Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/06/2014

L'actualité des socialistes du 9 au 16 juin (mise à jour)

A la une

Le Monde - Manuel Valls : « La gauche n'a jamais été aussi faible »

Face aux risques de division de sa majorité avant le vote crucial sur le projet de loi de finances rectificative (PLFR), Manuel Valls n'y est pas allé par quatre chemins. « La gauche peut mourir », a-t-il assené lors du Conseil national du Parti socialiste à la maison de la Chimie à Paris, samedi 14 juin. « Elle n'a jamais été aussi faible dans l'histoire de la Ve République », a-t-il ajouté, en référence à la gifle des européennes.

13, 14 et 15 juin

Le Monde - Benoît Hamon, un ministre entre deux costumes

Rue de Grenelle, chaque jour apporte son lot de turbulences. Benoît Hamon est-il dépassé par les événements ? Lundi 9 juin, le président du Conseil supérieur des programmes (CSP), Alain Boissinot, remet sa démission, laissant le chantier des programmes de la maternelle au collège, l'enseignement de la morale laïque et d'autres pans majeurs de la refondation de l'école.

Libé - Valls au PS: «le risque de voir Marine Le Pen au second tour de la présidentielle existe»

Le Premier ministre, qui s'exprime devant le conseil nationa, a aussi prévenu que «la gauche n'a jamais été aussi faible» depuis 1958 et «peut mourir».

Laurent Baumel - Interview sur LCI après mon rendez-vous avec le Premier ministre 

J’étais hier soir l’invité de LCI pour évoquer le rendez-vous que j’ai eu à Matignon avec Manuel Valls et d’autres collègues de l’Appel des 100.

Le Monde - De la City à l'Elysée, le profil de Laurence Boone irrite la gauche

« J'ai des inclinations de gauche », assure au Monde Laurence Boone. La précision est d'importance. Car l'annonce, mercredi 11 juin, de l'arrivée à l'Elysée de celle qui remplacera dans une quinzaine de jours Emmanuel Macron comme conseiller pour les affaires macroéconomiques, a fait jaser dans la majorité. La nouvelle entrante ne procède ni de l'appareil socialiste ni de la haute fonction publique : elle débarquera directement de la City londonienne au cabinet de François Hollande, ce qui suscite, évidemment, le débat.

L'Express - Élysée: "La nomination de Laurence Boone n'est pas un bon signal"

En choisissant pour conseillère une économiste de banque qui a eu des propos très durs sur "l'absence de politique économique du gouvernement", François Hollande a surpris. Mais il a aussi inquiété les députés PS frondeurs
 
 
Le compte à rebours est engagé. A trois mois d'une rentrée scolaire qui doit voir 100 % des écoliers revenir à l'école une matinée supplémentaire, la plupart des villes en sont à ajuster, parfois difficilement, leur futur emploi du temps. Près de 1 400 communes se sont saisies de la possibilité d'« assouplissement » offerte par le ministre de l'éducation, Benoît Hamon, pour regrouper sur une seule après-midi leurs ateliers. Paris, elle, propose des « aménagements ».
 
 
Comment faire plus avec moins ? C'est, une nouvelle fois, la périlleuse équation à laquelle est confronté le gouvernement à l'occasion de la présentation du projet de loi de finances rectificative (PLFR), mercredi 11 juin en conseil des ministres, qui précède d'une semaine celle du projet de loi de financement rectificative pour la Sécurité sociale (PLFRSS).
 
 
C'est une des priorités affichées du quinquennat. Un thème majeur servi par deux lois portées par l'ex-ministre du logement Cécile Duflot. Le logement va-t-il devenir un point de fragilité supplémentaire pour François Hollande ?
 
 
Si la région Midi-Pyrénées se cherche un compagnon, qu'elle se mette en ménage avec l'Aquitaine ! C'est, en substance, le message qu'a envoyé Christian Bourquin, président (ex-PS) de la région Languedoc-Roussillon, à Martin Malvy, son homologue de Midi-Pyrénées.

France 3 - Barbara Romagnan: « L’argent public est gaspillé »

Pour Barbara Romagnan, les solutions du gouvernement face à la crise sont « injustes et pas efficaces » (DR)

Elle fait partie de ceux qu’on appelle « les députés frondeurs ». Ceux qui, au groupe PS à l’Assemblée, s’affranchissent plus souvent qu’à leur tour des consignes de vote. Barbara Romagnan n’a voté ni la confiance à Manuel Valls, ni le plan de 50 milliards d’économies du Premier ministre, ni la réforme des retraites ou l’accord sur l’emploi du précédent gouvernement. 

12 juin

Direct matin - Cambadélis tend la main à gauche et aux écologistes

Après les récentes claques électorales, le patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis, veut raffermir les liens avec les autres formations de gauche et les écologistes, sans pour autant ressusciter la défunte "gauche plurielle".

