitaient continuer le rapprochement opéré la semaine dernière. Mais le gouvernement, paniqué à l'idée de se retrouver mis en minorité, a choisi d'autoriser les parlementaires à ne voter que sur ses propres amendements…

Le Parisien - Budget de la Sécu : le gouvernement verrouille le vote pour contrer les «frondeurs»

Au lendemain de la décision du gouvernement de reporter les votes à l'Assemblée sur les articles et amendements au projet de budget rectificatif de la Sécu pour 2014, le recours au vote bloqué se précise.

Le Monde - Les députés approuvent le budget rectificatif de l'Etat

Les députés ont adopté en première lecture, mardi 1er juillet, le projet de budget rectificatif de l'Etat pour 2014, par une large majorité de 307 voix contre 232. Ce texte prévoit notamment une réduction d'impôt sur le revenu pour les ménages modestes, et 4 milliards d'euros d'économies pour poursuivre la réduction du déficit public à 3,8 % du PIB. Y figure aussi le remplacement de l'écotaxe par un péage de transit poids lourds.

Libé - Les «frondeurs» PS votent finalement le budget

Les socialistes contestataires ont prévu de concentrer leurs forces sur le projet de loi de finances de la Sécurité sociale, mardi prochain

BFM TV - Les frondeurs du PS vont voter pour le budget rectificatif de l'Etat

Les frondeurs du PS vont voter pour le budget rectificatif de l'Etat, a annoncé mardi l'un de leurs leaders, le député Christian Paul. Par contre, ils "ne voteront pas en l'état" celui de la Sécurité sociale, actuellement en discussion.

1er juillet

France Bleu - Budget rectificatif de la Sécurité sociale : le gouvernement suspend les votes à l'Assemblée

Confronté à une fronde au sein de la majorité, le gouvernement a annoncé lundi soir qu'il suspendait les votes des députés sur les articles et amendements au projet de budget rectificatif de la sécurité sociale pour l'année 2014. Une décision surprenante qui a été fortement décriée par l'opposition et les députés frondeurs qui dénoncent un blocage institutionnel majeur.

Le JDD - Budget : frondeurs du PS, un vote à plusieurs inconnues

Heure de vérité mardi dans l'Hémicycle, lors du vote du budget rectificatif. Les frondeurs du PS, qui contestent la ligne économique du gouvernement, doivent arrêter mardi matin leur position.

Questions sociales, Le Monde - Les acteurs sociaux du « Réseau 812″ prônent un nouveau modèle

Ils ne sont ni « frondeurs », ni « affligés », ni même déçus. Le think tank hollandiste R812 – appellation née d’une contraction de deux dates, celles de 1981 et de 2012 qui ont vu l’élection d’un socialiste à la présidence de la République – a toujours la foi. Il vient de produire un texte qui préconise de « nouveaux marqueurs de gauche ».

Lui Président, Le Monde - La promesse oubliée : le non-cumul des mandats pour les ministres

Dans sa ville de Boulogne-sur-Mer, l’irréductible Frédéric Cuvillier se cramponne à son poste de maire. Pourtant, François Hollande promettait lors de l'entre-deux tours qu’aucun de ses ministres ne cumulerait de mandat local avec ses fonctions dans le gouvernement

Le Monde - A la surprise générale, le gouvernement reporte les votes sur le budget de la Sécu

Le gouvernement a décidé lundi 30 juin, tard dans la soirée, de remettre à plus tard les votes à l'Assemblée sur les articles et amendements au projet de budget rectificatif de la Sécurité sociale, provoquant la consternation dans l'hémicycle et l'indignation d'une partie de la majorité.

Libé - Pour Cambadélis, le Medef joue à «l'enfant gâté»

Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, regrette que, depuis janvier, le Medef se «comporte comme un enfant gâté» et exige «toujours plus», après «le cri d’alarme» à destination de l’exécutif lancé dimanche par huit organisations patronales.

