Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2016

Vallini : «Lorsque la gauche est au pouvoir, les gens de gauche sont encore plus exigeants»


Vallini : «Lorsque la gauche est au pouvoir... par lefigaro

10:00 Publié dans Vidéo | Tags : vallini, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

09/12/2015

André Vallini, invité politique (09.12.15)

11:52 Publié dans Vidéo | Tags : vallini, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

18/12/2014

Réforme territoriale : «Dix milliards d'économies sur dix ans, c'est possible», selon Vallini - Lefigaro.fr


Réforme territoriale : «Dix milliards d... by lefigaro

18:00 Publié dans Vidéo | Tags : vallini, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

26/11/2014

André Vallini voit "plutôt Toulouse" comme capitale régionale par rtl.fr


André Vallini voit "plutôt Toulouse" comme... par rtl-fr

10:10 Publié dans Vidéo | Tags : vallini, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

19/11/2014

Vallini : "cette carte est soutenue par des parlementaires UMP" par Europe1fr


Vallini : "cette carte est soutenue par des... par Europe1fr

20:35 Publié dans Vidéo | Tags : vallini, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

03/07/2014

Invité: André Vallini - Preuves par 3


Invité: André Vallini - Preuves par 3 par publicsenat

18:00 Publié dans Vidéo | Tags : vallini, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

18/06/2014

Vallini défend la réforme territoriale


Vallini défend la réforme territoriale par publicsenat

18:00 Publié dans Vidéo | Tags : vallini, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

03/06/2014

L'invité de 8h20 : André Vallini


L'invité de 8h20 : André Vallini par franceinter

13:05 Publié dans Vidéo | Tags : vallini, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

Interactiv' : Hervé Le Bras et André Vallini


Interactiv' : Hervé Le Bras et André Vallini par franceinter

18/05/2014

L'actualité des socialistes du 12 au 18 mai (mise à jour)

A la une

Le Monde - Impôts : Valls détaille son geste fiscal pour près de 2 millions de ménages

Le premier ministre, Manuel Valls, a annoncé vendredi 16 mai que les nouvelles mesures fiscales annoncées après les élections municipales allaient bénéficier à 3 millions de Français. Au total, 1,8 million de ménages devraient sortir de l'impôt sur le revenu.

18 mai

Le Parisien - Baisse d'impôts : pourquoi Hollande et Valls se sont laissé convaincre ?

La décision a été définitivement arbitrée jeudi par l'Elysée et : il fallait aller plus vite, plus loin, plus fort ! Ce sont donc finalement 1,8 million de ménages qui échapperont à l'impôt sur le revenu dès cette année, et non plus 650 000 comme l'avait annoncé Manuel Valls dimanche soir sur TF1.

Le blog de Jean-Marcel Bouguereau - Des baisses d'impôts en trompe-l'oeil

Ce n'est pas encore Noël mais c'est déjà le temps des cadeaux. Les Européennes s'annoncent très mal pour la gauche. A dix jours du scrutin, plusieurs sondages donnent le FN en tête avec 25 %, creusant l'écart avec l'UMP (21 %) et enterrant le PS avec ses malheureux 18 % ! Il fallait faire quelque chose. Hier, Manuels Valls a donc sorti de sa hotte des cadeaux fiscaux à l'intention de 3 millions de ménages, soit un effort d'un milliard d'euros. Le double de ce qui était prévu.

Les Echos - Pierre-Alain Muet : « On ne sortira pas de la récession avec une politique de l'offre univoque »

Pierre-Alain Muet est l'un des 41 députés PS qui se sont abstenus sur le programme de stabilité du gouvernement. Vice-président de la commission des Finances, il a travaillé à l'Insee et à l'OFCE avant d'être conseiller économique du Premier ministre Lionel Jospin de 1997 à 2002.

17 mai

Libé - Les députés PS frondeurs satisfaits après les annonces de Valls

Le Premier ministre a déclaré que 1,8 million de ménages allaient sortir de l'impôt sur le revenu.

Certains députés PS ayant participé à la fronde sur les 50 milliards d’euros d’économies, y compris quelques abstentionnistes sur le programme de stabilité, ont salué les annonces de Manuel Valls vendredi. Le Premier ministre a annoncé de nouvelles mesures fiscales pour 3 millions de Français, qui permettront à 1,8 millions de ménages de sortir de l'impôt sur le revenu

Le Monde - Arnaud Montebourg : « Le décret sur les entreprises, c'est la fin du laisser-faire »

C'est l'outil dont rêvait Arnaud Montebourg. En élargissant le décret sur les entreprises « stratégiques », qui permet à l'Etat de s'opposer à la prise de contrôle d'une entreprise, à cinq nouveaux secteurs, la France se dote de la même arme que ses voisins, estime le ministre de l'économie. Qui compte bien l'utiliser dans le dossier Alstom.

