Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2013

L'actualité des socialistes du 18 au 25 mars (mise a jour)

A la une :

Le Monde - Hostilité au gaz de schiste, prudence sur le diesel, le Parti socialiste débat de sa "pensée sur l'écologie"

Le document se veut un "corps de pensée globale sur l'écologie", un "texte de référence" pour les socialistes. Sa principale rédactrice, Laurence Rossignol, secrétaire nationale du PS à l'écologie et au développement, ambitionne de repositionner au cœur du projet socialiste la transition écologique. L'intention constitue une forme de rupture, car les socialistes ont délaissé jusque-là ces thématiques, préférant les déléguer aux partis écologistes, leurs alliés.
__________________________

23 et 24 mars

Le Parisien - Les attaques de Mélenchon contre Moscovici révulsent le PS

«Qu'ils dégagent tous», «salopards», «échec du gouvernement»"... Le vocabulaire utilisé samedi lors du 3e Congrès, à Bordeaux (Gironde), du Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon a traduit une radicalisation provoquant de vifs échanges avec le . Le secrétaire national du PG, François Delapierre, s’est ainsi attaqué au ministre de l'Économie, Pierre Moscovici, avec cette phrase : «Dans ces 17 salopards, il y a un Français, il a un nom, il a une adresse, il s'appelle Pierre Moscovici et il est membre du Parti socialiste»

Libé - Le Parti socialiste débat en vue de réussir sa «transition écologique»

Le Parti socialiste a débattu samedi à Paris de sa «transition écologique», à partir d’un texte qui soutient la politique du gouvernement, notamment sur le nucléaire, invite à repenser le rapport à la croissance, et se montre ferme sur les gaz de schiste.

Le Nouvel Obs - "La seule constance de Mélenchon, c'est sa dérive"

Le socialiste Luc Carvounas revient sur les relations du PS avec la formation de Jean-Luc Mélenchon à l'occasion du congrès du Parti de Gauche. Interview.

Le Monde - Affaire Bettencourt : Taubira monte au créneau pour défendre les magistrats

Alors que les proches de Nicolas Sarkozy ont mis en cause le juge qui l'a mis en examen pour abus de faiblesse, la ministre de la justice, Christiane Taubira, a soutenu publiquement les magistrats, soulignant "que l'indépendance de l'autorité judiciaire est garantie par la Constitution". Elle regrette également "tout propos qui porterait atteinte à l'honneur des juges et assure les magistrats qui seraient mis en cause de son soutien". "Les juges d'instruction sont des magistrats du siège qui assurent leur mission en toute indépendance et conformément au droit", souligne-t-elle.

Le Monde (blog) - La fin des 75 % : tout un symbole !

Finie ! Enterrée ! Il n’y aura pas de taxe à 75 % sur les très hauts revenus. Cela ne veut pas dire que le gouvernement a renoncé à imposer les plus riches le temps du redressement. Simplement, il le fera avec un peu plus de modération qu’annoncé, et dans le respect des institutions.

Dix mois après le retour de la gauche au pouvoir, les juristes du Conseil d’Etat peuvent bicher. Ils ont retrouvé un rôle politique. Ils sont redevenus le conseil du roi. C’est eux qui tiennent la plume du roi Hollande, eux qui lui disent que 66,66 % serait un taux maximum.

Le Monde - Hollande interviendra sur France 2 le 28 mars

Le chef de l'Etat sera l'invité exceptionnel de France 2, jeudi 28 mars à 20 h 15, et répondra pendant environ quarante-cinq minutes aux questions du journaliste David Pujadas.

Cette intervention télévisée, évoquée depuis plusieurs jours, est très attendue, notamment dans la majorité socialiste, alors que les sondages sont mauvais pour l'exécutif, sur fond de crise économique, de rigueur budgétaire et de chômage endémique.

France 24 - Cambadélis: "La pluralité des mises en cause provoquera la colère de l'opinion"

Le député PS de Paris Christophe Cambadélis a averti vendredi que "la pluralité des mises en cause" d'hommes politiques risquait de provoquer "la colère de l'opinion".

MarsActu - Les métropolitains font leur GAM pour les municipales

Dans la foulée du succès de leur manifeste métropolitain, le tandem Viard-Boulesteix lance des groupes d'actions métropolitains (GAM) en vue des prochaines élections locales. Calqués sur des expériences similaires des années 60/70, ils visent à développer le débat - notamment via le numérique - et plus si affinités.

Le Monde - L'Elysée, bastion de sérénité dans une France à cran

Evidemment, il a eu l'air "agacé". Comme tout un chacun l'aurait fait, il a demandé "qui a bien pu dire ça". Mais, mardi 5 mars au soir, quand il a lu à la une du Canard Enchaîné ce gros titre en lettres rouges, ""Pépère", le surnom de Hollande à l'Elysée", le président de la République n'a pas paru plus ébranlé que ça. "Une fois de plus, il m'a impressionné par son équanimité, raconte un conseiller présent ce soir-là. Vous imaginez le psychodrame que ça aurait fait sous Sarkozy ?"

