Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/03/2015

L'actualité des socialistes du 9 au 15 mars (mise à jour)

15 mars

L'Express - La croisade acharnée de Manuel Valls contre le FN en quatre actes

En campagne pour les élections départementales depuis le début du mois, Manuel Valls enchaîne les tacles au Front national, favori des scrutins selon les sondages. D'abord alarmiste, le Premier ministre se montre de plus en plus dur.

Le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis déclare dans un entretien à paraître dimanche dans La Provence qu'il faut dans les Bouches-du-Rhône "en finir avec le système GG: Guérini-Gaudin", refusant d'apporter son soutien à Jean-Noël Guérini en cas de duel contre l'UMP aux départementales.

Le Lab - La blagounette de Claude Bartolone qui espère, "bien sûr", être un jour le roi des éléphants

Chaque samedi, LCI rencontre un acteur majeur de la politique française dans son bureau. L’occasion de découvrir ce qui orne le lieu de travail de ces politiques. Ce 14 mars, c’est au tour du président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, d’ouvrir les portes de son bureau à l’Hôtel de Lassay.

Libé - Hollande veut s’offrir des Verts

Dans la perspective de 2017, le Président veut faire entrer Emmanuelle Cosse au gouvernement, quitte à déstabiliser les écologistes.

Le vert est devenu une matière hautement inflammable et François Hollande ne rechigne pas à jouer avec les allumettes. Profitant des courants contraires qui traversent Europe Ecologie-les Verts (lire ci-contre), le chef de l’Etat a décidé de taper le plus haut possible, lançant les grandes manœuvres autour de la secrétaire nationale du parti, Emmanuelle Cosse.

14 mars

Libé - Hidalgo pour un «parcours d’accompagnement» des jeunes de milieux populaires

La maire (PS) de Paris Anne Hidalgo va mettre en place un «parcours d’accompagnement» des «jeunes héros», issus des milieux populaires, qui veulent «réussir par l’école» et «s’insérer», avec notamment du tutorat et des stages de remise à niveau, a-t-elle annoncé jeudi.

Europe 1 - L’appel du PS à ouvrir des écoles musulmanes inquiète les enseignants

Un communiqué du PS appelle au "développement de l’enseignement privé confessionnel musulman”. Pour les syndicats cette mesure va à l’encontre du vivre-ensemble.

L’affaire cristallise une nouvelle fois le malaise à gauche autour de la laïcité et de l’islam. Un communiqué du parti socialiste, daté du 26 février dernier, appelle au "développement de l’enseignement privé confessionnel musulman”. Cette proposition, qui vise à ouvrir davantage d’écoles musulmanes, figure dans un rapport sur la cohésion républicaine, commandé dans la foulée des attentats de janvier. Repérée le 8 mars par le secrétaire national à la laïcité du Parti radical de gauche, cette annonce inquiète désormais l’ensemble des syndicats de l'Education. Forcé de s’expliquer, le Parti socialiste plaide la “maladresse dans la formulation”.

Laurent Baumel - Rencontre avec François Hollande, départementales, politique du gouvernement – Interview au Figaro 

INTERVIEW – À quelques jours des élections départementales, le député PS d’Indre-et-Loire, l’un des chefs de file des frondeurs, réaffirme sa volonté « d’inflexion sérieuse » de la politique économique et sociale du gouvernement.

13 mars

Bousorama - Hamon "comprend la logique" de Hollande qui devra cependant "répondre" à la demande sociale

L'ancien ministre PS Benoît Hamon "comprend la logique" de François Hollande, qui écarte un changement de ligne économique, mais estime que l'exécutif devra "répondre" à la "demande de pouvoir d'achat, d'emploi" et de "cohésion sociale".

Le Lab - Entre Manuel Valls et les frondeurs, le dialogue de sourds

TOI D'ABORD ! NON, TOI ... - Si François Hollande a rencontré une délégation de "frondeurs" mercredi 11 mars - une démarche très peu appréciée côté députés loyalistes - Manuel Valls ne veut pas, quant à lui, donner trop d'importance à ce rendez-vous. Chose amusante, ce 12 mars, Le Figaro fait dialoguer Premier ministre et représentant des frondeurs par articles interposés. Et visiblement, chacun attend de l'autre un signe.