Libé - Jean-Christophe Cambadélis critique «l’immobilisme» du Sénat

Le patron du PS se fâche contre le Sénat, où une majorité d’élus UMP, communistes et radicaux de gauche veulent retarder la discussion sur la réforme territoriale. «Il y a de l’immobilisme dans l’air, il faut le surmonter», a déclaré lundi Jean-Christophe Cambadélis au site MYTF1News

Europe 1 - Face aux "frondeurs", le double jeu de l'exécutifL'INFO POLITIQUE - Les ténors de la majorité appellent les députés rebelles à la responsabilité. Mais en coulisses, l'inquiétude est toute relative.

Europe 1 - Bruno Le Roux appelle les socialistes frondeurs au rassemblement

DOC E1 - Dans une lettre adressée aux députés de la majorité, le président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale rappelle que “nul ne réussira seul”.

Le Monde - A Bruxelles, François Hollande estime avoir marqué des points

C'est presque avec le sourire que François Hollande a quitté la table du Conseil européen, vendredi 27 juin, à Bruxelles. Un déjeuner entre chefs d'Etat qui s'est prolongé jusqu'à 16 h 30, avec au menu, la crise ukrainienne, et en digestif, la désignation de Jean-Claude Juncker pour présider la Commission européenne.

Le Parisien - Dans la peau de Mathieu Hanotin, frondeur socialiste

Cette semaine encore, on ne parlera que d'eux, ces députés PS qui contestent la politique du gouvernement. Parmi eux, Mathieu Hanotin, 36 ans.

Le Monde - Réforme de l'Etat : « Il faut passer la surmultipliée »

Dans un entretien au Monde, Thierry Mandon, le tout nouveau secrétaire d'Etat à la réforme de l'Etat et à la simplification, dévoile son programme pour relancer la modernisation de l'action publique.

30 juin

La Nouvelle République - Une vingtaine d'amendements déposés par les contestataires

Les députés socialistes « frondeurs » ont déposé une vingtaine d'amendements au projet de budget rectificatif de la Sécu (PLFSSR) pour 2014, malgré les directives du président du groupe PS. Une soixantaine de députés PS ont signé un ou plusieurs de ces amendements, c'est-à-dire davantage que les 41 recensés abstentionnistes lors du vote de confiance de Manuel Valls.

Bien Public - Face aux frondeurs du PS, l’épreuve de vérité

Parce que le budget rectificatif de la Sécurité sociale examiné ce matin engage sa politique économique et sociale, le gouvernement doit convaincre les députés socialistes récalcitrants de le voter.

Libé - Education: Hamon arrondit les angles

Le ministre a assoupli la semaine des quatre jours et demi, mis fin à l’expérience de l’ABCD de l’égalité, et sa réforme de la notation se limitera à davantage de «bienveillance».

Adéfaut de laisser une œuvre, Benoît Hamon s’est fixé deux objectifs rue de Grenelle : «usiner» les réformes de son prédécesseur, Vincent Peillon, afin de les faire passer, et pacifier une ambiance jugée beaucoup «trop nerveuse» autour de l’école.

Le Figaro - Hollande et Valls sous la pression des frondeurs du PS

Le bras de fer entre le gouvernement et les députés PS «frondeurs», qui s'opposent à la politique de l'offre de François Hollande, se poursuit. La semaine dernière, consacrée à l'examen du collectif budgétaire (PLFR), a été tendue, à l'Assemblée. La semaine qui s'ouvre devrait l'être davantage, avec l'examen dès lundi du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSSR), qui entérine plusieurs volets du pacte de responsabilité pour les entreprises. «Un rendez-vous tendu», reconnaît un conseiller du premier ministre, qui s'attend à des «difficultés plus fortes que sur le premier texte», le PLFR, qui sera voté mardi.

Libé - Hollande joue la fermeté sur l'affaire Le Guen

L'Autorité chargée de vérifier les déclarations de patrimoine a adressé une «appréciation» au secrétaire d'Etat concernant la sous-valorisation de ses biens immobiliers. Jean-Marie Le Guen a depuis rectifié les données transmises.