22 mars

Libé- Impôt à 75% : la douloureuse est pour Hollande

La promesse de campagne devrait rester lettre morte après un avis du Conseil d’Etat. Un nouveau revers pour l’Elysée. Par Grégoire Biseau
Elle était déjà moribonde, la voilà définitivement enterrée : la taxe des 75% pour les revenus de plus d’un million d’euros est morte. Le décès n’est certes pas encore officialisé. Ni l’Elysée ni Matignon n’ont souhaité publier de faire-part. Hier, c’était Bercy qui devait s’y coller. Mais finalement, il n’y aura pas de communiqué.

Libé (abonnés) - Le casse-tête d’une nouvelle taxe

Décryptage L’adoption d’un taux moins important ne changerait que faiblement le niveau d’imposition actuel. Par christophe Alix
Après l’avis du Conseil d’Etat, le gouvernement est loin d’être sorti du casse-tête juridico-politique de sa taxe exceptionnelle sur les très hauts revenus.

Le Figaro - Sarkozy : "grave" (Assouline, PS)

David Assouline, porte-parole du Parti socialiste, a jugé jeudi soir que l'objet de la mise en examen de Nicolas Sarkozy était "grave pour un ancien président de la République" tout en appelant à respecter la "présomption d'innocence".

Lyon Capitale - Décentralisation : Queyranne dénonce un projet "ringard"

Après Gérard Collomb, qui brocarde la "connerie" de taxe à 75%, c’est autour d’un autre socialiste régional de premier plan de monter au créneau contre un projet du gouvernement Hollande : le président de la première Région (hors Paris) de France, Jean-Jack Queyranne, n’est pas du tout en phase avec les arbitrages annoncés sur "l’acte III de la décentralisation". Si la virulence de Collomb ne surprend plus personne, celle de Queyranne est en revanche très inhabituelle. Car l’ancien ministre de l’Intérieur est au contraire réputé pour son flegme et son sens de la mesure… Mais là, il est fâché. Et tient à le faire savoir.

La Croix - Comment les socialistes voient la famille

Depuis plusieurs années déjà, le Parti socialiste a tenu à s’approprier le thème de la famille. Teintée d’un fort libéralisme culturel, sa vision diverge de celle de l’UMP, sans être toujours consensuelle. Il préfère suivre les évolutions de société que de défendre un principe normatif durable.

Libé - Taxe à 75% : le casse-tête continue

Décryptage Le Conseil d'Etat pourrait préconiser une taxation sous la barre des 68% pour les très hauts revenus, nouvel accroc à la promesse de François Hollande. Le point. Par DOMINIQUE ALBERTINI
Le feuilleton de la taxe à 75% continue. Après la censure d'une première version du texte par le Conseil constitutionnel en décembre, le gouvernement attend l'avis du Conseil d'Etat avant de produire une nouvelle mouture de cette promesse de campagne.

Le Monde - Le PS met sa fédération des Bouches-du-Rhône sous tutelle

C'est son premier acte d'autorité et il ne sera pas sans conséquences. Mardi 19 mars, le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, souvent accusé d'immobilisme, a décidé de frapper fort en mettant sous tutelle la direction de la puissante fédération socialiste des Bouches-du-Rhône, estimant que ses "divisions" et ses "dysfonctionnements" sont "un obstacle à la bonne préparation" des élections municipales à Marseille et à Aix-en-Provence en 2014. M. Désir a pris sa décision seul avec sa garde rapprochée, sans en informer au préalable les instances locales, avant de faire voter la mise sous tutelle par le bureau national du parti.

21 mars

Public Sénat - Le cas Cahuzac tranché en "trois heures", indique Bruno Le Roux

Bruno le Roux, chef de file des députés PS, a souligné mercredi qu'il n'avait fallu que trois heures pour trancher le cas de Jérôme Cahuzac, voulant marquer une différence avec le départ du ministre UMP Eric Woerth. "C'est une affaire très personnelle, elle n'engage pas le gouvernement", a fait valoir l'élu de Seine-Saint-Denis, interrogé par Canal + sur l'affaire du présumé compte suisse de l'ex-ministre du budget et sur sa démission.

