Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2017

La Tribune - Législatives : après le revers politique, le PS fait ses comptes

Bien au-delà de la simple déroute politique, le Parti socialiste subit d’ores et déjà un revers financier considérable, dans ces élections législatives. Les dotations publiques, calculées par rapport au nombre d’élus, vont fortement diminuer au cours des cinq prochaines années.

Alors que les résultats du premier tour des législatives étaient annoncés, dimanche dernier, les calculatrices fonctionnaient déjà à plein régime dans les principaux partis politiques. En effet, au-delà de l'avenir politique et de leur présence plus ou moins importante au sein de la prochaine assemblée, se joue lors de ces élections l'avenir financier des formations.

Lire la suite
________________
________________

13/06/2017

Lyon Mag - Un tsunami, disent-ils ?

Les scores des candidats En marche dans les 14 circo du Rhône sont assez décevants.

A part, peut-être, ceux de Thomas Gassilloud  - qui a fait 3000 voix de plus que le score de Macron dans la 10ème circonscription (Craponne et Sainte-Foy-l’Argentière) et Blandine Brocard qui en a fait 2000 de plus dans la 5ème (autour de Caluire), tous les autres candidats En Marche ont perdu des voix par rapport au score - déjà assez peu élevé - que le Président de la République a réalisé  dans les 12 circonscriptions restantes du Rhône au 1er tour des élections présidentielle le 23 avril dernier.

Lire la suite
________________
________________

Le Figaro - Menacé de disparaître, le PS tente de contenir les règlements de comptes

Au lendemain d'une défaite électorale sans précédent, la direction du parti reporte à plus tard la question du bilan du quinquennat.

Les lendemains de défaite électorale ? La routine pour le Parti socialiste. Lundi matin, après la déroute historique essuyée au premier tour des élections législatives, quelques chefs à plumes convergeaient comme d'habitude vers le 10, rue de Solferino, le pas lourd. «Vous venez voir mourir la bête ? Elle n'est pas morte ! Du moins, pas encore !», plaisante Emmanuel Maurel, député européen. «C'est sympa de venir aux enterrements !», s'exclame tout de go Benjamin Lucas, président du mouvement des Jeunes Socialistes. L'ancienne ministre Laurence Rossignol apparaît vers 10 heures. Interrogée sur l'avenir du parti, l'ex-sénatrice s'agace vite des «questions d'appareil » qui appartiennent «au vieux monde ».

Lire la suite
_________________
_________________

12/06/2017

Débâcle du Parti socialiste : Jean-Christophe Cambadélis "est le synonyme de l'absence de renouvellement et des erreurs de notre parti"

Michèle Delaunay, ex-ministre déléguée aux Personnes âgées et à l'autonomie, a appelé, lundi sur franceinfo, au départ du premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, et Bernard Cazeneuve à prendre la tête du PS.

Sur franceinfo lundi 12 juin, l'ancienne ministre déléguée aux Personnes âgées et à l'autonomie dans les gouvernements socialistes de mai 2012 à mars 2014, attribue sa défaite aux "hamono-écologistes qui se sont ligués" pour la faire perdre. Pour Michèle Delaunay, le PS n'est pas mort. Il peut se "reconstruire", mais sans Jean-Christophe Cambadélis.

Lire la suite
___________________
___________________

Brice Teinturier et Jacques Lévy répondent aux questions de Patrick Cohen sur France Inter


Brice Teinturier et Jacques Lévy répondent aux... par franceinter

Le Monde - Législatives 2017 : le « dégagisme » se confirme-t-il ?

Premier tour des élections législatives – Réaction de Julien Dray (France 2)

11/06/2017

Najat Vallaud-Belkacem: "Rien n'est joué dans cette élection et je l'emporterai"

L’ancienne ministre de l’Éducation nationale est qualifiée pour le second tour des législatives mais largement devancée par l’homme d’affaires Bruno Bonnell, candidat de La République en marche, dans la 6e circonscription du Rhône. "Nous avons besoin de contre-pouvoirs", a toutefois rappelé Najat Vallaud-Belkacem avant de conclure: "rien n'est joué dans cette élection et je l'emporterai."


Najat Vallaud-Belkacem: "Rien n'est joué dans... par BFMTV

"Dimanche prochain, je vous appelle à faire vivre la démocratie et le pluralisme"


"Dimanche prochain, je vous appelle à faire... par PartiSocialiste

09/06/2017

Arte - Le PS en lambeaux à l'approche des législatives