Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/06/2018

Emmanuel Maurel : «Il y a un rouleau compresseur libéral»

10/06/2018

Fondation Jean Jaurès - Robert Kennedy, 50 ans : quel héritage pour les progressistes ?

Il y a cinquante ans, le 6 juin 1968, Robert Francis Kennedy était assassiné à Los Angeles. Quels étaient ses combats politiques (contre le racisme, les discriminations, les injustices, la misère) et quels en sont les enseignements pour les progressistes ? Un débat en partenariat avec la Fondation Jean-Jaurès, la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah) et l'École Miroir a réuni :
- Guillaume Gonin, auteur de "Robert Kennedy" (Fayard, 2017) ; Jean-Pierre Mignard, avocat, auteur de "Robert F. Kennedy. La foi démocratique" (Stock, 2016) ; 
- Corinne Narassiguin, ancienne députée de la 1ère circonscription des Français établis hors de France, secrétaire nationale du Parti socialiste ;
- Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah).

Deux comédiens de l'École Miroir, Gloriah Bonheur et Antoine Albertini, étaient également présents pour la lecture de deux textes de Robert Kennedy. Les échanges étaient animés par Marie-Christine Ponamale, journaliste à Outre-mers 360

09/06/2018

Xerfi - Foucault et Bourdieu face au néo-libéralisme [Christian Laval]

Xerfi Canal a reçu Christian Laval, professeur de sociologie à l'Université de Nanterre, dans le cadre de son livre "Foucault, Bourdieu et la question néolibérale".

10:15 Publié dans Idées, Vidéo | Tags : christian laval, bourdieu, foucault | Lien permanent

07/06/2018

Fondation Jean Jaurès - Décryptage du conflit syrien : qui sont les acteurs en présence ?

Suite aux dernières attaques chimiques attribuées au régime de Bachar Al-Assad, allons-nous vers une escalade militaire ? Pour comprendre l’évolution du conflit syrien, Agnès Levallois, vice-présidente de l’iReMMO (Institut de recherche et d’études Méditerranée Moyen-Orient), rappelle que la contestation était au départ pacifique, les revendications portant sur un changement politique. Pour Agnès Levallois, si nous sommes entrés dans une phase « post-Daech », il est maintenant question de rapports de force complexes entre les acteurs régionaux – Iran, Turquie, Arabie saoudite, Qatar, Israël – et les acteurs internationaux – Russie, États-Unis et les pays européens dont la France.

11:07 Publié dans Vidéo | Tags : fondation jean jaures | Lien permanent

06/06/2018

Fondation Jean Jaurès - Retrait des États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien : conséquences pour l’Iran et l’Europe

Donald Trump a annoncé début mai le retrait des États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien. Signe d’une volonté, de la part de Washington, de rétablir un rapport de force avec l’Iran, ce revirement diplomatique ne sera pas sans conséquences pour l’Iran, vulnérabilisé, mais aussi l’Union européenne, comme l’analyse Michel Foucher, ancien ambassadeur et géographe.

11:09 Publié dans Vidéo | Tags : fondation jean jaures | Lien permanent

04/06/2018

Les 4 Vérités - Olivier Faure

03/06/2018

Pour un revenu de transition écologique [Sophie Swaton]

Xerfi Canal a reçu Sophie Swaton, philosophe et économiste à l'Université de Lausanne, dans le cadre de son livre "Pour un revenu de transition écologique".

11:30 Publié dans Vidéo | Tags : sophie swaton | Lien permanent

Fondation Jean Jaurès - Pierre Mendès France et la recomposition de la gauche après 1968

Comment Pierre Mendès France a-t-il compris les mouvements et les enjeux de 1968 ? Quelle a été son appréciation politique de cette période ? Quelles sont pour lui les conséquences de son échec aux élections législatives à Grenoble en juin 1968 et de l’élection présidentielle de 1969 ? Au-delà, quels sont les enseignements qu’il en retient pour la recomposition de la gauche socialiste qui aboutit à la victoire de François Mitterrand en 1981 ?

La seconde table ronde de la rencontre "Pierre Mendès France, Mai 1968 et après..." est animée par Emmanuel Laurentin, producteur à France Culture, administrateur de l’Institut Pierre Mendès France, et fait intervenir :
- Robert Chapuis, ancien ministre, membre du Bureau national du PSU en 1968 : Pierre Mendès France au PSU et au-delà,
- Vincent Duclert, chercheur au CESPRA (EHESS), professeur des universités associé à Sciences Po : Le soutien de Pierre Mendès France à la gauche socialiste jusqu’en 1981,
- François Stasse, conseiller d’État : Pierre Mendès France, une vision du monde.

02/06/2018

Luc Carvounas: «D’ici 2019, 2020, il y aura des bombes ambulantes en prison appelées à sortir...»

« Il y a une urgence, nous les responsables politiques, qu’on soit de l’opposition ou de la majorité, à évoquer ce que nous a dit le procureur Molins. Il nous a rappelé que d’ici 2019, 2020, il y aura des bombes ambulantes qui sont en prison qui sont appelés à sortir. Que fait-on ? J’étais contre l’inscription dans le droit commun de l’état d’urgence. Pour autant, il faut que sans crispation il y ait un débat politique, un débat public, pour qu’on puisse protéger nos concitoyens. On ne peut pas repousser les droits de l’homme, l’esprit de la loi. Mais il y a un sujet, on ne va pas attendre à chaque fois qu’il se passe quelque chose en France, ou en Belgique ou ailleurs, pour se dire ce que je vous rappelle là. Il faut le faire, il faut le faire de manière dépassionnée. Ce matin, d’ailleurs, au groupe socialiste puisqu’on se réunit tous les mardis matin, c’est un débat qui a été posé par Valérie Rabault et Olivier Faure. Ils ont raison. […] Il faut avoir un débat, qu’est-ce qu’on fait ? […] Je pense qu’il faut avoir évidemment des commissions, des experts, des médecins, des pénalistes, qui nous disent si oui ou non ces personnes peuvent sortir. »

Fondation Jean Jaurès - Crises au Moyen-Orient : quels impacts sur la sécurité pour la région et en Europe ?

Guerre en Syrie et au Yémen, conflit israélo-palestinien, tensions exacerbées entre la diplomatie de l'Arabie saoudite et celle de l'Iran pour le leadership de la région: le Moyen-Orient serait-il devenu un foyer de conflits et de tensions entre les États ?

Suite à la dernière attaque chimique du régime de Bachar Al-Assad et aux frappes occidentales en représailles, allons-nous, de plus, assister à une escalade militaire ? Agnès Levallois, spécialiste du Moyen-Orient et vice-présidente de l'iReMMO, et Michel Foucher, géographe, ancien ambassadeur, font le point sur la situation politique et géostratégique de cette région et analysent notamment les origines du conflit syrien, les forces en présence et les conséquences pour la région, pour l'Europe et plus largement pour l'ensemble de la communauté internationale. 

Cette conférence est animée par Patricia Adam, directrice de l'Observatoire de la défense - Orion, ancienne présidente de la commission de la défense à l'Assemblée nationale.

17:05 Publié dans Vidéo | Tags : fondation jean jaures | Lien permanent