L'Humanité - Motion de censure: l'aile gauche du PS souhaite "un grand plan de relance"

"Maintenant la Gauche", l'aile gauche du PS, a invité Jean-Marc Ayrault, à "annoncer au plus vite un grand plan de relance, de croissance et de l'emploi". Le courant rejoint la position du Front de gauche et des Verts, qui ne voteront pas la censure mais profitent de cette tribune pour  appeler à rompre avec les logiques d’austérité

L'Express - Mise sous tutelle du PS Bouches-du-Rhône: "Il fallait faire cesser un état de déliquescence"

La mise sous tutelle de la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône satisfait largement le vice-président du conseil général Michel Pezet. Les secrétaires nationaux Alain Fontanel et Christophe Borgel dirigeront la structure jusqu'au 21 mars 2014. De quoi garantir une primaire "non pipée" pour les municipales, estime l'élu.

Le Monde - Jérôme Cahuzac démissionne du gouvernement en réaffirmant son "innocence"

Quelques heures après l'annonce par le parquet de Paris de l'ouverture d'une information judiciaire contre X, notamment pour blanchiment de fraude fiscale, le ministre du budget, Jérôme Cahuzac, a démissionné du gouvernement. "François Hollande a mis fin aux fonctions de Jérôme Cahuzac à sa demande", a indiqué un communiqué de l'Elysée.

Lyon Capitale - Part-Dieu : une nouvelle tour construite par Vinci confirme que Lyon est un "Vinciland"

POLÉMIQUE - La filiale immobilier du groupe Vinci construira une tour de 170 mètres à la Part-Dieu. L'annonce en a été faite lors du salon de l'immobilier d'entreprises, le MIPIM, à Cannes. Cette annonce confirme la mainmise du groupe de BTP sur la ville.

Lyon Capitale - Collomb : l'impôt à 75 % ? "Une connerie à oublier !"

"On ne relancera pas l'économie sans un minimum d'empathie pour les entreprises." Gérard Collomb appelle le président Hollande à "être clair" avec les entreprises, dans une interview au "Monde" de mercredi. A ses yeux, François Hollande fait face aux problèmes de compétitivité de la France "à la façon hollandaise". Trop prudemment.

Le 20 mars

Libé - Moralité

Jérôme Cahuzac n’avait pas le choix. Certes, aucun magistrat, aucun journaliste ne pouvait le pousser à démissionner. Aucune règle ni aucun usage ne pouvaient le contraindre à abandonner son maroquin. Sa responsabilité politique et morale lui commandait simplement de quitter Bercy. Pour que son fardeau judiciaire ne soit pas celui du gouvernement et qu’il n’impose pas à François Hollande et Jean-Marc Ayrault les tourments des affaires qu’ont connus les pouvoirs successifs depuis trois décennies

Le Monde, Françoise Fressoz - La gauche et le devoir de probité

Jérôme Cahuzac a démissionné pour "se défendre", en clamant son innocence et en ayant évité les lazzis de l'opposition qui, jusqu'à présent, aura été d'une discrétion exemplaire à son égard. C'est sa seule consolation. Car pour le reste, quelle déflagration ! Le départ du gouvernement du ministre du budget, quelques heures à peine après l'annonce par le parquet de Paris de l'ouverture d'une information judiciaire contre X, notamment pour blanchiment de fraude fiscale, ne pouvait plus mal tomber pour François Hollande.

Libé  - Cahuzac : Hollande tranche dans le vif

Le ministre du Budget a été poussé à la démission, hier, après l’ouverture d’une information judiciaire sur un éventuel compte en Suisse. Par Grégoire Biseau et Laure Bretton
Trois petites heures. C’est exactement le temps qu’il a fallu pour scier la branche Cahuzac. C’est-à-dire la période qui s’est écoulée entre l’annonce hier en milieu d’après-midi de l’ouverture d’une information judiciaire et celle d’un remaniement qui scelle le débarquement du ministre du Budget.

France Info - Le PS met sous tutelle sa fédération des Bouches-du-Rhône

Le bureau national du PS a approuvé ce mardi la mise sous tutelle de la fédération des Bouches-du-Rhône. Une décision prise "en raison des grandes divisions qu'elle connaît", notamment plusieurs affaires de corruption. La proposition émanée du Premier secrétaire, Harlem Désir

Le Monde - Le PS va voter la mise sous tutelle de sa fédération des Bouches-du-Rhône

Selon nos informations, Harlem Désir, le premier secrétaire du PS, va proposer au bureau national du parti, mardi 19 mars, "la mise sous tutelle de la direction de la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône en raison du grave climat de division qui existe dans cette fédération", explique un de ses proches. Cette proposition doit être soumise au vote.

Libé - Ayrault à la recherche du ton perdu

Décryptage Si la motion de censure UMP n’a aucune chance d’être adoptée à l’Assemblée mercredi, le Premier ministre peine toujours à s’imposer, auprès des Français comme dans son propre camp. Par LAURE BRETTON
Une illusion d’optique. Débattue mercredi à l’Assemblée, la motion de censure déposée par l’UMP va offrir un joli moment de paradoxe politique à la majorité et à son chef, Jean-Marc Ayrault. «Les communistes vont la rejeter, les verts vont lui tresser des lauriers : le Premier ministre va avoir enfin toute la gauche unie derrière lui alors qu’on est retombés en plein doute», observe un parlementaire PS.

