Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2012

Villa Gillet, Festival Mode d'Emploi : Comment prendre le temps du soin ?

Un événement conçu et organisé par la Villa Gillet (http://www.villagillet.net/) dans le cadre du festival Mode d'emploi (http://www.festival-modedemploi.net)
à l'Hôtel de Région (Lyon), le samedi 1er décembre 2012
Avec Jean-Philippe Pierron, Elisabeth Roudinesco et Frédéric Worms, animé par Robert Maggiori

La maladie, vécue comme un moment à part, transforme notre relation au temps, allant parfois jusqu'à nous projeter hors du temps. Quels bouleversements surviennent dans notre rapport au monde en période de cure ? Entre l'urgence de la guérison et la patience nécessaire au traitement, dans quelle temporalité la relation entre le soignant et le soigné s'inscrit-elle ? Prendre soin de l'autre ou de soi-même ne serait-ce pas prendre le temps ?

_______________________________________________________________________________________ _______________________________________________________________________________________

20:30 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Villa Gillet, Festival Mode d'Emploi - Surveillance et sécurité

Un événement conçu et organizé par la Villa Gillet (http://www.villagillet.net/) dans le cadre du festival Mode d'emploi (http://www.festival-modedemploi.net)
le jeudi 29 novembre à l'Hôtel de Région (Lyon)
Avec Mireille Delmas-Marty, Alain Bauer et Jeffrey Rosen, animé par Laurent Borredon

1) Sécurité, société de surveillance, société de la peur
Une leçon par Mireille Delmas-Marty
Dans nos sociétés inquiètes, l'insécurité appelle des réponses politiques et juridiques, mais aussi technologiques, de plus en plus contraignantes. La difficulté est d'éviter que ces réponses ne transforment l'état de droit en une société mondiale de surveillance, et/ou incitent au repli sur des sociétés de la peur.

2) Comment concilier liberté et sécurité ?
Un débat entre Alain Bauer et Jeffrey Rosen

____________________________________________________________________________________________ ____________________________________________________________________________________________

18:09 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Villa Gillet, Festival Mode d'Emploi - Éthique environnementale : eux et nous ?

Un événement conçu et organisé par la Villa Gillet (http://www.villagillet.net/) dans le cadre du festival Mode d'emploi (http://www.festival-modedemploi.net)
à l'Hôtel de Région (Lyon), le vendredi 30 novembre 2012
Avec Émilie Hache, Jean-Baptiste Jeangène Vilmer et Andri Snaer Magnason, animé par Stéphane Deligeorges et Maya Wolfe-Robinson

Relations inédites aux animaux et aux végétaux, demandes de reconnaissance particulières, émergence de droits spécifiques : les distinctions forgées par la modernité occidentale (nature/culture, humain/non humain...) sont aujourd'hui bouleversées. En modifiant l'éthique et la conception de l'humain, cette mutation nous amène à repenser nos manières de faire société.

__________________________________________________________________________________________ __________________________________________________________________________________________

13:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Villa Gillet - Les neurosciences ont-elles quelque chose à nous apprendre sur le réel ?

Un événement conçu et organisé par la Villa Gillet (http://www.villagillet.net/) dans le cadre du festival Mode d'emploi (http://www.festival-modedemploi.net)
à l'Hôtel de Région (Lyon), le dimanche 2 décembre 2012
Avec Jocelyn Benoist, Patrick Boucheron, Elizabeth Loftus, Lionel Naccache, Israel Rosenfield, conçu et animé par Lionel Naccache

Percevons-nous le monde tel qu'il est vraiment, ou sommes-nous victimes d'illusions de toutes sortes ? Qu'ils tâchent de déjouer de simples illusions d'optique, ou qu'ils dénoncent les ruses idéologiques qui déforment notre appréhension du réel, les hommes se méfient de leur propre capacité à accéder à la réalité. Les découvertes des neurosciences sur les fonctionnements du cerveau (et notamment son rapport à la fiction) sont venues à nouveau souffler sur les braises. Mais faut-il jeter le « bébé » (notre accès au réel) avec l'eau du bain (les difficultés inhérentes à cet hypothétique accès), et faire le deuil de l'accès au réel ? Cinq chercheurs de disciplines très différentes répondront à cette question.

30/12/2012

Gauche Populaire - Social-sociétal : même combat, celui de la justice sociale !

26 décembre 2012

Par Yannick Cahuzac, Jérôme-Olivier Delb et Vincent Monadé

Lundi 17 décembre, quinze élus, dont quelques-uns se revendiquant de la Gauche Populaire, ont écrit au chef de l’Etat. Crime majeur, ils demandaient que l’on remette l’agenda économique et social en tête des priorités du gouvernement. Ils demandaient que soient tenus au plus vite des engagements tout aussi essentiels que les engagements 31 et le non-cumul des mandats, la loi de séparation entre les activités de dépôt et les activités spéculatives des banques, la loi contre les licenciements boursiers, la grande réforme fiscale…

Lire la suite
________________________________________________________________________
________________________________________________________________________

21:10 Publié dans Réflexions | Tags : gauche populaire | Lien permanent

La Vie des Idées : Pour une politique des fluides

Pour Yves Citton, notre présent est marqué du sceau de l’insoutenable : insoutenables ces discours de crise qui justifient les injustices ; insoutenables ces injustices ; mais insoutenable surtout notre mode de vie. Alors que faire ? Renverser, dit-il…

Recensé : Yves Citton, Renverser l’insoutenable, Seuil, 2012, 212 p., 17€.

