Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/08/2020

Brut - 12 dates qui ont marqué le Liban

20:50 Publié dans Histoire | Tags : liban | Lien permanent

Idées d'été : Dominique Bourg, Quelle souveraineté à l’ère de la mondialisation ?

S’il fut un temps où les Etats conservaient encore leur souveraineté, ne serait-ce que par l’instauration de frontières, il semble aujourd’hui que le marché s’y substitue, s’insérant jusque dans le domaine de la loi et des instances régaliennes : pour preuve, le désir exprimé par Facebook de frapper sa propre monnaie, Libra. À l'heure où les grandes entreprises se substituent aux Etats, que reste-t-il aujourd’hui de la notion de souveraineté ? On en parle avec Dominique Bourg, professeur honoraire à l’université de Lausanne, qui publie "Le marché contre l'humanité" (PUF, 2019). La Grande table Idées d’Olivia Gesbert – émission du 29 novembre 2019

17:45 Publié dans Idées, Vidéo | Tags : dominique bourg | Lien permanent

Camus, homme révolté - #CulturePrime

« Je me révolte, donc nous sommes. » Il y a 60 ans, Albert Camus mourait dans un accident de voiture. Sa pensée reste aujourd’hui une boussole, un phare. » Même son adversaire, Sartre, le reconnaissait : Albert Camus a fait preuve d'une rare cohérence entre ses idées, ses actes et ses œuvres, au service d'une défense constante de la vie, de la justice et de l'amour. Journalisme, romans, théâtre, essais... tous les moyens furent bon pour, sans relâche, témoigner de la condition humaine.

14:30 Publié dans Idées, Vidéo | Tags : albert camus | Lien permanent

Le Figaro - Pourquoi la gauche sociale-démocrate n’existe plus... depuis longtemps

FIGAROVOX/TRIBUNE - Renée Fregosi, qui est adhérente au PS depuis 1976, considère qu’il n’y a jamais eu de véritable social-démocratie en France car depuis Mitterand, la gauche favorise la montée d’une social-technocratie sans convictions et qui préconise le modernisme.

Qu’elle se dise «radicale» ou «réformiste», la gauche politique et «intellectuelle» en France aujourd’hui, a globalement troqué la notion d’exploitation contre la théorie de la domination chère aux partisans de Pierre Bourdieu, et la lutte des classes contre la lutte des races. Ce qui reste de la gauche (qui s’exprime dans les médias) est devenue islamo-gauchiste, multiculturaliste, féministe victimaire, et en tout point moralisatrice. Et si certains comme François Hollande en fin de mandat, Bernard Cazeneuve sondant une candidature future, ou aujourd’hui Laurent Joffrin, avec le lancement de son mouvement, prétendent être devenus «sociaux-démocrates», ce ne sont que nouvelles impostures!

Lire la suite
__________________
__________________

09:52 Publié dans Tribune | Tags : fregosi | Lien permanent