19 mars

Le Monde - Vers une baisse des allocations familiales pour les ménages aisés

Le rapporteur du budget de la Sécurité sociale à l'Assemblée Gérard Bapt (PS) préconise de diviser par deux les allocations familiales des ménages aisés, dans le cadre d'économie sur les prestations familiales, au cours d'un entretien publié mardi 19 mars dans Les Echos.

Le Monde - Les peines plancher seront abrogées selon Taubira

"Les peines plancher seront abrogées. Si on me donne un ordre contraire, j'aviserai à ce moment-là. Pour l'instant, je ne l'ai pas !", répond la garde des sceaux à une question sur ce sujet dans un entretien à Libération mardi.

Libé (abonnés) - «Mon souci, faire utile et efficace»

Interview Invitée de «Libération» hier, la garde des Sceaux, Christiane Taubira, a évoqué la cohésion gouvernementale, ses convictions ou la réforme de la justice pénale.

Hier à Libération. «Je suis disciplinée vis­à­vis de ce gouvernement», assure la ministre. (Photo Jérôme Bonnet pour Libération) Après le ministre de l’Education, Vincent Peillon, Christiane Taubira était hier l’invitée de Libération. La ministre du mariage pour tous, nouvelle icône de la gauche, définit un subtil équilibre entre ses convictions «vieilles de trente ans» et la nécessaire solidarité gouvernementale.

Libé - Au gouvernement, la théorie du chahut

Les difficultés d’Ayrault à asseoir sa légitimité favorisent la guerre des ego observée parmi les ministres. Par LAURE BRETTON
Les mots sortent de la bouche d’un ministre qui assume le risque de «parler comme un vieux con» : «Nous sommes arrivés au moment où chaque membre du gouvernement doit se poser une question à la Kennedy : "Qu’est ce que je peux faire pour la cohérence et la réussite collective ?"» Une pause et puis : «La première réponse, c’est peut-être se taire…»

Les députés s’apprêtent à adopter le projet de loi sur l’école

Les députés devraient adopter mardi en première lecture, après plus de quarante heures de débats la semaine dernière, le projet de loi pour la «refondation de l’école de la République» porté par Vincent Peillon et traduisant plusieurs promesses de François Hollande.

Le Monde, Les Décodeurs - Dette, retraites, Bundesrat allemand : Gérard Collomb passé au décodeur

Le sénateur et maire de Lyon, Gérard Collomb, était l’invité, dimanche 17 mars, de Tous Politiques, sur France Inter. Comme à chaque édition, nous avons vérifié quelques-uns de ses propos.

Libé - Le PS éliminé de la législative partielle dans l'Oise

La candidate du Parti socialiste a été éliminée dimanche au premier tour de la législative partielle dans la 2e circonscription de l’Oise, laissant la voie libre au FN pour un duel avec le député sortant de l’UMP Jean-François Mancel, alors que l’exécutif est au plus bas dans les sondages. Le PS a réagi dans la soirée, disant «(prendre) acte» de l’élimination de sa candidate, Sylvie Houssin, et a appelé «sans hésitation à faire barrage au Front national» lors du second tour.

Le Monde - Rythmes scolaires : Aubry repousse l'application de la réforme à Lille à 2014

Le conseil municipal de Lille vote, lundi 17 mars, sur le calendrier de la réforme des rythmes scolaires. Martine Aubry, maire PS, explique au Monde pourquoi elle attendra 2014 pour l'appliquer. Après Lyon et Montpellier, c'est une nouvelle grande ville de gauche qui souhaite reporter la réforme du ministre de l'éducation nationale, Vincent Peillon.

A perdre la raison - Une soirée chez Arnaud Montebourg

Mercredi 13, Arnaud Montebourg nous a reçu à Bercy, une dizaine de blogueurs et twittos étaient présents, pour un échange forcément trop court d'à peine une heure là où il en aurait fallu deux fois plus. Nous avons fait un tour d'horizon assez large mais rapide, trop rapide, de son activité, on a pu évoquer : Renault, le Made in France, le diesel, le french bashing, le pacte de compétitivité, les relocalisations, la BCE, les voitures électriques, l'implantation en France des sociétés étrangères.

