Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

guillaume duval - Page 2

  • L'Humanité - Guillaume Duval : « L’inaction des gauches au pouvoir pèse sur les difficultés de Syriza »

    Le nouveau gouvernement grec dirigé par Alexis Tsipras s’est trouvé immédiatement confronté aux autres membres de la zone euro, tout sauf disposés à le laisser amorcer la réalisation de son programme et mettre en cause leurs politiques frappées au sceau du néolibéralisme austéritaire.

    Pour le rédacteur en chef d ’« Alternatives économiques » – le mensuel d’inspiration keynésienne s’intéressant à l’économie comme enjeu collectif et social –, qui vient de publier « Marre de cette Europe-là ? Moi aussi ... », l’arrivée au pouvoir de Syriza n’aura pas été le signal espéré de la réorientation des politiques économiques dans la zone euro. Du fait d’un rapport de forces défavorable, mais aussi, montre ici l’auteur, à cause d’une intransigeance due largement à l’absence de volonté réelle de la gauche de gouvernement d’en finir avec les politiques d’austérité – et en particulier à l’inaction de François Hollande.

    Lire la suite
    ______________________
    ______________________

  • Marianne -Guillaume Duval "Merkel finira par dire oui à la restructuration de la dette grecque"

    Guillaume Duval est proeuropéen, mais pas béat. Rédacteur en chef d'"Alternatives économiques", il vient de publier "Marre de cette Europe-là ? Moi aussi…". Dans un entretien à lire dans "Marianne" cette semaine, il explique que l'avenir de l'Europe passe par la remise à plat de son fonctionnement, seule solution pour redonner espoir aux peuples. Extrait.

    Lire la suite
    _______________________
    _______________________

  • Alternatives Economiques, Guillaume Duval : Rigueur en France, relance en Europe : le grand écart ne peut pas fonctionner

    François Hollande entend accentuer la rigueur en France, tout en plaidant pour une relance européenne. Une stratégie vouée à un double échec : politique et économique. 

     

    « Le diagnostic est implacable : il y a un problème de demande dans toute l'Europe. La zone euro connait un excédent commercial, un investissement insuffisant et un taux de croissance qui ne permet pas de faire baisser le chômage. C'est essentiellement dû aux politiques d'austérité menées depuis plusieurs années. » Il ne s’agit pas là d’une citation d’un « frondeur » du PS mais d’un extrait de l’interview donnée par François Hollande au journal Le Monde le 20 aout dernier.

    Lire la suite
    _______________________________
    _______________________________

  • Alternatives économiques, Guillaume Duval - Politique économique : le changement, ça doit être maintenant

    L'Europe, menacée par la déflation, retombe dans la stagnation. Il faut d'urgence arrêter la course au moins disant social et l'austérité budgétaire excessive qui plombent la demande intérieure en France et en Europe. Et c'est possible. Explication en six points. 

     

    Au second trimestre 2014, l’Italie est entrée de nouveau en récession et l’activité a stagné en France mais elle a aussi reculé en Allemagne : les trois principales économies de la zone euro sont à l’arrêt. Et toute la zone est menacée désormais par la déflation et une stagnation prolongée à l’instar du Japon des années 1990. Six ans après la faillite de Lehman Brothers, Il est plus que temps de prendre (enfin) acte de l’échec complet des politiques anticrises engagées en Europe : les politiques budgétaires trop restrictives des Etats et leur volonté de faire baisser partout le coût du travail sont la cause principale des difficultés actuelles. Depuis 2012, François Hollande a annoncé à maintes reprises sa volonté de réorienter les politiques européennes vers la croissance, sans passer à l’acte pour l’instant. S’il ne se décide pas à engager enfin cette bataille, c’est la démocratie et l’intégration européenne qui risquent d’être mises à bas.

    Lire la suite
    ______________________________
    ______________________________

  • Alternatives economiques : Berlin doit cesser d’asphyxier l’Europe, Guillaume Duval

    En privilégiant des politiques trop restrictives et en traînant les pieds pour réformer l’architecture de la zone euro, la politique du gouvernement allemand menace toujours l’avenir de l’Europe. Il est temps de secouer le cocotier.

    Cette tribune a également été publiée dans le quotidien Le Monde

    « Il serait à la fois tragique et ironique que, avec les meilleures intentions du monde et des moyens pacifiques cette fois, l’Allemagne soit, pour la troisième fois en un siècle, à l’origine de la ruine de l’ordre européen » écrivait en 2012 Joschka Fischer, ancien ministre des affaires étrangères allemand. En ce début 2014, l’ordre européen ne s’est pas effondré mais l’interrogation soulevée par Joschka Fischer n’en reste pas moins d’actualité : en privilégiant toujours des politiques économiques excessivement restrictives, en cherchant à freiner les actions de la Banque centrale européenne et en persistant à traîner des pieds sur tous les projets – OMT, Union bancaire… – susceptibles de corriger les défauts structurels patents de la zone euro, la politique du gouvernement allemand continue de menacer l’avenir de la construction européenne

    Lire la suite
    _____________________________________
    _____________________________________

  • En un mot… « modèle social » par Guillaume Duval


    En un mot… « modèle social » par Guillaume Duval par fondationjeanjaures