03/07/2014

Ça Vous Regarde - L’Info : Laurent Baumel, député PS d'Indre-et-Loire par LCP


Ça Vous Regarde - L’Info : Laurent Baumel... par LCP

25/06/2014

Intervention Laurent Baumel débat CICE PLFR 2014 - 24 juin 2014

23/06/2014

Laurent Baumel sur BFM TV


BFM Story: Budget: Manuel Valls face aux... par BFMTV

28/05/2014

Huffington Pst, Laurent Baumel - La gauche sait-elle tirer les leçons de son Histoire?

"Peuples et gouvernements n'ont jamais rien appris de l'Histoire" a écrit Hegel. S'il n'est pas toujours aisé, en effet, de tirer des leçons réelles du passé, chaque génération devrait au moins être capable de tirer les leçons de sa propre histoire.

Alors la gauche au pouvoir vient de subir une nouvelle défaite cuisante, on peut se demander si ce n'est pas précisément cette capacité-là qui lui manque.

Au fur et à mesure que se dessine "la vérité" de ce quinquennat, ce dernier semble en effet reproduire les choix politiques les plus problématiques des deux expériences précédentes de la gauche au pouvoir, celle du deuxième septennat de François Mitterrand (1988-1993) et celle du "quinquennat" de Lionel Jospin (1997-2002), toutes les deux conclues -faut-il le rappeler- par des désastres humiliants: un groupe socialiste réduit à cinquante députés en 1993, un candidat éliminé au premier tour de la présidentielle en 2002.

Lire la suite
_________________________________
_________________________________

07/04/2014

Laurent Baumel, député socialiste d'Indre-et-Loire, était invité sur i-TELE. Il revient sur l'appel des députés socialistes à Manuel Valls.

18/01/2014

L'actualité des socialistes du 13 au 19 janvier (mise à jour)

A la une

Libé - Un Nobel d'économie flingue le virage «scandaleux» de Hollande

L'économiste keynésien Paul Krugman, consacré en 2008, s'en prend vivement aux nouvelles orientations économiques du chef de l'Etat. Qui enregistre le soutien d'Angel Gurria, très libéral patron de l'OCDE...

18 et 19 janvier

Les Echos - Stéphane Le Foll : « La politique de l'offre n'est ni de droite ni de gauche, elle est nécessaire »

Le Parisien - Hollande-Gayet : les coulisses d’une crise

Ses proches et ses visiteurs le confient : le président gère son problème de couple comme un dossier politique. Avec sang-froid, calme et distance.

Le Figaro - François Hollande s'est rendu au chevet de Valérie Trierweiler

Le chef de l'Etat s'est rendu jeudi soir à la Pitié-Salpétrière, à Paris. Ce vendredi, le magazine Closer affirme que la liaison entre François Hollande et Julie Gayet dure depuis deux ans, même si elle a connu plusieurs interruptions.

Le Figaro - Cazeneuve: possibles baisses d'impôts en 2016

Le ministre délégué au Budget Bernard Cazeneuve a laissé entendre aujourd'hui que des baisses d'impôts pourraient intervenir dès 2016, soit un an avant ce qui est prévu dans la trajectoire de Finances publiques.

Lyon Capitale - Rillieux : Jacky Darne et 8 adjoints démissionnent du PS

Ils ont décidé de constituer une liste dissidente aux municipales où le maire, Renaud Gauquelin, se représente. Parmi eux, Jacky Darne, ex-premier secrétaire fédéral du PS, et son fils, Jean-Christophe Darne qui sera tête de liste. Cette décision anticipe leur exclusion, au menu du bureau national du PS la semaine prochaine.

Les Echos - Budget : le déficit de l’Etat plus lourd que prévu en 2013

Le déficit de l’Etat a atteint 74,9 milliards, soit 2,7 milliards de plus que prévu. La maîtrise des dépenses ne compense pas les moins-values fiscales.

17 janvier

Le Monde - Moscovici : « L'idée que la gauche c'est dépenser, est dépassée »

Au lendemain de la conférence de presse de François Hollande, le ministre de l'économie et des finances, Pierre Moscovici, précise ses engagements. Son objectif : retrouver une croissance supérieure à 1 % dès 2014.