16 mai

La Lab - Jean-Christophe Cambadélis : "les socialistes n’ont pas choisi Hollande sur le discours du Bourget"

RAPPEL HISTORIQUE - Un reniement ? Où ça ? Pas de la part de François Hollande en tous cas. Et c’est Jean-Christophe Cambadélis, pas vraiment hollandais historique, qui l'explique.

Mercredi 13 mai, lors d’un débat organisé par Mediapart avec Emmanuelle Cosse et Jean-Luc Mélenchon, le premier secrétaire du Parti socialiste considère que, finalement, le discours du Bourget, ça ne comptait pas.

Marianne - Cambadélis aux déçus d'Hollande: fallait pas le choisir à la primaire !

Invité par Médiapart à un débat des gauches avec Emmanuelle Cosse et Jean-Luc Mélenchon, le Premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis n'a pas cherché à occulter la déception suscitée par François Hollande, renvoyant sèchement les sympathisants socialistes à leur choix au moment de la primaire. Un bref moment de vérité.

L'Hémicycle - Encadrement du lobbying : bilan contrasté des nouvelles mesures

Sur l’impulsion du président Claude Bartolone et du vice-président PS Christophe Sirugue, les modalités d’entrée des représentants d’intérêts sont devenues plus contraignantes. De quoi rebuter les marchands d’influence et recréer de l’opacité.

La tempête Cahuzac continue de produire ses effets. Si elle a conduit à la publicité du patrimoine des ministres, elle a aussi fait changer les règles d’encadrement des lobbys à l’Assemblée nationale. En toute discrétion, une petite révolution a eu lieu en octobre dans les couloirs du palais Bourbon. « Ni diabolisation, ni laisser-faire, tel a été l’état d’esprit du bureau de l’Assemblée nationale », insiste-t-on dans l’entourage du président Claude Bartolone, qui a été à la manœuvre avec le vice-président PS Christophe Sirugue.

Les Echos - Affaire Bygmalion : le PS engage Copé à s’expliquer

Le porte-parole du PS, Carlos Da Silva, estime que Jean-François Copé doit des explications aux Français suite aux facturations fictives dont l’accuse « Libération ». Accusations que le patron de l’UMP qualifie d’allégations mal vérifiées.

15 mai

Le Lab - Après le pacte de responsabilité, des députés PS frondeurs s'attaquent à la réforme territoriale de Manuel Valls

Temps 2 de la contestation. Deux semaines après s'être abstenus sur le vote consultatif du programme de stabilité, deux députés PS "frondeurs" s'en prennent à la réforme territoriale du gouvernement, déjà contestée par l'opposition.

Sur France Info, ce 14 mai, le député PS de Paris Pascal Cherki a semblé douter des résultats d'une réorganisation territoriale

Le Monde - Un député PS propose de nationaliser les autoroutes

Le député socialiste Jean-Paul Chanteguet, président et rapporteur de la mission d'information parlementaire sur l'écotaxe, engage une réflexion sur la nationalisation des autoroutes, dont le réseau avait achevé d'être privatisé en 2006.

Paris Match - Ségolène Royal "Je suis à ma place. Enfin"

Collier de perles grises, pull vert d’eau fermé par des rubans, vernis rose pâle sur les ongles, elle arrive au rendez-vous avec une bonne heure de retard mais le regard vif et la tête pleine de musique. La veille, Ségolène Royal était au palais Garnier pour assister à la représentation de l’opéra dansé de Pina Bausch, «Orphée et Eurydice», sur la musique de Gluck. La nuit a été courte. La ministre, qui était accompagnée de ses deux filles, Clémence et Flora, s’est couchée tard.

Libé - Royal vante «l'amitié et la solidarité entre ministres»

Alors que des propos parus dans «Paris Match», sur l'écotaxe et Alstom, laissaient penser à des désaccords, la ministre de l'Ecologie évoque des «petites phrases» et pas une «interview en tant que telle».

Nouvel Obs - Ségolène Royal ou l'habitude de la "rétropédalitude"

Depuis plusieurs années, la ministre de l'Ecologie s'est fait une spécialité de cogner ses camarades avant de démentir ses propos.

Libé - Hollande, plus impopulaire que jamais

Selon le baromètre Ipsos, le président de la République n'est pas soutenu par 78% des Français.

