Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/08/2018

Reuters - Réunion à La Rochelle d'un PS en plein doute

PARIS (Reuters) - Quelque 400 cadres socialistes se retrouvent de jeudi à samedi à La Rochelle (Charente-Maritime) autour du premier secrétaire Olivier Faure pour tenter de redonner des couleurs à un parti dont François Rebsamen, organisateur du rendez-vous, redoute la disparition.

Beaucoup plus modeste que les universités d'été de l'ère pré-Macron, la réunion émane de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains (FNESR) dirigée par le maire de Dijon, de retour sur la scène politique après quelques mois occupés à soigner un cancer.

Lire la suite
_________________
_________________

22/08/2018

Atlantico - A un mois des élections, les démocrates suédois (extrême droite) aux portes du pouvoir grâce aux questions migratoires

Pour autant, rien ne dit qu'ils seront en mesure de gouverner du fait du jeu des coalitions.

Atlantico : Selon un sondage Yougov relayé le 13 août, les "Démocrates de Suède"  seraient en tête des intentions de vote des prochaines élections qui se tiendront en septembre prochain. Dans un pays ou le taux de chômage est inférieur à 6%, faut-il voir la thématique de l'immigration comme totalement structurante du débat politique suédois?

Jean-Yves Camus : Les sondages donnent à minima les membres du parti populistes "Démocrates de Suède" bien au-delà de la barre des 20% et dans certains cas en tête des intentions de vote devant les socio-démocrates. Le scrutin est fait de telle façon qu'il faut regarder les projections en termes de coalition. D'un côté ce que ferait la coalition des socio-démocrates, des verts et du petit parti de gauche radicale, de l'autre les divers partis de droite et de centre droit et en troisième ce que feraient les démocrates suédois.

Lire la suite
___________________
___________________

15:14 Publié dans Article du jour | Tags : jean-yves camus | Lien permanent

Sélection d'été : Blog Mediapart - Die Linke et la France insoumise : l'échec du dialogue, 22 janv. 2018, Par Matthias Beaufils--Marquet

20/08/2018

Le Monde - François Hollande n’assistera pas à l’université d’été du PS à La Rochelle

Après une longue hésitation, l’ancien chef de l’Etat a finalement décliné l’invitation et ne se rendra pas à l’université d’été des élus socialistes, qui se tient fin août.

Il a décidé de ne pas y aller. Après de longues semaines d’hésitations, François Hollande a finalement choisi de ne pas se rendre à l’université d’été des élus socialistes qui se tient à La Rochelle du 23 au 25 août.

Après avoir envisagé d’y faire un discours sur l’Europe, l’ex-chef de l’Etat, qui était disponible seulement le jour de la clôture, a finalement décliné l’invitation, histoire de ne pas gêner le premier secrétaire du Parti socialiste (PS) Olivier Faure qui prononcera un discours ce jour-là. « Il laisse les choses se faire, il n’est pas élu. Sa rentrée se tiendra le 31 août à Cherbourg », explique, auprès du Monde, son entourage.

Lire la suite
________________
________________

Le Point - Jean-Christophe Cambadélis : «  Le PS ne peut pas faire seul l'avenir  »

Celui que l'on surnomme « l'oracle » revient pour « Le Point » sur la désunion du parti, le bilan de Faure, l'opposition de Mélenchon, et le retour de Hollande.

Depuis sa défaite dès le premier tour aux élections législatives de juin 2017, Jean-Christophe Cambadélis a pris ses distances avec la vie politique. L'ancien premier secrétaire du Parti socialiste la suit avec attention, la commente régulièrement, via son compte Facebook, mais il l'avoue : « L'idée de me plonger dans le chaudron ou de rejoindre le bocal socialiste m'inspire peu. » Celui qui a été député pendant plus de vingt ans ne se rendra d'ailleurs pas au séminaire des élus socialistes, programmé à La Rochelle, du 23 au 25 août. En vacances, il se consacre à de nouveaux projets : la lecture, l'écriture d'un nouveau livre, d'une pièce de théâtre aussi.