Le Monde - Comment Hollande veut réduire le coût du travail

Dire que François Hollande a levé le flou sur son « pacte de responsabilité » lors de sa conférence de presse du mardi 14 janvier serait exagéré. De nombreuses zones d'ombre subsistent. Le président de la République en a néanmoins dessiné les grandes lignes, les étapes et les objectifs. Avec un acte solennel : la suppression des cotisations familiales pour les entreprises d'ici à 2017.

RTL - Virage à droite : Benoît Hamon a demandé à voir François Hollande

DÉCRYPTAGE - Après avoir surpris son monde avec les annonces faites lors de sa conférence de presse, le président de la République va tenter de rassurer l'aile gauche de sa majorité.

L'heure est grave. Suffisamment pour pousser Benoît Hamon à demander un entretien à l’Élysée, en tout cas. Le ministre délégué à l’Économie sociale et solidaire a rendez-vous avec François Hollande, ce jeudi 16 janvier, afin de discuter des annonces faites durant la conférence de presse semestriel de mardi dernier.

Le Monde - La gauche du PS grignotée par le principe de réalité

Au sein du Parti socialiste, la gauche de la gauche a tout du roseau, davantage que du chêne. Elle plie, plie, mais ne rompt jamais. Le soir même de la conférence de presse de François Hollande, mardi 14 janvier, quelques uns de ses représentants ont certes immédiatement réagi sur les annonces économiques. « Nous sommes dans un bus et le chauffeur persiste à nous emmener dans le ravin, je ne vais pas dire qu'il conduit bien ! », s'emportait ainsi Pascal Cherki.

Europe 1 - Harlem Désir mis en examen pour injures

Le premier secrétaire du PS avait qualifié de "fanatiques violents" les membres de Génération identitaire, un mouvement d'extrême droite.

Cheek Magazine - L’interview féministe de Laura Slimani “La gauche pourrait moderniser le statut de première dame”

Libé - DÉCRYPTAGEMoins de charges égale plus de bénéfices donc plus d'impôts. Démonstration.

Le pacte de responsabilité proposé mardi par François Hollande se résumera-t-il à un jeu de bonneteau pour le patronat ? Si la question de l’avenir du crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE, 20 milliards d’euros) dans le cadre de ce nouveau pacte n’est pas encore tranchée, l’un des scénarios proposés par le chef de l’Etat pourrait conduire à l’abroger, au profit d’une suppression des cotisations sociales de la branche famille, pour un montant de 30 milliards.

Libé - Montebourg revendique une action «social-patriote»

Lors de ses vœux à la presse, le ministre du Redressement productif est revenu sur le débat entre les termes «social-démocrate» et «social-libéral».

Le Monde - Pacte de responsabilité : Montebourg réclame 2 millions d'emplois en contrepartie

Le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, est intervenu dans le débat qui s'est ouvert après les annonces de François Hollande, en estimant que le pacte de responsabilité devait être compensé par la création par les entreprises de 1,8 million d'emplois sur les cinq prochaines années.

Le Monde - Jean Viard reproche au PS marseillais de se « refermer »

Vice-président de la communauté urbaine de Marseille, soutien du socialiste Eugène Caselli pendant les primaires, le sociologue Jean Viard s'est mis « en position d'attente » vis-à-vis de la campagne de Patrick Mennucci. « Comme d'autres, je suis un peu grognon, note le récent fondateur des Groupes d'actions métropolitains, avec l'astrophysicien Jacques Bouleisteix.

Le Monde - L'« after » de Hollande avec des journalistes après sa conférence

Palais de l'Elysée, mardi 14 janvier, 20 heures. Dans son vaste bureau du premier étage, Aquilino Morelle, le conseiller politique du chef de l'Etat, a convié une demi-douzaine de journalistes pour « débriefer » la conférence de presse qui s'est achevée une heure plus tôt dans la salle des fêtes du rez-de-chaussée. Il n'est pas seul : Emmanuel Macron et Nicolas Revel, les deux secrétaires généraux adjoints, sont présents aussi ; Pierre-René Lemas, le secrétaire général, passera une tête ; Christian Gravel, l'un des deux conseillers en communication du président, arrivera un peu plus tard. La conversation se déroule à bâtons rompus, sur fond de « 20 heures » de TF1, de gin tonic, de mojitos et de jus de pamplemousse.

