Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/01/2017

Le Monde - Les jeunes socialistes investissent la primaire de la gauche Le Mouvement des jeunes socialistes a accueilli samedi six des sept candidats à la primaire à gauche. Benoît Hamon a été le plus applaudi.

« On fait de drôles d’exercices cette semaine : un débat à sept, corseté mais passionnant, et désormais une carte blanche devant vous après deux questions. » Manuel Valls est légèrement décontenancé par le format proposé samedi 14 janvier à la Bellevilloise dans le 20e arrondissement de Paris. Pour sa convention nationale, le Mouvement des jeunes socialistes (MJS) a accueilli les candidats à la primaire à gauche. Hormis Sylvia Pinel qui a décliné l’invitation, ils se sont tous relayés à l’estrade, partageant leur projet pour la jeunesse, devant près de 300 militants.
 
Lire la suite
_________________
_________________

Valls, Hamon, Montebourg : c'est serré ! #cdanslair du 13-01-2017

14/01/2017

Débat de la primaire : Valls joue l'expérience, Montebourg insiste sur sa gauche

13/01/2017

L'Obs - Débat de la primaire de gauche : "Cela va se jouer entre Hamon et Valls"

Primaire à gauche: Arnaud Montebourg jugé le plus convaincant du premier débat

Après le premier débat de la primaire à gauche, Arnaud Montebourg est jugé comme le plus convaincant de ce premier rendez-vous après un sondage de l'institut Elabe pour BFMTV auprès des téléspectateurs. 

Atlantico - Sondage exclusif : Benoît Hamon vainqueur du débat avec 27% des Français certains d'aller à la primaire qui souhaitent sa victoire contre 23% pour Manuel Valls et Arnaud Montebourg

Ce nouveau sondage exclusif Harris Interactive pour Atlantico montre que Benoît Hamon est la personnalité politique de ce premier débat télévisé de la primaire de la gauche qui a le plus convaincu les Français.

Atlantico : Dans quelle mesure peut-on dire que Benoît Hamon est celui qui a remporté le premier débat télévisé de la primaire de la à gauche ? Quelle incidence sa performance peut-elle avoir sur le scrutin ? 

Jean-Daniel LévyBenoît Hamon est parvenu à convaincre 23% des Français ayant au moins entendu parler du débat, soit une proportion proche de celle d’Arnaud Montebourg et Manuel Valls (respectivement 22% et 21%). Vincent Peillon, quant à lui, a moins convaincu (13%), devant François de Rugy (10%), Sylvia Pinel (9%) et Jean-Luc Bennahmias (8%).

Lire la suite
_________________
_________________

L'Exprss - Loi Travail: Valls secoué par Hamon et Montebourg pendant le premier débat

C'est un des rares temps forts de ce premier débat de la primaire à gauche. En fin de première partie, les journalistes ont questionné les candidats sur la difficile et clivante loi El Khomri, qui a profondément divisé la gauche au cours du printemps 2016. De façon prévisible, Manuel Valls s'en est fait le plus ardent défenseur. Mais ses deux anciens ministres, Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, limogés de son gouvernement en août 2014, ne lui ont pas fait de cadeau.  

Lire la suite
__________________
__________________

Le Figaro - Primaire à gauche : ce qu'il faut retenir du premier débat télévisé

Bilan de Hollande, terrorisme, fiscalité, loi travail, revenu universel, santé... Le Figaro a listé les 7 points clés de ces 2h30 d'échanges entre les candidats.

● Le bilan de François Hollande

Très vite, les candidats à la primaire sont interrogés sur le quinquennat de François Hollande. Un bilan que Manuel Valls ne peut que défendre, puisqu'il est aussi le sien. «En 2012, il fallait redonner des marges à nos entreprises. Nous l'avons fait. Depuis 18 mois, notre économie a recréé 260.000 emplois», affirme-t-il, avant d'embrayer sur le compte personnel d'activité: «Cela est en train de se réaliser, ce n'est pas une utopie. Et ça, ne l'oubliez pas, c'est à l'actif de la gauche». Il rappelle aussi que «les impôts ont augmenté entre 2010 et 2014, et c'est sous mon gouvernement que les impôts ont sensiblement baissé depuis deux ans pour 12 millions de Français».

Lire la suite
__________________
__________________

12/01/2017

LCI - Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, frères d'armes

Le JDD - Montebourg, la constance comme argument de campagne

Alors que son concurrent Manuel Valls affirme qu'il a changé, Arnaud Montebourg met en valeur sa constance et sa cohérence pour remporter la primaire de la gauche. C'est pourtant ce qui lui est également reproché.

"Je crois qu'on ne change pas. D'ailleurs moi-même, je n'ai pas changé. Nous sommes toujours nous-mêmes. La question est de savoir quelle est notre constance, notre ligne directrice. Pour ma part, mes combats sont constants, mes convictions sont les mêmes." La phrase est signée Arnaud Montebourg, ce mardi matin sur LCI. Elle vise particulièrement Manuel Valls et son "j'ai changé".

Lire la suite
_________________
_________________