Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mendes france

  • Le mystère Mendès-France - Toute L'Histoire

    Quel nom, dans notre histoire contemporaine, éveille autant d'échos, pour avoir été si brièvement associé au pouvoir ? On dirait que ce nom de Mendès France exprime ce qui aurait dû être plus encore que ce qui a été. Voici un homme qui, n'ayant exercé l'autorité de l'État que quelques semaines en 1938 sous l'égide de Léon Blum, puis de 1943 à 1945 dans la mouvance de Charles de Gaulle, et huit mois en 1954 et 1955 au sommet des responsabilités, a su néanmoins s'imposer comme le symbole d'une conception de la vie publique, démontrant que l'action politique n'est pas avilissante par nature, ni le pouvoir pervers par essence.

  • Apostrophes : Pierre Mendès France "Le bilan de Mai 68" | Archive INA

    23 janvier 1976

    Témoignage de Pierre MENDÈS FRANCE sur sa participation au meeting de la gauche non communiste au stade de Charléty le 27 mai 1968. Rappel du contexte socio-politique de mai 68 par Pierre MENDÈS FRANCE et explication sur sa présence à Charléty : "je n'avais pas le droit de ne pas me tenir au courant de ce qu'ils [les jeunes] exprimeraient... il n'a jamais été question que je prenne la parole"

  • Sélection d'été : Fondation Jean Jaurès - Pierre Mendès France en 1968

    Comment Pierre Mendès France a-t-il compris les mouvements et les enjeux de 1968 ? Quelle a été son appréciation politique de cette période ? Quelles sont pour lui les conséquences de son échec aux élections législatives à Grenoble en juin 1968 et de l’élection présidentielle de 1969 ? Au-delà, quels sont les enseignements qu’il en retient pour la recomposition de la gauche socialiste qui aboutit à la victoire de François Mitterrand en 1981 ? La première table ronde de la rencontre "Pierre Mendès France, Mai 1968 et après..." est introduite et présidée par Alain Chatriot, professeur des universités, Sciences Po, et fait intervenir : - Anne-Laure Ollivier, professeure en classes préparatoires littéraires au lycée Camille Guérin (Poitiers) : Pierre Mendès France, François Mitterrand et la FGDS, - Gilles Richard, professeur des universités, université Rennes 2 : Pierre Mendès France, Pompidou, les droites.

  • Sélection été : Apostrophes : Pierre Mendès France "Le bilan de Mai 68" | Archive INA

    23 janvier 1976

    Témoignage de Pierre MENDÈS FRANCE sur sa participation au meeting de la gauche non communiste au stade de Charléty le 27 mai 1968. Rappel du contexte socio-politique de mai 68 par Pierre MENDÈS FRANCE et explication sur sa présence à Charléty : "je n'avais pas le droit de ne pas me tenir au courant de ce qu'ils [les jeunes] exprimeraient... il n'a jamais été question que je prenne la parole" Images d'archive INA Institut National de l'Audiovisuel

  • Fondation Jean Jaurès - Pierre Mendès France et la recomposition de la gauche après 1968

    Comment Pierre Mendès France a-t-il compris les mouvements et les enjeux de 1968 ? Quelle a été son appréciation politique de cette période ? Quelles sont pour lui les conséquences de son échec aux élections législatives à Grenoble en juin 1968 et de l’élection présidentielle de 1969 ? Au-delà, quels sont les enseignements qu’il en retient pour la recomposition de la gauche socialiste qui aboutit à la victoire de François Mitterrand en 1981 ?

    La seconde table ronde de la rencontre "Pierre Mendès France, Mai 1968 et après..." est animée par Emmanuel Laurentin, producteur à France Culture, administrateur de l’Institut Pierre Mendès France, et fait intervenir :
    - Robert Chapuis, ancien ministre, membre du Bureau national du PSU en 1968 : Pierre Mendès France au PSU et au-delà,
    - Vincent Duclert, chercheur au CESPRA (EHESS), professeur des universités associé à Sciences Po : Le soutien de Pierre Mendès France à la gauche socialiste jusqu’en 1981,
    - François Stasse, conseiller d’État : Pierre Mendès France, une vision du monde.

  • Fondation Jean Jaurès - Pierre Mendès France en 1968

    Comment Pierre Mendès France a-t-il compris les mouvements et les enjeux de 1968 ? Quelle a été son appréciation politique de cette période ? Quelles sont pour lui les conséquences de son échec aux élections législatives à Grenoble en juin 1968 et de l’élection présidentielle de 1969 ? Au-delà, quels sont les enseignements qu’il en retient pour la recomposition de la gauche socialiste qui aboutit à la victoire de François Mitterrand en 1981 ?

    La première table ronde de la rencontre "Pierre Mendès France, Mai 1968 et après..." est introduite et présidée par Alain Chatriot, professeur des universités, Sciences Po, et fait intervenir :
    - Anne-Laure Ollivier, professeure en classes préparatoires littéraires au lycée Camille Guérin (Poitiers) : Pierre Mendès France, François Mitterrand et la FGDS,
    - Gilles Richard, professeur des universités, université Rennes 2 : Pierre Mendès France, Pompidou, les droites.