Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2014

Martine Aubry : "Je n’ai pas vocation à organiser une opposition au gouvernement" (Interactiv) France Inter


Martine Aubry : "Je n’ai pas vocation à... par franceinter

22:49 Publié dans Vidéo | Tags : aubry, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

Martine Aubry se veut "une femme de bonne volonté" BFMTV


Martine Aubry se veut "une femme de bonne volonté" par BFMTV

22:44 Publié dans Vidéo | Tags : aubry, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

Martine Aubry, tout le monde cherche le loup par France Info


Martine Aubry, tout le monde cherche le loup par FranceInfo

Martine Aubry n'a pas changé: dommage - L'édito de Christophe Barbier LEXPRESS.fr


Martine Aubry n'a pas changé: dommage - L'édito... par LEXPRESS

18:26 Publié dans Analyses | Tags : aubry, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

Martine Aubry et François Hollande de nouveau face-à-face par Europe1fr


Martine Aubry et François Hollande de nouveau... par Europe1fr

12/10/2014

L'actualité des socialistes du 6 au 12 octobre (mise à jour)

A la une

Paris Match - Nostalgie « Jospin » à l’Assemblée nationale

Lionel Jospin, le retour ? Pas tout à fait, même s’il flottait comme des effluves de gauche plurielle et de « dream team » jeudi matin dans la salle Lamartine de l’Assemblée nationale. L’ex-chef du gouvernement était auditionné par la commission d’enquête parlementaire « sur l’impact sociétal, social, économique et financier » de la loi sur les 35 heures, mise en place lors de son passage à Matignon. Une contribution attendue, alors que la tentation de remettre en cause ce totem de gauche agite autant à droite… qu’à gauche. Pas plus tard que cet été, c’est Emmanuel Macron, sur le point d’être nommé à Bercy, qui préconisait de « déroger » à la loi sur la réduction du temps de travail. Pagaille garantie au sein de la majorité !

12 octobre

Le JDD - Macron : "Nous avons six mois pour créer une nouvelle donne"

INTERVIEW - Emmanuel Macron consacre sa première grande interview au JDD à paraître dimanche. Le nouveau ministre de l’Economie y expose sa méthode pour redynamiser le pays. Extraits.

Le JDD - Assurance chômage : Cambadélis recadre Macron

"La gauche a quelques totems". Les propos d'Emmanuel Macron favorable à une réforme de l'assurance chômage, risquent d'être abondamment commentés au Conseil national du PS, qui se tient dimanche à Paris.

Europe 1 - Macron : "pas de tabou, ni de posture" sur l'assurance-chômage

Le ministre de l'Economie estime qu'une réforme de l'assurance-chômage est nécessaire.

L’INFO. Emmanuel Macron marche dans les pas de Manuel Valls. En plein débat à gauche sur l'opportunité de débattre du montant et de la durée des allocations, le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a jugé dimanche qu'il ne devait "pas y avoir de tabou ni de posture" sur l'assurance-chômage.

Le Nouvel Obs - Budget 2015 : Valls réclame du "respect" de ses partenaires européens

Le Premier ministre assure qu'il n'accepte pas de recevoir "de leçons de bonne gestion", alors que Bruxelles menace de retoquer le budget 2015 de la France.

11 octobre

Libé - Contre le FN, les socialistes montent une cellule

Trois cadres vont se pencher sur les ressorts du vote frontiste et d'aider les militants sur l'argumentaire.

BFM TV - Ecotaxe: doutes et rébellion au PS

L'annonce de Ségolène Royal de la suspension "sine die" de l'écotaxe a du mal à passer au sein du Parti socialiste. Certains ne cachent pas leurs doutes, et envisagent même de résister à la ministre.

Libé - Jospin toujours «fier» des 35 heures

Des verbes conjugués au passé simple, une certaine nostalgie, et, en creux, un cours d’histoire du socialisme… Lionel Jospin était de retour à l’Assemblée ce jeudi. Auditionné par plusieurs députés, dans le cadre d’une commission d’enquête sur «l’impact sociétal, social, économique et financier de la réduction progressive du temps de travail», celui dont la carrière politique s’est fracassée au soir du 21 avril 2002 n’a pas caché sa fierté d’avoir impulsé la loi sur les 35 heures : elle reste «un des instruments d’une grande et efficace politique de l’emploi. Je reste fier d’avoir dirigé le gouvernement qui l’a conduite».

