Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2013

L'actualité des socialistes du 14 au 20 octobre (mise à jour)

A la une

Le Monde - Leonarda : François Hollande peut-il espérer éteindre l'incendie ?

François Hollande n'a pas résisté à la pression qui s'exerçait sur lui : lui qui rechigne habituellement à intervenir à chaud, lui qui n'était pas le dernier à critiquer Nicolas Sarkozy quand celui-ci réagissait quasiment dans l'instant à un événement surmédiatisé pour en tirer la leçon politique, est tombé à son tour dans le piège, samedi 19 octobre, un peu après 13 heures, en prenant la parole depuis l'Elysée pour commenter ce qu'il est désormais convenu d'appeler "l'affaire Leonarda".

Libé - Affaire Leonarda : le mauvais choix de Hollande

..... Le rapport administratif a statué que l’expulsion était conforme au droit mais que les forces de l’ordre n’avaient pas fait preuve du discernement nécessaire. François Hollande avait dès lors un choix à faire. Soit il manquait de courage et se contentait de ne rien faire. Soit il avait le courage de faire revenir la famille pour réétudier leur cas dans toute sa complexité.

18, 19 et 20 octobre

FranceTvinfo - Leonarda : Harlem Désir demande le retour de "tous enfants de la famille"

Le premier secrétaire du PS salue tout de même la "décision d'humanité" de François Hollande. Le premier secrétaire du parti socialiste, Harlem Désir, "souhaite que tous les enfants de la famille de Leonarda puissent finir leurs études en France accompagnés de leur mère". C'est ce qu'il a réclamé, samedi 19 octobre, alors que François Hollande n'a proposé que le retour de la collégienne, sans sa famille. "Je vais en discuter avec le président et le gouvernement", a fait savoir Harlem Désir

Le Nouvel Obs - Décision de Hollande sur Leonarda: "une décision responsable et fondée" (Bel, PS)

PARIS, 19 oct 2013 (AFP) - Le président du Sénat, Jean-Pierre Bel (PS), a estimé samedi que François Hollande, en offrant à la jeune Leonarda de rentrer en France sans sa famille expulsée au Kosovo, "a pris une décision responsable et fondée".

Le Huffington Post - Municipales: PS et PCF alliés à Paris? L'avenir du Front de Gauche dans la balance

MUNICIPALES PARIS - A scrutin local, enjeu capital. Les 4000 adhérents parisiens du PCF sont appelés à voter depuis jeudi et jusqu'à ce samedi. Objectif: valider le principe d'une alliance dès le premier tour avec la candidate socialiste Anne Hidalgo ou au contraire acter la rupture en rejoignant les listes autonomes du Front du gauche

Le Parisien - Hollande : «un accueil sera réservé» à Leonarda «si elle en fait la demande»

Libération - Passe d’armes entre députés PS sur le crédit d’impôt compétitivité

L’efficacité du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) a donné lieu à une passe d’armes entre socialistes jeudi soir lors du débat budgétaire à l’Assemblée à l’occasion d’un amendement de l’aile gauche du PS voulant moduler cette aide aux entreprises en fonction de leur exposition à la concurrence internationale.

Libé - De Mennucci à Ghali, en passant par Joe Dassin

C'est toujours pareil avec les campagnes électorales. Vous vous dites que cela va encore être violent, sentir mauvais, remuer plus de vent que cela ne transformera la vie. Et puis quand l'heure de vérité approche, cela fait un moment que vous vous êtes repris au jeu d'essayer de comprendre et raconter. Hier matin, premier échange entre les finalistes de la primaire socialiste (pour réécouter, lecteur ci-dessous). L'un d'eux dit qu'ils sont amis, l'autre seulement copains, en fait on ne sent plus ni amitié ni copinage. Cet entre-deux-tours ressemble à un long round de boxe. Samia en puncheuse, Patrick dans l'esquive. Elle l'accuse d'être le "candidat de Paris". Pose en candidate du peuple local. L'entourage de Mennucci répond qu'elle est surtout la candidate de Gaudin et de Guérini.

