Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2020

Uberisé·e·s, précarisé·e·s [...] : Quelles protections pour les nouvelles formes de travail ?

Titre original de la table ronde : Uberisé·e·s, précarisé·e·s, franchisé·e·s, sous-traitants, télétravailleur·euse·s : Quelles protections pour les nouvelles formes de travail ?

Intervenant·e·s : - Émilie Vayre, MCF Psychologie du travail et des organisations, université Lumière Lyon II - Olivier Jacquin, sénateur de Meurthe-et-Moselle - Jérôme Giusti, avocat, directeur de l’observatoire justice FJJ - Brahim Ben Ali, chauffeur VTC, fondateur du syndicat UVH, Secrétaire général du syndicat INV (Intersyndicale Nationale Vtc) - Dylan Boutiflat, consultant chez Gestion Locale, premier secrétaire adjoint à la Fédération PS de Paris et membre du Bureau National du Parti socialiste - Hind El Idrissi, fondatrice de Wemind

Pendant la période de confinement, le télétravail a fait son apparition de manière soudaine dans le quotidien de nombreux travailleurs salariés et non salariés. S'appuyant sur la performance des outils numériques, le télétravail émergeait ainsi au rang des nouvelles formes de travail propulsées ou relayées par le bond technologique du numérique ces dernières années. Ces évolutions du travail s'accompagnent d'une précarisation accrue des tâches peu qualifiées (uberisation, retour au tâcheronnage) et présentent de réels risques psycho-sociaux pour les travailleurs concernés, d'autant plus largement qu'elles s'accompagnent d'une fragilisation de leur statut. S'il ne s'agit pas de refuser la transformation numérique de notre économie, de nouvelles protections doivent être envisagées pour protéger les travailleurs. L'économie numérique ne peut être le cheval de Troie d'un nouveau précariat.

10:00 Publié dans Débat, Vidéo | Lien permanent

03/10/2020

JM Ayrault : « La journée de commémoration de l’esclavage devrait être un jour férié en France »

18:10 Publié dans Vidéo | Tags : ayrault | Lien permanent

Égalité femme-homme : le sexisme est il immortel ?

Atelier animé par Cécilia Gondard, Secrétaire nationale du Parti socialiste à l'égalité femme-homme.

Intervenantes : - Laurence Rossignol, ancienne ministre, sénatrice de l’Oise- - Nadège Azzaz, maire de Châtillon - Jocelyne Adriant Metboul, présidente de la CLEF - Fabienne El Khoury, porte-parole d’Osez le féminisme

Les inégalités et discriminations multiples et systématiques dont les femmes font l’objet dans toutes les sphères de la société sont documentées dans de nombreux rapports, les faits sont têtus: ces dernières subsistent et les droits des femmes font encore trop souvent l'objet de reculs. Pour le Parti socialiste, moteur de grandes avancées pour les droits des femmes en France, il est essentiel de comprendre en quoi le sexisme est un système pour pouvoir le combattre, tout en soutenant les combats dans leur diversité.

Quelles sont les nouvelles luttes féministes, les nouveaux mouvements qui émergent? Saisir l’ampleur du changement de paradigme dans lequel la lutte contre le sexisme systémique s’inscrit, et son articulation avec notre combat pour l’alternative social-écologique, est essentielle pour penser le monde d’après.

14:30 Publié dans Débat, Vidéo | Lien permanent

Le Grand Procès du productivisme

Animation : Corinne Narassiguin, secrétaire nationale du PS à la Coordinations et aux Moyens

Intervenant·e·s : - Clémentine Autin, députée LFI de Seine-Saint-Denis - Julien Bayou, secrétaire national d'EELV - Christophe Clergeau, secrétaire national du PS à l'Europe - Isabelle This Saint-Jean, secrétaire national du PS aux Etudes

Présentation : Les chefs d'accusation : les dégâts écologiques pour la planète et pour notre santé, mais aussi l'aggravation des inégalités économiques et territoriales, et la persistance de la reproduction sociale. Le productivisme est-il coupable ou bouc-émissaire? Doit-il être définitivement condamné ou peut-il être réhabilité ? Vous en serez juge. Le socialisme a eu longtemps partie liée avec le productivisme. Aujourd'hui, dans ce procès, il se constitue partie civile.

02/10/2020

Situation au Haut-Karabakh - Question d'Isabelle Santiago

01/10/2020

TQA | Pierre Larrouturou

C'est le retour du #TQA ! Cette semaine, Isabelle This Saint-Jean a interrogé Pierre Larrouturou, économiste et eurodéputé Nouvelle Donne. Il nous parle du rôle essentiel de l'Europe face à la crise sanitaire, économique, sociale et environnementale que nous traversons.

01:04 Publié dans Vidéo | Tags : larrouturou | Lien permanent

29/09/2020

L'Obs - Les images des combats meurtriers entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan dans le Haut-Karabakh

Dans la région du Haut-Karabakh, de violents affrontements entre l'Azerbaïdjan et les forces séparatistes soutenues par l'Arménie ont fait au moins 67 morts. La situation inquiète fortement la communauté internationale, près de trois décennies après une guerre qui avait fait 30 000 victimes.

20:55 Publié dans International, Vidéo | Tags : haut-karabakh | Lien permanent

Covid-19 : « La question sanitaire est réglée par le fait que 100% des étudiants ont un masque »

La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Frédérique Vidal, était l'invitée d'Audition publique sur les chaînes parlementaires. Elle débattait, avec la présidente du groupe socialiste à l'Assemblée nationale Valérie Rabault, du protocole sanitaire dans l'enseignement supérieur.

28/09/2020

Johanna Rolland : "Nous avons besoin d'un nouveau contrat sur la sécurité"

Johanna Rolland, Maire de Nantes, présidente de Nantes Métropole et nouvelle présidente de France urbaine était invitée de l'émission "Vous avez la parole" sur France 2 le 24 septembre 2020.

27/09/2020

LE 20 SEPTEMBRE 1992, LE TRAITÉ DE MAASTRICHT EST ADOPTÉ

Après des mois d'intenses débats, les Français finissent par voter sans enthousiasme en faveur du traité de Maastricht. Le « oui » l'emporte de justesse au référendum. Les partisans du « non », peu audibles, ont mis en garde contre le chômage structurel, la pauvreté endémique, l'abandon d'une politique souveraine qu'impliqueraient la ratification du traité. La victoire du « non » au référendum de 2005 constitue leur victoire posthume.

20:53 Publié dans Histoire, Vidéo | Lien permanent