Lire la suite
__________________
__________________

19/08/2018

Européennes: le socialiste belge Paul Magnette refuse de mener la liste du PS français

Début août, il avait confié à un quotidien belge qu'il avait "reçu une proposition du PS français".

EUROPEENNES - L'une des figures du Parti socialiste belge, l'ancien ministre-président de la Wallonie Paul Magnette, a indiqué ce vendredi 17 août renoncer à conduire la liste PS française aux élections européennes, une hypothèse que les socialistes français avaient suggérée ces dernières semaines.

"J'ai dû indiquer à Olivier Faure que, pour des raisons personnelles, je devais décliner sa proposition, qui m'honorait: je suis candidat à ma réélection comme maire de Charleroi en octobre prochain", déclare Paul Magnette dans un entretien au Monde, expliquant par ailleurs qu'il entend "jouer un rôle" politique dans son pays, tant pour les européennes, que les régionales et les législatives - toutes programmées au printemps 2019.

Lire la suite
___________________
___________________

18/08/2018

L'Obs - Ce que les affaires nous disent du macronisme

On se souvient du séisme provoqué par l'affaire Cahuzac sous Hollande. La déflagration Alexandre Benalla est de cette dimension-là.

A chaque président, ses affaires. Aucun n'y aura échappé. Giscard et les diamants de Bokassa. Chirac et les HLM de Paris. Sarkozy et l'argent de Kadhafi. La première affaire d'un quinquennat marque, bien souvent, un tournant, la fin d'un état de grâce, d'un bienveillant attentisme. Qu'on se souvienne du séisme provoqué par l'affaire Cahuzac sous Hollande. La déflagration Alexandre Benalla est de cette dimension-là.

Lire la suite
____________________
____________________

11:30 Publié dans Article du jour | Tags : macron, politique, actualite | Lien permanent

17/08/2018

Le Vent se lève - Comment le PS s’est technocratisé pour conquérir le pouvoir

La peur du saut dans l’inconnu. Cette appréhension a longtemps barré la route du pouvoir à la gauche. Dans les années 1970, le Parti Socialiste s’est engagé de manière résolue dans une stratégie de conquête du pouvoir. Mais sa réputation d’incompétence économique continuait de lui coller à la peau. Pour corriger cette image et apparaître légitime à gouverner, François Mitterrand a su mettre en place une stratégie de respectabilisation en recrutant des experts économiques capables de contester au camp giscardien le monopole de la compétence économique. Un moment historique dont toute force politique qui prétend à l’exercice de la responsabilité suprême se doit aujourd’hui de tirer des leçons.

Lire la suite
___________________
___________________

Libé - Marseille Un ex-député PS devant la justice pour des croisières suspectes

Henri Jibrayel, député socialiste des quartiers nord de Marseille de 2007 à 2017 et toujours conseiller départemental des Bouches-du-Rhône, est renvoyé devant le tribunal correctionnel pour «abus de confiance» et «prise illégale d’intérêt».

Lire la suite
________________
________________

13/08/2018

Marianne - Une tribune en faveur des "droits des musulmanes" s'attaque à la laïcité

Sous couvert de lutte contre la discrimination et pour "l'égalité des genres", un manifeste publié dans le journal "La Libre Belgique" accuse la neutralité religieuse d'être un faux nez pour discriminer les femmes musulmanes. La tribune est notamment signée par la militante Rokhaya Diallo et la directrice du CCIF.

D'habitude, les contempteurs de la laïcité à la française s'attaquent à la loi de 2004 sur le port de signes religieux ostensibles à l'école. Ou, pour les plus aventureux, à l'interdiction de la burqa décidée en 2010. Mais un nouveau pas vient d'être franchi, avec la publication ce jeudi 2 août d'une tribune qui s'attaque frontalement à un pilier de la loi de 1905 : la neutralité de l'Etat face aux religions.

Lire la suite
________________
________________

09:03 Publié dans Article du jour | Tags : laicite, islamisme | Lien permanent