Le Monde - Samia Ghali : "Patrick Mennucci rassemble les élus, je rassemble les Marseillais"

La sénatrice Samia Ghali dénonce le soutien de Matignon à son rival, Patrick Mennucci, et se pose en "candidate antisystème" pour le second tour de la primaire socialiste à Marseille.

Libé - La bataille Ghali-Mennucci vire à l’aigre à Marseille

Soudain le duel est devenu violent. De tous les candidats qui s’affrontaient dans la primaire socialiste pour Marseille, Samia Ghali et Patrick Mennucci étaient sans doute les plus proches : ils ont fait de la politique ensemble dans les quartiers Nord, se sont souvent retrouvés isolés dans leur parti… cela crée des liens. Mais depuis qu’ils sont en finale, l’agressivité va crescendo.

Le Figaro - Hollande dans le bourbier de l'affaire Leonarda

Vraisemblablement, il n'y a pas pire bourbier dans lequel s'enliser que celui de l'affaire Leonarda. Dès lors, autant essayer de s'en tenir éloigné. Comme il l'avait indiqué mercredi en marge du Conseil des ministres, François Hollande va donc continuer à temporiser, à essayer «d'y voir plus clair avant de commenter». Le temps de prendre connaissance des conclusions de l'enquête administrative commanditée sur les conditions de l'expulsion de cette jeune Rom kosovare.

Le Monde - Léonarda, "sanctuarisation" de l'école et mémoire courte de la gauche

"Sanctuariser l'école", le terme est beaucoup revenu au PS après le tollé déclenché par l'expulsion d'une collégienne de 15 ans, Leonarda, interpellée lors d'une sortie scolaire. "Il faut qu'on sanctuarise l'école", demande Vincent Peillon. "L'école doit être sanctuarisée", répète Najat Vallaud-Belkacem. Le patron des députés PS, Thierry Mandon, n'est pas tout à fait du même avis : "Non, il faut arrêter d'interdire, d'autoriser... Il faut responsabiliser."

Europe 1 - L’insoumission des députés PS, "c’est terminé"

L’INFO POLITIQUE - L’abstention de 17 d’entre eux aura été la goutte d’eau pour leur patron, Bruno Le Roux.

Le Parti socialiste est passé tout près de l’humiliation mardi dernier lors du vote solennel de la réforme des retraites. Le texte a été adopté à une très courte majorité, par 270 voix contre 249, 17députés PS ayant choisi l’abstention. Et ce résultat serré, qui est une alerte politique sérieuse, n’a pas du tout plu. Le téléphone de Bruno Le Roux, président du groupe PS à l’Assemblée, a chauffé après le vote.

Le Monde - Aurélie Filippetti écarte l'assouplissement des règles de publicité à la télévision

On peut dire que c'est une petite surprise. Aurélie Filippetti n'avait rien promis, mais elle avait tout de même ouvert une consultation sur une revendication polémique des grandes chaînes : l'assouplissement des règles qui encadrent la publicité à la télévision. Au final, la ministre de la culture révèle, jeudi 17 octobre, qu'elle souhaite que rien ne change : "Il n'y a pas de raison de bouger sur cette question", a-t-elle déclaré lors d'un déjeuner avec l'Association des journalistes médias.

Le Nouvel Obs - Plusieurs milliers de lycéens disent "non aux expulsions"

VIDEO. Au lendemain de la polémique autour de l'expulsion de la jeune Kosovare Leonarda et de l'Arménien Khatchik, les élèves se mobilisent pour "le retour des lycéens expulsés".

17 octobre

Le Nouvel Obs - Leonarda expulsée : "On est loin de ce qu'on peut attendre de la gauche"

Emmanuel Maurel, membre du bureau national du PS, s'indigne de l'expulsion de la jeune collégienne Kosovare lors d'une sortie scolaire. Interview.

