Ils auraient peut-être dû tourner sept fois leur langue dans leur bouche. Les encouragements électoraux de Christophe Castaner et Gérard Collomb juste avant l’élection législative partielle dans la 8e circonscription de Haute-Garonne ressemblent aujourd’hui à des boomerangs chargés d’enseignements après la qualification très large du candidat socialiste, Joël Aviragnet, pour le deuxième tour.

Lire la suite
______________________
______________________