10 octobre

Libé - Pour Batho, Hollande a organisé «l’abandon de l’idéal» de gauche

Dans un livre, la députée des Deux-Sèvres, évincée du gouvernement en juillet 2013, revient sur son passage au pouvoir et dresse un portrait acerbe de ses camarades.

Le Monde, Les décodeurs - Les 20 % de foyers les plus aisés ont absorbé 75 % des hausses d'impôts

.... Un document de la commission des finances de l'Assemblée. récapitulant l'impact des différentes mesures fiscales appliquées en 2013 et en 2014 sur l'impôt sur le revenu révèle que 20 % des foyers ont payé 75 % des hausses d'impôts.

Libé - Indemnités chômage : Valls juge le débat «légitime», Hollande reste flou

Manuel Valls et deux de ses ministres ont relancé le débat sur une réforme du système d'indemnisation. Les syndicats s'indignent.

Chambres à part, Le Monde - Vers un petit choc de simplification législative

ShareMieux préparer, anticiper et contrôler. Afin de lutter contre l'"inflation normative" qui ne s'accompagne pas toujours d'une meilleure efficacité de la loi mais qui aboutit au contraire à "un droit complexe, illisible et instable", un député socialiste vient de mettre quinze propositions concrètes sur la table, dont une petite partie devrait être reprise par l'Assemblée nationale.

Libé - Bartolone lance une mission sur l’avenir des institutions

Le président de l’Assemblée nationale va présider cette mission avec l’historien spécialiste de la République, Michel Winock, afin de formuler des propositions au printemps 2015.

Le Monde - La fronde des présidents de conseils généraux contre le projet de réforme territoriale

Les frondeurs ne sont pas seulement à l’Assemblée nationale, ils sont aussi sur les bancs des 101 conseils généraux de France. Agacé, Claudy Lebreton, président socialiste des Côtes-d’Armor et président de l’Assemblée des départements de France (ADF) a solennellement averti le gouvernement, mardi 7 octobre : « Nous sommes en profond désaccord avec François Hollande et Manuel Valls sur la réforme territoriale. » L’acte trois de la décentralisation promis par François Hollande candidat, n’est plus qu’une « loi de simplification dont l’objectif est seulement de faire des économies. Loin de l’esprit originel de la loi de 1982 », juge l’élu socialiste.

Les Echos - Valls-Aubry : je t’aime moi non plus

Le Premier ministre, Manuel Valls, et la maire de Lille, Martine Aubry, ont déjeuné ensemble ce jeudi midi. Loin de se calmer, leur rivalité va chaque jour croissant.

Libé - Ayrault écrit à Valls pour défendre les budgets de Nantes et de sa région

L'ex-premier ministre, député de Loire-Atlantique, s'étonne de la faiblesse de l'enveloppe attribuée aux Pays de la Loire, dans le cadre du futur contrat de projets Etat-Région 2015-2020.

L'ex-secrétaire d'Etat aux Transports a déploré l'abandon de l'écotaxe par Ségolène Royal.

Le JDD - Filippetti ne regrette pas son départ, "bien au contraire"

Ils ont choisi une date commune pour leur rentrée politique. Plus d'un mois avoir quitté le gouvernement, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Aurélie Filippetti refont parler d'eux ce week-end. Dans une interview à Mediapart publiée samedi, l'ex-ministre de la Culture revient sur son départ et appelle à mettre en oeuvre "un changement institutionnel". "Il faut une VIe République, avec une répartition moins monarchique du pouvoir", estime-t-elle.

9 octobre

Libé - Jean-Marc Germain: «grande proximité» entre Aubry et les frondeurs socialistes

Le député Jean-Marc Germain a assuré mardi qu’il y avait «sur le fond» une «grande proximité» entre Martine Aubry, dont il est proche, et les frondeurs socialistes, dont il fait partie.

Lors de l’émission #Direct Politique (L’internaute.com, 20 minutes, Ouest France), l’élu des Hauts-de-Seine, qui fut directeur de cabinet de la maire de Lille, a assuré: «Martine Aubry ne veut pas se mêler de ce qui est la responsabilité des autres», président ou gouvernement. «De la même manière, elle considère que c’est aux parlementaires, à nous, de décider ce que nous avons à faire».

