Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2013

L'actualité des socialistes du 24 au 30 juin (mise à jour)

A la une

Le Point - Didier Migaud, l'homme qui désespère Solférino

Lorsqu'il était président de la commission des Finances de l'Assemblée et qu'il pourfendait la politique fiscale de Nicolas Sarkozy, Didier Migaud faisait l'unanimité au sein du Parti socialiste. Mais les choses ont bien changé depuis que le député "le plus interventionniste de l'hémicycle" a pris la tête de la Cour des comptes en 2010, qu'il a dû rendre sa carte du PS et relaie des recommandations à l'encontre de la politique de son ancien parti désormais aux manettes de l'État. Car pour tenir l'engagement de baisse des dépenses, les sages de la Rue Cambon n'ont pas hésité à remettre en cause la gestion de secteurs jusque-là verrouillés par le gouvernement : ils étrillent celle du "mammouth", l'Éducation nationale, rare rescapée de la politique de rigueur instaurée par le président de la République, préconisent une diminution des revalorisations des prestations sociales, une révision des avantages familiaux de retraite, pointent du doigt le nombre de fonctionnaires et leurs conditions de travail avantageuses, et vont même jusqu'à dicter la marche à suivre à l'exécutif en lui proposant, par exemple, de supprimer 10 000 postes par an dans la fonction publique.

28, 29, 30 juin

Le Figaro - Le PS veut toujours le droit de vote des étrangers

Les réformes de la Constitution promises par François Hollande semblent reportées sine die. Mais les socialistes ne l'entendent pas de cette oreille notamment sur une promesse datant de François Mitterrand.

Libé - Ayrault : «Malheureusement, la Cour des comptes dit vrai»

Dans un rapport publié jeudi, l'Institution prévoit un dérapage du déficit public supérieur aux prévisions, qui pourrait dépasser les 3,7% du PIB en 2013. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a déclaré jeudi que, «malheureusement, du fait de l’absence de croissance», la Cour des comptes avait raison de craindre un dérapage du déficit public en 2013 par rapport aux prévisions.

L'Express - Trois mandats et puis s'en va? Les députés sont divisés

Un amendement déposé par une trentaine de députés PS a été adopté lors du passage en commission du projet de loi sur le non-cumul des mandats. Il propose, au grand dam d'une majorité d'élus, de limiter le nombre de mandats successifs à trois.

Libé - Une sénatrice PS souhaite la transparence sur la réserve parlementaire

Laurence Rossignol souhaite un amendement étendant à cette enveloppe la loi sur la transparence de la vie politique. La sénatrice PS Laurence Rossignol va déposer un amendement sur la transparence des réserves parlementaires, une somme mise à la disposition des députés et sénateurs pour financer des projets dans leurs circonscriptions.

Le Monde - Le gouvernement soutient "sur le fond" la charge de Montebourg contre Barroso

Le gouvernement français partage "sur le fond" les propos du ministre Arnaud Montebourg qui a accusé le président de la Commission européenne d'être "le carburant du Front national", a assuré mercredi 26 juin la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

27 juin

Libé - PS français et SPD allemand prêts à la bagarre

Récit Merkel la «paresseuse», Barroso l'«archaïque»... Invité à Paris, le patron des sociaux-démocrates allemands a rencontré le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, pour parapher une déclaration commune... et lancer quelques piques.

Le Point - Le Qatar met Hollande en colère !

Ce n'est pas le genre à piquer des colères, mais François Hollande a fait connaître son mécontentement à ses conseillers à propos de sa visite officielle au Qatar. "On a affaire à une équipe d'amateurs", soutient un visiteur du soir du président de la République. Il est en effet pour le moins étonnant d'effectuer un voyage officiel à Doha la veille de l'abdication de l'émir. Hollande a rencontré des gens qui ne sont plus au pouvoir aujourd'hui !