Le président de la République François Hollande a enregistré en mai un nouveau record d’impopularité, 78% des Français se disant défavorables à son action, selon le baromètre Ipsos pour «Le Point» publié mercredi.

Le Parisien - Ecotaxe : les députés plaident pour son maintien, Royal est sceptique

Oui à l'écotaxe, mais remaniée. C'est en substance ce que proposent les députés de la mission d'information parlementaire qui planchaient depuis novembre sur cet épineux dispositif, suspendu après avoir mis le feu à la Bretagne à l'automne dernier.

LCP - Européennes : Edouard Martin distingue le PS de "Hollande ou Ayrault"

"Le PS, ça n'est pas que Hollande et Ayrault", a affirmé Edouard Martin, tête de la liste socialiste dans le Grand-Est pour les européennes et ex-leader syndical d'ArcelorMittal à Florange, en appelant à "l'Europe du juste échange" lors de son premier grand meeting de campagne, mardi soir à Metz.

Libé - Ecotaxe: le rapport parlementaire plaide pour une «éco-redevance»

Il faut faire disparaître le mot «écotaxe» mais pas abandonner le principe d’une redevance payée par les poids lourds, qui nécessite des aménagements, a conclu la mission d’information parlementaire dans son rapport, remis mercredi, sur ce dispositif suspendu à l’automne après la fronde des «bonnets rouges».

Rue 89 - Rythmes scolaires : Gérard Collomb trouve-t-il à Lyon l’emploi du temps idéal ?

A Lyon, il avait traîné les pieds, refusant de la mettre au débat. Le socialiste Gérard Collomb n’avait pas caché que la réforme des rythmes scolaires le gênait du fait de son impopularité et, comme pour toutes les communes, à cause de sa mise en place complexe. Plus possible de faire l’impasse, en vue de la rentrée 2014. Cette fois un emploi du temps a été fixé pour les écoles publiques de Lyon.

Le Figaro - Christian Paul : «Nous sommes une majorité à souhaiter des inflexions substantielles»

INTERVIEW - Élu de la Nièvre, Christian Paul est un des chefs de file des 41 députés qui s'étaient abstenus sur le programme de stabilité.

14 mai

LCP - Valls en mission pour ressouder députés PS et gouvernement

Entre "câlinothérapie" et rappels à la discipline, Manuel Valls, venu devant les députés socialistes avec la quasi-totalité du gouvernement, veut resserrer les liens avec une majorité toujours en proie au doute, à deux semaines de nouvelles élections périlleuses pour le PS.

Les Echos - Foyers modestes : un geste sur les impôts locaux dès cette année

Les ménages modestes vont bénéficier d’une remise d’impôt sur le revenu, mais aussi de taxe d’habitation.

Europe 1 - Bienvenue au "club des socialistes affligés"

LE COURANT QUI VA FAIRE PARLER - Ce groupe de réflexion dénonce la politique économique menée par le gouvernement.

Tout est dans l'intitulé. Pas sûr que leur initiative plaise à Solférino. Liêm Hoang Ngoc, eurodéputé socialiste sortant, annonce lundi la création d'un nouveau courant au PS, autobaptisé le "club des socialistes affligés". Ce groupe de réflexion entend surfer sur la dynamique enclenchée par les 41 députés frondeurs, qui se sont abstenus lors du vote sur le programme de stabilité budgétaire à l'Assemblée, le 29 avril dernier.

Le Monde - Le « Club des socialistes affligés » veut contester la politique de l'offre de Hollande

Rien que par son intitulé, cette initiative ne devrait pas passer inaperçue. Le socialiste Liêm Hoang Ngoc lance, lundi 12 mai, un « club des socialistes affligés », pour battre en brèche la politique économique suivie par le tandem François Hollande-Manuel Valls.

Le manifeste des socialistes affligés

13 mai

Lyon Capitale - Européennes : Manuel Valls à Lyon le 23 mai

Manuel Valls viendra à Lyon le vendredi 23 mai pour le meeting de clôture de la campagne du parti socialiste des élections européennes. Il sera accompagné de Vincent Peillon mais aussi de l'allemand Martin Schulz.

Le Monde - Hollande et Valls s'engagent dans la bataille des européennes

François Hollande et Manuel Valls semblent avoir retenu la leçon des municipales, au moins sur la forme. Le gouvernement et le Parti socialiste ont en effet choisi de ne pas mettre leur rose dans la poche dans la campagne pour les élections européennes. A deux semaines du vote, le choix a été fait par l'exécutif de s'impliquer personnellement dans la bataille.