8 octobre

France 3 - 2017 pourrait être plus dangereux que 2002 prévient Emmanuelli à Vieux-Boucau

"Si la gauche n'est pas rassemblée, elle ne sera pas présente au second tour" de 2017, a averti le député des Landes, Henri Emmanuelli.  "2017 ne sera pas 2002, ce sera beaucoup plus dangereux", a-t-il dit.

Le Figaro - Budget 2015 : un frondeur PS menace

Le député socialiste Jean-Marc Germain, chef de file des frondeurs qui se sont abstenus lors du vote de confiance au gouvernement du premier ministre Manuel Valls, déclare qu'il ne votera pas le projet de budget 2015 en l'état.

Le Point - Les députés socialistes préparent un geste pour les collectivités locales

Les députés socialistes comptent faire passer un geste pour l'investissement des collectivités locales, via un amendement sur le remboursement de la TVA dans le projet de budget 2015, mais nourrissent d'autres inquiétudes sur les économies. À quelques jours du passage du texte en commission, l'un des porte-parole des députés PS, Hugues Fourage, a déclaré mardi en conférence de presse à l'issue de la réunion du groupe que les possibles modifications comprendraient "par exemple un amendement sur la récupération de la TVA par les collectivités locales pour soutenir l'investissement", porté notamment par la rapporteur générale du Budget Valérie Rabault.

LCP - Transition énergétique : Batho (PS) étrille le texte Royal à l’Assemblée

L'ancienne ministre de l'Ecologie Delphine Batho, qui avait initié le débat sur la transition énergétique, a mis en cause lundi soir à l'Assemblée la "crédibilité" du projet de loi de Ségolène Royal, faute de moyens financiers suffisants.

Les Echos - Sénat : Michèle André (PS) à la tête de la commission des Finances

L'ancienne ministre a été désignée ce mardi par le groupe socialiste du Sénat pour succéder à Philippe Marini à la présidence de la commission des Finances.

LCP - PS : la date du congrès connue "le mois prochain", commission pour trouver un consensus

Le Parti socialiste a mis en place une commission destinée à choisir la date du prochain congrès du parti, et celle-ci sera connue "le mois prochain", selon le premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis.

7 octobre

Le Monde - Hamon va bientôt faire « estrade commune » avec Montebourg

L'ancien ministre de l'éducation nationale Benoît Hamon a déclaré lundi 6 octobre sur France Inter qu'il ferait prochainement « estrade commune » avec son ancien collègue du gouvernement Arnaud Montebourg, appelant les électeurs de gauche qui ne se reconnaissent pas dans l'action gouvernementale à avoir « le pessimisme de la raison mais l'optimisme de la volonté ».

Libé - Surbookée, Aubry ne verra pas Valls à Lille

Trop chargé, l’agenda de Martine Aubry. Pas de place en tout cas pour accueillir Manuel Valls, qui doit participer jeudi à Lille au congrès de l’Association des communautés de France (ADCF). Le cabinet du Premier ministre a bien contacté celui de madame le maire, mais le programme d’Aubry est surbooké, explique son entourage : conseil de surveillance du centre hospitalier régional universitaire «dont elle est la présidente», pose de la première pierre du nouvel hôpital cardiovasculaire pulmonaire puis visite d’un centre d’IRM avec la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, et enfin «vernissage de l’exposition Passion secrète». Les deux camarades socialistes ont donc convenu de se voir «un autre jour».

Libé - Montebourg : «Une autre gauche prépare l'avenir»

Dans le Gard, lors de l'université de son courant, l'ex-ministre a poursuivi sa critique cinglante des choix de Hollande et Valls.

Libé - Hollande veut changer les têtes du nucléaire

Le chef de l’Etat cherche des successeurs aux deux patrons de la filière de l’atome français : le PDG d'EDF, Henri Proglio, et le président du directoire d'Areva, Luc Oursel. Le sort de ce dernier serait déjà «scellé».

