Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2017

Ce jeudi 16 février, Benît Hamon est sur France Info

Demain toute la journée, franceinfo examine le dossier de candidature de . Premier rdv d'une série présidentielle. A suivre 

30/01/2017

RFI - Protectionnisme: un retour en force?

Depuis que les électeurs britanniques ont décidé, au mois de juin 2016, que leur pays allait quitter l'Union Européenne, la menace d'un retour des politiques protectionnistes plane sur la planète. Mais, c'est l'élection de Donald Trump qui a mis le nationalisme économique tout en haut de l'affiche.


Une philosophie politique qui va à l'encontre de tous les accords internationaux négociés, au cours des dernières décennies, et que François Hollande, le président français, défendait la semaine dernière, à Santiago du Chili comme le président chinois Xi Jinping, lors de la conférence de Davos, en Suisse.

Lire et écouter la suite
__________________
__________________

12:15 Publié dans Audio | Tags : benhamin coriat | Lien permanent

20/01/2017

France Inter - Benoît Hamon : "On aura Fillon/ Le Pen au second tour si il n'y a pas d'entente en gauche"

Le revenu universel d'existence, proposition rabotée ?

Le montant annoncé était de 750 euros. J'ai toujours dit que c'était une cible irréalisable du jour au lendemain. Mais je pense que la révolution numérique va raréfier le travail. Je propose la réduction du temps de travail, et ce revenu qui permettra aux salariés de réduire eux-mêmes leur temps de travail, notamment pour ceux qui ont des travaux pénibles. Première étape, revaloriser le RSA à 600 euros. Un tiers des pauvres éligibles à cette mesure n'en bénéficient pas en réalité. Il faut que ça change.

Lire et écouter la suite
_______________________
_______________________

18/01/2017

France Culture : Thomas Piketty : quel projet pour la gauche ?

Thomas Piketty, véritable rock-star de l’économie, peut-elle aider la gauche dans l’élaboration de son programme ?

17:40 Publié dans Audio | Tags : piketty | Lien permanent

30/12/2016

Laurent Baumel, coordinateur du programme d'Arnaud Montebourg, était sur RMC dans Bourdin Direct

29/12/2016

France Inter, Renaud Dély - 2017: la fin du PS?

A l’approche des fêtes, une grande peur qui commence à planer sur le Parti Socialiste pour l’année prochaine.

Et cette angoisse se résume en une question à la fois simple et assez cruciale: et si 2017 était la dernière année ? Et si 2017 marquait la fin du PS. Alors, vous me direz, on peut sûrement vivre après le Parti socialiste. D’autant qu’on a déjà vécu, et plutôt pas mal, avant… Il n’empêche que ce serait quand même un sacré événement politique. Parce que le PS n’est plus tout jeune. Dans sa forme actuelle, il a quand même bientôt 46 ans. Il est né, ou plutôt il a ressuscité, en juin 1971, lors du fameux congrès d’Epinay marqué par la prise du pouvoir de François Mitterrand. Depuis, avec ses congrès, ses courants, ses déchirements et ses motions de synthèse, le parti socialiste, c’est un véritable art de vivre.

Lire et écouter la suite
_____________________
_____________________

27/12/2016

France Inter, Laure Adler - Une semaine avec Robert Linhart

L’établi, c’est aussi la table de façonnage de tout travailleur manuel, mais ce terme désignait aussi, le mouvement des "établis", composé d'intellectuels qui venaient se frotter à la vie en usine, s’immerger, temporairement ou plus durablement, dans les classes populaires, pour être au plus près de la vraie vie et réveiller les consciences. Robert Linhart fut l'un d'entre eux, en devenant ouvrier spécialisé dans l'usine Citroën de la porte de Choisy à Paris, en 1968.

Lire et écouter la suite
____________________
____________________

22:32 Publié dans Audio | Tags : linhart | Lien permanent

France Inter, Thomas Legrand - Bal tragique à Solférino

La Belle Alliance Populaire ne s'annonce pas sous les meilleurs auspices pour le Parti Socialiste.

Pour reprendre cette fameuse une de Charlie Hebdo : Bal tragique à Solférino, sept morts... Comme autant de candidats qui concourront les 22 et 29 janvier prochain pour devenir le représentant du Parti Socialiste et de ses alliés périphériques.

Lire la suite
_________________________
_________________________

24/12/2016

France Culture - Comprendre la crise de la gauche (Marcel Gauchet, Henri Weber)

Répliques du 17 décembre 2016

Deux mois après avoir proclamé sur la couverture de l'Obs " je suis prêt " François Hollande a renoncé à briguer un second mandat présidentiel. Depuis, les candidatures affluent aux primaires du PS et des partis associés avec un seul mot d'ordre : le rassemblement et une immense envie d'en découdre. Celui qui sera finalement désigné à l'issue de cette bataille, devra compter sur son flanc gauche avec Jean-Luc Mélenchon et sa France insoumise et sur son flanc droit avec Emmanuel Macron dont le premier grand meeting de campagne a contrasté par son succès avec celui de la Belle Alliance Populaire avait organisé au lendemain du renoncement de François Hollande.

Bref, le quinquennat qui s'achève est sous le feu des critiques, la gauche n'a jamais été aussi émiettée et même si en politique rien n'est jamais joué, les chances de l'un de ses représentants d’accéder au 2° tour de la prochaine élection présidentielle paraissent aujourd'hui compromises.

Que s'est-il passé à gauche ? Comment en est-on arrivé là ?

Ecouter l'émission
_________________
_________________

17:44 Publié dans Audio | Tags : marcel gauchet, henri weber | Lien permanent

09/12/2016

France Culture - Primaire à gauche : l'embouteillage des candidatures

Faudra-t-il mettre en place une circulation alternée pour les candidats ? La route vers cette primaire paraît singulièrement bouchée : Vincent Peillon, l’ancien ministre de l’Education nationale, s’ajoute donc à Manuel Valls, Arnaud Montebourg ou Benoît Hamon. Dans la course également, Sylvia Pinel, Gérard Filoche, Marie-Noëlle Lienemann, tout comme François de Rugy et Jean-Luc Benhamias. Enfin, Pierre Larrouturou et le chevènementiste Bastien Faudot ont fait acte de candidature, même s’ils ne devraient pas avoir les parrainages nécessaires (leur parti n'appartient pas à la "Belle alliance populaire"). Au total, neuf prétendants - si la liste ne s’allonge pas encore jusqu’au 15 décembre. Au risque du trop plein, d’une forme d’illisibilité politique.

Lire et écouter la suite
_______________________
_______________________

17:40 Publié dans Audio | Tags : primaire de la gauche | Lien permanent