Le Figaro - «Ministres faibles» : Manuel Valls contredit François Hollande

En marge d'un voyage à dominante économique en Pologne, Manuel Valls a réagi a la déclaration de François Hollande qui estime qu'un «premier ministre fort» est fatalement entouré de «ministre faibles».

Boursorama - Hollande a reçu 14 frondeurs du PS à l'Elysée pour renouer le dialogue

L'opération rabibochage a duré deux heures et demie. François Hollande a reçu quatorze députés «frondeurs» du Parti socialiste à l'Elysée, mercredi soir, dans le salon des Ambassadeurs du palais présidentiel où se tient chaque semaine le Conseil des ministres, pour renouer avec eux un dialogue rompu lors du débat sur la loi Macron. Une conversation bien loin des sanctions envisagées un temps, quand ces élus avaient contraint le gouvernement à passer en force et utliser l'article 49.3  pour imposer ce texte. Parmi les députés conviés à l'Elysée, figuraient Barbara Romagnan, Christian Paul, Pouria Amirshahi, Laurent Baumel, Benoît Hamon, Henri Emmanuelli et Pascal Cherki.

Le Hiffington Post - Manuel Valls dans l'Aisne : un plan ruralité contre le FN à une semaine des élections départementales 2015

DEPARTEMENTALES - Déplacer onze ministres pour annoncer un plan ruralité dans un des fiefs du vote FN, qui plus est à une semaine du premier tour élections départementales... le sens du timing du premier ministre ne manquera pas de donner du grain à moudre à ceux qui l'accusent de faire campagne aux frais de l'Etat.

Le Figaro - François Hollande absout les frondeurs

..... C'est pourtant sur la forme que les frondeurs trouvaient des motifs de satisfaction. «Cette rencontre, c'est la reconnaissance d'un fait politique, c'est nouveau et c'est quelque chose de signifiant», se réjouissait Pouria Amirshahi. Une reconnaissance officielle de l'Élysée qui avait des allures de victoire pour les frondeurs. L'un d'eux, Laurent Baumel, estime à l'issue de la réunion que «François Hollande a écouté tout le monde avec attention», même si, «sur les demandes spécifiques , il n'y a pas eu de réponses». Le député d'Indre-et-Loire dit avoir ressenti «un accord sur la nécessité d'un rassemblement» du PS et de la gauche «sur les questions de fond». «Ce n'est pas le cas de tout le monde», souligne-t-il.

12 mars

Libé - Les frondeurs reçus à l'Elysée, consécration de la dissidence

François Hollande reçoit ce mercredi une délégation de députés frondeurs. De quoi agacer au Parti socialiste, même si tous reconnaissent qu'il est nécessaire de rassembler la gauche.

Le Figaro - La réception des frondeurs à l'Élysée fait enrager les loyalistes du PS

Le président devrait recevoir ce mercredi soir une douzaine de députés issus du groupe des frondeurs du PS afin de calmer les tensions internes au sein de la majorité

Huffington Post - François Hollande reçoit des députés frondeurs à l'Elysée

Des députés socialistes frondeurs seront reçus mercredi 11 mars dans la soirée par François Hollande, a-t-on appris mardi 10 mars de sources concordantes. Aucun de ces députés n'a voulu indiquer à l'AFP s'ils allaient participer à cette rencontre, confirmée par plusieurs autres responsables du groupe socialiste.

 
REPLAY/ÉDITO – À une dizaine de jours des élections départementales, François Hollande reçoit ce soir à l'Élysée les députés frondeurs du PS.

Challenges - Interview exclusive : François Hollande se confie à Challenges

Dans l'entretien qu'il a accordé à Challenges, le président de la République fait front. Aucun regret et aucune concession, notamment vis-à-vis "des frondeurs", ne semblent au programme. Extraits.

Challenges - Les projets de François Hollande avant 2017

 EXCLUSIF Valls et Macron, Front national et élections départementales, croissance et déclinisme… Le chef de l’Etat fait le point sur les dossiers chauds. Entretien exclusif à l’Elysée.