Libé - Manuel Valls à Londres, la City a craqué

La City a ri. L’autodérision est toujours un gage de succès devant un auditoire britannique et Manuel Valls n’en a pas manqué. «Un Premier ministre français à la City, c’est presqu’un événement. Un Premier ministre socialiste à la City, c’est une révolution», a-t-il démarré son discours, lundi, dans le cadre solennel du Guildhall, au cœur du quartier financier de Londres. Et, lorsqu’il a prévenu qu’après l’avoir dit en français et en allemand, il était heureux de répéter (trois fois) en anglais : «My government is pro-business [mon gouvernement est favorable au monde des affaires, ndlr]», l’assistance composée d’acteurs de la City, a eu un murmure approbateur.

Libé - Royal: le gouvernement a commis un «certain nombre d’erreurs»

Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie et de l’Energie, a estimé dimanche sur France 3 qu'«un certain nombre d’erreurs» avaient été faites depuis deux ans par le gouvernement, lequel aujourd’hui «rectifie» et «accélère».

Le Point - Le collectif Vive la gauche ("frondeurs" PS) réfléchit à l'unité de la gauche

Le collectif Vive la gauche, qui comprend plusieurs sensibilités du PS dont les "frondeurs", se voit comme l'"antidote à la déroute" et réfléchit à la façon de parvenir à l'unité de la gauche, ont affirmé plusieurs membres de ce collectif samedi à Vieux-Boucau (Landes).

"Nous sommes l'antidote au rétrécissement de la gauche", a affirmé Christian Paul, député de la Nièvre, à l'université d'été du courant "Un monde d'avance" qui se réunit samedi et dimanche dans les Landes.

Slate - Non, on ne sait pas qui remportera les régions en 2015

Mi-septembre, nous avons publié sur Slate.fr un article de Thomas Guénolé sur les projections électorales pour les élections régionales de 2015. Un autre politologue et contributeur régulier de Slate, Joël Gombin, conteste ces résultats.

L'art, ou plutôt l'artisanat, de la prévision électorale est délicat car on risque plus d'y laisser des plumes que de viser juste à tous les coups. De ce point de vue, il faut féliciter Thomas Guénolé car il accepte d'échanger une visibilité immédiate contre une possible déconvenue ultérieure.

6 octobre

Le Monde - A Vieux-Boucau, Benoît Hamon regrette « le démantèlement de l’Etat »

Il faut un certain sens de l’équilibre pour suivre Benoît Hamon sur la ligne de crête qui lui sert de stratégie. L’ancien ministre de l’éducation nationale clôturait dimanche 5 octobre l’université de rentrée d’« Un monde d’avance », son courant de l’aile gauche du Parti socialiste, à Vieux-Boucau, dans les Landes.

Le Figaro - Benoît Hamon veut rassembler la gauche déçue

Tandis qu'Arnaud Montebourg fait de son côté sa rentrée politique et se rêve en challenger de François Hollande pour 2017, Benoît Hamon a rassemblé ce week-end dans les Landes les militants de son courant «Un monde d'avance». Ont défilé sur l'estrade les représentants des principales forces politiques de gauche déçues par la politique du gouvernement, des députés frondeurs jusqu'au communiste Pierre Laurent, en passant par l'ancienne ministre Cécile Duflot.

Le Monde - Dans le Gard, Montebourg se pose en leader d’une autre voie socialiste

Il est ravi d'être « redevenu un citoyen ordinaire », qui prend le métro « avec plaisir » et parle désormais « d'égal à égal » avec les Français qu'il croise dans la rue. Fidèle à son style primesautier et flamboyant, Arnaud Montebourg a surjoué dimanche 5 octobre son nouveau statut d'ancien ministre « profondément heureux » d'avoir quitté le gouvernement le 25 août et de  « vivre en accord avec (ses) convictions ».

Le Figaro - Arnaud Montebourg rêve de défier François Hollande

«Toi aussi, tu veux une petite cuvée du redressement?» Samedi soir, peu avant minuit, Arnaud Montebourg termine de dîner avec plusieurs centaines de militants socialistes, réunis dans le Gard pour des universités d'automne de sa sensibilité politique. Congédié du gouvernement fin août dernier, l'ancien ministre ne se lasse pas de répéter la petite blague qui l'a conduit an clash avec François Hollande et Manuel Valls. À ceux qui viennent l'embrasser ou le congratuler, il lance: «Je suis le plus heureux des hommes, je vis en accord avec mes convictions.»