Dans quel présent vivons-nous ? La question ne cesse de nous hanter, sans trouver de réponse satisfaisante, puisqu’elle fait retour, toujours. Crise est le nom qui sert à qualifier couramment ce retour, sans que l’on sache bien de quoi l’on parle. D’abord parce que si notre présent est celui d’une crise, on peut se demander de quoi il y a crise : économique, morale, politique, axiologique voire anthropologique. Une crise ou des crises ? L’usage du singulier, la crise, semble faire rideau de fumée qui escamote la question. Mais tout le monde, ou presque, s’accorde sur le fait qu’il y a bien crise. L’évidence mérite d’être interrogée. Qu’est-ce qu’une crise qui dure depuis trente ou quarante ans ? Une manière d’être caractéristique d’un système, c’est-à-dire un régime. Crise est sans doute l’opérateur d’un régime politique et économique de domination qui constate le caractère insupportable du moment présent et s’efforce de le faire admettre en entretenant le sentiment illusoire de la sortie de crise, du rétablissement, plus ou moins proche, du patient en le perpétuant dans son état. « Il serait temps de s’apercevoir du leurre qui anime toute référence à « la crise », et qui en fait l’opérateur de pression le plus massif déployé dans nos sociétés actuelles. » (p. 93-94). Telle est l’une des fins que vise Yves Citton dans le livre qu’il publie aujourd’hui, fruit d’une réflexion qui est partie d’un travail collectif animé notamment au sein de la revue Multitudes.

Lire la suite
_________________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________________

21:07 Publié dans Réflexions | Lien permanent

OFCE : La récession n’est pas une fatalité

par Marion Cochard, Bruno Ducoudré et Danielle Schweisguth

La vague de froid sur les prévisions d’automne se poursuit avec la publication par la Banque centrale européenne de ses dernières prévisions. En révisant à la baisse ses perspectives de croissance pour la zone euro (-0,3% en 2013 contre +0,9% prévu en septembre), la BCE pointe à son tour l’austérité renforcée et l’impact croissant de l’incertitude sur les marchés financiers. Force est de constater que la vigueur de la consolidation budgétaire paralyse la croissance en zone euro par le jeu des multiplicateurs budgétaires sans pour autant parvenir à rétablir la confiance. Dans ce billet, nous montrons que l’enchaînement récessif dans lequel s’enlise la zone euro n’est pas une fatalité.

Lire la suite
________________________________________________________________________________
________________________________________________________________________________

20:22 Publié dans Réflexions | Tags : ofce | Lien permanent

France Culture : 2012 : année du désenchantement?

Tout est chaos, tous mes idéaux, des mots abimés, je cherche une âme qui pourra m’aider, je suis d’une génération désenchantée… Désenchantée… Est-ce le mot que les futurs manuels d’histoire numériques retiendront de l’année 2012 pour qualifier les « événements monstres », chers à l’historien Pierre Nora, qui nous ont assaillis cette année? Alors puisque la fin du Monde, prévue par le calendrier Maya, n’a pas eu lieu ce 21 décembre 2012, que nous avons une fois de plus échappé à l’apocalypse, et qu’aucune soucoupe ne s’est envolée du village de Bugarach dans l’Aude, vos Retours, avant les fêtes de fin d’année, ont jeté un dernier coup d’œil dans le rétroviseur et reviennent sur cette année qui se termine. Comment faire le tri dans le chaos des événements qui s’entrechoquent ? Comment rapprocher des phénomènes en apparence isolés…

Lire la suite

Invité(s) :
Bertrand Badie, professeur à l'IEP de Paris, chercheur associé au CERI
Laurent Bouvet, professeur de science politique à l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

________________________________________________________________ ________________________________________________________________

20:12 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Le Monde - Un regard métaphysique sur la crise égyptienne Par Abdennour Bidar, philosophe

Dans quel sens la situation égyptienne va-t-elle se dénouer ? Le vent de l'histoire va-t-il consacrer finalement la victoire de l'islam politique incarné par le président  Mohammed Morsi et toutes les forces sociales agglomérées autour des Frères musulmans ? Ou bien la nébuleuse de forces et d'aspirations démocratiques va-t-elle l'emporter ? Chez certains commentateurs (on pense par exemple ici en France aux éclaircissements récents apportés par Antoine Basbous ou Nathalie Bernard-Maugiron), les analyses géopolitiques et sociopolitiques semblent bien en peine de fournir un pronostic sur l'issue de ce feuilleton. Plus largement, ce champ d'analyse semble incapable d'offrir un pronostic fiable sur l'évolution à long terme du rapport de force engagé dans l'ensemble du monde arabo-musulman entre le modèle autoritaire – souvent théocratique – et un modèle démocratique... qui se cherche lui-même entre le modèle occidental de sécularisation, voire de laïcisation, et l'invention d'une voie singulière d'émancipation des institutions et des mœurs vis-à-vis de la tutelle du religieux. La question est donc de savoir pourquoi la grille d'analyse politique échoue ici. Elle est aussi de déterminer quel autre plan ou champ d'analyse à l'intérieur pourrait nous aider à fonder des prévisions meilleures ?

Lire la suite
______________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________

20:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Observatoire des inégalités : La ségrégation culturelle du territoire s’accentue

le 7 décembre 2012

La ségrégation culturelle du territoire a augmenté entre 1999 et 2008. C’est dans les communes où la part des diplômés était la plus élevée que celle-ci a le plus augmenté. Au niveau des quartiers, la ségrégation s’accroît surtout dans les territoires les plus défavorisés. Une analyse de Louis Maurin. Extrait de la note d’information Compas études.

Lire la suite
_______________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________

19:05 Publié dans Réflexions | Lien permanent