18 mars

Le Monde - Hollande défend la décentralisation, "facteur de développement"

A l'occasion de l'inauguration d'un pont sur la Garonne à Bordeaux, François Hollande a fait  l'éloge de la décentralisation, "facteur de développement et d'aménagement", pour développer les infrastructures de transport.
"Nous changeons d'époque, non pas parce qu'il y a la crise mais parce que nous sommes face à une mutation du monde et que la France a tous les atouts pour réussir. C'est aussi la signification de ce pont", a déclaré le chef de l'Etat, samedi 16 mars.

Libé - Montebourg affirme avoir sauvé 60.000 emplois

Arnaud Montebourg espère que la hausse de l’euro ne pénalisera pas la France et affirme, dans un entretien au Journal du dimanche (JDD), que son ministère du Redressement productif a permis de préserver près de 60.000 emplois en moins d’un an.

Rue 89 - Dans un troisième mandat, Gérard Collomb imagine faire de Lyon la « ville du futur »

Quand on vous parle de ville intelligente, hyperconnectée, ça vous excite ? Gérard Collomb pose la question en présentant une série de projets (GPS pour esquiver les bouchons, méga haut débit partout…), qui mêle ce que l’actuel maire PS de Lyon, en quête d’un troisième mandat, veut mettre en avant dans sa prochaine campagne : économie, innovation…
_________________________________________________________________
_________________________________________________________________

21/03/2013

Motion de censure : Bruno Le Roux


Motion de censure : Bruno Le Roux dénonce une... par GroupeSRC

13/03/2013

Bruno Le Roux : conférence de presse du 12 mars 2013


Bruno Le Roux : conférence de presse du 12 mars... par GroupeSRC

04/02/2013

BFM Politique : l'After RMC, Bruno Le Roux


BFM Politique : l'After RMC, Bruno Le Roux... par BFMTV

BFM Politique : l’interview BFM business, Bruno Le Roux


BFM Politique : l’interview BFM business, Bruno... par BFMTV

BFM Politique : Bruno Le Roux face Jean-Claude Mailly


BFM Politique : Bruno Le Roux face Jean-Claude... par BFMTV

BFM Politique : l’interview de Bruno Leroux par Olivier Mazerolle


BFM Politique : l’interview de Bruno Leroux par... par BFMTV

BFM Politique : l’interview du Point de Bruno Le Roux


BFM Politique : l’interview du Point de Bruno... par BFMTV

17/01/2013

Bourdin Direct : Bruno Le Roux


Bourdin Direct : Bruno Le Roux 17/01 par BFMTV

13/01/2013

L'actualité des socialistes du 7 au 13 janvier (mise à jour)

Les 12 et 13 janvier

Le Nouvel Obs - 56% des Français favorables au mariage des couples homosexuels

SONDAGE LH2-"Nouvel Obs". Le soutien à l'adoption et à la procréation médicalement assistée recule en revanche depuis trois mois.

Le Nouvel Obs - Mariage homo : 52% des Français désapprouvent l'Eglise

SONDAGE LH2-"Nouvel Obs". 1 Français sur 2 estime que l'Eglise catholique sort de son rôle en prenant position dans le débat

Le Monde - Cinq années de sarkozysme ont- elles tué le débat ?

Un ministre, l’autre matin, nous fait brusquement douter . S’adressant aux quelques journalistes qui l’entourent, il dit en substance: « dès qu’un débat agite le gouvernement ou la majorité , vous parlez de " couacs"  mais regardez  les choses en face , les décisions sont prises ! la route est tracée ! que cherchez vous. ? Le verrouillage de la parole, ? La création d’un ministère de l’information ? Vous ne voulez voir qu’une seule tête ? »

Le Monde - Hollande : l'opération au Mali "n'a pas d'autre but que la lutte contre le terrorisme"

Au lendemain du début de l'intervention des forces françaises sur le territoire malien, François Hollande a justifié sa décision, affirmant qu'elle "n'a pas d'autre but que la lutte contre le terrorisme" et qu'il a "toute confiance" dans la réussite de l'opération, baptisée "Serval". "La France ne défend aucun intérêt particulier", a--t-il déclaré. Le chef de l'Etat a souligné que les moyens militaires déployés doivent être limités au soutien de l'intervention africaine au Mali, qui doit prendre forme en début de semaine. Il s'est félicité que "l'action de la France soit saluée par l'ensemble de la communauté internationale et les pays africains".

Le Point - Emploi : les socialistes saluent l'accord

Les présidents PS de l'Assemblée et du Sénat, Claude Bartolone et Jean-Pierre Bel, de même que les chefs de file des socialistes dans les deux chambres ont salué, samedi, l'accord social sur l'emploi conclu dans la nuit, sur lequel le Parlement va devoir se prononcer.

Le Figaro - Mariage homo: vidéo des députés PS

A la veille de la grande manifestation contre le projet de loi sur le mariage pour tous, les députés socialistes ont diffusé samedi après-midi une vidéo destinée à contrecarrer l'offensive des opposants.