BFMTV - Les frondeurs "ne sont pas irréconciliables", assure Jérôme Guedj

Jérôme Guedj, membre du bureau politique du PS et président du Conseil général de l'Essonne, a prévenu mercredi sur BFMTV que le gouvernement devait "trouver les conditions du rassemblement" pour éviter une défaite dès le premier tour des élections départementales.

Midi Libre - Départementales : Cambadélis déplore un "suicide politique en direct" de la gauche

Mercredi, le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis a déploré une division "incompréhensible" de la gauche, un "suicide politique en direct" avant les élections départementales.

La Voix du Nord - «Dropped»: «stupeur et émotion» pour François Hollande, Patrick Kanner souhaite «un hommage national»

François Hollande a fait part de sa «stupeur» et de son «émotion» après le crash mortel en Argentine dans lequel ont péri dix personnes dont huit Français. Patrick Kanner, ministre des Sports, a indiqué qu’il travaillait à l’organisation d’un «hommage national». D’autres politiques ont également réagi.

11 mars

Le Monde - Des promesses de campagne à la loi sur la fin de vie : un grand malentendu ?

C’est l’histoire d’une promesse de campagne si habilement formulée que chacun y a lu ce qu’il voulait y voir. Lorsque le 26 janvier 2012, à la Maison des métallos, à Paris, le candidat François Hollande présente parmi ses soixante engagements pour la France une mesure, la vingt-et-unième, prévoyant une « assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité », les partisans de l’euthanasie ne doutent pas que si le candidat socialiste est élu, une aide active à mourir sera mise en place. Certes, il s’est déclaré opposé à l’euthanasie, mais à l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD), on croit que seul le mot lui fait peur.
 
 
La ministre de l’Ecologie a évoqué pour Notre-Dame-des-Landes une consultation citoyenne «au niveau départemental».
 
 
Coulisses . Le débat sur la proposition de loi a été reporté
Trop touchy ? Jeudi, les députés étaient censés examiner une proposition de loi des radicaux de gauche interdisant le port du voile dans les crèches et les centres de loisirs privés financés par de l’argent public.

La Voix du Nord - Martine Aubry: «Quand la gauche n’est pas unie, la gauche perd ou risque de perdre»

Étant donné son poids au Parti socialiste, les déclarations de Martine Aubry sont toujours très attendues. En témoigne le nombre de journalistes ce lundi matin pour la conférence de presse du PS donné au siège de la fédération du nord à l’occasion du lancement officiel de la campagne pour les élections départementales. Martine Aubry a fustigé les communistes et les Verts, qui ont refusé toute alliance dans le Nord. Elle a taclé Nicolas Sarkozy et la droite. Et réagi aux déclarations de Manuel Valls.

10 mars

Libé - La logique comptable fait son lit à l’hôpital

«Libération» a eu accès à un texte confidentiel qui prévoit des économies drastiques, des coupes dans les effectifs, et accroît la centralisation.

9 mars

Le Lab - Jérôme Guedj, comme d'autres frondeurs, "rêve" de discuter avec François Hollande

I HAVE A DREAM – François Hollande va-t-il finir par recevoir les députés "frondeurs" ? Pour certains, c'est une certitude. Reste plus qu'à caler une date, selon le bon vouloir présidentiel.

En attendant, certains élus pas franchement d'accord avec la politique menée par le gouvernement font preuve d'une légère impatience. À l'image de Jérôme Guedj, plus vraiment député depuis le retour à l'Assemblée de François Lamy, mais bien toujours "frondeur".

Libé - Pour Manuel Valls, le Front National est «aux portes du pouvoir» dès 2017

Dans un entretien, le Premier ministre a revendiqué la «stigmatisation du Front national», un parti qui «n’apporte aucune solution», à quelques semaines des élections départementales.

Le Lab - Le vice-président EELV de l'Assemblée Denis Baupin réunira les écolos pro-Hollande début avril

On le sait, deux lignes s'opposent chez les écologistes : les pro-gouvernement et les autres, plutôt tentés par un rapprochement avec le Front de gauche. Selon les informations du Journal du dimanche de ce 8 mars, certains membres de EELV mènent donc une réflexion concrète sur l'émergence d'un pôle pro-gouvernement structuré, quitte à provoquer une scission au sein du parti.