Paris Match - Arnaud Montebourg, "citoyen ordinaire" à l’assaut de Hollande

C’est donc à Laudun-Lardoise qu’Arnaud Montebourg a refait surface samedi après-midi, un mois et demi après son éviction-éclair du gouvernement. Faut-il y voir un symbole ? Cette petite commune provençale n’est pas seulement le fief du député Patrice Prat, fidèle montebourgeois et organisateur des « universités d’automne » dédiées à l’ex-patron de Bercy.

05/10/2014

Aubry moque "le comique de répétition" de Sarkozy sur les 35h BFMTV


Aubry moque "le comique de répétition" de... par BFMTV

01:51 Publié dans Vidéo | Tags : aubry, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

04/10/2014

Avec Martine Aubry, le silence dure deux ans par LEXPRESS.fr


Avec Martine Aubry, le silence dure deux ans par LEXPRESS

11:39 Publié dans Vidéo | Tags : aubry, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

Eviction des frondeurs: Martine Aubry regrette une "mesquinerie" BFMTV


Eviction des frondeurs: Martine Aubry regrette... par BFMTV

00:38 Publié dans Vidéo | Tags : aubry, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

26/09/2014

L'actualité des socialistes du 22 au 27 septembre (mise à jour)

27 septembre

Le Lab - Les ABCD de la langue de bois par Najat Vallaud-Belkacem

Détrompez-vous, Najat Vallaud-Belkacem n'est plus porte-parole du gouvernement. Mais la ministre de l’Éducation nationale a gardé une habitude caractéristique de son ancienne fonction : la langue de bois (chose pour laquelle elle a d'ailleurs été primée dans le palmarès des "PS d'or").

Le Nouvel Obs - Grève Air France : Matignon rejette la médiation exigée par les pilotes

Le principal syndicat des pilotes conditionne la levée du mouvement à la nomination d'un médiateur.

Libé - Vers une mesure «anti-Thévenoud» à l’Assemblée

HISTOIRE Comment éviter un nouveau scandale Thévenoud, ce député PS devenu ministre et débarqué du gouvernement après neuf jours pour inconséquence fiscale ? Interrogé par Mediapart, le déontologue de l’Assemblée nationale, Ferdinand Mélin-Soucramanien (successeur de Noëlle Lenoir) prône, comme Christiane Taubira, la ministre de la Justice, la mise en place d’un «quitus fiscal».

Le Lab - Le livre de Michel Sapin, "L’Ecume et l’Océan", fait un bide en librairie

Les livres de politiques ne font pas tous autant recette que celui de Valérie Trierweiler, devenue millionnaire en quelques semaines grâce à Merci pour ce moment. Et Michel Sapin, ami de trente ans de François Hollande, peut en témoigner.

Libé - Sarkozy + Assouline = deux fois plus de bobards

DESINTOX Le sénateur PS de Paris s'est fait un plaisir hier de reprendre les mensonges énoncés par Sarkozy... en rajoutant lui même bonne couche d'intox

Le Monde - François Hollande pointe « des manquements » lors du retour de djihadistes présumés

De New York, le président de la France, François Hollande, a réagi, mercredi 24 septembre, à l'imbroglio causé par le retour en France de trois djihadistesprésumés, expulsés de Turquie la veille. Le chef de l'Etat a reconnu qu'il y avait eu « à l'évidence des manquements » alors que les individus sont parvenus à rentrer en France sans être inquiétés. M. Hollande a jugé nécessaire de renforcer la coopération avec la Turquie, estimant qu'elle était « indispensable ».

26 septembre

RFI - Assassinat d'Hervé Gourdel: «un acte odieux et abject »

Les réactions affluent après l'annonce de l'assassinat de l'otage français en Algérie, Hervé Gourdel. Tous se disent horrifiés par cette exécution «odieuse». Selon François Hollande, Alger promet ce soir de « mobiliser toutes les forces possibles pour retrouver les assassins».