Le Monde - 2013, année Royal ?

Comme d'autres, elle trouve le temps long. Comme d'autres, elle vit mal d'être tenue à l'écart. Comme d'autres, elle est convaincue d'être indispensable. Et pourtant une chose la rend unique : tout cela, elle l'assume. Haut et fort. Sans le moindre complexe. Contactée par Le Monde, Ségolène Royal aurait pu nier, esquiver, jouer les blasées. Elle aurait pu se contenter d'un "on verra" ou d'un "chaque chose en son temps". On ne l'aurait pas forcément crue, la discussion se serait arrêtée là, et l'on se serait alors tourné vers ses proches.

Le Monde - Mariage gay : Taubira annonce le maintien du texte en dépit de la manifestation

Christiane Taubira a affirmé vendredi sur Canal+ que le gouvernement maintiendrait le projet de loi sur le mariage homosexuel, quelle que soit l'ampleur de la manifestation prévue dimanche contre cette réforme, estimant toutefois que la question de l'assistance à la procréation médicalement assistée (PMA) avait "brouillé" les lignes du projet de loi.

Lyon Capitale - Crozon (PS) pas d'accord avec l'enquête d'Envoyé spécial sur le mariage pour tous

Pascale Crozon, député socialiste de Villeurbanne, a très peu goûté le magazine "Envoyé spécial" diffusé jeudi soir sur France 2. L'enquête suggère "une démobilisation et un recul de la majorité parlementaire face aux opposants au Mariage pour tous", s'étonne la député.

Le Point - PMA - Le Roux : "Je vais demander au gouvernement une loi sur les nouvelles filiations"

Le Point.fr : L'ISF sur les oeuvres d'art, la redevance sur les résidences secondaires et maintenant la PMA dans le projet de loi sur le mariage pour tous... Ce sont autant de mesures que défendaient les députés et dont n'a pas voulu le gouvernement. Le groupe PS ne sert-il qu'à mettre en oeuvre la volonté gouvernementale ?

Le Figaro - Le Foll veut lancer des "Rabelaisiennes"

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a annoncé aujourd'hui vouloir créer le 14 juillet des "Rabelaisiennes" inspirées de la Fête de la musique pour mettre à l'honneur la cuisine et la nourriture à travers la France. Ces festivités seront organisées "avec les moyens modestes de mon ministère", a-t-il encore précisé.

Libé - Marisol Touraine appelle l'UE à limiter les pilules de 3e et 4e génération

La demande de la ministre française se heurte à l'Agence européenne du médicament, qui estime que rien ne justifie actuellement de limiter les prescriptions.

Le Figaro - Une ex-journaliste rejoint les socialistes

Hélène Fontanaud, 53 ans, ex-journaliste politique, devient à partir de lundi responsable du service de presse du Parti socialiste, a-t-elle affirmé ce vendredi. "On en a discuté en décembre avec Harlem Désir (le Premier secrétaire, ndlr). J'ai réfléchi pendant les vacances. Ca s'est conclu jeudi", a-t-elle déclaré, soulignant: "Au début, je n'étais pas convaincue qu'il fallait que je quitte le journalisme".

Le 11 janvier

Les Echos - Arnaud Montebourg  :« Nous voulons faire revenir des entreprises françaises en France »

Le gouvernement veut convaincre 300 entreprises de relocaliser en France. La politique du président Obama constitue le modèle à suivre

Le Figaro - Rentrée parlementaire : les députés PS sous tension

Des élus socialistes réclament davantage de coordination avec le gouvernement. Taxation à 75 %, mariage pour tous et procréation médicalement assistée (PMA), réforme du marché du travail… La session ordinaire du Parlement va reprendre mardi sur les chapeaux de roue, et les députés socialistes s'inquiètent déjà d'un ordre du jour surchargé, comprenant des textes sensibles. «Si on veut arriver au bout de tout notre travail, il faudra plus de cohérence au sein du groupe, et une meilleure coordination avec le gouvernement qu'en 2012», formule en guise de vœu Thierry Mandon.

Le Monde - Le report de la PMA permet au PS de sauver la face

L'annonce tombe à pic, à cinq jours de la manifestation des opposants au projet de loi "mariage pour tous" du 13 janvier. Le groupe socialiste de l'Assemblée a renoncé à déposer son amendement visant à étendre aux couples de lesbiennes l'accès à la procréation médicalement assistée (PMA), mercredi 9 janvier. Mais si cela peut priver les opposants d'un angle d'attaque, pas sûr que cela les démobilise.