Le JDD - Jean-Marie Le Guen : "On a trop souvent joué avec le FN"

INTERVIEW - Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'Etat (PS) aux Relations avec le Parlement revient sur son analyse politique qu'il vient de rediger pour la Fondation Jean-Jaurès.

Le JDD - EELV : Cécile Duflot n'a pas peur d'une scission 

L’ex-ministre du Logement est convaincue que la majorité des écologistes soutient sa ligne. Et n’est pas inquiète que quelques ténors, comme Jean-Vincent Placé, veuillent rallier Hollande.

15/02/2015

Laurent Baumel : "Nous ne sommes pas des fétichistes"


Laurent Baumel : "Nous ne sommes pas des... par LCP

Laurent Baumel : Loi Macron - article 76 - amendement 2749

14/02/2015

Laurent Baumel : Loi Macron - discussion générale - article 71

31/01/2015

L.'actualité des socialistes du 26 janvier au 1er février (mise à jour)

A la une

Le Monde - Plaidoyer pour un Service national républicain obligatoire Par Yves Blein, député du Rhône (PS)

Le premier ministre et la ministre de l’éducation nationale ont annoncé une importante série de mesures propres à renforcer l’éducation civique et mieux encadrer les comportements des enfants à l’école. C’est d’évidence une excellente chose. Mais je plaide pour que ces mesures soient complétées par la création d’un Service national républicain, obligatoire, à effectuer entre 16 et 25 ans.

31 janvier et 1er février

Le Monde - A Pékin, Valls jure fidélité à Hollande

Depuis Pékin, Manuel Valls n’a pas seulement adressé un message aux investisseurs chinois. Le premier ministre a également profité de sa visite officielle en République populaire de Chine pour envoyer un message très politique à la France et plus particulièrement à la gauche française. Un message qui peut se résumer ainsi : il ne faudra pas compter sur lui pour engager un bras de fer avec François Hollande en vue de l’élection présidentielle de 2017. M. Valls l’avait déjà laissé entendre depuis de longs mois, mais il a été rarement aussi clair que cette fois-ci.
 
 
A l’Assemblée nationale, l’examen du projet de loi Macron n’en était pas encore arrivé au tour de l’article 28 que celui-ci animait déjà la séance de questions au gouvernement mercredi 28 janvier. En réponse à l’inquiétude exprimée à son sujet par la députée écologiste Michèle Bonneton, Ségolène Royal s’est voulue conciliante : « Le gouvernement est tout à fait ouvert au dépôt et au vote d’un amendemement destiné à garantir la non-régression en matière de droit à l’environnement. »

La Nouvelle République - Laurent Baumel, un frondeur sacré député de l’année 2014

Les députés frondeurs auront incontestablement été les « héros » de l'année politique à lʼAssemblée nationale. Laurent Baumel, l'un des animateurs du mouvement et député de la 4e circonscription d'Indre-et-Loire, devrait être désigné "député de l'année" par la revue du Trombinoscope ce mardi.

Boursier.com - Le gouvernement va renoncer au texte sur le "secret des affaires"

Il n'y aura pas de "secret des affaires" dans le projet de loi Macron... Face à colère des médias, le gouvernement a décidé de renoncer à cette mesure très contestée. L'information, révélée par 'Le Monde', a été confirmée à Reuters par des sources gouvernementale et proches du groupe parlementaire socialiste à l'Assemblée nationale. Selon le journal, la décision de retirer cette disposition du projet de loi sur la croissance et l'activité a été prise à l'issue de discussions entre François Hollande et Emmanuel Macron, et doit être officialisée ce vendredi.

Le Monde - Quand Cambadélis (PS) tance le porte-parole d’EELV

« Irresponsable », « spectacle lamentable », « accroc inadmissible dans l’union de la gauche »… Mais qu’a donc fait Julien Bayou, porte-parole d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV), pour énerver le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, au point de lui faire signer un communiqué de presse au ton courroucé ?