Le Monde (abonnés) - Le PS préfère repousser les débats sur la montée du FN

L'un se dit "atterré", l'autre, "effondré", le troisième, "sidéré". S'il est fréquent d'entendre des responsables socialistes s'affliger de l'état d'atonie dans lequel est plongé leur parti, certains sentiments exprimés mardi 25 juin ont néanmoins de quoi surprendre par la profondeur du malaise qu'ils dénotent. En cause : l'absence quasi totale de discussion collective après la débâcle essuyée par le PS à l'occasion de l'élection législative partielle organisée les 16 et 23 juin dans la 3e circonscription du Lot-et-Garonne.

Le Monde (abonnés) - Cumul des mandats : la majorité veut limiter les débats

Cette fois, la jouer discret, rapide et sans trop de vagues. Pas question que le texte sur le non-cumul, examiné mardi 25 et mercredi 26 juin en commission de l'Assemblée nationale, connaisse les mêmes péripéties que celui sur la transparence de la vie publique, adopté mardi après deux mois de tergiversations.

L'Usine Nouvelle - Christian Eckert, député PS, tire à vue sur le crédit compétitivité

Dans un billet de blog, le rapporteur du budget de l’Assemblée nationale déplore un Crédit impôt compétitivité emploi qui loupe sa cible. Le Crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE) ne fait pas l’unanimité dans les rangs de la majorité. Christian Eckert, député PS de Meurthe-et-Moselle et rapporteur du budget de l’Assemblée nationale, ne ménage pas le gouvernement dans un billet de blog intitulé "Le budget, ça compte… le reste aussi !"

Le Nouvel Obs - EXCLUSIF. Hollande réplique à Cahuzac

Dans un livre à paraître le 4 juillet, dont "le Nouvel Obs" publie des extraits, le chef de l'Etat répond pour la première fois aux attaques de son ancien ministre du Budget.

Slate - Villeneuve-sur-Lot: 20% des électeurs PS auraient voté FN au second tour

«Aucun électeur de gauche n’a voté pour le Front national au second tour.» C’est ce qu’a dit le chef du groupe socialiste à l’Assemblée, Bruno Le Roux, au lendemain de l’élection du candidat UMP Jean-Louis Costes (53,76%) contre Etienne Bousquet-Cassagne (FN, 46,24%) dans l’ancienne circonscription de Jérôme Cahuzac.

Les Inrocks - Montée du FN à Villeneuve-sur-Lot : au PS, on se divise

Passé de mode, le front républicain ? Le haut résultat du candidat du FN, dimanche soir, à Villeneuve-sur-Lot, ne cesse de déclencher des remous à gauche comme à droite.

L'Express - "Lyon est une ville de 3e rang"

Pour L'Express, Paul Boino, directeur de l'institut d'urbanisme de Lyon et coauteur de Lyon: la production de la ville (Parenthèses, 2009), pointe les incohérences de l'aménagement de la région lyonnaise. Entretien. 

Le Parisien - Claude Bartolone : « Je considère M. Barroso comme un homme dépassé»

L'ambiance entre la gauche et José Manuel Barroso, le président portugais de la Commission européenne, est toujours aussi tendue.

26 juin

Le Nouvel Obs - Vincent Peillon annonce 10.000 postes de plus dans l'Education

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Education nationale a annoncé mercredi sur Europe 1 la création de 10.000 postes supplémentaires dans l'enseignement secondaire, notamment pour assurer la sécurité des établissements et des élèves et l'accueil.

Le Monde - La gauche tétanisée par ses défaites et la montée en puissance du FN

Atomisée. La gauche panse ses blessures après le désastre de la législative partielle du Lot-et-Garonne, où elle a été éliminée dès le premier tour. Au lendemain de la la victoire du candidat UMP, Jean-Louis Costes, dimanche 23 juin, l'heure est au décompte des victimes et au coup de projecteur sur le champ de bataille.

Le Monde - Budget 2014 : Matignon desserre la vis sur le social

Signées lundi soir par le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, les lettres plafonds fixant, pour chaque ministère, l'évolution des crédits et des emplois, ont été envoyées mardi 25 juin à chaque ministre de plein exercice. Comme cela avait été explicitement envisagé dès le 8 mars dans la lettre de cadrage, un effort supplémentaire important a été décidé en faveur de la mission emploi, dont les crédits vont augmenter d'un milliard d'euros, soit près de 10 %.