Le Figaro - Gard : une salariée du PS aurait détourné 100.000 euros

Après les aveux d'une salariée qui a reconnu avoir détourné des fonds, la fédération PS locale va déposer plainte. Un scandale qui pourrait durer depuis plusieurs années. La fédération PS du Gard a annoncé jeudi qu'elle allait déposer plainte après la découverte d'un «certain nombre d'anomalies dans la comptabilité» et la présence de «soupçons importants» pesant sur la comptable de la fédération, qui a reconnu avoir détourné des fonds.

Le Figaro - Entreprise: Montebourg veut relocaliser

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a annoncé jeudi dans les Echos le lancement d'un programme de relocalisation en France d'activités industrielles, visant 300 entreprises, doublé d'un outil pour calculer les avantages financiers d'une telle démarche. M. Montebourg, qui avait évoqué la veille un tel projet sans en chiffrer les ambitions, a souligné vouloir s'appuyer sur une expérience comparable menée aux Etats-Unis.

Le 10 janvier

Le Monde - L'unité de façade de la gauche au pouvoir

Montrer que les socialistes ne sont pas seuls en cette rentrée 2013. Harlem Désir, le premier secrétaire du PS, devait organiser mercredi 9 janvier la première réunion du "comité de coordination" de la "gauche gouvernementale", en présence de membres d'Europe Ecologie - Les Verts (EELV), du Parti radical de gauche (PRG) et du Mouvement républicain et citoyen (MRC) de Jean-Pierre Chevènement, auxquels viendra s'ajouter Robert Hue et son Mouvement unitaire progressiste (MUP). Cette photo de famille doit faire taire "la cacophonie actuelle" dénoncée par Jean-Michel Baylet, le président du PRG, et tenter de "relancer l'union à gauche de ceux qui soutiennent le gouvernement", selon David Assouline, porte-parole du PS.

Le Monde (abonnés) - Harlem Désir choisit le "combat économique" pour s'affirmer

La phase d'"installation" enfin terminée, il va passer à celle de l'"accélération". C'est en tout cas le message qu'Harlem Désir et son entourage veulent envoyer en cette rentrée. Le premier secrétaire du PS, dont plusieurs ministres et élus socialistes critiquent le trop faible poids dans le débat public, a décidé de faire parler de lui et d'incarner "le volontarisme politique".

Challenges - Le PS renonce à l'amendement PMA, la question repoussée en mars

PARIS (Reuters) - Le groupe socialiste de l'Assemblée nationale a renoncé mercredi à déposer un amendement élargissant, dans le cadre du mariage homosexuel, l'assistance à la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de lesbiennes ayant un projet parental.

En lieu et place, un article sur la PMA sera introduit par le gouvernement dans le projet de loi sur la famille qui sera présenté en mars prochain, aux termes d'un accord conclu mardi avec le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, a annoncé le président du groupe socialiste, Bruno Le Roux.

TV 5 Monde - Marseille: le socialiste Caselli "incontestablement" candidat à la mairie en 2014

Le président socialiste de la communauté urbaine de Marseille, Eugène Caselli, s'est dit mercredi "incontestablement" candidat à la mairie en 2014, ajoutant qu'il ne craignait "aucune option" pour trancher entre les différents prétendants au PS.

Le 9 janvier

Le Nouvel Obs - Des paroles et des actes : au tour de Montebourg

Arnaud Montebourg sera invité le 24 janvier du magazine « Des paroles et des actes » sur France 2. Le ministre du redressement productif sera interrogé par Nathalie Saint-Cricq pour la séquence « Le Révélateur », Jeff Wittenberg pour la séquence « Pure politique » et François Lenglet pour la séquence « Pure économie ».

Les Echos - Harlem Désir : «Il faut une nouvelle taxe à 75% pour les ménages gagnant plus de 1 million d'euros»

Après la censure du Conseil constitutionnel, le premier secrétaire du PS souhaite que l'exécutif maintienne et étende la taxe à 75% en la calculant sur les revenus des foyers fiscaux. Il interpelle également le Medef sur la négociation sociale et incite l'exécutif à ne pas « fléchir » sur le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels.

Libé - Enquête préliminaire ouverte contre Cahuzac

Une enquête préliminaire pour blanchiment de fraude fiscale a été ouverte par le parquet de Paris afin de vérifier si le ministre délégué au Budget Jérome Cahuzac a détenu un compte en Suisse, a annoncé le parquet mardi dans un communiqué, confirmant une information de Mediapart.

Libé - Le PS en petit comité au pèlerinage de Jarnac

Reportage Après deux années d'affluence socialiste, Harlem Désir a commémoré avec une poignée de dirigeants du parti les seize ans de la disparition de François Mitterrand.

Le 8 janvier

Le Figaro - Le non-cumul ne fait toujours pas recette au PS

La promesse électorale socialiste concernant le non cumul des mandats fait des vague au sein même du parti.