Les Echos - Pesticides : le gouvernement veut diviser l’usage par deux d’ici à 2025

Un nouveau plan de réduction des pesticides dans l’agriculture est présenté ce vendredi, basé sur l’extension de fermes pionnières et des incitations aux distributeurs pour optimiser leur utilisation. Les ONG auraient voulu aller plus loin.

Le point - Dans le Doubs, une législative partielle à risque pour le PS

L'esprit du 11 janvier, après les attentats de Paris, permettra-t-il au PS de sauver dimanche son siège de député du Doubs ? Le pari, difficile tant la concurrence à gauche est forte face à l'UMP et au FN, sera un test à quelques semaines des départementales.

30 janvier

Les Echos - Bartolone demande à Larcher de ne "pas perdre son sang-froid"

Le président du Sénat estime qu’il « ne lui est plus possible » de travailler avec le président de l’Assemblée, après que celui-ci s’est prononcé pour la disparition de la Haute Assemblée.

Libé - Secret des affaires : l’alerte est donnée

L’amendement adopté le 20 janvier devrait être modifié. En jeu : la défense des lanceurs d’alerte et de la liberté d’informer.

Le Monde, Les décodeurs - La liberté d'informer serait-elle vraiment menacée par le « secret des affaires » ?

Le tollé ne faiblit pas : les dispositions concernant le « secret des affaires » que pourrait contenir la future loi Macron hérissent journalistes et défenseurs de la liberté d'informer. Une pétition a été lancée et les réseaux sociaux résonnent de ce projet de loi.

29 janvier

Libé - Meeting de Valls perturbé : «La CGT a été irresponsable»

Martial Bourquin, sénateur-maire PS d’Audincourt (Doubs), était au côté de Manuel Valls lors du meeting chahuté − notamment par la CGT Energie − que le Premier ministre a tenu mardi dans le Doubs, où une législative partielle se tient dimanche pour élire le successeur du PS Pierre Moscovici.

Libé - Une primaire de l'«alternative» : chiche ?

Puisque Jean-Luc Mélenchon parle déjà de «candidature commune» de la gauche radicale et des écologistes, il doit accepter de se convertir au principe de la primaire. Sous peine de paralyser le rassemblement rouge et vert qui s'esquisse.

Libé - Le PS envisage un service civique obligatoire pour les jeunes

D'après un document qu'a pu consulter le Lab, le groupe socialiste à l'Assemblée pourrait proposer la création d'un service civique obligatoire, pour tous les jeunes de 16 à 26 ans.

Libé - Hollande : la Shoah «doit pouvoir être enseignée partout, sans aucune restriction»

Le président français a annoncé un renforcement des sanctions contre le racisme et l'antisémitisme avant de se rendre au 70e anniversaire de la libération des camps nazis à Auschwitz.

RFI - Loi Macron: les députés frondeurs dénoncent un texte libéral

L'Assemblée nationale a commencé à examiner lundi 26 janvier le très controversé projet de loi Macron de modernisation de l'économie. Un texte libéral, dénoncé comme tel par la minorité des socialistes frondeurs, au lendemain de la victoire de Syriza en Grèce.

Le Parisien - Grèce : Yanis Varoufakis, le ministre des Finances qui détonne

Cet économiste de 53 ans qui avait prédit la crise des «subprimes» en 2008 est le nouveau ministre des Finances grec. Très critique des plans de sauvetage de 2010 et 2011, il plaide pour une réorientation de la politique économique européenne. Et ne mâche pas ses mots pour critiquer l'Allemagne et la France.

La Provence - Sondages : fin de "l'effet 11 janvier" pour Hollande, ça se resserre pour les départementales

Le nouveau sondage réalisé ce mois-ci par Odoxa pour L'Express, la presse quotidienne régionale et France Inter, revient sur la spectaculaire hausse de popularité de l'exécutif au lendemain des attentats de Paris ainsi que sur les intentions de vote aux élections départementales. Revue de détail.