Le Monde - Martine Aubry, cette alternative qui ne vient pas

La mise au point date d'avant le second tour des élections municipales : « Je ne serai pas premier ministre ni demain ni après-demain, mettez-vous ça dans le crâne une bonne fois pour toutes ! Quant à mes soi-disant amis qui parlent à ma place, ça commence à bien faire ! », avait sèchement expliqué au Monde Martine Aubry.

Les Echos - Départementales 2015 : une élection qui s’annonce difficile pour le PS et l’UMP

LE CERCLE. Planifiées pour mars 2015(1), les élections départementales s’appuieront sur un redécoupage général des cantons et des candidatures paritaires, le tout sur fond de remise en cause des conseils généraux. Un contexte qui risque de poser problème pour le PS menacé d'un nouveau vote sanction mais aussi pour l’UMP.

12 avril

Le Monde - Aubry et Cambadélis veulent une autre réforme de l'intermittence

Est-ce une ultime tentative de sensibiliser le gouvernement au sort des intermittents du spectacle, alors que l'accord du 22 mars sur l'assurance-chômage ne cesse d'être contesté, et que le gouvernement a décidé malgré tout d'agréer l'accord ? Ou bien est-ce le signe d'une divergence interne au parti socialiste sur la question des annexes 8 (techniciens) et 10 (artistes) de l'Unedic ? Toujours est-il que le courrier adressé le 7 mai par la maire de Lille, Martine Aubry, au ministre du travail François Rebsamen, lui demandant de « ne pas agréer le texte de la convention Unedic qui sera soumis au gouvernement dans les prochains jours »,  n'est pas passé inaperçu.

Le Figaro - Élections européennes : Valls tente de mobiliser la gauche

Ils espéraient limiter la casse, ils veulent maintenant sauver les meubles. Deux mois après la déroute des élections municipales, les socialistes abordent avec appréhension le scrutin européen du 25 mai. «Ces élections ne peuvent pas être bonnes pour nous, tranche un membre du bureau national du PS. Y a-t-il une seule raison, même infime, de voter socialiste aujourd'hui? J'ai beau chercher, je n'en vois aucune.»

Ce qu'il faut retenir de l'interview de Manuel Valls sur TF1

Impôts, élections européennes, crise ukrainienne... Le Premier ministre était l'invité du 20 heures de TF1 et a notamment annoncé la sortie de l'impôt de 650.000 ménages dès 2014.

Le Monde - Malgré la crise en Ukraine, la France livrera bien ses Mistral à la Russie

Le doute n'est désormais plus permis. Malgré la crise en Ukraine, la France n'a aucune intention de suspendre la livraison des deux navires de guerre de type Mistral à la Russie. Ce contrat de 1,2 milliard d'euros n'a pas vocation à faire partie d'un paquet d'éventuelles sanctions économiques de l'Union européenne à l'encontre de Moscou.

Le JDD - Boko Haram : Hollande annonce un sommet africain

François Hollande a annoncé dimanche soir la possible tenue, en fin de semaine, d'un sommet de dirigeants africains sur la sécurité au Nigeria, après l'enlèvement par le groupe terroriste Boko Haram de plus de 200 jeunes filles.

FranceTVinfo - François Hollande continue de chuter dans les sondages

Le président enregistre son plus bas score avec le baromètre OpinionWay publié dimanche pour Clai-Metronews-LCI. Seuls 18% des sondés sont satisfaits de son action.

Le JDD - "Je suis pour supprimer les conseils généraux"

VERBATIM - Didier Guillaume, patron des sénateurs PS et président du conseil général de la Drôme.

La Tribune - Plus d'un Français sur deux favorable à la suppression des départements

Selon un sondage Ifop pour le "Journal du Dimanche", 55% des Français hors Paris est favorable à la suppression des conseils généraux.

Le Monde - Vallini : la réforme territoriale permettra d'économiser jusqu'à « 25 milliards d'euros par an »

Le secrétaire d'Etat à la réforme territoriale, André Vallini, estime, vendredi 9 mai dans un entretien au Figaro, que la réforme territoriale permettrait un gain « annuel de 12 à 25 milliards d'euros ».

« Le budget des collectivités locales représente au total 250 milliards d'euros. Les meilleurs spécialistes pensent qu'en tablant sur des économies d'échelle et des suppressions de doublons qui pourraient à terme représenter de 5 % à 10 % on arrive à un gain annuel de 12 à 25 milliards d'euros à moyen terme. Ce qui est beaucoup. Sans parler des gains de temps et d'efficacité qui sont difficilement quantifiables mais sans doute très importants ».