Le Monde - Evolution des régions : les présidents PS peu emballés

Les présidents de régions, tous du même bord politique que François Hollande sauf en Alsace, ne sont guère emballés par la volonté du président de réduire le nombre de régions pour en faire des collectivités plus grandes et plus peuplées. A leurs yeux, pour dépenser moins, il faut d'abord bien définir qui fait quoi.

Le Monde - La décentralisation, nouveau chantier de Hollande ?

La réforme de l'organisation territoriale est encore à venir. Lors de sa conférence de presse du mardi 14 janvier, le président de la République a annoncé pour 2014 une nouvelle réforme des collectivités locales et dit sa volonté « de mettre un terme aux enchevêtrements et doublons » des communes, intercommunalités départements et régions. Une déclaration qui signe également la reconnaissance de l'échec de la tentative de réforme menée par le gouvernement via la loi sur la « modernisation de l'action publique territoriale » que nombre d'élus locaux, de droite comme de gauche, jugent brouillonne et inutile.

Le Figaro - L'aile gauche du PS soutient le chef de l'État à contrecœur

Pour Pascal Cherki, député socialiste de la 11e circonscription de Paris, le discours du chef de l'État ne doit pas trop donner le sentiment de tourner la page, au risque de perdre une partie de ses électeurs.

16 janvier

Le Monde - Hollande fait-il de l'économie à la Sarkozy ?

« Je reste socialiste (...). Je ne suis pas gagné par le libéralisme, c'est tout le contraire, puisque c'est l'Etat qui prend l'initiative. » Cette phrase de François Hollande, lors de ses vœux à la presse, mardi 14 janvier, voulait répondre par avance aux critiques qui accompagnent ses annonces économiques. En choisissant clairement une politique « de l'offre », qui vise à améliorer les marges des entreprises, le chef de l'Etat a rompu avec la tradition, à gauche, de relance par la demande et la dépense. Et s'est rapproché fortement, sur le plan économique du moins, des idées défendues par son adversaire de la présidentielle 2012, Nicolas Sarkozy.

Le JDD - Hollande relance la réforme des régions

Pour la première fois, François Hollande a évoqué mardi devant la presse une évolution du nombre de régions. De 22, elles pourraient passer "à une quinzaine" en métropole, a précisé Thierry Mandon, porte-parole des députés PS. Une proposition que faisait déjà l'ex-Premier ministre Edouard Balladur dans un rapport en 2009.

Europe 1 - Thierry Mandon évoque la suppression de sept régions

François Hollande a évoqué une réorganisation régionale. Elle pourrait aboutir à "30% de régions en moins", selon Thierry Mandon.

Le Monde - Affaire Gayet : Aurélie Filippetti se défend de tout favoritisme

Au lendemain de la conférence de presse de François Hollande, la frontière entre vie publique et vie privée reste ténue. Invitée, mercredi 15 janvier, de l'émission « Questions d'info » sur LCP, en partenariat avec Le Monde, France Info et l'AFP, la ministre de la culture Aurélie Filippetti s'est retrouvée sur la sellette. Elle s'est vigoureusement défendue, comme l'avait fait plus tôt son entourage, d'avoir proposé de nommer Julie Gayet membre du jury de la prestigieuse Villa Médicis, à Rome

Le Lab - Municipales : Désir et Hamon s'affrontent pour imposer leur candidat de gauche à Arras

GAUCHE TRES PLURIELLE - Harlem Désir, premier secrétaire du PS et le ministre Benoît Hamon s'affrontent ce mardi 14 janvier pour imposer leur candidat à Arras (Pas-de-Calais). Face au maire UDI sortant, Frédéric Leturque, deux candidats rêvent d'être numéro 1 sur une liste PS-EELV dans cette ville de 40.000 habitants.