28 janvier

Presse Océan - Sondage : Manuel Valls (PS) apprécié par la majorité des Français

Odoxa présente aujourd'hui son nouveau baromètre politique. En partenariat avec l’Express, la Presse Quotidienne Régionale et France Inter, cette enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet les 22 et 23 janvier 2015. La popularité de l’exécutif est en nette hausse en janvier. Mais l’effet 11 janvier est désormais terminé. Si Hollande reste très impopulaire, Valls est désormais apprécié par une majorité de Français. Les résultats et l'analyse de son président Gaël Sliman.

L'Express - Loi Macron: lanceurs d'alerte et journalistes condamnent la protection du secret des affaires

Députés de droite et de gauche se sont entendus pour glisser dans la loi Macron un amendement créant le "secret des affaires". Diffuser une information jugée sensible par une entreprise sera ainsi passible d'une peine de prison.

Le Figaro - Partielle dans le Doubs : Valls va tenter de sauver les meubles

Le premier ministre vient soutenir mardi soir le candidat socialiste qui va tenter de succéder à Pierre Moscovici dans une législative partielle qui s'annonce compliquée pour la majorité.

Les Echos - Le PS peaufine le projet d’un «service national républicain»

Les députés PS travaillent, sous la houlette du député du Rhône, Yves Blein, à une proposition de loi pour créer un «service national républicain» d’une durée de six mois qui concernerait tous les jeunes de 16 à 25 ans.

27 janvier

L'Obs - Le Roux (PS): la gauche française au pouvoir, "point d'appui" de Tsipras en Europe

Bruno Le Roux, le président du groupe PS à l'Assemblée, a promis lundi que la gauche française au pouvoir jouerait un rôle de "point d'appui" pour le parti de gauche radicale Syriza, dont la victoire en Grèce est une "bonne chose pour l'Europe".

Le Monde - Cahuzac soupçonné d'avoir aussi caché au fisc des revenus sur des comptes de sa mère

Déjà poursuivi pour son compte caché en Suisse, puis à Singapour, l'ancien ministre du budget Jérôme Cahuzac est soupçonné d'avoir dissimulé des revenus au fisc en les versant sur des comptes bancaires de sa mère, a appris l'AFP, lundi 26 janvier, de source proche du dossier.

L'Obs - La victoire de Syriza met Hollande face à une responsabilité historique

La gauche grecque ne parviendra pas, seule, à réorienter la zone euro dans un sens plus social. Mais le président français peut l'aider.

Challenges, Nicolas Domenach - Comment les socialistes français pensent digérer le succès de Syriza

Si les dirigeants socialistes affichent une sérénité qu’ils voudraient offensive, il n’en reste pas moins une angoisse qui se renforce avec l'illusion d'un Syriza à la française.

Politis - Elections grecques : le PS résistant de la 25eme heure

Oublié le Pasok qui jusqu’à ces derniers jours était son « parti frère », membre de l’Internationale socialiste que présidait George Papandreou (photo) quand, Premier ministre, il lançait les premiers plans d’austérité et déroulait le tapis rouge à la Troïka. Le PS s’est félicité, dimanche soir, « de la victoire des forces de gauche en Grèce », « une bonne nouvelle pour le peuple grec », selon son secrétaire national à l’Europe, Philip Cordery.

26 janvier

L'Obs - En France, la gauche s'empare de la victoire de Syriza

En France, la gauche de la gauche, des frondeurs socialistes au PCF en passant par EELV, applaudit la victoire du parti anti-austérité grec et souhaite en tirer des leçons pour l'Europe.

Atlantico - Christian Paul : “Le PS devrait analyser pourquoi son homologue grec est aujourd’hui à 3%"

Pour l'une des figures emblématiques des frondeurs, le groupe "dissident" au Parlement sera plus constructif en 2015, et commencera notamment par de multiples contre-propositions lors des débats qui porteront sur la loi Macron à partir du lundi 26 janvier.

CBanque - Les « frondeurs » PS demandent des réformes structurelles, dont une réforme bancaire

Les frondeurs socialistes du collectif « Vive la gauche » réclament une série de « réformes structurelles », dont une réforme bancaire plus poussée que celle de 2013 et un soutien fiscal à l'investissement, dans un texte publié dimanche.