25 septembre

Aqui - La Fête de la Rose du PS landais s'annonce frondeuse

.... Pour le meeting au Hall des sports de Soustons après le traditionnel banquet, c'est Pierre-Alain Muet qui est annoncé à la tribune samedi après-midi, au côté de Laura Slimani, présidente des Jeunes socialistes et Renaud Lagrave, premier fédéral des Landes. Le député du Rhône, ex-conseiller de Lionel Jospin, n'était a priori pas attendu du côté de l'aile gauche du PS. Mais par la force des choses, cet économiste chevronné qui s'oppose à une politique de l'offre « absurde », s'est rapproché des « frondeurs »

Le Nouvel Obs - "La trahison" de Hollande ? Mauduit, en bloc et en détail

Dans son dernier livre, le journaliste de Médiapart établit un lien direct entre "la trahison" de Hollande et la "corruption" de ses soutiens. Si la thèse est claire, la démonstration, elle, l’est beaucoup moins.

Libé - Hollande rate une nouvelle inversion de courbe

A force, cela va ressembler à une malédiction. A chaque fois que, dans la noirceur de l'économie française, François Hollande croit discerner un signal positif, cette petite flamme de l'espoir est douchée par des chiffres vengeurs. Il avait cru voir une stabilisation du chômage ? Celui ci est reparti à la hausse. Il avait décelé un frémissement de la croissance ? Le PIB national est collé au plancher depuis le début de l'année. Et voilà qu'Hollande va devoir à nouveau déchanter, victime cette fois du taux de marge qui, après avoir un peu grimpé au premier trimestre vient de dégringoler illico au deuxième, selon un rapport de l'Insee publié ce mardi.

24 septembre

Le Lab - "Connard", "mépris"... l'explication musclée entre le député PS Oliver Dussopt et Emmanuel Macron

La phrase d'Emmanuel Macron sur les ouvrières "illettrées" de Gad, mercredi 17 septembre sur Europe 1, a choqué, à droite comme à gauche. Elle a même été à l'origine d'un échange pour le moins musclé entre le député PS de l'Ardèche Olivier Dussopt et le ministre de l'Économie, dans les couloirs de l'Assemblée.

Le Monde - Aquilino Morelle « Certains avaient planifié de longue date mon élimination politique »

Pendant un peu moins de deux ans, il occupa l'’un des bureaux les plus convoités de la République, à deux pas de celui de François Hollande. Conseiller politique mais aussi responsable de la communication, Aquilino Morelle avait dû quitter ce poste précipitamment, le 18 avril, au lendemain de la parution d'’un article de Mediapart affirmant qu’'il avait conseillé des laboratoires pharmaceutiques alors qu'il était à l'’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

Libé - Aquilino Morelle : «Ca va saigner»

L'ancien conseiller du président de la République estime, dans des entretiens à la presse, qu'il a été exfiltré de l'Elysée car il «gênait» et réfute que ses agissements constituent une «affaire Morelle»

Le Lab - Pour Bernard Combes, conseiller du président, François Hollande sera "évidemment" candidat en 2017

"EVIDEMMENT"François Hollande sera-t-il candidat à sa propre succession en 2017 ? Si le principal intéressé a refusé de s’exprimer sur ce sujet le 18 septembre lors de sa conférence de presse, ses principaux conseillers le font pour lui. C’est Bernard Combes, maire de Tulle et conseiller à l'Elysée, qui s’est confié dans un reportage sur publicsenat.fr.

Libé - Pouria Amirshahi veut renouer avec les déçus de la gauche

«Nous voulons reparler à tous ces acteurs engagés qui sont déçus par la gauche au pouvoir», confie le député socialiste des Français de l’étranger, Pouria Amirshahi, un des parlementaires «frondeurs». Samedi, pour renouer le dialogue, ce proche de Benoît Hamon réunira à la salle parisienne de la Bellevilloise des représentants d’Attac, du collectif ACLeFeu, mais aussi des salariés qui ont lutté lors du conflit des Fralib ou l’acteur Philippe Torreton et le fondateur de Mediapart Edwy Plenel.

23 septembre

Slate - Martine Aubry est-elle en train de devenir la Alain Juppé de la gauche?

À égale distance de «frondeurs» qui la rêvent en chef de file et de membres du courant majoritaire qui attendent d’elle un soutien salutaire au président, elle pourrait redevenir une figure centrale du paysage de gauche en contribuant à l’apaisement des contentieux.