Le Monde (blog) - FIGURE DE STYLE – Les 8 anaphores de François Hollande

Prenant la suite de la conférence de presse du chef de l’Etat organisée ce mardi 14 janvier, les commentateurs politiques de tout poil se sont disputés micros et stylos pour dire combien l’événement fut un « tournant » voire même une « révolution ». Sans trop nous aventurer sur le terrain politique, force est pourtant de reconnaître une constance stylistique dans les interventions de François Hollande.

Lyon 1ère - Collomb (PS): des "métropoles et régions fortes" pour "relever le défi"

Le sénateur-maire de Lyon Gérard Collomb (PS) a déclaré ce mercredi que seules les "métropoles et régions fortes" pourront aider à redresser le pays, et qu'il attendait "la promulgation de la loi" sur la
métropole de Lyon.

Le Monde - Ce qu'il faut retenir de la conférence de presse de François Hollande

Lors de la troisième conférence de presse de son mandat, mardi 14 janvier, François Hollande a annoncé l'ouverture de plusieurs chantiers, notamment en matière d'économie. A la première question, qui évoquait sa situation conjugale à l'aune des récentes révélations, le chef de l'Etat a répondu en promettant des clarifications tout en soulignante que « les affaires privées se traitent en privé ».

15 janvier

Le Monde - La décentralisation, nouveau chantier de Hollande ?

La réforme de l'organisation territoriale est encore à venir. Lors de sa conférence de presse du mardi 14 janvier, le président de la République a annoncé pour 2014 une nouvelle réforme des collectivités locales et dit sa volonté « de mettre un terme aux enchevêtrements et doublons » des communes, intercommunalités départements et régions. Une déclaration qui signe également la reconnaissance de l'échec de la tentative de réforme menée par le gouvernement via la loi sur la « modernisation de l'action publique territoriale » que nombre d'élus locaux, de droite comme de gauche, jugent brouillonne et inutile.

Le Monde - Comment mettre fin aux cotisations familiales ?

Le président François Hollande a promis, mardi 14 janvier, de mettre fin aux cotisations familiales pour les entreprises et les travailleurs indépendants, lors de sa troisième conférence de presse à l'Elysée. « Je fixe un nouvel objectif, c'est que d'ici à 2017, pour les entreprises et pour les travailleurs indépendants, ce soit la fin des cotisations familiales. Cela représente 30 milliards d'euros de charges », a affirmé le chef de l'Etat.

Libé - En direct - Hollande : «Le discours du Bourget reste ma référence»

François Hollande tient ce mardi la troisième grande conférence de presse de son quinquennat. Il a débuté cet exercice par un discours liminaire précisant les actes de son «pacte de responsabilité». Comme prévu, il a annoncé un nouvel effort de réduction de la dépense publique.

Le Point - VIDÉOS. L'essentiel de la conférence de presse de François Hollande

Le chef de l'État doit détailler son pacte de responsabilité et relancer son quinquennat. Un moment crucial parasité par les révélations sur sa vie privée.

Libé - Hollande : «Les affaires privées se traitent en privé»

Lors de sa conférence de presse, le Président a redit son «indignation totale» après les révélations du magazine «Closer».

Le Point - La réforme pénale de Taubira va-t-elle être laminée par les députés UMP ?

Le rapporteur au Sénat du projet de loi de la garde des Sceaux, Jean-Pierre Michel, aurait préféré que le texte soit examiné en premier au Sénat.

Libé - Valérie Rabault, à bons comptes

LES DÉPUTÉS DE L'AN II (13) Chaque semaine, rencontre avec un élu qui fait l'actualité. Aujourd'hui, l'élue PS du Tarn-et-Garonne, vice-présidente de la commission des finances.

14 janvier

Le Nouvel Obs - Hollande entre deux feux à la veille de sa conférence de presse

En plein scandale sur sa relation présumée avec l'actrice Julie Gayet, le président tient ce mardi sa conférence de presse semestrielle devant 600 journalistes.