Le Monde - Des maires portent plainte pour tenter d'arrêter la folle "rumeur du 9-3"

La rumeur circule, se dérobe, réapparaît et enfle. Dans plusieurs villes, pas très éloignées de l'Ile-de-France, le bruit se répand que certains maires auraient passé une convention avec le département de la Seine-Saint-Denis pour accueillir, contre de l'argent, des populations noires. Insaisissable et invérifiable mais répété sans cesse depuis deux voire trois ans, ce phénomène appelé la "rumeur du 9-3" empoisonne le débat public à quelques mois des municipales. Plusieurs maires ont décidé de déposer plainte.

Le Huffington Post - Expulsions / Roms: entre le PS et le gouvernement, le grand schisme

EXPULSIONS - L'affaire Leonarda aura au moins eu l'effet d'un révélateur. Après la polémique sur les Roms provoquée par Manuel Valls, le cas de cette jeune collégienne kosovare interpellée lors d'une sortie scolaire afin d'être expulsée avec le reste de sa famille jette une lumière crue sur le double discours qui écartèle aujourd'hui la majorité socialiste. 

Le Monde - Pour le PS, l'expulsion d'une collégienne kosovare est une décision "choquante"

Après le débat théorique, le cas pratique. L'expulsion de la jeune Leonarda, 15 ans, et de sa famille kosovare, mercredi 9 octobre dans le Doubs, n'en finit pas deprovoquer des remous au PS et dans la majorité. Mercredi matin, le premier ministre Jean-Marc Ayrault lui-même s'en est directement entretenu avec le ministre de l'intérieur Manuel Valls, lui demandant de "vérifier que l'ensemble des règles ont été respectées" dans cette procédure, explique-t-on à Matignon

Le Parisien - Affaire Leonarda : Daniel Vaillant soulève le cas d'un lycéen arménien

En pleine affaire Leonarda, le député-maire du XVIIIe arrondissement de , Daniel Vaillant, a rendu public mercredi un courrier à Manuel Valls dans lequel il demande au ministre de l'Intérieur de «réétudier le dossier» d'un lycéen arménien expulsé le week-end dernier

Le Nouvel Obs - Expulsion d'une collégienne kosovare : une enquête administrative ouverte

Manuel Valls entend "vérifier si l'ensemble des règles ont été respectées" après l'expulsion de la famille de Leonarda, mais demande que "chacun garde son sang-froid".

FranceTVinfo - "Les électeurs des cités sont avec moi, je ne les ai pas trahis", écrit Samia Ghali

Evincée  dès le premier tour de la primaire socialiste à Marseille dimanche 13 octobre, la ministre déléguée chargée des personnes handicapées Marie-Arlette Carlotti a accusé sans la nommer sa rivale Samia Ghali de "clientélisme". Et d'avoir mis au service de ses électeurs " des dizaines de minibus qui sillonnent la ville, avec des échanges d'argent".

FranceTvinfo - Primaire PS à Marseille : le duel Ghali - Mennucci au prisme de leurs livres

Après l'élimination au premier tour de quatre candidats, dont la ministre déléguée aux personnes handicapées Marie-Arlette Carlotti, le second tour de la primaire socialiste pour les municipales à Marseille oppose dimanche Samia Ghali à Patrick Mennucci.

Le Monde - Le Parti socialiste dénonce l'expulsion d'une collégienne kosovare

Le Parti socialiste a demandé, mardi 15 octobre, que "les circonstances et les responsabilités" ayant conduit à l'expulsion d'une collégienne rom kosovare soient "clairement établies". Le PS a jugé "choquantes" les conditions dans lesquelles la collégienne a été remise à la police, dans le Doubs, alors qu'elle participait à une sortie scolaire.

Libé - L'expulsion d'une jeune Kosovare indigne les socialistes

Au bureau national, de nombreux élus se sont émus de l'arrestation de la jeune Léonarda dans le Doubs et demandent au ministère de l'Intérieur de réagir.

16 octobre

Le Nouvel Obs - Expulsion d'une collégienne rom : le PS voit rouge, Valls justifie

Leonarda a été remise à la police alors qu'elle participait à une sortie scolaire. Si les socialistes s'insurgent, le ministre de l'Intérieur assure veiller "au respect des droits des étrangers".