Europe 1 - Municipales : le PS a besoin de ses alliés

Après Villeneuve-sur-Lot, François Hollande veut une véritable union de la gauche en 2014. Panique à bord chez les socialistes. Comment limiter les dégâts en vue des municipales de 2014 ? La question hante le PS, après l'élimination du candidat socialiste au premier tour de la législative partielle à Villeneuve-sur-Lot, suivie au second tour, par un score honorable du Front national.

Le Monde - Transparence et fraude fiscale : l'Assemblée vote une batterie de mesures

Promis au lendemain des aveux de Jérôme Cahuzac concernant la détention d'un compte bancaire en Suisse, les projets de loi sur la transparence de la vie publique et sur la lutte contre la fraude fiscale ont été adoptés mardi 25 juin en première lecture par les députés. Les textes ont fait l'objet de nombreuses tractations et certaines mesures voulues par l'exécutif ont été aménagées ou retoquées par les députés. Le Monde.fr fait le point sur le contenu des projets de loi.

Le Monde - Villeneuve-sur-Lot : "Il faut une stratégie collective contre le FN"

Matthias Fekl, 35 ans, est député de la 2e circonscription du Lot-et-Garonne, premier secrétaire de la fédération socialiste du département et conseiller régional d'Aquitaine.

25 juin

Libé - Moscovici accuse l'opposition de «mensonge» sur le déficit

Dans un rapport révélé lundi, les députés UMP et UDI ont calculé que le déficit de l'Etat devrait dépasser les 80 milliards d'euros fin 2013, au lieu des 61,6 milliards prévus par la loi de finances

Le Nouvel Obs - Vidalies: il était nécessaire de répondre à la commission européenne

Alain Vidalies (PS), ministre délégué aux Relations avec le Parlement, a assuré mardi qu'il était "nécessaire" de répondre à la Commission européenne après ses critiques contre la politique française, qu'elle n'a pas pour rôle de "définir". Le responsable socialiste était interrogé par LCI sur la virulente polémique entre le président de la Commission José Manuel Barroso et le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg.

Les décodeurs - Coût du travail, mondialisation et politique d’austérite, les imprécisions d’Arnaud Montebourg

Ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg était l'invité, dimanche 23 juin, de "Tous politiques", une émission de France Inter dont Le Monde et l'AFP sont partenaires. Comme chaque semaine – et pour la dernière fois cette année –, nous avons passé au crible ses propos.

Le Figaro - Après Villeneuve-sur-Lot, Hollande veut rejouer l'union de la gauche

Huit législatives partielles et huit échecs pour le PS. L'élimination du candidat PS la semaine dernière à Villeneuve-sur-Lot, suivie du score important obtenu par le candidat FN au second tour, a semé le doute, au sommet de l'État. «L'inquiétude monte», admet un ministre. Signe que l'heure est grave, on reconnaît même à l'Élysée que «quelques électeurs socialistes» ont voté pour le FN dimanche.

Libé - Villeneuve : Désir appelle à répondre au «fond des inquiétudes»

Réactions Après la défaite socialiste lors des législatives partielles dans le Lot-et-Garonne, le Premier secrétaire du PS estime qu'il faut «intensifier» la lutte pour l'emploi.

Libé (abonnés) - Bousculé, le PS hésite sur une stratégie

Décryptage Les socialistes les plus jeunes voudraient balayer les vieux réflexes anti-FN, qui ne fonctionnent plus. Par LILIAN ALEMAGNA
Les socialistes ont croisé un fantôme à Villeneuve-sur-Lot. Celui du 21 avril 2002. Le FN au second tour, la gauche éliminée dès le premier et cette équation à laquelle le PS ne trouve pas la solution : comment contrer le Front national sans le diaboliser - ça n’a pas marché - ni participer à sa banalisation ?

Le Monde (abonnés) - Villeneuve-sur-Lot : le symptôme d'une crise profonde au PS

C'est la sénatrice socialiste de l'Oise, Laurence Rossignol, qui posait récemment la question entre la poire et le fromage : "Quelle est la bonne longueur de corde entre le parti et le gouvernement ? Jusqu'où peut-on la tendre ?", s'interrogeait la porte-parole du PS. Plus d'un an après l'élection de François Hollande à l'Elysée et huit mois après la désignation d'Harlem Désir comme premier secrétaire du PS, aucun socialiste n'a encore trouvé la réponse.