Le Monde - Au PS après le retour de Sarkozy : « On ne va plus être seuls à boxer sur le ring »

Ils en étaient venus eux aussi, ces derniers jours, à attendre avec impatience son retour. Les socialistes sont presque soulagés de voir Nicolas Sarkozy réapparaître dans le champ politique. Sa capacité à attirer la lumière médiatique tombe à pic pour un exécutif qui ne sera pas mécontent de faire un peu moins la une des journaux, entre remaniement et crise de groupe à l’Assemblée. « Le retour de Sarkozy, c’est du pain bénit pour le gouvernement et le PS : enfin, on ne va plus être seul à boxer sur le ring », confie un dirigeant du Parti socialiste.

Le Point - Cambadélis : Sarkozy a "la rancune au coeur et la revanche à l'esprit"

Le patron du PS Jean-Christophe Cambadélis a vu un Nicolas Sarkozy "la rancune au coeur et la revanche à l'esprit" lors de son intervention télévisée dimanche soir et l'a accusé de "caresser un sentiment islamophobe" en évoquant une refonte de Schengen.

Le Figaro - Les socialistes ravis et inquiets de retrouver leur meilleur ennemi

Avec un mélange d'impatience, de crainte et de fascination, les socialistes ont retrouvé leur meilleur ennemi. Dimanche, ils étaient nombreux devant leur télévision pour observer Nicolas Sarkozy effectuer son grand retour. Il ne les a pas déçus. «Ça m'a fasciné. Le personnage est tellement incroyable!... Il tient cinq minutes sur “j'ai changé” et après, c'est distribution générale de paires de baffes», s'amuse un responsable socialiste qui, comme beaucoup de ses camarades, voit plutôt d'un bon œil ce come-back attendu de l'ancien chef de l'État.

Le JDD - Hollande et "le président d'hier"

François Hollande a chargé le patron du PS et ses ministres de répondre à Nicolas Sarkozy.

François Hollande l'a déjà battu. Le pouvoir se sent donc en terrain connu et ne cesse de banaliser le retour de Nicolas Sarkozy. Qu'est-ce que cela change dans la vie politique? "Rien", balayait Manuel Valls samedi après-midi en marge de sa visite du réservoir Montsouris, à Paris, pour les Journées du patrimoine. "Dans ma fonction de chef du gouvernement, je ne dois pas être préoccupé par ce type d'affaires sur la vie du parti d'opposition.

22 septembre

Le Lab - Gérard Collomb s'autoproclame "Deng Xiaoping de la France" devant des journalistes chinois

Il n'a cessé de l'appeler de ses voeux, et de se féliciter du virage social-démocrate de François Hollande. Et use de son sens aigu de la comparaison pour expliquer aux chinois qui il est. Gérard Collomb, maire socialiste de Lyon, a récemment reçu des journalistes chinois à sa mairie, et Le Progrès raconte également l'éclair de lucidité de Gérard Collomb

Le Lab - Emmanuel Macron sur les "illettrées" de Gad : "Parfois, on fait des erreurs de débutant"

LA POLITIQUE, ÇA S'APPREND - Il est ministre de l'Économie mais n'en reste pas moins un "petit nouveau" en politique. Alors forcément, le risque de faire un faux-pas n'est pas négligeable. Emmanuel Macron s'en est rapidement rendu compte, après sa toute première interview depuis sa nomination, mercredi 17 septembre sur Europe 1.

Soupçonné par un journaliste de Mediapart d'avoir usurpé ses diplômes, Jean-Christophe Cambadélis dit avoir "une petite idée" des personnes qui ont "ourdi ce complot"

Le JDD - Première tranche d'impôt : une suppression très politique

Manuel Valls a surpris mercredi en annonçant la suppression de la première tranche. Explications.

Manuel Valls a pris tout le monde par surprise. Mercredi, il a annoncé une baisse d'impôt pour les foyers modestes, initialement préparée pour son discours de politique générale. Le Premier ministre et le gouvernement ont dû néanmoins s'y reprendre à trois fois pour en donner les détails. L'essentiel pour l'exécutif était d'afficher une mesure fiscale favorable pour 2015, concernant la moitié des foyers. Et réduire le nombre de ménages imposables. "Nous allons sortir de l'impôt davantage de contribuables que ceux qui y sont entrés depuis trois ans", promet-on à Bercy. Par rapport à 2013, quelque 6 millions de familles paieraient moins et trois millions seraient exonérées.