Le Figaro - Ayrault recadre un député PS

Jean-Marc Ayrault, irrité par une formule du député PS Laurent Baumel sur "le sale boulot" que le gouvernement aurait laissé aux parlementaires sur un élément du budget, l'a recadré aujourd'hui lors de la réunion du groupe PS, selon plusieurs participants.

Le Nouvel Obs + - Brignoles et le PS : quand Cambadélis vole la vedette à Harlem Désir dans les médias

LE PLUS. Malgré la victoire du FN à Brignoles et les polémiques au sujet de la primaire PS à Marseille, le Premier secrétaire du PS, Harlem Désir, est parti en voyage avec le président de la République en Afrique du Sud. Cette absence médiatique et politique coûte cher au PS, et à Harlem Désir lui-même, estime notre chroniqueur Bruno Roger-Petit.

Libé - Primaires PS à Marseille : probable ralliement de Caselli à Mennucci

La sénatrice Samia Ghali, qui affrontera au deuxième tour Patrick Mennucci, voit rouge et accuse Matignon d'être à la manoeuvre.

Le Nouvel Obs - Ayrault à Carlotti : "Tu arrêtes tes conneries et tu rentres fissa à Paris !"

INFO OBS. La ministre n'a pas seulement échoué au premier tour de la primaire socialiste à Marseille, elle s'est aussi attirée les foudres des deux têtes de l'exécutif.

Le Nouvel Obs - Primaire PS à Marseille : vers un front anti-Ghali ?

Trois des quatre vaincus du premier tour devraient se rallier à Patrick Mennucci. La sénatrice Samia Ghali dénonce des "accords de boutiquiers", des "accords d'appareil".

Europe 1 - Budget : la fronde de députés PS

INFO E1 - Ils le jugent trop favorable aux entreprises et vont publier une tribune sur le sujet.

L’INFO. A leurs yeux, le gouvernement fait fausse route et multiplie les concessions aux entreprises. Une partie des députés socialistes ont donc décidé de s’inviter dans les discussions sur le Budget 2014, dont l’examen débute mardi, afin de se faire entendre. Leur objectif : détricoter certains avantages accordés aux entreprises pour alléger l’effort demandé aux Français.

15 octobre

Libé - Primaires ouvertes du PS : le point sur les duels

En plus de Marseille, des primaires ouvertes avaient lieu à Aix-en-Provence, Béziers, Boulogne-Billancourt et le Havre, ce dimanche.

Libé (abonnés) - «On s’est dit que, face à la peur et à la haine, il existait une volonté de vivre ensemble»

INTERVIEW : Pour Harlem Désir, cofondateur de SOS Racisme, la Marche pour l’égalité a été «une rencontre avec la société» : Premier secrétaire du PS, Harlem Désir fut cofondateur, avec Julien Dray notamment, de SOS Racisme, créé après la Marche pour l’égalité et contre le racisme.

Libé - Primaires PS à Pamiers : le perdant conteste

Michel Teychenné en a appelé à Harlem Désir pour régler cette «mascarade électorale», selon les mots du perdant.

Le perdant aux primaires socialistes pour les municipales à Pamiers, dans l’Ariège, conteste la régularité du scrutin et en a appelé lundi à Harlem Désir pour mettre fin à ce qu’il qualifie de «mascarade électorale». Michel Teychenné, 56 ans, qui a perdu les primaires jeudi face au député Alain Fauré, n’a pas exclu, si son recours auprès du Premier secrétaire du PS n’aboutissait pas, de présenter une liste de gauche concurrente.

BFMTV - Primaires PS Marseille: la Haute autorité évoque une "transgression"

Le président de la Haute autorité des primaires socialistes, Jean-Pierre Mignard, concède une "transgression générale du règlement de la primaire", mais pas de faute grave, ni d'urnes bourrées.