Le Parisien - Budget : Valls va recevoir des députés PS frondeurs

Des députés socialistes frondeurs, auteurs de contre-propositions économiques et sociales, doivent rencontrer le Premier ministre, ce mercredi soir, le jour même de la présentation du budget rectificatif pour 2014.

Le Parisien - Laurence Boone : de Barclays Capital à l'Elysée

Et une femme de plus ! En passe de devenir conseillère économique à l'Elysée, Laurence Boone est la troisième femme du nouveau casting de . A cette économiste chevronnée, âgée de 45 ans, d'éclairer à partir de la mi-juillet le sur, notamment, le « retournement » qu'il avait annoncé.

Metro - Eduardo Rihan Cypel sur le Budget: «Tout peut être discuté, il n'y a pas de tabous»

INTERVIEW - L'ex-porte-parole du PS défend le projet de finances rectificatif du gouvernement mais souhaite que les classes moyennes soient soulagées...

Quelle réforme faut-il pour remettre le service public sur les rails ?

Projet de loi ferroviaire
- See more at: http://www.humanite.fr/quelle-reforme-faut-il-pour-remettre-le-service-public-sur-les-rails-544147#sthash.glGNoj5o.dpuf

L'Humanité - Quelle réforme faut-il pour remettre le service public sur les rails ? Projet de loi ferroviaire

Débat avec Gilbert Garrel, secrétaire général de 
la fédération CGT des cheminots, Gilles Savary, député PS et rapporteur du projet de loi sur la réforme ferroviaire et André Chassaigne, député PCF.

Les Echos - Les frondeurs du PS proposent leur contre-budget

Les députés PS de l’« Appel des 100 » ont publié leur plate-forme budgétaire. Ils veulent cibler les aides aux entreprises et relancer le pouvoir d’achat. Ils passent à nouveau à l’offensive sur le terrain des propositions. A quelques jours de la présentation en Conseil des ministres des collectifs budgétaires pour l’Etat et la Sécurité sociale, les députés frondeurs du PS ont envoyé hier soir un texte aux président, Premier ministre et premier secrétaire du PS.

11 juin

La Tribune - L'appel des "députés frondeurs" reçu avec tiédeur au PS, chaleur au Front de gauche

Les suggestions des "100" députés socialistes en matière budgétaire dévoilées lundi soir ont reçu un accueil mitigé au sein du PS, beaucoup moins au Front de Gauche, tandis qu'à droite, c'est une toute autre proposition que formule l'UMP.

Le Monde - Thomas Thévenoud, nouveau porte-parole des députés PS

Proche d'Arnaud Montebourg, le député de Saône-et-Loire prend la succession de Thierry Mandon, entré au gouvernement.

Metro - Elysée : Hollande lâché par une demi-douzaine de ses conseillers

DEMISSION - Le château a annoncé mardi un vaste remaniement avec les départs de Emmanuel Macron (économie et finances), David Kessler (culture et communication) et Thierry Rey (sport, jeunesse et vie associative). La démission de Claude Sérillon (communication) n'est pas confirmée.

Le Parisien - Elysée : Hollande remanie son cabinet et se sépare de son conseiller économique

.... Emmanuel Macron, l'influent conseiller économique et financier, est ainsi remplacé par Laurence Boone. Chef économiste de Bank of America, elle lui succédera le 15 juillet. Macron ne sera en revanche pas remplacé dans sa fonction de secrétaire général adjoint de l'Elysée.

Reuters - Sapin tient bon sur le pacte malgré l'appel des 100 députés, par Emmanuel Jarry

PARIS (Reuters) - Le ministre des Finances promet de tenir bon sur le pacte de responsabilité, malgré l'appel de députés socialistes à une réorientation vers les ménages d'une partie des aides aux entreprises, a déclaré mardi à Reuters le président de la CGPME.

Le Monde - Les députés demandent à l'Etat de prendre en main la filière nucléaire

A quelques jours de la présentation au conseil des ministres, le 18 juin, du projet de loi sur la transition énergétique, voilà un nouveau document qui va nourrir les débats. Une commission d'enquête parlementaire présidée par François Brottes (PS, Isère), et dont le rapporteur est Denis Baupin (EE-LV), a remis au président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, mardi 10 juin, son rapport sur les coûts de la filière nucléaire.

Le Monde - Faouzi Lamdaoui, conseiller de Hollande, soupçonné de fraude fiscale

Le conseiller de François Hollande, chargé des questions d'égalité et de diversité à l'Elysée, Faouzi Lamdaoui, pourrait être entendu dans le cadre d'une enquête préliminaire, révèle mardi 10 juin L'Express, pour d'éventuels « recel d'abus de biens sociaux » et « fraude fiscale ».

