Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/11/2020

France Inter - "La démocratie des crédules" avec Gérald Bronner

Comment expliquer la place et l’importance des théories du complot dans nos sociétés ? Débat avec Gérald Bronner, sociologue, spécialiste des croyances collectives et auteur notamment de « La démocratie des crédules » et « Cabinet de curiosités sociales » (éditions PUF).

11:15 Publié dans Idées, Vidéo | Tags : gérald bronner | Lien permanent

12/03/2020

France Culture - Coronavirus : une épidémie de la peur ?

Le sociologue Gérald Bronner s'intéresse à l'épidémie comme à un"objet social total" révélateur, notamment, de nos modes de représentation. En outre, il compare les modes de lutte gouvernementale contre l'épidémie : basée sur la "vertu" en France, sur des moyens de coercition en Chine, aux des mesures, peut-être pas encore irrationnelles mais bien "maximalistes", en Italie... Spécialiste des croyances collectives et de la cognition humaine, il a participé à l'élaboration des centres de déradicalisation et est notamment l'auteur de "La démocratie des crédules" (PUF, 2013), "La planète des hommes. Réenchanter le risque" (PUF, 2014) ou encore de "La pensée extrême" (réed PUF, 2016).

11:50 Publié dans Vidéo | Tags : gérald bronner, coronavirus | Lien permanent

France Culture - Coronavirus : une épidémie de la peur ?

Le sociologue Gérald Bronner s'intéresse à l'épidémie comme à un"objet social total" révélateur, notamment, de nos modes de représentation. En outre, il compare les modes de lutte gouvernementale contre l'épidémie : basée sur la "vertu" en France, sur des moyens de coercition en Chine, aux des mesures, peut-être pas encore irrationnelles mais bien "maximalistes", en Italie... Spécialiste des croyances collectives et de la cognition humaine, il a participé à l'élaboration des centres de déradicalisation et est notamment l'auteur de "La démocratie des crédules" (PUF, 2013), "La planète des hommes. Réenchanter le risque" (PUF, 2014) ou encore de "La pensée extrême" (réed PUF, 2016).

11:50 Publié dans Vidéo | Tags : gérald bronner, coronavirus | Lien permanent

11/11/2017

Non Fiction - La sociologie est une science humaine, pas « un sport de combat » !

La question de la scientificité de la sociologie est aussi ancienne que la discipline elle-même. Elle est fondamentale puisqu’elle nous permet d’accorder plus ou moins de confiance à cette science des phénomènes sociaux.

D’ailleurs, nous avons plus que jamais besoin de la sociologie pour comprendre et expliquer les phénomènes très complexes que sont par exemple les résultats d’une consultation électorale, les phénomènes de croyances collectives (la défiance à l’égard des vaccins ou de la médecine allopathique…), la pensée extrême (le terrorisme mondial…), les mouvements sociaux de contestation ou les consommations artistiques, etc.

L’objet même de la sociologie est de dévoiler le réel accessible des sociétés humaines et de le saisir au plus près de sa vérité. Cela grâce à une rigoureuse méthode hypothético-déductive, où les paradigmes sont testés via l’empirie, l’expérimentation (quand elle est possible) et finalement tout moyen permettant « d’administrer la preuve », comme le disait Durkheim, afin que la théorie se trouve plus ou moins vérifiée par les faits. Or, pour mériter le nom de science, la sociologie ne peut se satisfaire ni de méthodes défaillantes, ni de théories postulant d'entrée de jeu une détermination des pensées et des comportements par la culture ou d'autres formes d'appartenance sociale ; puisque de telles théories, à la limite, ôtent à la sociologie tout objet. Elle ne peut pas non plus se satisfaire d’une confusion entre objet scientifique et préférence personnelle, entre critique sociologique et militantisme ordinaire.

Lire la suite
___________________
___________________

19/02/2014

Trois questions à Gérald Bronner

Lauréat du prix Sophie Barluet du CNL, du prix de la revue des Deux Mondes et du prix Procope des Lumières, Gérald Bronner ne cesse d’être récompensé pour La démocratie des crédules paru au PUF en 2013.

Spécialiste de la croyance et de la sociologie cognitive, l’ensemble de ses recherches traite de questions épistémologiques, telle la construction de la connaissance et les représentations sociales, dans une société de communication vectrice d’informations plurielles. Largement salué par la critique et le monde des sciences humaines, son dernier ouvrage pointe, entre autre, les risques du développement des théories du complot avec l’usage d’internet.

Lire la suite
________________________________________
________________________________________

10:00 Publié dans Réflexions | Tags : gérald bronner | Lien permanent