Les Echos - Primaire PS à Marseille : duel musclé pour le second tour

Entre Samia Ghali et Patrick Mennucci, deux candidats à la personnalité haute en couleur, le second tour des primaires PS s’annonce mouvementé à Marseille.

Les Echos - Primaire PS à Marseille : Carlotti recadrée, mais soutenue par Matignon

La ministre déléguée aux Personnes handicapées, favorite mais battue au premier tour de la primaire socialiste de Marseille, avait accusé sa rivale de clientélisme. Elle a été rappelée à l’ordre par l’Elysée. Samia Ghali, arrivée en tête, s'est demandée si la ministre ne devait pas démissionner.

14 octobre

Libé - Ghali et Mennucci qualifiés pour le second tour à Marseille

REPORTAGE Arrivée troisième de la primaire socialiste, la ministre Marie-Arlette Carlotti est éliminée. Elle appelle à soutenir Patrick Mennucci.

La nuit est tombé depuis longtemps sur Marseille, mais Patrick Mennucci ne veut pas quitter la fédération PS. L'allégresse ne retombe pas. "On avait dit que j'étais clivant, isolé, dit-il. Le score montre que ce n'était pas le cas." Le député du centre-ville vient de se qualifier pour le second tour de la primaire socialiste, et il affrontera Samia Ghali, arrivée en tête de ce premier tour. Euphorique, la sénatrice a pris un bon bain de foule au Vieux-Port, promis d'avoir la peau des différences Nord-Sud si elle devient maire de la ville. Pour cela, il va falloir battre un proche.

Les Echos - Primaire PS à Marseille : Ghali et Menucci en tête

(de notre correspondant à Marseille) + VIDEO - A la surprise du camp socialiste, la ministre Marie-Arlette Carlotti est éliminée au premier tour. Cette dernière dénonce un « fonctionnement à plein régime du clientélisme » lors du scrutin.

Le Monde - Samia Ghali remporte le premier tour des primaires socialistes à Marseille

La sénatrice Samia Ghali a créé la surprise en arrivant en tête (25,25 %) du premier tour des primaires citoyennes organisées, dimanche 13 octobre, par le Parti socialiste à Marseille. Le député Patrick Mennucci arrive en seconde position avec un retard de près de 1000 voix (20,65 %), selon les chiffres officiels

Libé - Ghali et Mennucci qualifiés pour le second tour à Marseille

Arrivée troisième de la primaire socialiste, la ministre Marie-Arlette Carlotti est éliminée. Elle appelle à soutenir Patrick Mennucci.

Le Lab - Brignoles: le PS rappelle "l'impérieuse nécessité" du rassemblement de la gauche

Dans un communiqué transmis aux journalistes, le Premier secrétaire du Parti socialiste Harlem Désir prend acte de la victoire de Laurent Lopez, candidat FN, à la cantonale partielle. Il juge cette victoire "malheureusement prévisible" et estime que "le FN ne devient pas le premier parti de France, comme l'ont clamé ses dirigeants".

Le Figaro - Brignoles: le PS espère limiter la casse en 2014

Après son élimination au premier tour de la cantonale partielle, puis la nette victoire du FN au second, le PS hésite sur la meilleure façon de lutter contre la montée du parti de Marine Le Pen. Et redoute un vote sanction pour les municipales et européennes de 2014

Le Nouvel Obs - Primaire PS à Marseille : Ghali dit avoir gagné, Carlotti accuse

VIDEO. Alors que Samia Ghali dit être qualifiée pour le second tour avec Patrick Mennucci, la ministre fustige "une organisation paramilitaire" à l'oeuvre au cours du scrutin.

Le Monde - Primaire PS à Marseille : Carlotti dénonce le clientélisme

La ministre Marie-Arlette Carlotti, candidate à la primaire socialiste en vue des municipales à Marseille, a dénoncé dimanche 13 octobre au soir le clientélisme selon elle à l'oeuvre au cours de ce scrutin, évoquant une organisation "paramilitaire". "Nous avons assisté au cours de cette journée à un fonctionnement à plein régime du clientélisme", a-t-elle déclaré à la presse devant son local de campagne.