Libé (abonnés) - Hollande, l’envers du discours

Grand angle Lui Président, il tient à réécrire chacun de ses discours, à la différence de son prédécesseur. Lui Président, il ne délègue pas sa parole, pour le meilleur et pour le pire. Comment les plumes de l’Elysée s’accommodent-elles de cette tutelle ? Petit tour en coulisses.

Tribune de Lyon - PS. Collomb veut se faire entendre

Cette fois, Gérard Collomb semble décidé à faire entendre ses idées. Voilà des années que le maire de Lyon plaide en faveur d’une ligne sociale-réformiste et qu’il tente de convaincre les socialistes de la pertinence de son “modèle lyonnais”, inspiré de Saint Simon, qui donne la priorité aux entreprises

Le Monde - Les associations de banlieue réclament "du concret" à Hollande

Deux mois séparent les deux déjeuners avec le président de la République et c'est toujours le même espoir. Lundi 24 juin, pour la deuxième fois, François Hollande avait convié les représentants d'associations de banlieue. Le 26 avril, il les avait reçus, écoutés, avait acquiescé à leur état des lieux alarmant des quartiers populaires, pour finalement leur demander de lui apporter des propositions concrètes.

Le Monde - Barroso répond à Montebourg et compare une partie de la gauche française à l'extrême droite

La Commission européenne a réagi avec virulence, lundi 24 juin, aux dernières attaques contre son président, en assimilant une partie de la gauche française à l'extrême droite, en pleine polémique en France sur une nouvelle poussée du Front national.

Les Echos - UE: Montebourg dénonce le "fétichisme des 3%" pour les déficits publics

Le ministre français du Redressement productif Arnaud Montebourg a dénoncé vendredi le "fétichisme des 3%" de déficit public maximum fixé par le Pacte de stabilité et estimé que la croissance en Europe était étouffée par "l'obsession des comptes publics" et les plans d'austérité.

24 juin

Dans une interview désormais culte au journal La Provence, la députée PS Karine Berger se considère comme « l’un des députés les plus visibles ». C’est certainement le cas depuis la publication de cette interview qui a déclenché l’hilarité générale, notamment sur les réseaux sociaux.

Le Figaro - Laurent Bouvet : «Le front républicain ne prend plus électoralement»

INTERVIEW -  Selon le politologue, une partie de l'électorat n'a plus envie de voter pour des candidats dont il n'attend plus rien et auxquels il ne fait plus confiance. C'est parmi les abstentionistes que le FN recrute ses nouveaux électeurs.

Le Monde - Nouvelle chute de popularité de François Hollande

La cote de popularité de François Hollande a connu une rechute en juin, après une brève embellie le mois précédent, selon le baromètre mensuel de l'Ifop pour le Journal du dimanche. Le président français ne bénéficie que de 26 % d'opinions favorables (contre 29 % auparavant), son premier ministre Jean-Marc Ayrault perdant deux points à 31 %.

Le Lab Europe 1 - Stéphane Le Foll s'occupe-t-il plus du PS que de l'agriculture ? Son entourage démine les accusations de la FNSEA

Non, Stéphane Le Foll ne consacre pas moins de temps aux agriculteurs qu'au PS. C'est le message martelé par le ministère de l'Agriculture après les critiques du président de la FNSEA, Xavier Beulin.

Le Monde - A Villeneuve-sur-Lot, le front républicain en lambeaux

Au soir du premier tour de l'élection législative partielle dans la 3e circonscription du Lot-et-Garonne, dimanche 16 juin, le candidat socialiste, Bernard Barral, éliminé, avait appelé à "faire barrage" au FN. Appel relayé par les responsables locaux et nationaux du PS. Le candidat de l'UMP, Jean-Louis Costes, avait mollement saisi la main tendue par son rival, tandis que Jean-François Copé et François Fillon appelaient les électeurs à se mobiliser derrière lui "afin de sanctionner la politique conduite par François Hollande".
__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________

Les commentaires sont fermés.