Le Nouvel Obs - Des députés sonnent l'alarme sur le vrai coût du nucléaire

Le rapport de la Commission parlementaire remis ce mardi pointe l'incertitude qui règne quant au chiffrage du devenir de la filière.

10 juin
 
 
Ils sont à l'aube de leur premier combat. La presse les a baptisés les « frondeurs » et ils n'ont pas hésité à reprendre le qualificatif à leur compte. Alors que le gouvernement doit présenter, mercredi 11 juin, son projet de loi de finances rectificatives mettant en oeuvre le « pacte de responsabilité », ces députés socialistes non alignés savent que leur heure est venue. Leurs amendements sont déjà prêts et ils comptent bien mener bataille jusqu'au bout.
 
Le JDD - L'ancien ministre Philippe Martin rejoint la fronde

INDISCRET - L'ancien ministre de l'Ecologie Philippe Martin, débarqué lors du dernier remaniement, participe désormais à la réunion du mardi des "41 frondeurs socialistes".

 
Coup de chaleur en Haute-Saône. Et coup de chaud pour le ministre de l'Économie qui se débat dans les filets de la solidarité gouvernementale. Arnaud Montebourg a fait lundi, sous un soleil de plomb, son ascension annuelle du mont Beuvray. Accompagné comme de coutume du chef de file des «frondeurs», le député PS de la Nièvre Christian Paul, le ministre a fait entendre sa petite musique sur la politique économique voulue par François Hollande.
 

Un autre socialisme est possible. C’est le message qu’ont martelé samedi à Paris les membres d’un tout nouveau club : les «Socialistes affligés». Ses deux fondateurs, l’ex-eurodéputé socialiste Liêm Hoang-Ngoc et le politologue proche du Front de Gauche Philippe Marlière, avaient réuni pour l’occasion plusieurs dirigeants du Front de gauche et d’Europe Ecologie-les Verts ainsi que des figures de l’aile gauche du PS. Tous se sont accordés sur le même constat : l’heure est grave.

Les Echos - La délicate tâche de Manuel Valls pour sauver les festivals

La tâche du gouvernement pour désamorcer la crise des intermittents s’annonce difficile. La nomination, samedi, du député PS Jean-Patrick Gille comme médiateur n’a pas apaisé la colère des protestataires. A Montpellier, les intermittents ont reconduit la grève qui paralyse le 28e Printemps des comédiens depuis le 3 juin et qui se traduit par des annulations de spectacles. « Montpellier en grève aujourd’hui, tous en grève demain », pouvait-on lire sur une banderole apposée sur l’Opéra Bastille, ce week-end, où des intermittents ont retardé le début de la représentation de « La Traviata »

Le Monde - Transition énergétique : Royal maintient l'objectif d'adoption d'une loi dès 2014

Au grand dam de Ségolène Royal, le projet de loi sur la transition énergétique n'est pas encore ficelé. Forte de son poids politique, la ministre de l'écologie pensait en avoir fini avec les arbitrages interministériels pour pouvoir présenter les grandes lignes du texte au conseil des ministres du mercredi 11 juin. Finalement, la présentation aura lieu le 18 juin.

Le Lab - François Hollande, incapable de terminer son mandat? Laurent Fabius cite (encohttp://www.hautetfort.com/admin/posts/post.phpre !) François Mitterrand

PUNCHLINE - "Il ne faut pas prendre toutes les mouches qui volent pour des idées." C'est par cette formule que le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a conclu l'émission du Grand Rendez-vous Europe1/Le Monde/i>Télé diffusé dimanche 8 juin

Mediaprt, Socialistes affligés - « Le gouvernement prépare un champ de ruines pour la gauche »

Député européen sortant (il n’a pas été reconduit par le PS), l’économiste Liêm Hoang Ngoc ne décolère pas contre le tournant pris par sa famille socialiste depuis plus d’un an.

Avec le politologue Philippe Marlière (ancien blogueur de Rue89), il a fondé un club visant à fédérer la gauche du PS« Les Socialistes affligés ».

Liêm Hoang Ngoc et Philippe Marlière organisent ce samedi un colloque où sont invités plusieurs personnalités engagées contre l’austérité, qu’il s’agisse d’experts ou de dirigeants du PS, d’EELV ou du Front de gauche.

9 juin

Le Monde - François Hollande diffère l'explication avec la majorité parlementaire

François Hollande ne devrait pas rencontrer l'ensemble des parlementaires socialistes. Du moins, pas pour le moment. Rien de tel, contrairement à d'insistantes rumeurs, n'est pour l'heure l'inscrit à l'agenda du chef de l'Etat. « Je suis plus pour que le président voie un certain nombre de petits groupes de parlementaires, ou des membres des 41, que l'on raccommode bien avec le premier ministre tout le lien avec la majorité, plaide un intime du chef de l'Etat. La dégradation liée aux premières années est assez importante, il y a d'abord un travail de discipline à avoir. »