Boursorama - Loi Macron : Dray juge "pas possible de continuer une sorte de guérilla interne au PS"

Julien Dray, l'un des vice-présidents du conseil régional d'Ile-de-France et un proche de François Hollande, a jugé dimanche au sujet des "frondeurs" qu'il n'était "pas possible de continuer une sorte de guerilla interne au PS" et épinglé leurs amendements "de dernière minute" sur le projet de loi Macron, y compris pour défendre des "professions libérales".

Libé - Hollande en slalom à Davos

Au Forum économique mondial, le Président a interpellé la finance pour lutter contre le terrorisme. Et vanté ses réformes.

Metro - Jean-Jack Queyranne : "Ne pas s'affaiblir avec des manœuvres politiciennes"

ELECTIONS REGIONALES – Certains socialistes, dont Gérard Collomb, tentent-ils d'empêcher le président PS de la Région Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne, de se présenter à sa propre succession en fin d'année ? Le maire de Lyon a démenti, et l'intéressé donne son point de vue à "metronews".

Marianne - Laïcité : l'ébauche du début d'un commencement d'une autocritique au PS

Alors que l'exécutif entend que l'école soit à nouveau le lieu de transmission des valeurs républicaines, en coulisse, des membres du PS s'interrogent sur leurs petits arrangements avec la laïcité depuis des années. Une remise en question qui porte notamment sur les pratiques du "socialisme municipal" et le "clientélisme communautaire"...

Le Figaro - Pour Cambadélis, le FN perdra de son élan

Le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis a estimé aujourd'hui que la dynamique dont bénéficiait le Front national avait été ralentie et la stature de présidentiable de Marine Le Pen affectée par les suites des attentats de Paris.

Le Figaro - Manuel Valls, toujours plus populaire

Deux sondages publiés dimanche dans Le Parisien et le JDD relèvent une hausse de la popularité du premier ministre aux lendemains des attaques terroristes qui ont visé le pays.

BFMTV - Le groupe PS perd la majorité absolue à l’Assemblée

Le départ du député Jean-Pierre Maggi vers le groupe des radicaux de gauche prive le groupe PS de la majorité absolue dans l'hémicycle.

Cette fois, c'est acté. Avant même la législative partielle de dimanche prochain, dans le Doubs, pour élire le remplaçant du socialiste Pierre Moscovici, nommé Commissaire européen en octobre dernier, le groupe PS vient de perdre sa majorité absolue à l'Assemblée nationale. Le départ du député Jean-Pierre Maggi vers le groupe des radicaux de gauche, annoncé samedi au Journal officiel, fait en effet passer les effectifs du groupe socialiste, républicain et citoyen (SRC) à 287 représentants (273 membres et 14 apparentés).

30/01/2015

Le député de l'année 2014 : Laurent Baumel - "Vive la gauche !" - 29 novembre 2014


Laurent Baumel - "Vive la gauche !" - 29... par vivelagauchetv

20/12/2014

Laurent Baumel - Le billet politique de la semaine (n°9 - 19 décembre 2014) - Travail du dimanche : un débat sérieux

15/12/2014

Laurent Baumel - "Vive la gauche !" - 29 novembre 2014


Laurent Baumel - "Vive la gauche !" - 29... by vivelagauchetv

14/11/2014

Hausse des impôts: "On a compris qu'on avait fait une erreur" estime Baumel par BFMTV


Hausse des impôts: "On a compris qu'on avait... par BFMTV

29/10/2014

Mediapart, Laurent Baumel - Des pistes pour résoudre la crise du Parti socialiste

Le député Laurent Baumel, un des  chefs de file du mouvement socialiste « Vive la gauche » qui conteste le cap économique du gouvernement, appelle le chef de l'Etat à sortir d'une « inflexibilité désastreuse » et à « faire mouvement dans cette période historique incandescente qui appelle des initiatives urgentes ».

 


Avec l’abstention récurrente des députés dits « frondeurs », les interventions publiques de Martine Aubry, les déclarations des anciens ministres, s’est répandu ces derniers jours dans les médias le sentiment que l’ampleur de ses déchirures internes serait en train d’amener le Parti socialiste au bord d’une rupture interne.

Lire la suite
______________________
______________________