Le Nouvel Obs - EXCLUSIF. Hollande progresse de 2 points, pas d'impact de sa vie privée

EXCLUSIF. 26% des Français ont une bonne opinion du chef de l'Etat, selon un sondage LH2 pour "Le Nouvel Observateur" réalisé après la parution de l'article de "Closer" sur sa supposée liaison avec l'actrice Julie Gayet.

Le Monde - Six questions sur l'affaire Hollande-Gayet

L'affaire de la liaison supposée de François Hollande avec l'actrice Julie Gayet soulève de nombreuses questions. Le Monde a enquêté sur les dysfonctionnements à l'Elysée liés à cette affaire.

Le Nouvel Obs + - Hollande / Gayet : l'opinion ne va pas épargner longtemps le président de la République

Le président de la République sera face à la presse ce mardi 14 janvier. Une question ne devrait pas manquer d'être posée sur sa relation présumée avec l'actrice Julie Gayet. La vie privée de François Hollande prend ainsi le pas sur la vie publique et ses actions de chef de l'État. L'opinion ne restera pas insensible à cette confusion, explique Christian Delporte, auteur d'"Une histoire de la séduction politique".

Le Monde - Le plan de bataille de François Hollande perturbé

Le président a-t-il encore droit à une vie privée ? La publication par le magazine Closer, vendredi 10 janvier, de photographies concernant une liaison présumée de François Hollande avec la comédienne Julie Gayet se révèle d'autant plus déstabilisante pour l'Elysée que « l'intrusion dans la vie privée d'un président en exercice est une situation inédite sous la Ve République », souligne un ami de M. Hollande.

Le Monde, les décodeurs - Que reste-t-il du « Moi, président » attaqué par Copé ?

..... Le "moi, président", désigne cette tirade de M. Hollande, lors de son débat télévisé d'entre-deux-tours face à Nicolas Sarkozy, le 2 mai 2012. François Hollande avait alors émis une série de promesses. De la proportionnelle aux législatives au statut pénal du chef de l'Etat en passant par le refus de recevoir des parlementaires à l'Elysée, nombreux sont les "moi, président de la République" qui n'ont pas été tenues. Mais d'autres l'ont été. Quand certaines, enfin, sont plus difficiles à quantifier.

Voici les 14 promesses du "moi, président", suivies de notre appréciation.

Le Nouvel Obs - Réforme judiciaire : "Le pari de l'intelligence collective" de Taubira

La ministre de la Justice entend "repenser le système judiciaire dans sa globalité" et "améliorer le service rendu au citoyen".

13 janvier

RFI - Dimanche politique : Laurent Bouvet

Laurent Bouvet est professeur de sciences politiques à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et enseignant à Sciences Po Paris.
Son dernier livre, Le sens du peuple : La gauche, la démocratie, le populisme est paru en janvier 2012 chez Gallimard.

Radio Béton - Laurent Baumel

Laurent Baumel, fondateur de la Gauche Populaire, est un député atypique. Il ne cesse de rappeler François Hollande et son gouvernement à leurs promesses de campagne. Réforme fiscale, relance européenne ou prise en compte des classes populaires, les sujets ne manquent pas et le discours est clair.

Le JDD - Le bastion communiste assiégé

Mathieu Hanotin, un des poulains de Claude Bartolone (PS), rêve de faire tomber Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), la dernière ville de plus de 100.000 habitants gérée par le PCF.

Rue 89 - Trierweiler hospitalisée, nouvel épisode du feuilleton Hollande-Gayet

François Hollande prépare sa conférence de presse de mardi. Selon un de ses conseillers, il n’aurait nullement l’intention de s’exprimer d’ici là sur sa vie sentimentale. Il « répondra à une question si elle lui est posée ». Mais mardi il ne sera question que du « pacte de responsabilité » annoncé lors de ses vœux

RTL - Rumeur Hollande-Gayet : les propos de Copé sont "indignes" pour Désir

Le premier secrétaire du Parti socialiste (PS) a qualifié d'"indignes" les propos tenus par le président de l'UMP sur la liaison prêtée au président François Hollande avec l'actrice Julie Gayet.
_________________________________________
_________________________________________