Contre vents et marées. Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé la semaine dernière que le gouvernement présenterait au premier trimestre 2013 des dispositions relatives au non-cumul des mandats, une promesse électorale de François Hollande. Au PS, le premier secrétaire Harlem Désir est, lui aussi, déterminé à voir ce projet aboutir: «Nous souhaitons que cet engagement soit mis en œuvre dès les scrutins de 2014, confirme-t-il auFigaro. Il y a une attente forte des militants.»

Le Lab d'Europe 1 - 2014 ou 2017 ? Les problèmes très politiques du PS avec le cumul des mandats

Au sein du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, une piste est évoquée. A mots couverts. Celle d’une entrée en vigueur du non-cumul des mandats pour 2017. Et non pour 2014 comme clamé à de nombreuses reprises.

Le Monde - Des sans-papiers en grève de la faim à Lille prennent à partie le PS

Un mouvement de grève de la faim de sans-papiers démarré il y a plus de deux mois pourrait prendre de l'ampleur : leurs soutiens ont décidé, à partir de lundi 7 janvier, de se rassembler tous les jours, à 18 heures, devant le siège du Parti socialiste, à Paris. Une mobilisation délicate à gérer pour le PS, alors que le 28 novembre 2012, le ministère de l'intérieur a publié une circulaire censée faciliter les démarches de régularisation pour les étrangers en situation irrégulière.

Le 7 janvier

Le Figaro - La ligne sociale-démocrate inquiète au PS

Certains socialistes aimeraient plus de « marqueurs de gauche » de la part du gouvernement. Depuis lundi, et les premiers vœux radiotélévisés de François Hollande, les communiqués imprimés Rue de Solferino se ressemblent comme des gouttes d'eau. Au PS, on ne trouve pas de mots assez flatteurs pour louer la rentrée du gouvernement. Le premier secrétaire, Harlem Désir, vantait lundi les «vœux de combat» de François Hollande.

Le Parisien - Les trublions de la majorité rongent leur frein

C’est une constante au , depuis plus d’un siècle : la gauche de , une fois le pouvoir conquis, est aiguillonnée (« emmerdée », disent certains au gouvernement) par une poignée de parlementaires se revendiquant plus à gauche que leurs collègues et s’érigeant, parfois jusqu’à la rupture, en gardiens sourcilleux de la doxa .

Le Lab d'Europe 1 - Aubry juge que les critères de régularisation de Valls sont "trop restrictifs"

Depuis son départ de la tête du Parti socialiste, Martine Aubry a choisi la discrétion. On apprend cependant au détour d'un "confidentiel" du Journal du Dimanche ce 6 janvier que la maire de Lille a un avis bien tranché sur la politique gouvernementale, et notamment sur les mesures du ministre de l'Intérieur.

Libé - Mariage homosexuel : la lettre de Peillon fait couler l'encre

Les réactions se succèdent suite à la lettre de Vincent Peillon envoyée aux recteurs d’académie, dans laquelle il les appelle à la vigilance concernant le débat dans les établissements catholiques sur le mariage homosexuel.

Le Monde - Le plus grand flou entoure la taxe de 75 % "réaménagée"

Le gouvernement peine à définir les contours de la future taxe sur les revenus supérieurs à un million d'euros par an : Jérôme Cahuzac a évoqué dimanche 6 janvier une disposition "pérenne" tandis que Pierre Moscovici penchait pour "une taxation exceptionnelle, temporaire". Lors de la campagne présidentielle, François Hollande avait présenté cette super-taxation comme une décision temporaire devant durer deux ans.

Public Sénat - Le PCF parie sur l'échec du gouvernement, selon Cambadélis

Le député PS Jean-Christophe Cambadélis a déclaré dimanche avoir le sentiment que le Parti communiste "a décidé de faire le pari de l'échec" du gouvernement
Le député PS Jean-Christophe Cambadélis a déclaré dimanche avoir le sentiment que le Parti communiste "a décidé de faire le pari de l'échec" du gouvernement, tandis que les écologistes sont "un jour dans la majorité, un jour dans l'opposition".

Le député PS Bruno Le Roux, qui plaidait pour un amendement sur la procréation médicalement assistée (PMA) dans le débat sur le projet de loi du mariage homosexuel, a laissé entendre aujourd'hui qu'il pourrait être abandonné, la question risquant d'être traitée dans un autre texte gouvernemental rapidement.
 
 
CAHUZAC - C'est un homme nouveau. Au revoir 2012 et les accusations de Médiapart sur un possible compte en Suisse. 2013, sera l'année de la contre-offensive (médiatique) pour Jérôme Cahuzac, ministre délégué au Budget. Sa stratégie tient en 5 bonnes résolutions. Comme toutes bonnes résolutions, ce n'est pas dans l'immédiat qu'elles seront difficiles à tenir mais sur le long terme. Le HuffPost tient les comptes.
_________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________